background preloader

Comment la pratique du coworking s'est répandue dans le monde depuis 1995

Comment la pratique du coworking s'est répandue dans le monde depuis 1995

http://frenchweb.fr/comment-la-pratique-du-coworking-sest-repandue-dans-le-monde-depuis-1995/142535

Related:  COWORKING : entreprendre autrementCoworking et Tiers-LieuxCOWORKING PLACESamelierabate

51% des adeptes du coworking y ont recours pour faire des économies Selon une enquête réalisée par le site bureauxapartager.com auprès de ses utilisateurs, les adeptes du coworking recoureraient à cette méthode d'organisation du travail avant tout pour une question économique. Cette enquête menée auprès des utilisateurs de bureauxapartager.com en janvier, donne plusieurs indications intéressantes sur la pratique du coworking, un mode d'organisation du travail qui s'est fortement développé ces dernières années, et séduit particulièrement entrepreneurs et travailleurs indépendants. Selon celle-ci, 51% de ses adeptes y auraient recours pour des raisons économiques : une motivation qui devance nettement le fait de pouvoir créer des synergies (23%), être davantage flexible (16%) et élargir son réseau (10%). 40% des coworkers disent avoir déjà collaboré avec un colocataire Sans surprise, les 25-45 ans sont les plus grands "pratiquants" du coworking et plébiscitent les bureaux partagés avec d'autres entreprises (41%) comme espaces de travail partagés.

Rennes Atalante ouvre un nouvel Espace Créateurs pour les porteurs de projets Hébergement mercredi 3 septembre 2014 (© Rennes Atalante) Rennes Atalante propose à la location cinq bureaux de 11 à 20 m², meublés et connectés. L’Espace créateurs, aménagé par Rennes Métropole au 1er étage de la Maison de la technopole, est destiné à accueillir des porteurs de projets qui bénéficient de l’accompagnement de Rennes Atalante. Une fois l’entreprise créée, l’équipe pourra, à titre exceptionnel et pour quelques mois seulement, y rester le temps de trouver de nouveaux bureaux dans une pépinière d’entreprises ou dans le secteur privé. Bordeaux : les espaces de coworking se multiplient e l’extérieur, le bâtiment entièrement vitré, place Saint-Martial à Bordeaux, dégage une attitude austère. Le nom affiché sur le mur à l’entrée du parking intrigue : La Girafe. Le sous-titre, encore plus : coworking. Sabine Marzat accueille les visiteurs au premier étage et aime volontiers leur montrer les lieux : 400 mètres carrés de bureaux inondés de lumière, sous les toits et donnant sur un immense patio. « J’ai eu le coup de cœur pour ce plateau », raconte-t-elle. Agent général d’assurances, la jeune femme cherchait un lieu pour travailler pas très loin de chez elle. Elle tombe sur l’immeuble.

Les tiers-lieux - Vers un bouleversement du cadre de travail ? Par Xavier de Mazenod NDLR : cet article a été publié dans la revue Cadres CFDT 457 (décembre 2013) intitulée « Espaces de travail ». Nous le reproduisons ici avec l’aimable autorisation de l’auteur et de la revue. Vous pouvez également retrouver cet article sur zevillage.net : Avec le coworking, terminé de s’étrangler pour un loyer POUR NOS ABONNES | «La Périphérie n’est pas un aspirateur à entreprises» Alors que les loyers de bureaux chutent à 150€/m2, voire parfois… 40€/m2/an en Périphérie, les surfaces bruxelloises semblent garder un attrait. C’est du moins le cas dans les quartiers centraux comme Louise, Midi, Nord, les abords de Schuman ou du Centre lui-même. «Dans le Quartier Léopold, des loyers de 180 ou 220€/m2 sont aujourd’hui la norme», confie un courtier immobilier dans l’enquête 2014 de l’Observatoire des Bureaux. «On n’est pas aux 285 ou 300€ signalés dans les rapports».

VOLUMES : Un espace collaboratif dédié aux acteurs de la ville Après plus d’un an de mise en abîme et d’innombrable péripéties, le nouvel espace collaboratif dédié aux acteurs de la ville est inauguré cette semaine à Paris : VOLUMES coworking. Situé dans le célèbre quartier de la Mouzaia dans le 19ème arrondissement (ici plus exactement), l’espace VOLUMES est conçu sur-mesure pour les urbanistes, architectes, designers et travailleurs indépendants. Pensé comme un outil de travail collaboratif et multifonctionnel, VOLUMES donne à tous ses utilisateurs les moyens de concevoir et de réaliser leurs projets, aussi complexes et transdisciplinaires soient-ils. En effet, il intègre un espace de coworking, une cuisine collaborative et un espace de fabrication numérique inspiré des modèles des maker spaces et fablabs. Regardez plutôt : Pluridisciplinarité du lieu en trois grandes thématiques : Coworking, Fooding, Fablab.

Découvrez le coworking culinaire ! Nous démarrons aujourd’hui une série d’articles sur les espaces de coworking thématiques. Si vous en connaissez, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire. Ajourd’hui, il est question d’une nouvelle tendance : le coworking culinaire (à noter qu’aux Etats-Unis, il existe plus de 200 cuisines partagées !).Trois lieux de ce type sont en voie de création en France : Le Laboratoire des toqués, Cookworking et L’Office. Nous vous proposons de vous les présenter ! Aux responsables de ce ces espaces : si vous avez des éléments à ajouter, n’hésitez pas à nous contacter.

Le coworking s’étend partout en France : les raisons de s’y mettre Qu’ont en commun les termes Mutinerie, Beeotop, Ruche, Usine, Bocal, Vaisseau, Kabane, Arrêt Minute? Réponse: ils qualifient des espaces de coworking, lieux de travail partagés qui rassemblent des professionnels de tout horizon. Alors que le premier du genre a vu le jour à Paris en 2008, il en existe maintenant plus de 200 à travers la France. L’occasion de revenir sur les raisons d’une telle diffusion. Un espace de co-working à l'université : le partage de compétences dans une mixité des genres L’idée de l’espace co-working est d’intégrer les étudiants en tant que collaborateurs avec les agents techniques et les enseignants de l’université pour travailler ensemble et monter des projets ensemble. En moins de deux ans, avec le soutien de la collectivité du Val d’Europe, l’espace a été mis en place. C’est un espace « tiers lieu« , comme l’explique Sylvie Mercier, c’est à dire un espace d’apports de compétences et redistribution des compétences. « Cela a chamboulé notre manière de travailler à l’université« , avoue t-elle. Pour l’étudiant, c’est quelque chose de vraiment novateur puisqu’il est en position d’amener des compétences et pas seulement d’en recevoir. Aujourd’hui, les projets sont multiples comme par exemple expliquer le fonctionnement de Moodle ou encore un étudiant qui sait faire de la 3D et qui propose cette activité au sein de l’espace. C’est un nouvel espace d’apprentissage avec des interlocuteurs qui, jusqu’à présent, n’apportaient pas leurs connaissances.

Digital Saint-Malo tente le financement participatif « Et si l'on rebaptisait la côte d'Émeraude, la digital Bay? » C'est par cette question que le collectif Digital Saint-Malo est né : « Notre premier objectif a été de fédérer l'ensemble des acteurs du numérique du pays de Saint-Malo, explique Fabrice Barbin, le président, également directeur de Synergiz. On s'est rendu compte qu'ils étaient nombreux, mais se rencontraient très peu. » Depuis plusieurs mois, Digital Saint-Malo, qui souhaite montrer que cette filière est dynamique dans le secteur pour attirer toujours plus de cadres et d'étudiants, organise une réunion par mois autour des thématiques du numérique : le web 3D, l'e-commerce juste avant Noël... « Nous voulons montrer qu'il se passe des choses à Saint-Malo, promouvoir l'économie et la culture numérique », souligne Fabrice Barbin.

Le manifeste des Tiers Lieux Le manifeste des Tiers-Lieux est un ouvrage collectif qui vise à améliorer la compréhension de la dynamique des Tiers-Lieux de manière à diffuser ses valeurs et à démultiplier son impact sur la société. Toutes les informations autour de ce manifeste sont disponible dans l'onglet discussion de cette page. "Un Tiers Lieux ne se définit pas par ce que l'on en dit mais par ce que l'on en fait..." - #TourTT La présentation à l'écran Les Tiers Lieux sont Qu'est-ce que le coworking Coworking: quand être à son compte ne rime plus avec traversée du désert… Choisir d’être à son compte c’est faire le choix de l’indépendance, de la liberté et de l’autonomie. Indépendants, freelances et entrepreneurs se heurtent malheureusement bien souvent au problème de la solitude et de l’isolement social. Cette solitude est pesante humainement et pénalisante professionnellement.

Une expérimentation inédite pour étudier les pratiques de télétravail et de coworking, Directions ressources humaines Sous l'impulsion de la flexibilité, de la mobilité et de la montée en puissance du télétravail, est né le besoin d'espaces de travail alternatifs qui viennent bousculer le traditionnel « métro-boulot-dodo ». Pour analyser l'impact de ce nouveau cadre sur les comportements des collaborateurs ponctuellement « exfiltrés » de l'entreprise, LBMG Worklabs a lancé un test grandeur nature intitulé « Quel bureau demain ? ». Explications. Ce n'est pas une mode mais une réelle tendance : l'entreprise se dématérialise et le collaborateur se nomadise. Le homeshoring : un concept innovant qui peine à s'installer en France Dynamique Entrepreneuriale Tout droit venu des Etats-Unis, le homeshoring est un nouveau mode de fonctionnement des entreprises qui a fait son boom il y a une quinzaine d’années avec l’essor des nouvelles technologies et d’internet. Si le modèle a rencontré le succès Outre-Atlantique et occupe environ 250 000 personnes, il s’installe timidement en France et peine à se développer. Qu’est-ce que le homoshoring ? Ses Avantages ?

Related: