background preloader

Supraconductivité

Supraconductivité
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La supraconductivité (ou supraconduction) est un phénomène caractérisé par l'absence de résistance électrique et l'expulsion du champ magnétique — l'effet Meissner — à l'intérieur de certains matériaux dits supraconducteurs. La supraconductivité découverte historiquement en premier, et que l'on nomme communément supraconductivité conventionnelle, se manifeste à des températures très basses, proches du zéro absolu (-273,15 °C). La supraconductivité permettrait notamment de transporter de l'électricité sans perte d'énergie, les applications potentielles sont donc stratégiques. Dans les supraconducteurs conventionnels, des interactions complexes se produisent entre les atomes et les électrons libres et conduisent à l'apparition de paires liées d'électrons, appelées paires de Cooper. L'explication de la supraconductivité est intimement liée aux caractéristiques quantiques de la matière. Historique[modifier | modifier le code] , d'où :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Supraconductivit%C3%A9

Related:  Notions - terminologie - Physique atomique

Superfluide Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La superfluidité est un état de la matière dans lequel celle-ci se comporte comme un fluide dépourvu de toute viscosité. Découverte en 1937 par Pyotr Leonidovitch Kapitsa, simultanément avec, semble-t-il, John F. La lévitation des supraconducteurs : l’effet Meissner On fête cette année les 100 ans de la découverte de la supraconductivité. Cet anniversaire est l’occasion de voir un peu partout cette merveilleuse expérience où un aimant lévite au dessus d’un supraconducteur. Je me suis souvent demandé en quoi le fait de conduire le courant sans résistance était responsable de ce phénomène de lévitation. Je ne l’ai appris que bien plus tard, et la réponse est : en rien ! Dans ce billet, je vais tenter de faire un peu la lumière sur ces phénomènes, et montrer en quoi une résistance électrique nulle n’est ni nécessaire ni suffisante pour léviter dans un champ magnétique. Qu’est-ce qu’un conducteur électrique parfait ?

Un espoir de supraconducteur à température ambiante Une équipe allemande pense que la poudre de graphite «dopée» à l'eau pourrait faire léviter des aimants ou conduire parfaitement l'électricité jusqu'à plus de 30°C. Des propriétés qui n'ont encore jamais été observées au-dessus de - 150°C. Des chercheurs de l'université de Leipzig pensent avoir fait une découverte qui pourrait bouleverser le monde de la physique des matériaux. Dans un article paru récemment dans Advanced Materials, ces scientifiques allemands, emmenés par Pablo Esquinazi, prétendent que la poudre de graphite, lorsqu'elle est mélangée à de l'eau distillée avant d'être séchée, présente, à température ambiante, des propriétés caractéristiques des supraconducteurs - ces matériaux capables, entre autres, de conduire l'électricité sans résistance, de faire léviter des aimants ou de générer des champs magnétiques surpuissants. Les spécialistes français restent sceptiques

Paire de Cooper Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En physique de la matière condensée, une paire de Cooper est le nom donné aux électrons liés entre eux à basses températures d'une manière spécifique décrite en 1956 par Leon Cooper[1]. Leon Cooper montrait qu'une petite interaction arbitraire entre électrons dans un métal peut induire un état de paire d'électrons ayant une énergie plus basse que l'énergie de Fermi, ce qui implique que cette paire est liée. Dans les supraconducteurs classiques, cette attraction est due à l'interaction électron-phonon. L'état de paire de Cooper est responsable de la supraconductivité, comme indiqué dans la théorie BCS développée par John Bardeen, John Schrieffer et Leon Cooper pour laquelle ils obtinrent le prix Nobel de physique en 1972[2].

Effet Meissner Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'effet Meissner résulte de l'expulsion des champs magnétiques par un matériau supraconducteur. L'effet Meissner est l'exclusion totale de tout flux magnétique de l'intérieur d'un supraconducteur. Il a été découvert par Walther Meissner et Robert Ochsenfeld en 1933 et est souvent appelé diamagnétisme parfait ou l'effet Meissner-Ochsenfeld.

Supercavitation militaire Les premiers intéressés à aller vite dans l’eau sont, comme souvent, les militaires. Comme indiqué dans "le mur des 50 noeuds", le destroyer français "le Terrible" détient toujours le record de vitesse des bateaux à déplacement avec 44.9 noeuds depuis 1935. Il est probable que son hélice tournait alors dans une grosse poche de cavitation, phénomène que tous les navires et qui plus est les sous-marins ont tenté d’éviter à tout prix par la suite. Autour de 1999, il est apparu publiquement que les russes disposaient de torpilles capables d’atteindre 200 noeuds, soit 370 km/h sous l’eau (!!!)

Superpartenaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En physique des particules, le superpartenaire est une particule virtuelle appariée par la supersymétrie. Description[modifier | modifier le code] À chaque particule est associée un superpartenaire. Les propriétés du superpartenaire sont tout à fait semblables à la particule qui lui est associée, excepté son spin : celui du superpartenaire diffère de son associé d'une demi-unité. Autrement dit, chaque particule de spin 1/2 est associée à un superpartenaire de spin 0 ; chaque particule de spin 1 est associée à une particule de spin 1/2.

Supercavitation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La supercavitation est une technique de propulsion sous-marine permettant à un objet (jusqu'à présent des torpilles) de générer un gaz chaud, assez chaud même pour vaporiser l'eau, qui enveloppera la torpille afin de réduire le frottement de l'eau [1]. Le frottement dans l'eau est environ 1 000 fois plus grand que dans un gaz comme de la vapeur d'eau. De la cavitation à la supercavitation[modifier | modifier le code] La cavitation est un phénomène qui se produit quand un liquide est accéléré à grande vitesse, par exemple au niveau des parois des pales d'une hélice. La pression du fluide baisse à cause de sa grande vitesse (Principe de Bernoulli), et, quand la pression du liquide chute au-dessous de la pression de vaporisation, il se vaporise — typiquement en formant de petites bulles de vapeur d'eau, c’est-à-dire de l'eau dans sa forme gazeuse.

Supersymétrie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Susy. Naissance de la supersymétrie[modifier | modifier le code] Théorème No-Go de Coleman et Mandula[modifier | modifier le code] de saveur (à ne pas confondre avec de couleur) à Unification des forces électromagnétique, de gravitation et nucléaire - 5. L’atome et la charge La force et l’interaction électromagnétique La charge électrique est un effet produit par certaines particules qui s’expriment entre elles par des attractions et des répulsions. C’est ce qui détermine la force et l’interaction électromagnétique. La matière chargée électriquement, réagit dans les champs électromagnétiques, devenant à leur tour producteur de champ.

Related: