background preloader

Cyberharcèlement netecoute.fr

Cyberharcèlement netecoute.fr
Le cyberharcèlement, c'est quoi ? Ce type de harcèlement qui utilise les technologies comme le mobile ou l'Internet, peut blesser une personne non seulement à l'école mais aussi jusque dans sa maison. Comme ça se passe dans le monde virtuel, c'est du 24h/24, 7j/7 et ça peut rendre fou ou effrayer quelqu'un sans qu'il ne sache quoi faire pour s'en sortir. Ce harcèlement en ligne peut prendre différentes formes comme la création d'un faux profil à ton nom, l'envoi de messages d'insultes ou la diffusion de fausses rumeurs. Quoi qu'il en soit il ne faut pas laisser faire et en parler à un adulte de confiance. La seule chose positive c'est que ce type de harcèlement laisse des traces. Que faire si quelqu'un d'autre est harcelé ? Si tu connais quelqu'un qui est harcelé en ligne ou si tu as vu des profils ou des commentaires méprisants, c'est ton devoir de le signaler. Ne fais pas suivre de photos, de vidéos ou de messages insultants ou dégradants pour une personne.

http://www.netecoute.fr/conseils.php?theme=18

Related:  Agir contre le harcèlement à l'Écolecyber harcèlementLe harcèlement en milieu scolaire et cyberharcèlementcyber harcèlementCyberviolence et cybercriminalité

Le harcèlement scolaire - fiche pédagogique Insultes, brimades, rumeurs, menaces, attaques, isolement vu ostracisme. Ce sont les différents aspects du harcèlement scolaire ou en d’autres termes la réalité cauchemardesque pour 1 élève sur 10 en France. Il s’agit d’un problème épineux qui prend des dimensions inquiétantes et a des conséquences néfastes sur les victimes.

Cyber-harcèlement scolaire: "Les réseaux sociaux désinhibent les utilisateurs" Cela n'arrive pas qu'aux autres. 40% des élèves de collèges et lycées déclarent avoir déjà été victimes d'une agression sur internet, 6% de manière régulière, selon l'essai de Catherine Blaya, Les ados dans le cyberespace, paru en mai 2013. Afin de lutter contre l'effet "caisse de résonance" des réseaux sociaux, une campagne est lancée lundi contre le cyber-harcèlement. Elle est pilotée par l'ONG BICE (Bureau international catholique de l'enfance), l'association française e-Enfance, l'Union nationale lycéenne et le Syndicat général lycéen. Le lancement de cette campagne intervient la veille du Safer internet day ("Jour de l'internet plus sûr"), auquel participent mardi 30 pays européens.

Respecter la dignité de chacun  Informations juridiques Conditions d'utilisation : Droits d'auteur et droits de reproduction du contenu mis en ligne Droits de reproduction des documents publics ou officiels Depuis la publication de l'ordonnance n° 2005-650 du 6 juin 2005) relative à la liberté d'accès aux documents administratifs et à la réutilisation des informations publiques, ces informations peuvent être réutilisées à d'autres fins que celles pour lesquelles elles ont été produites, et particulièrement les informations faisant l'objet d'une diffusion publique. Les documents publics ou officiels ne sont couverts par aucun droit d'auteur et peuvent donc être reproduits librement. Le graphisme, l'iconographie ainsi que le contenu éditorial demeurent la propriété de l'État, et, à ce titre, font l'objet des protections prévues par le Code de la propriété intellectuelle.

Cyber-harcèlement : que peut faire l'école ? Par cyber-harcèlement, on entend toutes les formes de harcèlement qui font appel aux technologies de l'information et de la communication telles qu'Internet, le GSM ou l'ordinateur, pour importuner, menacer ou insulter les victimes. Des insultes ou des menaces peuvent ainsi être envoyées par SMS, de même que des photos gênantes postées sur les réseaux sociaux. Les technologies en ligne ouvrent également diverses possibilités de harcèlement : voler un mot de passe et accéder ainsi au compte de quelqu'un afin d'en bloquer l'accès ou envoyer des messages insultants en son nom, pirater un compte et y voler des informations personnelles, harceler via Facebook, créer un site ou un blog comportant un contenu blessant et des photos de la victime... Les possibilités sont légion pour quiconque un tant soit peu habile dans le maniement de ces technologies. Le cyber-harcèlement est-il fréquent ?

Cyber-harcèlement : les victimes vont enfin pouvoir se défendre efficacement. Par Romain Darriere, Avocat. Ainsi, l’article 222-33-2-2 du Code pénal prévoit désormais que : « Le fait de harceler une personne par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende lorsque ces faits ont causé une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours ou n’ont entraîné aucune incapacité de travail. Les faits mentionnés au premier alinéa sont punis de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende : 1° Lorsqu’ils ont causé une incapacité totale de travail supérieure à huit jours ; 2° Lorsqu’ils ont été commis sur un mineur de quinze ans ; 3° Lorsqu’ils ont été commis sur une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente ou connue de leur auteur ;

Harcèlement en ligne, pressions psychologiques Les cas les plus fréquents de sexting parmi les adolescents sont les cas où un jeune échange des images ou vidéos dévoilant son intimité avec son petit copain, sa petite copine comme preuve de son amour, ou suite à une demande qu'il ne sait refuser (si tu m'aimes, montre-moi...). Parmi les autres pratiques communes, on citera le phénomène des dedipix (voir article), l'envoie de textos assez crus, et la mise en ligne d'images explicitement sexuelles sur les réseaux sociaux. L'exposition de son corps à l'adolescente ne date pas d'hier et n'est pas forcément un problème en soi. Dans la plupart des cas, il s'agit pour les adolescents de s'assurer de l'approbation, l'admiration de l'autre (phénomènes de reconnaissance et réassurance) et en rapport à un corps qui se dessine, se transforme et pose souvent question.

Préparer les jeunes à faire face à la haine sur Internet La tragédie au marathon de Boston a soulevé des questions à propos du rôle que joue Internet dans la radicalisation des jeunes et, de façon plus générale, comment on peut se servir d’Internet pour perpétuer la haine. Au Canada, on pose des questions semblables à propos de la radicalisation de quatre jeunes étudiants de London, en Ontario, par rapport à l’attaque sur une usine à gaz qui s’est produite en Algérie en janvier cette année. Malheureusement, tout comme la haine fait partie de la vie hors ligne, elle existe aussi dans le monde numérique. Comme l’explique le rabbin Abraham Cooper, doyen associé du Centre Simon Wiesenthal, « nous commençons à voir s’infiltrer en ligne les questions historiques controversées et les haines ataviques ». En tenant compte de cela, il est dans notre meilleur intérêt de comprendre comment les groupes haineux se servent des technologies en réseaux et qui fait face aux plus grands risques.

Cyber-harcèlement : Définition et recours Cyber-harcèlement : Définition et recours Ce nouveau mode de harcèlement né des nouvelles technologies devient omniprésent, et les jeunes sont les plus touchés. Le cyber-harcèlement est bien réel, et non virtuel. Chaque jour des dizaines de personnes en sont victimes.

Vie privée et internet  Page mise à jour le 17 octobre 2016 La protection de la vie privée est consacrée au travers de l’article 9 du Code civil qui dispose que « chacun a droit au respect de sa vie privée ». Mais l’irruption d’internet dans notre quotidien bouleverse la donne. Nombreux sont en effet les internautes qui décident volontairement de partager tout ou partie de leur vie privée sur internet et particulièrement au sein de leurs blogs ou via les réseaux sociaux.

Le cyber-harcèlement, bientôt une infraction à part entière ? Mise à jour : Le sénat a voté hier soir le délit de « cyber-harcèlement » dans le cadre du projet de loi sur l'égalité entre les femmes et les hommes. En séance, Najat Vallaud-Belkacem s'est opposé à cette mesure au motif qu'un groupe de travail interministériel sur la cybercriminalité y réfléchit. Un rapport est attendu à la fin de l'année suivi d'une future loi dans un calendrier encore inconnu.

Cyberharcèlement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo contre le cyberharcèlement. Image laissée sur certains profils Facebook de victimes. Le cyberharcèlement ou cyberbullying en anglais, est une forme de harcèlement conduite par divers canaux numériques. Que faire ? Qui contacter ? Dans un premier temps, pour parler de harcèlement, vous pouvez vous rapprocher de votre école ou établissement. Si vous avez besoin de conseils supplémentaires, vous pouvez contacter les numéros suivants ou vous référer aux fiches conseils. N°Stop Harcèlement0808 807 010*Le n° Stop harcèlement vous permet de dialoguer avec des spécialistes de l’association l’École des parents et des éducateurs d’Ile-de-France. Ils vous écouteront, vous donneront des conseils et vous mettront en relation avec le « référent harcèlement » de votre académie en cas de besoin. N°Net Écoute0800 200 000**En cas de cyber-harcèlement, vous pouvez contacter le n° net Ecoute, géré par l’association E-Enfance.

La campagne Agir contre le harcèlement à l'école Huit mesures pour agir contre le harcèlement à l'école Un site Internet rénové : agircontreleharcelementalecole.gouv.fr 31 référents académiques à l’écoute des victimes et des témoins 2 clips-vidéo pour sensibiliser aux enjeux du harcèlement : Le Ministère de l’Education nationale s’est associé à deux personnalités, la chanteuse Chimène Badi et le champion d’Europe d’athlétisme Christophe Lemaitre, qui ont accepté de témoigner de leur expérience d’anciens élèves victimes de harcèlement. Ils seront diffusés sur le web (site agircontreleharcelementalecole.gouv.fr et réseaux sociaux) ainsi que sur les antennes de France Télévisions du 27 novembre au 10 décembre. 6 fiches pour savoir quoi faire : Pour les élèves victimes ou témoins d’actes de harcèlement, pour des parents inquiets pour leurs enfants, le ministère propose des fiches répondant à leurs questions les plus fréquentes et les accompagnant dans leurs démarches.

E-réputation & harcèlement impacts de cette dérive sociétale Crédit photo : “Trust” réalisé par David Schwimmer, 2010 Aujourd’hui, les « digital natives » se construisent à travers leur e-réputation sur les réseaux sociaux, tels que Facebook, Twitter ou encore Instagram. Ces natifs numériques considèrent en effet ces nouveaux médias comme le reflet de leur réputation dans la vie réelle. Une majorité d’entre eux aspire à la popularité sur Internet. Ces individus créditent cette dernière par le nombre d’amis sur Facebook, le nombre de mentions « j’aime » obtenues sur leurs contenus postés, etc.

Related: