background preloader

La théorie de "la gravité quantique à boucle" de Lee Smolin : Autres théories

La théorie de "la gravité quantique à boucle" de Lee Smolin : Autres théories
GAIA a écrit:Je trouve intéressante l'idée de Lee Smolin que le temps existait avant le Big BangMais si le temps existait avant, l'espace aussi existait alors...donc le big bang n'est pas le commencement de l'espace temps ! Je pense que l'espace n'existait pas forcément, l'espace a commencé a existé à partir de l'ouverture de la clef de cid, le temps dans une nouvelle dimension (BB) a commencé à s'écouler créant l'espace-temps. Le temps précédait forcément l'espace. La dimension ou notre univers, à titre d'exemple, était sans histoire cosmologique. Le Big Bang créé une nouvelle dimension mais n'est pas forcément le début du Temps, mais un temps parmi les temps, puisque le BB aurait pu se reproduire. Justement bonne question, est ce que le trou noir jouerait un rôle de régulation de notre univers et est il à l'origine d'autres big-bangs créant d'autres univers ? Qu'est ce que le temps par essence ? Nous sommes à la fois observateur - observé (vie extra-terrestre) et intra. Related:  QuantiqueGravité quantiqueGravitation-Relativité

Gravité quantique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La gravité quantique est une branche de la physique théorique tentant d'unifier la mécanique quantique et la relativité générale. Problématique[modifier | modifier le code] La plupart des difficultés rencontrées lors de cette unification proviennent des suppositions radicalement différentes de ces théories sur le fonctionnement de l'univers. Une difficulté supplémentaire vient du succès de la mécanique quantique et de la théorie de la relativité générale. La mécanique quantique est basée sur les particules de médiation des différentes forces utilisées dans l'espace-temps plat de la mécanique newtonienne ou de la relativité restreinte tandis que la théorie de la relativité générale modélise la gravité comme une courbure de l'espace-temps dont le rayon se modifie lorsque la matière se déplace. Effet de la gravité en mécanique quantique[modifier | modifier le code] Approches candidates[modifier | modifier le code] Portail de la physique

Loi universelle de la gravitation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les satellites et les projectiles obéissent à la même loi. Expression mathématique selon Isaac Newton[modifier | modifier le code] Deux corps ponctuels de masses respectives et s'attirent avec des forces de mêmes valeurs (mais vectoriellement opposées), proportionnelles à chacune des masses, et inversement proportionnelle au carré de la distance qui les sépare. La force exercée sur le corps par le corps est vectoriellement donnée par en kilogramme (kg); d en mètre (m); en newton (N) où G est la constante gravitationnelle, elle vaut dans les unités SI, le CODATA 2010 [2] Énergie potentielle de gravitation[modifier | modifier le code] Voici le calcul menant à l'expression de l'énergie potentielle de gravitation d'un corps de masse m à une distance R d'un corps de masse M produisant le champ de gravitation : D'où : Énergie potentielle d'une sphère homogène[modifier | modifier le code] Soit un corps sphérique de rayon R et de masse volumique uniforme , on a :

Histoire de la gravitation: Newton Nous savons tous que c'est Newton, qui, au travers d'une des plus grandes oeuvres scientifiques de tous les temps : "Principia", donne la première expression de la force de gravitation, et fonde en même temps toute la mécanique, science des mouvements des corps. Nous allons voir comment sa découverte s'inscrit dans la continuité des travaux des post-coperniciens. Newton est né en Angleterre en 1642 et a fait ses études à Cambridge, sans être un étudiant particulièrement remarqué. Il devient assistant à Trinity College en 1667, et à cette époque on enseignait la physique Cartésienne. Cette conception tout à fait nouvelle du monde était encore à peine tolérée. Newton commença par travailler sur le modèle d'orbites planétaires, proposé par Descartes, qui expliquait qualitativement le mouvement circulaire des planètes comme un équilibre entre une force attractive vers le Soleil et une force répulsive, par analogie avec une pierre qui tourne attachée par une corde à un axe. 1ère loi :

Leonard Susskind Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Susskind. Leonard Susskind Leonard Susskind en 2009 Leonard Susskind (né le [1]) est un physicien américain. Susskind est considéré comme l'un des pères de la théorie des cordes avec Yoichiro Nambu et Holger Bech Nielsen pour leurs contributions au modèle de physique des particules de la théorie des cordes[2]. En 1998, il obtient le Prix Sakurai. Jeunesse et éducation[modifier | modifier le code] Susskind est né dans une famille juive très modeste dans le Bronx[3] et réside aujourd'hui à Palo Alto, en Californie. « Quand j'ai raconté à mon père que je voulais être physicien, il m'a dit : « Ah ça non, tu vas pas aller travailler dans une pharmacie ». N. Il étudia ensuite à l'université Cornell sous la direction de Peter A. Carrière[modifier | modifier le code] Contributions[modifier | modifier le code] Susskind a apporté sa contribution dans les domaines suivants de la physique : Livres[modifier | modifier le code]

Gravité quantique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La gravité quantique est une branche de la physique théorique tentant d'unifier la mécanique quantique et la relativité générale. Une telle théorie permettrait notamment de comprendre les phénomènes impliquant de larges masses de matière ou d'énergie sur de très petites dimensions spatiales, telles que les trous noirs ou l'origine de l'univers. L'approche générale utilisée pour obtenir une théorie de la gravité quantique est, présumant que la théorie sous-jacente doit être simple et élégante, d'examiner les symétries et indices permettant de combiner mécanique quantique et la relativité générale en une théorie globale unifiée. Problématique[modifier | modifier le code] La plupart des difficultés de cette unification proviennent des suppositions radicalement différentes de ces théories sur la structure et le fonctionnement de l'univers : Approches candidates[modifier | modifier le code] Essais expérimentaux[modifier | modifier le code] ↑ P.S.

Introduction à la relativité générale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le but de cet article est de présenter une introduction accessible, non technique, au sujet. Pour l'article encyclopédique consulter Relativité générale. Test de haute précision de la relativité générale par la sonde spatiale Cassini (vue d'artiste): des signaux radio envoyés entre la Terre et la sonde (onde verte) sont retardés par la déformation de l'espace et du temps due à la masse du Soleil. La relativité générale est une théorie de la gravitation qui a été développée par Albert Einstein entre 1907 et 1915. Avant l'avènement de la relativité générale, la loi de l'attraction universelle de Newton avait été acceptée pendant plus de 200 ans comme une description valable de la force de gravitation entre masses. La relativité générale est devenue un outil essentiel de l'astrophysique moderne. Bien que la relativité générale ne soit pas la seule théorie relativiste, c'est la plus simple qui soit en cohérence avec les données expérimentales.

Susskind's Blog: Physics for Everyone la gravitation L'interaction gravitationnelle La gravitation est la seule interaction fondamentale dont la sensation est directe et permanente, par l'intermédiaire de son effet le plus immédiat dans notre environnement : la pesanteur, c'est à dire le poids des corps matériels. C'est pourquoi la gravitation est la première interaction fondamentale à avoir été décrite mathématiquement. Historique En 1687, Isaac Newton publia ses Principes Mathématiques de Philosophie Naturelle. La loi de la gravitation universelle de Newton est toujours utilisée pour calculer les effets de la gravitation dans des situations normales : le champ gravitationnel créé par une masse M (en kg) située à une distance d (en m) est donné par : G=6,67.10-11 M/d2 La force d'attraction subie par une masse m (en kg) est alors: F=mG C'est pour cela que les masses des objets utilisées dans ces équations sont parfois nommées ``masses graves''. Néanmoins, la loi de Newton n'est qu'une approximation d'une théorie plus fondamentale.

Related: