background preloader

01. Ondes et particules, supports d'information

Facebook Twitter

Des gerbes jailliront les sources - L'Edition 13 (juin 2020) (Article issu de l'Edition n°13 - juin 2020) Depuis ses origines jusqu’à son arrivée sur Terre, le rayonnement cosmique porte avec lui des particules aux énergies phénoménales.

Des gerbes jailliront les sources - L'Edition 13 (juin 2020)

Pour mieux le comprendre, les chercheurs partent sur les traces laissées dans le ciel et au sol. Découvert en 1912 par le physicien autrichien Victor Hess, le rayonnement cosmique fascine toujours, autant qu’il questionne. Venus des méandres interstellaires, ces rayons invisibles à l’œil humain, bombardent la Terre en un flux régulier de particules - des protons en majorité, mais aussi des noyaux d’hélium et quelques noyaux d’atomes plus lourds.

Leur énergie s’étale sur 11 ordres de grandeur. Sans titre. Qu’est ce que sont les rayons cosmiques ?

sans titre

De quoi sont-ils faits ? Comment les a-t-on découvert ? Solaires, galactiques, extra-galactiques : d’où proviennent-ils, quelles sont leurs origines supposées ? Sans titre. Samedi 25 janvier, toutes les conditions étaient enfin réunies pour se rendre à l'aplomb du site de déploiement du télescope sous-marin KM3NeT.

sans titre

La météo s'annonçait enfin clémente pour le week-end, les bateaux de Foselev et de la Comex étaient disponibles et les autorisations militaires validées. L'équipe du CPPM en charge du déploiement du télescope a donc embarqué avec les deux dernières lignes de la Phase 1 du projet sur le Castor, secondé par le Janus pour une traversée de quatre heures jusqu'au site de largage à 40 km de Toulon.

Tous les modules bobinés dans une sphère Le calme de la traversée n'était pas de trop pour se mettre en condition pour le largage. Car dresser une ligne de 200 m de 18 modules optiques de détection dans le noir des abysses est loin d'être trivial. UV satellite will open new view on exploding stars and black holes. A new space telescope will open up an unprecedented view of the universe in ultraviolet light.

UV satellite will open new view on exploding stars and black holes

The ULTRASAT satellite will provide fundamental new insights into high-energy phenomena such as supernova explosions, colliding neutron stars and active black holes, all of which can also generate gravitational waves and act as cosmic particle accelerators. Neutrino produced in a cosmic collider far away. The neutrino event IceCube 170922A, detected at the IceCube Neutrino Observatory at the South Pole, appears to originate from the distant active galaxy TXS 0506+056, at a light travel distance of 3.8 billion light years.

Neutrino produced in a cosmic collider far away

TXS 0506+056 is one of many active galaxies and it remained a mystery why and how only this particular galaxy generated neutrinos so far. A la recherche des sources de rayons cosmiques d’ultra-haute énergie. Le rayonnement le plus énergétique jamais détecté sur Terre. C’est un "monstre cosmique", un photon de 450 TeV, soit 450x1012 eV, le plus énergétique jamais encore détecté, que les chercheurs japonais et chinois de l’observatoire ASgamma au Tibet ont vu passer !

Le rayonnement le plus énergétique jamais détecté sur Terre

Il proviendrait du pulsar du Crabe, les restes d’une étoile ayant explosé en l’an 1054, tel que le relatent les écrits des astronomes chinois de l’époque qui ont servi de base à l’authentification de cet événement cosmique. Le pulsar du Crabe est situé au sein de la Voie Lactée, à une distance de 6000 années–lumière, en direction de la Constellation du Taureau. Record d'énergie Les travaux de l’équipe publiés dans la revue Physical Review letters indiquent que le record précédent a été largement battu : jusque-là le rayonnement le plus énergétique détecté sur Terre, atteignait 75 TeV seulement, piégée à l’observatoire des îles Canaries.

Pour comparaison, précisions que l’énergie développée dans l’anneau du LHC, au Cern n’atteint que… 13 TeV, soit 35 fois moins. "Chaud devant !" - Où le Soleil fait des siennes. Observer les pratiques artisanales dans les tombes d'Egypte. Pour ce 14e volet des Carnets d'Égypte, une sélection de photographies prises dans les tombes thébaines à Louxor, où travaille l'équipe menée par l'archéologue Philippe Martinez et le chimiste Philippe Walter (CNRS).

Observer les pratiques artisanales dans les tombes d'Egypte

Révéler les pigments avec de la lumière. Les techniques d'imagerie scientifique montrent tous les jours leurs performances dans de nombreux domaines de la vie quotidienne. Les utilisations de la lumière ultraviolette sur une scène de crime ou des rayons X pour le diagnostic médical sont des pratiques devenues évidentes pour le gendarme ou le médecin. Pour l'exploration des peintures des tombes égyptiennes à Louxor, l'équipe de recherche qui associe le Laboratoire d'archéologie moléculaire et structurale (Sorbonne Université-CNRS) et le Centre européen d'archéométrie de l'Université de Liège a choisi d'utiliser un appareil photographique modifié pour détecter les infrarouges ainsi qu'un instrument d'analyse hyperspectrale qui mesure avec une grande précision comment la lumière est diffusée par la peinture.

Dispositif d'enregistrement des images hyperspectrales : cette technique combine l'imagerie et la spectroscopie. Le noir de carbone absorbe toute la lumière visible et infrarouge. Un premier indice multi-messager d’un accélérateur de rayons cosmiques ? Les rayons cosmiques sont des particules accélérées qui arrivent sur Terre avec des énergies prodigieuses, totalement inaccessibles aux collisionneurs créés par l'Homme.

Un premier indice multi-messager d’un accélérateur de rayons cosmiques ?

Ces particules chargées sont déviées par les champs magnétiques baignant l'Univers et leur provenance apparente ne dit rien de leur origine. À ce jour, aucune source de rayons cosmiques de très hautes énergies n’a pu être identifiée et le mécanisme d’accélération de ces particules reste une énigme. L’énigme des rayons cosmiques s’éclaircit. Une mission de la Nasa pour mieux comprendre les rayons cosmiques. Premières lumières du détecteur à neutrino KM3NeT/ORCA. Le 27 octobre 2017 Premières lumières du détecteur à neutrino KM3NeT/ORCA Le 22 septembre 2017, après deux jours d'opération en mer, la première ligne de détection d’ORCA (Oscillation Research with Cosmics in the Abyss) a été mise en service.

Premières lumières du détecteur à neutrino KM3NeT/ORCA

Il s'agit là d'une étape clef pour le programme scientifique et technologique de la collaboration internationale KM3NeT (Cubic Kilometer Neutrino Telescope) impliquant quatre laboratoires de l’IN2P3. Le détecteur KM3NeT est un télescope à neutrinos de seconde génération installé dans les abysses de la Méditerranée. Les rayons cosmiques les plus énergétiques proviennent d'au-delà de notre galaxie. sLes rayons cosmiques sont des noyaux atomiques1 qui traversent notre Univers à une vitesse proche de celle de la lumière.

Les rayons cosmiques les plus énergétiques proviennent d'au-delà de notre galaxie

Ceux de basse énergie proviennent du Soleil ou de notre galaxie, mais l'origine des particules les plus énergétiques restait débattue depuis leur découverte il y a un demi-siècle : sont-elles issues de la Voie lactée ou d'objets extragalactiques éloignés ? La question vient d'être tranchée grâce à l'étude de 30 000 particules cosmiques d'une énergie un million de fois supérieure à celle des protons accélérés au LHC2. Elles ont été détectées entre 2004 et 2016 avec le plus grand observatoire de rayons cosmiques jamais construit, l'observatoire Pierre Auger, en Argentine. Prévision des séismes : une technique innovante pour observer les failles sous-marines. La faille nord-anatolienne, responsable de tremblements de terre destructeurs en 1999 en Turquie, est comparable à la faille de San Andreas en Californie.

Eruptions solaires : les plus puissantes depuis 12 ans. Histoire de la Lumière : le spectre lumineux. Séisme de magnitude 5 dans le Sud-Est de la France - 8 avril 2014. "TOUS LES 30 ANS". Un séisme de magnitude 5 sur l'échelle de Richter a été ressenti lundi 7 avril 2014 au soir dans une bonne part du quart sud-est, sans faire ni dégât important ni blessé mais suscitant sur le coup de vives inquiétudes, une telle secousse se produisant "une fois tous les 30 ans dans les Alpes" selon un spécialiste.

La profondeur de l'épicentre est estimée à 5 km sous terre L'épicentre du séisme, qui s'est produit à 21h27, se situe dans les Alpes-de-Haute-Provence, à 7 km de Châteauroux-les-Alpes, 8 km d’Embrun et 10 km de Barcelonnette, selon le Réseau national de surveillance sismique (Renass), basé à Strasbourg. La profondeur de l'épicentre est estimée à 5 km sous terre. Il s'agit là, toujours selon le Renass, d'un séisme de magnitude 100 fois inférieure à celui de L'Aquila en Italie (6.4) qui avait fait plus de 300 morts et d'énormes dégâts, en avril 2009. Séisme au large de la Nouvelle-Zélande. Un petit tsunami, la plus haute vague n'ayant atteint que 30 cm, a touché vendredi les côtes orientales de la Nouvelle-Zélande à la suite d'un fort séisme en mer qui n'a fait ni victimes ni dégâts, ont annoncé les autorités.

Celles-ci avaient émis une alerte au raz-de-marée, accompagnée d'évacuations de populations, dans les zones côtières de l'île du Nord et de la partie septentrionale de celle du Sud, qui constituent à elles seules l'essentiel du territoire néo-zélandais. Une série de répliques, dont certaines d'une magnitude de presque 6, ont secoué ces régions pendant plusieurs heures après le tremblement de terre, qui a quant à lui atteint une magnitude de 7,1.

Celui-ci est survenu à 4h37 (jeudi 16h37 GMT) à un peu plus de 30 km de profondeur à 167 km de Gisborne, une ville de 45.000 habitants de la côte nord-est de l'île du Nord, selon l'institut géologique américain USGS, mais a été ressenti dans la majeure partie du pays. Des collisions cosmiques pour l’expérience LHCb. La semaine passée, aux 52e Rencontres de Moriond (link is external), à La Thuile (Italie), l’expérience LHCb a présenté les résultats d’une étude sans précédent et sortant de l’ordinaire. Au lieu de s’intéresser aux habituelles collisions proton-proton, le détecteur LHCb a cette fois observé des collisions entre des protons et des noyaux d’hélium, injectés à proximité du point d’interaction de l’expérience. Ce type de collision ne peut généralement être observé que loin au-delà de la limite de l’atmosphère terrestre, lorsque les particules des rayons cosmiques – des particules hautement énergétiques provenant de l’extérieur du système solaire – entrent en collision avec de la poussière intersidérale composée principalement d’hydrogène et d’hélium, et que ces collisions sont détectées par des expériences basées sur des satellites.

La raison ultime de leur intérêt pour cette question est liée à la quête de la matière noire. . « Eurêka » ? C’est là que l’expérience LHCb fait son entrée. Les télescopes de l'espace. Pour observer l'univers, il faut être capable de voir toutes les longueurs d'ondes. Sauf que l'atmosphère terrestre ne laisse passer que la lumière visible et les ondes radios, ce qui limite la "vision" de nos télescopes à terre. Une seule solution : les envoyer dans l'espace. Les astres émettent en ondes radio, micro-ondes, infrarouges, ultraviolets, rayons X, rayons gamma... Animation interactive : les ondes électromagnétiques. Les rayons X confirment le modèle cosmologique standard. Entre 2010 et 2013, le satellite XMM-Newton a passé plus de 2000h à capter les rayons X provenant de 2 grandes régions du ciel dans le cadre du projet XXL.

Ce projet hors norme, qui rassemble une centaine de scientifiques internationaux, a permis de détecter un nombre considérable d’amas de galaxies lointains et de noyaux galactiques actifs (des galaxies possédant un trou noir super-massif en leur centre), seuls objets à émettre des rayons X hors de la Voie lactée. NOEMA, le radiotélescope millimétrique le plus puissant de l’hémisphère Nord,entre en service. Fermi satellite detects first gamma-ray pulsar in another galaxy. En Chine, le plus grand radiotélescope du monde pour chercher « la vie au-delà de la galaxie. C'est une structure circulaire impressionnante, en construction depuis 2011 dans les montagnes de la province du Guizhou, et dont les premières images ont été récemment rendues publiques par le gouvernement chinois.

100m radio telescope maps the complete northern sky in the light of neutral hydrogen. Radio astronomers from Bonn University and the Max-Planck-Institut für Radioastronomie have reached a scientific milestone with their publication in the January issue of the international science journal Astronomy & Astrophysics. La Chine inaugure un radiotélescope de 500 mètres de diamètre. Avec 500 mètres d'ouverture, Fast est le plus grand radiotélescope du monde. © Xinhua/Liu Xu RECORD. Le fond diffus cosmologique. Revivez le lancement du satellite ASTRO-H, traqueur de trous noirs. Mission studies the Sun in soft X-rays.

At any given moment, our sun emits a range of light waves far more expansive than what our eyes alone can see: from visible light to extreme ultraviolet to soft and hard X-rays. Different wavelengths can have different effects at Earth and, what's more, when observed and analyzed correctly, those wavelengths can provide scientists with information about events on the sun. In 2012 and 2013, a detector was launched on a sounding rocket for a 15 minute trip to look at a range of sunlight previously not well-observed: soft X-rays. Each wavelength of light from the sun inherently carries information about the kind of process that emitted the light, so looking at soft X-rays provides a new way to figure out what is happening on our closest star. For example, the sun's atmosphere, the corona, is 1,000 times hotter than its surface, and scientists do not yet understand the details of why.

How much radiation damage do astronauts really suffer in space? Space is a really inhospitable place to live – there's no breathable air, microgravity wastes away your bones and muscles and you're subjected to increased doses of radiation in the form of high-energy charged particles. These can cause damage to the cells in your body by breaking up the atoms and molecules that they're made of. But what are these sources of radiation and exactly how much is an astronaut on the International Space Station exposed to over the course of a six-month stay? With the latest expedition about to return to the safety of planet Earth on June 18, I thought I'd have a look at the data to find out. L'Univers observé avec des yeux sensibles aux ondes radio. 2014 09 scientific balloon gamma rays crab. VIDEO. La nébuleuse du Crabe vue dans toute la largeur du spectre - Sciencesetavenir.fr.

FOXSI to observe X-rays from Sun. Les rayonnements cosmiques. Detector at the South Pole explores the mysterious neutrinos. Les neutrinos : des particules subatomiques qui se chassent en Antarctique. Fukushima : localiser le combustible fondu avec les rayons cosmiques- 12 février 2015. D'où viennent les positrons des rayons cosmiques ? Le mystère des rayons cosmiques. New detector at South Pole shows early success at neutrino hunting. VIDÉO À 360°. Visitez l’accélérateur de particules du Cern comme si vous y étiez. EGYPTE. Premier succès pour les muons, dans l'exploration du coeur des pyramides. Espace Presse - Deux cavités de la grande pyramide de Kheops révélées avec des muons.