background preloader

Climat

Facebook Twitter

Les élèves heureux seraient meilleurs en classe. Selon une étude réalisée par Christina Hinton, enseignante de la Harvard Graduate School of Education, les élèves heureux obtiendraient de meilleures notes en classe. © Syda Productions – Fotolia Plus les élèves sont heureux, meilleures seraient leurs notes.

Les élèves heureux seraient meilleurs en classe

C’est ainsi le résultat d’une étude menée par Christina Hinton, enseignante de la Harvard Graduate School of Education. L’école, un facteur de bien-être des élèves Pour parvenir à ce constat, elle a utilisé des outils de mesures quantitatifs et qualitatifs sur une classe de la St Andrew’s Episcopal School. « Nous avons demandé aux élèves ce qui soutient leur apprentissage puis nous avons codé les réponses par thème » a expliqué Christina Hinton. En examinant l’interaction entre le bonheur, la motivation et la réussite scolaire, elle a également constaté que l’école pouvait jouer un rôle très important pour le bien-être des élèves par le biais de la culture de l’école ou bien des relations établies entre professeurs et jeunes.

Apprendre le bonheur à l’école. Publié le 11/05/2015 L’école et les professeurs, acteurs du bonheur de leurs élèves Quand je suis allé à l’école, ils m’ont demandé, ce que je voulais être quand je serai grand.

Apprendre le bonheur à l’école

J’ai répondu « Heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question. J’ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. Le souhait d’être heureux exprimé par John Lennon est celui partagé par tous les parents du monde. Apprendre le bonheur, c’est nécessaire, possible et bénéfique! Nécessaire De nombreuses études récentes dressent un tableau noir de notre école française (PISA 2013). Possible Apprendre le bonheur à l’école est possible, des programmes d’éducation positive existent. Bénéfique Ces programmes d’éducation positive, basés sur les apports de la recherche en Psychologie Positive, sont une réponse de taille au mal-être des élèves puisque leurs bénéfices sont scientifiquement prouvés. Comment ? Description et modalités de mise en œuvre Premiers résultats Références : (1) Jones, V. (2015).

Bien_etre_des_eleves_note_du_CAS. Climat scolaire - Serge Tisseron : naître à l’empathie, le <em>jeu des trois figures</em> Le jeu des trois figures est un nouveau protocole pour prévenir la violence et le harcèlement scolaire en développant l’empathie dès l’école maternelle.

Climat scolaire - Serge Tisseron : naître à l’empathie, le <em>jeu des trois figures</em>

Expérimenté avec succès, il est basé sur un jeu de rôle. Serge Tisseron est psychiatre, psychanalyste et directeur de recherche de l’Université à Paris-VII Denis-Diderot. Qu'est-ce que l'empathie ? L’empathie est l’aptitude qui nous permet de nous mettre, au moins partiellement, à la place de l’autre. Elle joue un rôle essentiel dans la vie sociale comme prévention des attitudes violentes. Comment apprendre l’empathie aux enfants ? Serge Tisseron et son équipe ont mis au point, puis expérimenté avec succès, un protocole de jeu de rôle susceptible d’être pratiqué par les enseignants des classes maternelles après une formation de trois journées réparties sur l’année. Téléchargez ci-dessous la description et les explications du jeu des trois figures et découvrez la vidéo sur le jeu des trois figures. Ressources associées. Vidéos des conférences « Pour une école bienveillante : renforcer le plaisir d’apprendre »

En naviguant sur ce site, des traceurs de mesure d’audience ont été générés, vous pouvez les supprimer et les interdire à l’avenir en bloquant sur votre navigateur les cookies de domaine d’origine xiti.com.

Vidéos des conférences « Pour une école bienveillante : renforcer le plaisir d’apprendre »

X Pour paramétrer les traceurs Cartable en ligne Pour une école bienveillante : renforcer le plaisir d’apprendre Mercredi 2 avril 2014 Confé­rence « De la constante ma­cabre vers une éva­lua­tion par contrat de confiance » par An­dré An­tibi Du­rée de la vi­déo : 1 h 21 mn. La vi­déo est réa­li­sée par l’équipe de res­sources et de pro­duc­tions au­dio­vi­suelles du Ca­nopé-aca­dé­mie de Cré­teil. Mercredi 9 avril 2014 Confé­rence « Du bien-être au bien-de­ve­nir : pour une école ma­ter­nelle bien­veillante » par Vi­viane Bouysse Du­rée de la vi­déo : 1 h 23 mn. Mercredi 30 avril 2014 Confé­rence « La no­ta­tion des élèves, états des sa­voirs et pra­tiques ef­fi­caces » par Pierre Merle Du­rée de la vi­déo : 1 h 16 mn. Mercredi 7 mai 2014.