background preloader

Climat

Facebook Twitter

Contre toute attente, l’essor mondial de l’énergie hydroélectrique pourrait participer au changement climatique - Nouvelles de l'environnement. D’énormes bulles de méthane semblent prêtes à exploser en Sibérie. La décongélation du pergélisol libère du méthane, qui semble être la cause du renflement des terrains dans les péninsules de Yamal et Gydan.

D’énormes bulles de méthane semblent prêtes à exploser en Sibérie

Un certain nombre de grands cratères sont apparus dans le paysage du nord de la Sibérie ces dernières années. Les scientifiques qui les ont étudiés croient qu’ils se sont formés lorsque les pingos ont explosé (pingo est un mot inuit désignant une petite colline en forme de cône). L’été 2016 a été anormalement chaud dans la péninsule Yamal, la température atteignant 35 °C. Alexey Titovsky, directeur du département Yamal pour la science et l’innovation, a déclaré : « Au début, une telle bosse est une bulle ou “bulgunyakh”, dans la langue Yakut locale. » Avec le temps, la bulle explose, libérant du méthane. Voilà comment se forment des entonnoirs gigantesques. Source : Siberian Times Vous avez aimé cet article ? Nombreux records pulvérisés en 2016 dans le domaine du climat, avec des conséquences planétaires.

Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM), l’année 2016 restera dans les annales: température moyenne record, banquise exceptionnellement réduite et poursuite inexorable de la hausse du niveau de la mer et du réchauffement des océans.

Nombreux records pulvérisés en 2016 dans le domaine du climat, avec des conséquences planétaires

Début 2017, les conditions météorologiques et climatiques extrêmes étaient toujours d'actualité. L'OMM a publié sa déclaration annuelle sur l'état du climat mondial en prévision de la Journée météorologique mondiale, célébrée le 23 mars. Reposant sur plusieurs jeux de données internationaux tenus à jour indépendamment les uns des autres par des centres mondiaux d'analyse du climat, ainsi que sur les éléments fournis par des dizaines de Services météorologiques et hydrologiques nationaux et d'instituts de recherche, cette déclaration est une source d'information qui fait autorité.

«L'entrée en vigueur, le 4 novembre 2016, de l'Accord de Paris sur le climat au titre de la CCNUCC fera date dans l'histoire. Notes aux rédacteurs Températures mondiales. Oroville. Oroville. Oroville. Oroville. Oroville. Oroville. Oroville. Oroville. Oroville. Si la mer montait d'un mètre, seriez-vous sous l'eau. Les experts du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) vont présenter ce vendredi le premier chapitre de leur nouveau rapport sur le changement climatique, six ans après le précédent.

Si la mer montait d'un mètre, seriez-vous sous l'eau

Plusieurs conclusions de ce rapport - qui ne produit pas de données nouvelles mais se veut la synthèse la plus fiable possible des études à jour sur le climat - ont déjà fuité ces derniers jours. On sait notamment qu’il devrait rendre des conclusions bien plus alarmantes sur la montée des eaux à venir. Alors que le rapport de 2007 prévoyait une hausse du niveau de la mer comprise entre 18 et 59 centimètres, le document à paraître évoquerait une hausse de 97 centimètres d’ici à la fin du siècle. Un autre monde. Dans lequel le Nord, la Vendée ainsi qu’une bonne partie de la Belgique et des Pays-Bas seraient sérieusement menacés : Manicore - Effectuer sa "BA" pour agir contre le changement climatique : quelques ordres de grandeur.

Documentation > Effet de serre > Agir individuellement > Effectuer sa "BA" pour agir contre le changement climatique : quelques ordres de grandeur Lutter contre l'effet de serre et économiser l'énergie : quel est l'impact des divers actes individuels ?

Manicore - Effectuer sa "BA" pour agir contre le changement climatique : quelques ordres de grandeur

Juin 2000 - dernière modif : juin 2012 Site de l'auteur : www.manicore.com - contacter l'auteur : jean-marc@manicore.com La presse grand public affecte rarement des ordres de grandeur aux comportements "politiquement corrects" en matière de lutte contre le changement climatique : quelle économie est engendrée lorsque l'on remplace une lampe classique par une lampe basse consommation, et surtout qu'est-ce que cela représente comparé à la réduction ultime qu'il faudra parvenir à faire ? J'ai donc trouvé intéressant de proposer mon propre inventaire, basé sur quelques ordres de grandeur faciles à calculer. Il est important de garder en mémoire quelques éléments importants : des économies d'énergie, des économies tout court ! Très facile. Mangroves et changement climatique. La forêt amazonienne ne résistera pas à un réchauffement climatique important. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir C’est, au choix, une bonne ou une mauvaise nouvelle pour la planète et pour l’humanité.

La forêt amazonienne ne résistera pas à un réchauffement climatique important

Les optimistes retiendront que la forêt amazonienne est capable, grâce à la très grande diversité de ses arbres, de s’adapter à un changement climatique de relativement faible amplitude. Les pessimistes noteront, eux, que cette forêt ne résisterait pas à une forte hausse des températures. L’enjeu est crucial, en raison de l’importance de cet écosystème tropical humide qui, s’étendant sur plus de 6 millions de km2 répartis entre neuf pays (Brésil, Pérou, Colombie, Bolivie, Venezuela, Guyana, Surinam, Equateur, Guyane française), constitue la plus grande réserve mondiale d’espèces animales et végétales, en même temps qu’un gigantesque puits de carbone.

L’idée que la diversité d’un milieu naturel représente un atout qui lui permet de mieux faire face aux aléas est largement admise par les écologues. Exceptionnelle biodiversité.