background preloader

Auguste Comte

Auguste Comte
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Auguste Comte Philosophe français XIXe siècle Lithographie de Comte par Tony Touillon. Il est le fondateur du positivisme, et est considéré comme un des précurseurs de la sociologie. Il est l'auteur de la célèbre loi des trois états, selon laquelle l'esprit humain passe successivement par « l'âge théologique », par « l'âge métaphysique », pour aboutir enfin à « l'âge positif » admettant que la seule vérité accessible l'est par les sciences. Les sciences qualifiées de « positives » (aujourd'hui appelées « exactes » ou « dures »), comme les mathématiques ou la physique, vont permettre de réaliser une triple tâche : « Éliminer les spéculations métaphysiques abstraites, établir les critères de la rationalité des savoirs, et comprendre les lois de l'organisation sociale. » Son influence sur l'épistémologie française est considérable. Biographie[modifier | modifier le code] Il rencontre Félicité Robert de Lamennais. Tête d'Auguste Comte « M.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Auguste_Comte

Related:  Morphogénèse - ArchitectoniqueChapitre 1

Positivisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article contient une ou plusieurs listes. (juin 2016). Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture. Le positivisme, en s'opposant aux croyances théologiques et à toutes les formes de superstition, est associé à la confiance dans le progrès scientifique et la formalisation mathématique du réel : cette « troisième voie », contemporaine du darwinisme, a été souvent dénoncée comme réductionniste par la systémique contemporaine et par la négation de la dichotomie nature versus culture, oblitérant du même coup le concept de libre arbitre. Ce qui l'oppose radicalement au marxisme et à la raison dialectique[1].

Jean-Jacques Rousseau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean-Jacques Rousseau, né le à Genève et mort le (à 66 ans) à Ermenonville, est un écrivain, philosophe et musicien genevois francophone. Léo Strauss considère que la pensée de Rousseau marque le début de la seconde modernité. La première modernité commençant avec Machiavel et Hobbes et la troisième avec Nietzsche. Serge Latouche Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Latouche. Serge Latouche Serge Latouche en 2011 Activités[modifier | modifier le code] Travaux[modifier | modifier le code]

Scientisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le scientisme est une vision du monde apparue au XIXe siècle selon laquelle la science expérimentale a priorité pour interpréter le monde sur les formes plus anciennes de référence : révélation religieuse, tradition, coutume et idées reçues. Le scientisme veut, selon la formule d'Ernest Renan (1823-1892), « organiser scientifiquement l'humanité »[1]. Il s'agit donc d'une confiance (le terme de foi ne s'applique pas dans le domaine expérimental) dans l'application des principes et méthodes de la science expérimentale dans tous les domaines. Recherche tabou Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La recherche tabou est une métaheuristique d'optimisation présentée par Fred Glover en 1986. On trouve souvent l'appellation recherche avec tabous en français.

William McDougall (psychologue) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. William McDougall (psychologue) William McDougall, né le à Chadderton au Royaume-Uni et décédé le à Durham aux États-Unis, est un psychologue qui a écrit plusieurs livres importants dans ce domaine. Il a développé une théorie de l'instinct et de la psychologie sociale. Albert Jacquard Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Jacquard. Albert Jacquard Albert Jacquard, en 2009. Albert Jacquard, né le dans le 1er arrondissement de Lyon, et mort à Paris le [1], est un chercheur et essayiste français. Scientisme Le scientisme est une croyance qui consiste à reporter sur la science les principaux attributs de la religion. C'est le biologiste Félix le Dantec qui lança ce mot dans un article paru en 1911 dans la Grande Revue. «Je crois à l'avenir de la Science : je crois que la Science et la Science seule résoudra toutes les questions qui ont un sens ; je crois qu'elle pénétrera jusqu'aux arcanes de notre vie sentimentale et qu'elle m'expliquera même l'origine et la structure du mysticisme héréditaire anti-scientifique qui cohabite chez moi avec le scientisme le plus absolu.

Confucius Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Confucius[1], de son patronyme Kong et son prénom Qiu et son nom social Zhongni[2], né le 28 septembre 551 av. J.-C. à Zou[3] et mort le 11 mai 479 av. Aristote Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Portrait d'après un original en bronze de Lysippe. La nature (Phusis) tient une place importante dans la philosophie d'Aristote. Selon lui, les matières naturelles possèdent en elles-mêmes un principe de mouvement (en telos echeïn). Par suite, la physique est consacrée à l'étude des mouvements naturels provoqués par les principes propres de la matière.

Pierre Hillard Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pierre Hillard Pierre Hillard est un essayiste français, né le 21 janvier 1966[réf. nécessaire], docteur en science politique. Spécialiste du « mondialisme », il critique ce qu'il interprète comme un processus technocratique de décomposition des nations et d'unification du monde, passant par la constitution de « grands blocs continentaux ». Biographie[modifier | modifier le code]

Related: