background preloader

Spin

Spin
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le spin est, en physique quantique, une des propriétés des particules, au même titre que la masse ou la charge électrique. Comme d'autres observables quantiques, sa mesure donne des valeurs discrètes et est soumise au principe d'incertitude. C'est la seule observable quantique qui ne présente pas d'équivalent classique, contrairement, par exemple, à la position, l'impulsion ou l'énergie d'une particule. Historique[modifier | modifier le code] La genèse du concept de spin fut l'une des plus difficiles de l'histoire de la physique quantique au début du XXe siècle[1]. Le spin a d'abord été interprété comme un degré de liberté supplémentaire, s'ajoutant aux trois degrés de liberté de translation de l'électron : son moment cinétique intrinsèque (ou propre). Enfin, c'est en théorie quantique des champs que le spin montre son caractère le plus fondamental. Le spin du photon a été mis en évidence expérimentalement par Râman et Bhagavantam en 1931[6].

http://fr.wikipedia.org/wiki/Spin

Related:  Quantiqueroby007

le photon quantique La physique quantique 1 ou Lumière sur le photon Introduction La théorie quantique est utilisée par les physiciens pour rendre compte des phénomènes qui ont cours à l'échelle microscopique des particules. Nobel de physique 2013 : les découvreurs du boson de Higgs NOBEL - Le prix Nobel de physique récompense la recherche du boson de Higgs. En témoigne les lauréats: le britannique qui a donné son nom au boson, mais aussi le belge François Englert. Le boson de Higgs est d'ailleurs appelé boson Brout-Englert-Higgs. Son existence a été vérifiée le 4 juillet 2012 grâce à l'accélérateur de particules du CERN donnant raison à ces deux chercheurs qui en avaient théorisé l'existence. Higgs, né en 1929 et Englert, en 1932, ne sont pas des physiciens expérimentaux, ce sont des théoriciens.

MOOC ExplorUnivers Peut-on vivre sur Mars ? Quelle est l'exoplanète habitable la plus proche ? Combien d'étoiles naissent par an dans une galaxie ? Et la Terre, d'où vient-elle ? Ce MOOC aborde notre compréhension actuelle de l'univers. Le CEA Irfu Nobel de physique 2015 : des travaux sur les neutrinos SCIENCE - Le prix Nobel de physique 2015 a été attribué conjointement mardi 6 octobre à Takaaki Kajita (Japon) et Arthur B. McDonald (Canada) pour la découverte des oscillations de neutrinos qui montre que ces particules ont une masse. Takaaki Kajita a démontré, en 1998, que les neutrinos, ces particules élémentaires produites par les réactions nucléaires, pouvaient se transformer quand ils entraient dans l’atmosphère. Frères Bogdanov En zététique, un dieu n’est soumis à l’analyse critique que dans la mesure où des « preuves » sont apportées à son existence, ou bien lorsque l’hypothèse « dieu » est utilisée dans une démonstration rationnelle. Entraînons-nous à trouver les erreurs dans l’argumentaire des deux frères. Nous n’avons pas encore fait ce TP. Vous en faites une analyse ? Ecrivez-nous.

Cours physique sur la théorie des cordes Il faut bien considérer dans le présent chapitre que la théorie des cordes (et in extenso des supercordes) est actuellement spéculative et n'a pas pu être vérifiée (confirmée) ni falsifiée par l'expérience comme le veut la démarche scientifique. Il convient donc de prendre avec prudence les développements qui vont suivre et d'être le plus critique possible ! Il s'agit par ailleurs d'une théorie (nous ne pouvons pas parler de modèle actuellement) d'unification des forces qui n'est pas nouvelle puisqu'elle a bientôt plus de trente ans et qui tente de combler les défauts du modèle standard des particules et aussi de réunir la relativité générale et physique quantique (ce qui n'est pas sans mal puisque cette dernière est dépendante du fond contrairement à la relativité générale). Elle est une des nombreuses théories qui existe en physique moderne et qui tente cette unification (il en existe une dizaine d'autres plus ou moins connues). H1.

Voici à quoi ressemble l'Internet d'un hyper prudent Internet, ce vaste monde, dont l'utilisateur moyen –vous et moi– se sert beaucoup mais auquel il ne comprend pas grand chose. Monsieur tout-le-monde achète, c'est un exemple, son ordinateur à la Fnac, utilise Windows, SFR, Facebook et laisse traîner des cookies espions derrière lui. Ah!

INTRODUCTION A LA THEORIE DES CORDES ~ cours scientifiques libres L'une des plus grandes quêtes de la physique actuelle est l'uni cation des forces fondamentales en une seule théorie. Le programme ainsi dé ni a donc pour objectif la réconciliation de la théorie quantique des champs, qui décrit les interactions éléctrofaibles (éléctromagnétiques et faibles) et les interactions fortes, et de la relativité générale. C'est donc l'uni cation de l'in niment petit et de l'in niment grand en un tout cohérent, domaines respectifs dans lesquels les deux théories en question décrivent le monde réel avec une précison incroyable. Mais ces deux théories, paradoxalement, sont en l'état incompatibles, et même l'apparition des techniques de renormalisation n'a pas résolu ce problème : des in nis rédhibitoires apparaissent inévitablement. Cette théorie sou re toutefois de deux problèmes majeurs.

théorie des cordes) Dernière mise à jour de ce chapitre: 2014-04-06 20:42:57 | {oUUID 1.724} Version: 3.0 Révision 3 | Rédacteur: Vincent ISOZ | Avancement: ~20% vues depuis le 2012-01-01: 0 Il faut bien considérer dans le présent chapitre que la théorie des cordes (et in extenso des supercordes) est actuellement spéculative et n'a pas pu être vérifiée (confirmée) ni falsifiée par l'expérience comme le veut la démarche scientifique. L'homme ? Du vide à 99,9999 % ! Qui suis-je ? Presque rien ! Et, il en est de même pour les planètes, les ordinateurs ou les carottes.

7 : Une science en transition ? Bien que le phénomène de décohérence nous indique la frontière entre les deux mondes, il ne donne aucune réponse satisfaisante aux multiples interrogations qui s'en suivent. Nous avons besoin de logique et de rationalité pour élaborer la structure de la matière. Comment alors poser des bases solides sur un monde si flou en apparence ? Quand l'essence même de la matière nous échappe sans cesse comme un vague mirage éthérique, il est facile de sombrer dans l'irrationalité ou les pseudosciences, ce qui au bout du compte nous éloigne de la vérité. Il est plus logique d'admettre que nous ne disposons pas encore de toutes les données du problème, nous avons de bons outils avec la théorie quantique, et son exactitude fut maintes fois vérifiée avec succès. Mais elle n'explique pas le pourquoi des choses... juste le comment.

5 : L'énergie du Vide Comment décrire la notion de vide ? Très facile me direz vous... c'est l'absence de matière et d'énergie, voilà tout ! Si je prends une cloche en verre et que j'y produis un vide très poussé, il est aisé de voir que l'espace occupé pas la cloche est vide de tout : même l'air y est absent. Et pourtant... 4 : Un monde non localisé Comme nous l'avons vu, le monde quantique échappe à toutes nos tentatives de le délimiter dans une zone précise de l'espace : lorsqu'on essaie de mesurer la position d'une particule avec une grande précision, l'information sur sa vitesse est incertaine. Et inversement, lorsqu'on veut connaître sa vitesse avec une précision accrue, sa position devient floue... Il y a une limite infranchissable à la connaissance que l'on puisse obtenir sur l'information d'un système; cette limite est connue sous le nom du principe d'incertitude.

3 : La Constante de Planck Le physicien Max Planck apporta une très grande contribution à la théorie quantique ; il découvrit la valeur d'une constante qui portera son nom et qui exprime le seuil d'énergie minimum que l'on puisse mesurer sur une particule. Voyons maintenant la valeur de cette constante : h = 6,63 . 10 -34 joules.seconde. Planck découvrit cette constante en 1900, par la force des choses si l'on peut dire, car à cette époque on croyait que les échanges d'énergie entre la matière et le rayonnement s'effectuaient de façon continue, alors que les expériences prouvaient le contraire. Il introduisit la valeur de cette constante dans ses calculs, avec par la suite l'intention de faire tendre sa valeur vers 0 pour revenir à une description continue du rayonnement, mais ses efforts furent vains : la constante h ne pouvait être annulée sans contredire les expériences...

Related: