background preloader

Particules

Facebook Twitter

Intrication quantique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Intrication quantique

Historique[modifier | modifier le code] Le caractère surprenant des états intriqués a pour la première fois été souligné par Einstein, Podolsky et Rosen dans un article de 1935 qui tentait de montrer que la mécanique quantique était incomplète. Dans cet article, les auteurs décrivent une expérience de pensée qui restera connue comme le paradoxe EPR. Définition[modifier | modifier le code] Il est plus aisé de définir ce qu'est un état non intriqué, ou séparable, que de définir directement ce qu'est un état intriqué.

État pur[modifier | modifier le code] Dans le cas où le système global {S1+S2} peut être décrit par un vecteur d'état, son état est un vecteur de l'espace de Hilbert . Ces états sont appelés états séparables ou factorisables. . , qui n'est pas altéré par les mesures effectuées sur S2. William Shockley. William Bradford Shockley Jr.

William Shockley

(February 13, 1910 – August 12, 1989) was an American physicist and inventor. Shockley was the manager of a research group that included John Bardeen and Walter Brattain. The three scientists invented the point contact transistor in 1947 and were jointly awarded the 1956 Nobel Prize in Physics. Shockley's attempts to commercialize a new transistor design in the 1950s and 1960s led to California's "Silicon Valley" becoming a hotbed of electronics innovation.

In his later life, Shockley was a professor of electrical engineering at Stanford University and became a proponent of eugenics.[1][2] Early life and education[edit] Shockley was born in London, England, to American parents, and raised in his family's hometown of Palo Alto, California, from age three.[3] His father, William Hillman Shockley, was a mining engineer who speculated in mines for a living, and spoke eight languages.

Shockley received his Bachelor of Science degree from Caltech in 1932. Klein / Portraits de chercheurs / La recherche. Né en 1958, Etienne Klein est titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’Ecole Centrale de Paris, d’un DEA de physique théorique et d’un doctorat en philosophie des sciences.

Klein / Portraits de chercheurs / La recherche

Il a participé à divers grands projets, en particulier à l'étude d'un accélérateur à cavités supraconductrices, à la conception du futur grand collisionneur européen du CERN, le LHC, et à la mise au point d’un procédé de séparation isotopique par laser. Il dirige actuellement le Laboratoire de Recherche sur les Sciences de la Matière du CEA (LARSIM). Il est professeur de physique et de philosophie des sciences à l'Ecole Centrale de Paris. Etienne Klein est également membre du conseil d’Analyse de la Société présidé par Luc Ferry, du Conseil Scientifique de la Cité des Sciences et de celui de l’Office Parlementaire pour l’Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques. Etienne Klein a écrit plusieurs ouvrages de réflexion sur les sciences et la question du temps, notamment : Le boson de Higgs expliqué à ma fille. Ça sent le roussi pour le boson de Higgs.

Le boson de Higgs expliqué à ma fille

(Edit du 05/07/2012) Le boson de Higgs a semble-t-il été trouvé. Je me suis donc dit qu’il était temps que je me lance un défi : essayer d’expliquer en termes simples de quoi il s’agit. Découvrir le boson de Higgs (ou infirmer son existence) est en effet l’objectif principal du LHC, le dernier grand collisionneur construit au CERN. Modèle standard. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Modèle standard

Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. En sciences de la nature, un modèle standard désigne, dans un domaine particulier des sciences, un modèle suffisamment cohérent et stable pour faire l'objet d'un quasi-consensus parmi les spécialistes du domaine. L'enseignement s'appuie généralement sur le « modèle standard », parfois sans insister autant que nécessaire sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une vérité absolue, mais d'une représentation qui forme le fond commun de la discipline, que même les scientifiques hétérodoxes doivent connaître, et susceptible d'évolution.

L'expression est tout particulièrement utilisée pour : Vers la découverte d'une particule encore plus fascinante que le Boson de Higgs. «Cela pourrait arriver dès cette année... si nous sommes vraiment chanceux», a dit samedi Beate Heinemann, professeur de physique à l'Université de Californie à Berkeley, membre de l'équipe de recherche de l'expérience Atlas du LHC.

Vers la découverte d'une particule encore plus fascinante que le Boson de Higgs

«Nous espérons être sur le point de découvrir un autre monde comme au début du 20e siècle l'antimatière qui cette fois pourrait être la matière supersymétrique», a-t-elle ajouté lors d'une présentation devant la presse à la conférence annuelle de l'American Society for the Avancement of Science (AAAS). «Pour moi, c'est plus emballant que le Boson de Higgs», a dit cette scientifique. Selon la théorie dite de la supersymétrie, toutes les particules du modèle élémentaire de la physique ont un partenaire plus lourd. Ainsi le quark qui forme les protons et neutrons de l'atome aurait un partenaire supersymétrique appelé squark. La matière noire au centre des recherches.

Fermion. Un photon, cela ressemble à quoi ?