background preloader

Qu'est-ce que le cyber-harcèlement ?

Les cas les plus fréquents de sexting parmi les adolescents sont les cas où un jeune échange des images ou vidéos dévoilant son intimité avec son petit copain, sa petite copine comme preuve de son amour, ou suite à une demande qu'il ne sait refuser (si tu m'aimes, montre-moi...). Parmi les autres pratiques communes, on citera le phénomène des dedipix (voir article), l'envoie de textos assez crus, et la mise en ligne d'images explicitement sexuelles sur les réseaux sociaux. L'exposition de son corps à l'adolescente ne date pas d'hier et n'est pas forcément un problème en soi. Dans la plupart des cas, il s'agit pour les adolescents de s'assurer de l'approbation, l'admiration de l'autre (phénomènes de reconnaissance et réassurance) et en rapport à un corps qui se dessine, se transforme et pose souvent question. Malheureusement, le sexting, avec les commentaires graveleux ou négatifs qu'il peut susciter, aboutit exactement à l'effet inverse. 4) chantage, engrenage C'est l'actu fr.

http://www.internetsanscrainte.fr/s-informer/harcelement-en-ligne-pressions-psychologiques

Related:  Harcèlement à l'écoleCyber Harcèlement et Cyber SécuritéInternet et dangersCyberharcèlement

Harcèlement scolaire : « Il peut impliquer des élèves mais parfois aussi des professionnels » En France, le harcèlement en milieu scolaire touche un élève sur dix. Hélène Romano, psychologue clinicienne et psychothérapeute, a récemment publié un ouvrage à ce sujet. Interview. Le cyber harcèlement - Harcèlement scolaire - Francetv.fr Le cyberharcèlement, un phénomène grandissant, mais contre lequel on peut se protéger Une nouvelle forme d’intimidation sévit sur les téléphones portables et l’Internet : le cyberharcèlement. Le phénomène se développe en France et peut avoir de graves conséquences. Heureusement, il existe des moyens pour se défendre. Elle avait 17 ans et s’appelait Rehtaeh Parsons.

Cyber-harcèlement scolaire: "Les réseaux sociaux désinhibent les utilisateurs" Cela n'arrive pas qu'aux autres. 40% des élèves de collèges et lycées déclarent avoir déjà été victimes d'une agression sur internet, 6% de manière régulière, selon l'essai de Catherine Blaya, Les ados dans le cyberespace, paru en mai 2013. Afin de lutter contre l'effet "caisse de résonance" des réseaux sociaux, une campagne est lancée lundi contre le cyber-harcèlement. Elle est pilotée par l'ONG BICE (Bureau international catholique de l'enfance), l'association française e-Enfance, l'Union nationale lycéenne et le Syndicat général lycéen. Le lancement de cette campagne intervient la veille du Safer internet day ("Jour de l'internet plus sûr"), auquel participent mardi 30 pays européens. Selon Justine Atlan, présidente de e-Enfance, contactée par L'Express, "80% des élèves affirment avoir été témoins de cyber-harcèlement". "Cela touche majoritairement les collégiens, avec un pic à 12-13 ans", décrit-elle.

Lutte contre le cyber harcèlement - Prevention harcèlement DÉFINITION : Le cyber harcèlement (en anglais Cyberbullying) est une forme récente de harcèlement. On la retrouve en particulier via les sms et les réseaux sociaux. La prévention du harcèlement et la lutte contre le harcèlement dans les écoles et les établissements du second degré, collèges et lycées, constituent un enjeu éducatif majeur. D’après les enquêtes effectuées, on peut estimer que 10 % des écoliers et des collégiens rencontrent des problèmes de harcèlement et que 6 % d’entre eux subissent un harcèlement que l’on peut qualifier de sévère à très sévère. Le premier pas dans la lutte contre le cyber harcèlement et le harcèlement est de BRISER LE SILENCE et en parler à nos proches ou à des personnes ressources afin de recevoir de l'aide. Guide "Agir contre le harcèlement à l'école" Ministère de l’éducation nationale – 2013 Lien : Téléchargement du guide Agir contre le harcèlement à l'école 2013

Stop au harcèlement : un guide pratique contre les violences scolaires Après le suicide de sa fille, victime de harcèlement scolaire, Nora Fraisse publie un "guide pratique". Elle donne des conseils concrets aux enseignants, parents et élèves. © shootingankauf – Fotolia Un an et demi après le suicide de sa fille Marion, victime de harcèlement scolaire, sa mère, Nora Fraisse, a publié le 26 août un livre baptisé « Stop au harcèlement ». Ce « guide pratique » s’adresse aux enseignants, aux parents et aux enfants. Nora Fraisse, qui a relaté les brimades dont était victime sa fille dans un autre livre, publié en janvier 2015, « Marion, 13 ans pour toujours« , fait désormais le tour des lycées et des collèges, le harcèlement scolaire étant devenu son « combat personnel », indique-t-elle au Figaro.

CNIL Très répandu, le mot de passe offre pourtant un faible niveau de sécurité s’il n’est pas associé à d’autres mesures de sécurité Bien que ce moyen d’authentification soit de plus en plus critiqué et mis à l’épreuve, le mot de passe reste LE sésame pour accéder à la plupart des services numériques. Le développement des usages du numérique impose aux utilisateurs une gestion toujours plus complexe de multiples comptes et de mots de passes. Une gestion non organisée de ces mots de passe fait courir des risques aux utilisateurs sur ses données personnelles : Pourtant, de nombreux utilisateurs ne sont pas informés des pratiques élémentaires de sécurité et de gestion de ces secrets, alors que le nombre de comptes et la sensibilité des informations qu’ils protègent ne cessent de croître. Un accroissement spectaculaire des attaques qui ont compromis des mots de passe

Sondage CSQ sur la cyberintimidation – Les élèves sont les premières victimes et les principaux auteurs, et le personnel se sent démuni MONTRÉAL, le 7 avril /CNW Telbec/ – « Trois ans après le dévoilement d’un premier sondage sur la cyberintimidation, la CSQ est en mesure de confirmer aujourd’hui que le phénomène prend de l’ampleur et que le plan d’action pour contrer la violence à l’école n’a pas donné les résultats escomptés », affirme le président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Réjean Parent, à l’occasion du dévoilement des résultats d’un important sondage CROP sur le phénomène de la cyberintimidation réalisé pour la CSQ. Ces résultats ont été présentés aujourd’hui en conférence de presse à l’École secondaire Jacques-Rousseau, à Longueuil. Le sondage démontre que les victimes de cyberintimidation sont principalement des élèves (81 %), surtout des filles (72 %) plus que des garçons (40 %). Comparativement à 2008, on note une augmentation importante puisque 40 % des répondants ont affirmé connaître au moins une personne ayant été la cible de cyberintimidation, par rapport à 27 % en 2008. Profil de la CSQ

L’atelier Mi-fille, mi-face Mi-fille, mi-face examine de nombreux problèmes auxquels les adolescentes de la 7e à la 9e année peuvent être confrontées lorsqu’elles utilisent les médias numériques – notamment les réseaux sociaux. Cet atelier, qui peut être organisé dans les milieux scolaires ou communautaires, comprend la vidéo Mi-fille, mi-face ainsi qu’un guide complet pour les formateurs. L’atelier, qui comprend aussi des discussions menées par des pairs leaders et des activités, porte principalement sur l’histoire d’une adolescente dans laquelle une photo d’elle est devenue virale. Grâce à l’atelier Mi-fille, mi-face, les filles disposent d’une occasion de discuter et de réfléchir sur leurs expériences en ligne et sur celles de leurs pairs et de penser aux moyens qu’elles peuvent prendre pour s’assurer que leurs interactions en lignes soient positives pour elles et pour les autres.

Événements et concours - Prix "Mobilisons-nous contre le harcèlement" 2014-2015 Avec plus de 30 600 élèves impliqués cette année, contre 19 000 en 2016, le prix « Non au harcèlement » nous montre que l'ensemble de la communauté éducative se mobilise pour lutter contre cette forme de violence. Près de 1 200 professeurs, CPE, assistants d'éducation, infirmiers (...) ont accompagné les élèves. Pour cette seule année, ce sont plus de 650 clips vidéos qui ont été produits dans le cadre de ce prix. Un prix pour lutter contre le harcèlement à l'école Comment dénoncer le cyberharcèlement sur les réseaux sociaux – Les Outils Tice Le cyberharcèlement est un phénomène qui malheureusement prend de l’ampleur depuis quelque temps. On pense que près de 10 % des jeunes sont victimes de cette violence numérique sur les grands réseaux sociaux. Principales victimes les filles, entre 13 et 16 ans.

Intimidation et violence Pour visionner le bulletin d'information destiné aux parents, édition spéciale portant sur l'intimidation et la violence, cliquez ici. L'intimidation et la violence en milieu scolaire sont des sujets difficiles parce qu'ils peuvent représenter des réalités pour certains de nos élèves. La Commission scolaire des Hautes-Rivières prend très au sérieux cette question. D'ailleurs, bien avant qu'une loi ne soit adoptée, nos spécialistes travaillaient en étroite collaboration avec nos directions et avec les équipes-écoles sur le terrain pour que toutes nos interventions soient porteuses de sens et de résultats pour les victimes, les témoins et les intimidateurs. Voici quelques éléments clés à connaître sur les actions et les mesures prises à la CSDHR. À la fin de la page, vous trouverez également quelques ressources utiles à savoir.

Violence à l’école : les élèves acteurs du changement Pour prévenir la violence à l’école, il n’est désormais plus possible d’ignorer ce que les élèves font sur internet. Ni de négliger plus longtemps leur point de vue. Améliorer le climat scolaire et le bien-être des élèves à l’école, c’est, aussi, associer adultes et élèves dans une démarche collective. Depuis quelques années, l’attention s’est portée sur le harcèlement à l’école, un phénomène particulièrement dévastateur pour les élèves qui le subissent.

Related: