background preloader

01. Ondes et particules, supports d'information

Facebook Twitter

FOXSI to observe X-rays from Sun. An enormous spectrum of light streams from the sun.

FOXSI to observe X-rays from Sun

We're most familiar with the conventional visible white light we see with our eyes from Earth, but that's just a fraction of what our closest star emits. 2014 09 scientific balloon gamma rays crab. 2014 09 scientific balloon gamma rays crab. VIDEO. La nébuleuse du Crabe vue dans toute la largeur du spectre - Sciencesetavenir.fr. EXPLOSION.

VIDEO. La nébuleuse du Crabe vue dans toute la largeur du spectre - Sciencesetavenir.fr

En 1054 de notre ère, les astronomes Chinois et Japonais ont été témoins de l'explosion d'une supernova, phénomène d'effondrement gravitationnel d'une étoile. Elle était alors plus lumineuse que tous les autres objets du ciel nocturne à l'exception de la Lune. La nébuleuse du Crabe est un rémanent de cette supernova qui continue de s'expandre dans l'espace et qui a fait l'objet de maintes observations depuis l'invention des premiers télescopes. Des collisions cosmiques pour l’expérience LHCb. La semaine passée, aux 52e Rencontres de Moriond (link is external), à La Thuile (Italie), l’expérience LHCb a présenté les résultats d’une étude sans précédent et sortant de l’ordinaire.

Des collisions cosmiques pour l’expérience LHCb

Au lieu de s’intéresser aux habituelles collisions proton-proton, le détecteur LHCb a cette fois observé des collisions entre des protons et des noyaux d’hélium, injectés à proximité du point d’interaction de l’expérience. Ce type de collision ne peut généralement être observé que loin au-delà de la limite de l’atmosphère terrestre, lorsque les particules des rayons cosmiques – des particules hautement énergétiques provenant de l’extérieur du système solaire – entrent en collision avec de la poussière intersidérale composée principalement d’hydrogène et d’hélium, et que ces collisions sont détectées par des expériences basées sur des satellites.

La raison ultime de leur intérêt pour cette question est liée à la quête de la matière noire. Au-delà du visible : l'anatomie du nuage moléculaire Orion B révélée en radioastronomie. La nouvelle génération de récepteurs astronomiques en cours de déploiement dans les télescopes de l'IRAM (30 mètres dans la Sierra Nevada en Espagne et l'interféromètre NOEMA au Plateau de Bure) fait entrer la radio-astronomie dans l'ère du traitement massif de données.

Au-delà du visible : l'anatomie du nuage moléculaire Orion B révélée en radioastronomie

Une équipe internationale à majorité française et conduite par Jérôme Pety (IRAM/ Observatoire de Paris) et Maryvonne Gerin (CNRS) a ainsi obtenue les observations radio les plus complètes du nuage Orion B qui est connu pour abriter les nébuleuses de la Tête de Cheval et de la Flamme. CNRS on Instagram: “#RETRO2016 L’effet des rayons cosmiques à haute énergie lors de leur contact avec la planète Terre est illustré à travers une séquence d’animation. Les rayons cosmiques constituent encore un mystère pour la science. Ces particules d’én. #RETRO2016 L’effet des rayons cosmiques à haute énergie lors de leur contact avec la planète Terre est illustré à travers une séquence d’animation.Les rayons cosmiques constituent encore un mystère pour la science.

CNRS on Instagram: “#RETRO2016 L’effet des rayons cosmiques à haute énergie lors de leur contact avec la planète Terre est illustré à travers une séquence d’animation. Les rayons cosmiques constituent encore un mystère pour la science. Ces particules d’én

Ces particules d’énergie se désintègrent lorsqu’elles entrent en contact avec la Terre, en laissant derrière elles des gerbes atmosphériques, détectables au sol. L’étude de ces gerbes permet d’améliorer notre connaissance de ce phénomène spatial. Image - Spectre électromagnétique. Animation interactive : les ondes électromagnétiques. Image - Opacité de l'atmosphère terrestre. Noema, radiotélescope millimétrique. Histoire de la Lumière : le spectre lumineux. Science & Vie - Des astronomes détectent un sursaut gamma d’une intensité exceptionnelle. BUP - Le rayonnement solaire : son origine et ses effets dans l'atmosphère. Le Grand radiotéléscope de Nançay.

Fermi satellite detects first gamma-ray pulsar in another galaxy. En Chine, le plus grand radiotélescope du monde pour chercher « la vie au-delà de la galaxie. C'est une structure circulaire impressionnante, en construction depuis 2011 dans les montagnes de la province du Guizhou, et dont les premières images ont été récemment rendues publiques par le gouvernement chinois.

En Chine, le plus grand radiotélescope du monde pour chercher « la vie au-delà de la galaxie

100m radio telescope maps the complete northern sky in the light of neutral hydrogen. La Chine inaugure un radiotélescope de 500 mètres de diamètre. Avec 500 mètres d'ouverture, Fast est le plus grand radiotélescope du monde. © Xinhua/Liu Xu RECORD.

La Chine inaugure un radiotélescope de 500 mètres de diamètre

C’est au fond d’un bassin géologique dans le Comté de Pingtang, dans le Guizhou (sud-ouest de la Chine) que le radiotélescope Fast (pour Five-hundred-meters Aperture Spherical Telescope) a été construit, comme 35 ans avant lui Arecibo, le radiotélescope américain de Porto-Rico avait naturellement pris place au fond d’une cuvette naturelle. Les deux installations sont désormais souvent comparées : la première avec son ouverture de 500 mètres de diamètre arrive comme un successeur de la seconde dont le récepteur n’atteint que 300 m de diamètre.

1er décembre : Inauguration à l'Observatoire de Paris du « Gamma-ray Cherenkov Telescope » Le fond diffus cosmologique. Avec ASTRO-H, le Japon va traquer les rayons X. TROUS NOIRS.

Avec ASTRO-H, le Japon va traquer les rayons X

Le satellite ASTRO-H va étudier une vaste variété de phénomènes impliquant les hautes énergies. De la matière qui se précipite vers les trous noirs à l’évolution des amas de galaxies, les plus grandes structures de l’univers. Il succède à l’observatoire Susaku mais avec ses performances améliorées, capable d'observer, par exemple, des sources de rayons X dix fois plus faibles que son prédécesseur. Mission studies the Sun in soft X-rays. At any given moment, our sun emits a range of light waves far more expansive than what our eyes alone can see: from visible light to extreme ultraviolet to soft and hard X-rays.

Mission studies the Sun in soft X-rays

How much radiation damage do astronauts really suffer in space? Space is a really inhospitable place to live – there's no breathable air, microgravity wastes away your bones and muscles and you're subjected to increased doses of radiation in the form of high-energy charged particles.

How much radiation damage do astronauts really suffer in space?

These can cause damage to the cells in your body by breaking up the atoms and molecules that they're made of. But what are these sources of radiation and exactly how much is an astronaut on the International Space Station exposed to over the course of a six-month stay? L'univers vu en ondes radio. SPECTRE. L'œil humain peut distinguer une toute petite partie du spectre électromagnétique, appelé lumière visible, dont la fréquence est comprise entre 420 et 750 THz (térahertz).

Début de la construction de LSST, l'un des plus puissants télescopes au monde. LSST verra sa première lumière en 2019 et sera pleinement opérationnel en 2022. Ce télescope de 8,4 mètres de diamètre photographiera le ciel de manière systématique durant dix ans et permettra de réaliser un film en trois dimensions de tout l'Univers visible. Il permettra également de mesurer avec une précision inégalée les quantités physiques associées à la matière et à l'énergie noire, pour nous aider à mieux comprendre la structure même de l'Univers : on parviendra ainsi à déterminer la position précise de plus de 10 milliards de galaxies (soit dix mille fois plus qu'aujourd'hui).

La caméra numérique la plus puissante au monde. CNRS - Les rayons cosmiques, messagers célestes. Au début du vingtième siècle, alors qu’ils étudiaient le pouvoir ionisant des émissions radioactives récemment découvertes, les physiciens furent intrigués par un rayonnement énergétique persistant en l’absence de sources identifiées. On l’attribua d’abord à la radioactivité naturelle des roches, mais les résultats obtenus par Viktor Hess en 1912 réduisirent cette hypothèse à néant et lancèrent les physiciens dans une aventure cosmique fabuleuse, encore inachevée.

Parti en ballon avec ses instruments pour mesurer l’atténuation de ce mystérieux rayonnement avec l’altitude, le baron Hess s’aperçut en réalité qu’il ne cessait d’augmenter à mesure qu’il s’élevait ! La conclusion s’imposait : ce rayonnement ne venait pas de la Terre, mais du cosmos ! Il fut donc appelé rayonnement cosmique, mais on en ignore toujours l’origine exacte… Zoom : Un vol en ballon révolutionnaire. Elémentaire - Les rayons cosmiques. Sciences à l'école - Les rayons cosmiques. Les rayonnements cosmiques. Detector at the South Pole explores the mysterious neutrinos. Neutrinos are a type of particle that pass through just about everything in their path from even the most distant regions of the universe. The Earth is constantly bombarded by billions of neutrinos, which zip right through the entire globe, houses, animals, people – everything. Only very rarely do they react with matter, but the giant IceCube experiment at the South Pole can detect when there is a collision between neutrinos and atoms in the ice using a network of detectors.

New research results from the Niels Bohr Institute, among others have measured the neutrinos at the South Pole and have calculated some of the physical properties of the otherwise exotic and poorly understood particles. The results are published in the scientific journal Physical Review D. Neutrinos are among nature's most abundant particles. Instruments at the South Pole "In the Ice Cube project we have registered about 35 neutrinos, which are very likely to have come distant regions in space. Un neutrino de très haute énergie. Fukushima : localiser le combustible fondu avec les rayons cosmiques- 12 février 2015. Le mystère des rayons cosmiques. New detector at South Pole shows early success at neutrino hunting. In the second it takes to read these words, 65 billion neutrinos will shoot through every square centimeter of your body.

Luckily, these infinitesimal particles don't do any harm—they pass through us, as they do with most everything, without stopping or interacting. "Partly because it's so tiny, a neutrino has this unique property—it's able to penetrate through matter very easily," said David Besson, professor of physics and astronomy at the University of Kansas. VIDÉO À 360°. Visitez l’accélérateur de particules du Cern comme si vous y étiez. Qui n’a jamais rêvé de voir de près les machines qui ont confirmé l’existence du boson de Higgs?

C’est possible grâce à une incroyable vidéo à 360 degrés. Cette vidéo réalisée par la BBC dure à peine plus de trois minutes mais vous risquez d’y passer (beaucoup) plus de temps. EGYPTE. Premier succès pour les muons, dans l'exploration du coeur des pyramides. FUTURISTE. L’image est digne d’un film de science-fiction : une file d’hommes vêtus de combinaisons blanches, les visages couverts de masques, escaladent une pyramide, et pénètrent dans un étroit et sombre boyau. Ces tenues, bien qu’impressionnants, ne sont en réalité qu’une protection contre la poussière. Mais la mission de ces hommes est bien des plus futuristes. Espace Presse - Deux cavités de la grande pyramide de Kheops révélées avec des muons. ​Cent fois plus lourds que les électrons, les muons sont produits dans la haute atmosphère au passage des rayons cosmiques. Ils traversent aisément la matière en interagissant faiblement avec les matériaux les plus denses.

L’imagerie de muons permet donc de distinguer de forts contrastes de densité à travers une grande épaisseur de roches. Vue d’artiste du « bombardement » de muons atteignant la surface terrestre. © CEA/Irfu pour ScanPyramids. Les physiciens de l’Irfu1 du CEA sont des experts reconnus en instrumentation pour la physique des hautes énergies. Avec leurs trois imageurs à muons braqués sur une encoche de la grande pyramide de Kheops, située à 80 mètres de hauteur, ils ont commencé par valider les performances de leurs instruments en visant une cavité de 9 m², déjà connue des égyptologues et cachée derrière vingt mètres de roches.

Chaque télescope à muon est constitué de quatre détecteurs gazeux segmentés Micromégas.