background preloader

CLIMATE / FOOTPRINT

Facebook Twitter

Sol et climat - Dossier #6 - L'Esprit Sorcier. Les impacts de l’acidification des océans sur les récifs coralliens. Les récifs coralliens sont parmi les écosystèmes les plus dynamiques et variés au monde.

Les impacts de l’acidification des océans sur les récifs coralliens

Ils fournissent un habitat idéal pour des centaines d’espèces marines et procurent de nombreuses ressources importantes et indispensables à l’economie de nombreux pays. Néanmoins, l’acidification des océans est l’une des plus grandes menaces à laquelle les coraux doivent face aujourd’hui. Il est désormais nécessaire de comprendre le problème, et d’agir rapidement pour limiter les conséquences potentiellement dramatiques dans le cas où les récifs coralliens viendraient à disparaître.

Comment un récif corallien se forme-t-il ? Les récifs coralliens sont une structure naturelle construite essentiellement par les colonies de coraux durs. La vidéo ci-dessus nous montre des images en gros plans de plusieurs polypes en train de se nourrir. Pourquoi les récifs coralliens sont-ils importants ? Les coraux sont également une nécessité pour de nombreux pays côtiers.

Que faire ? Christina Marmet. Polar wildlife under threat as ice melts and makes seas brighter. AND then there was light.

Polar wildlife under threat as ice melts and makes seas brighter

As ice disappears from the Arctic, the waters below are changing – in ways that until now have mostly been overlooked. Light, once blocked by thick ice, is now penetrating deeper than ever before – and it will have a huge impact on Arctic ecosystems. The effect of warming on ice and sea level have been studied extensively. Until now, the effect of light on the Arctic had not been explored. But its effect is likely to be significant on creatures adapted to unique temperature and light conditions around the poles. “The change in light will be an abrupt and critically important impact of climate change near the poles, but has been relatively overlooked compared to changes in temperature and pH,” says Graeme Clark at the University of New South Wales in Australia. Advertisement. DN! Guests Neela Banerjee Washington-based reporter for the Pulitzer Prize-winning InsideClimate News.

DN!

Her latest exposé is titled "Exxon’s Oil Industry Peers Knew About Climate Dangers in the 1970s, Too. " This is viewer supported news Donate 2015, the hottest on record, was also the year ExxonMobil was caught in a more than three-decade lie. This is a rush transcript. AMY GOODMAN: On this last day of the year, 2015 will be remembered as a pivotal one for the environment—the warmest year on record. Depuis cette nuit, la Terre vit sur ses réserves. L’humanité vit désormais au-dessus de ses moyens.

Depuis cette nuit, la Terre vit sur ses réserves

En moins de huit mois, elle a déjà consommé toutes les ressources naturelles renouvelables que la planète peut produire en un an. L’organisation non gouvernementale Global Footprint Network réalise ce calcul depuis une vingtaine d’années. Grâce à des données fournies par les Nations unies, elle compare l’empreinte écologique, qui mesure l’exploitation des ressources naturelles de la Terre par l’homme, avec la biocapacité de la planète, c’est-à-dire sa capacité à régénérer ses ressources et absorber les déchets, comme les émissions de gaz à effet de serre. L’ONG détermine ainsi le jour de l’année où l’empreinte écologique dépasse la biocapacité.

Pour 2015, ce « jour de dépassement » est le 13 août. Toujours plus précoce, cette date avance de trois jours par an, en moyenne, depuis 1970. . « Cercle vicieux » Lire aussi : Tout comprendre aux négociations climatiques Prise de conscience Nathalie Picard. La ville de Locminé va devenir le premier site décarbonné d’Europe. Des dirigeables pour rafraichir la planète.

C’est une nouvelle discipline qui n’attire pas des professeurs Nimbus mais des climatologues et des ingénieurs très sérieux : la GRS, ou Gestion de la radiation solaire (1) étudie la possibilité et les moyens de contrôler ou d’atténuer la force du soleil dans la stratosphère.

Des dirigeables pour rafraichir la planète

Pour mieux maîtriser l’ampleur du réchauffement planétaire en cours. La géo-ingénierie appliquée à la haute atmosphère Une étude de la fin de l’année dernière(2) a comparé des méthodes permettant de contrôler l’intensité du rayonnement solaire sur Terre et a conclu au fait que l’une d’elles est non pertinente, non seulement techniquement mais financièrement. Il s’agit d’utiliser les effluves d’un volcan artificiel.

La société aérospatiale pilote de l’étude, Aurora Flight Sciences, envisage la possibilité de relâcher 1 à 5 millions de tonnes par an de dioxyde de soufre à des altitudes autour de 30 kilomètres. Et puis le coût serait exorbitant, apparemment du moins. Pourtant l’idée n’est pas farfelue. James Balog: Time-lapse proof of extreme ice loss. Gavin Schmidt: The emergent patterns of climate change. Welcome to the Anthropocene. Climate Change — The state of the science. Changement climatique — l'état des connaissances scientifiques.

L'émission #3 : Climat, quand l'Ifremer explore les océans.