background preloader

B) Un acteur géopolitique important

Facebook Twitter

Untitled. Vidéo Disneyland Paris - Visite du parc d'attractions. Principaux secteurs d'activité en France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Principaux secteurs d'activité en France

Une récolte de maïs à Épône, près de Paris. Malgré le maintien à un haut niveau de l'agriculture et de l'industrie, l'économie française est aujourd'hui principalement une économie de services. Le secteur tertiaire s'autonomise peu à peu et devient le principal moteur de la croissance économique du pays[1]. Agriculture et agroalimentaire[modifier | modifier le code] Industrie[modifier | modifier le code] Énergie[modifier | modifier le code] Commerce et artisanat[modifier | modifier le code] Depuis les années 1970, le secteur du commerce a été bouleversé par l'irruption de la grande distribution, qui représente les deux tiers des dépenses alimentaires des Français en 2008[j 1]. Malgré la concurrence des entreprises industrielles, l'artisanat de son côté est parvenu à conserver une place importante dans l'économie française[j 1].

Tourisme[modifier | modifier le code] La tour Eiffel à Paris, un des monuments payants les plus visités au monde. Opération Barkhane. Regroupés depuis le mois de février 2014 au sein d’un cadre institutionnel baptisé du nom de « G5 Sahel », ces pays ont décidé d’apporter une réponse régionale et coordonnée aux défis sécuritaires, ainsi qu’aux menaces que font peser sur eux les groupes armés terroristes (GAT).

Opération Barkhane

Dans ce cadre, ils ont manifesté leur volonté de conduire leur action aux côtés de la France considérée comme « un partenaire stratégique ayant toujours soutenu les pays du Sahel dans leurs actions de lutte contre le terrorisme ». Si Barkhane s’inscrit dans une nouvelle approche stratégique, elle se caractérise aussi par une logique de fusion et de partage des moyens qui, jusqu’alors étaient dévolus à des opérations distinctes (l’opération Serval au Mali, déclenchée en 2013 et l’opération Epervier au Tchad, déclenchée en 1986). L’opération Barkhane est commandée par un officier général depuis un poste de commandement unique stationné à N’Djamena, au Tchad (poste de commandement interarmées de théâtre ou PCIAT). Untitled. Soft power, hard power et smart power: le pouvoir selon Joseph Nye. Avec ce nouvel ouvrage, l'internationaliste américain poursuit sa réflexion sur la notion du pouvoir étatique au XXIe siècle.

Soft power, hard power et smart power: le pouvoir selon Joseph Nye

Après avoir défini le soft et le smart power, comment Joseph Nye voit-il le futur du pouvoir? The future of Power Joseph Nye En Relations Internationales, rien n'exprime mieux le succès d'une théorie que sa reprise par la sphère politique. Au XXIe siècle, seuls deux exemples ont atteint cet état: le choc des civilisations de Samuel Huntington et le soft power de Joseph Nye. Le soft power comme réponse au déclinisme Joseph Nye, sous-secrétaire d'Etat sous l'administration Carter, puis secrétaire adjoint à la Défense sous celle de Bill Clinton, avance la notion de soft power dès 1990 dans son ouvrage Bound to Lead. Ce basculement de la notion de puissance est rendu possible grâce au concept même de soft power. Time to get smart ? Avec son dernier ouvrage, The Future of Power, Joseph Nye ne révolutionne pas sa réflexion sur le pouvoir.

Géopolitique. La géopolitique est une discipline à l‘intersection de la géographie, des sciences politiques et des sciences militaires, qui traite des relations entre pouvoir et territoire, dans une perspective polémo-géographique et dans des contextes où l’étude porte sur des affrontements antagonistes , réels ou potentiels.

Géopolitique

Avec une approche des problèmes essentiellement fondée sur la dialectique, elle s’attache à l’analyse de la répartition des ressources et à leur effet sur les relations entre entités politiques. Rosière (2003) la définit assez justement comme une discipline spécialisée dans « l’étude de l’espace considéré comme un enjeu ». Le terme « géopolitique » est apparu au début d’un 20ème siècle (Kjellen, 1905) tourmenté par des conflits d’une ampleur inégalée, mais aussi touché par la généralisation de la forme démocratique et marqué par la mise en place d’un nouvel équilibre politique et économique mondial.

Toutefois, ce positionnement n’a pas toujours eu précisément ces contours.