background preloader

Après Facebook, Twitter, Linkedin : LE nouveau réseau social

Après Facebook, Twitter, Linkedin : LE nouveau réseau social
[Article mis à jour le 14 février 2012] Innovant, pratique et communautaire ! Je suis convaincu que cette startup française ira très loin : peut-être le nouveau buzz du web mondial… Vous la connaissez déjà certainement… et les premiers chiffres de croissance annoncés me rappellent ceux de Facebook ou Twitter. 100 000 utilisateurs au bout de 15 mois, en avril 2011200 000 utilisateurs 6 mois plus tard, fin septembre 2011350 000 utilisateurs 4 mois plus tard en février 2012 (soit +75% de croissance en 4 mois !!!!) Bref, Pearltrees a doublé son nombre d’utilisateur en moins de 6 mois et devrait encore le doubler d’ici Avril 2012… voici ci-dessous ce que ça donnera, si la croissance continue à ce rythme. Pearltrees serait alors valorisé plusieurs milliards d’euros d’ici quelques années. RDV dans quelques mois, pour voir si Pearltrees confirme « encore » sa croissance ! Pour ceux qui ne connaissent pas, voici deux petites vidéos de présentation et le lien vers wikipedia Related:  Pearltrees in the French Medias

Médias & Publicité : Les internautes délaissent un peu Google De nouveaux sites réunissent aujourd'hui les passionnés autour de centres d'intérêt communs. Un défi pour le géant américain et son moteur de recherche. Le Web fait sa mue. Avec Facebook et Twitter, les internautes ont constaté qu'ils pouvaient découvrir des contenus sur Internet grâce à leurs amis et plus seulement en faisant des recherches sur Google. Ce basculement vers un Web de la recommandation va aujourd'hui un cran plus loin. Aux États-Unis, Pinterest est devenu un véritable phénomène. D'autres services, dont le projet de départ n'était pas de créer de tels «index» thématiques du Web, y ont été poussés par leurs utilisateurs. De même, le site de questions-réponses Quora a adapté son offre en lançant le service «Boards» fin décembre 2011. Des cibles recherchées par les marques «Ce n'est pas la fin du moteur de recherche, car on en aura toujours besoin pour chercher un coiffeur pour enfants à San Francisco.

Pearltrees Visualizes TechCrunch Disrupt Did TechCrunch Disrupt blow right past you? I’m pretty sure I’m going to have to watch that video of Eric Schmidt’s keynote about five times before I actually understand what was going on, and don’t even get me started on “Dancing Erick.” For those that are likewise, um disrupted, data curation tool Pearltrees has created the above tree visualization, which allows you to relive the three day info hurricane on your own terms by clicking through any of the available “pearls” or data nodes. For the uninitiated, Pearltrees is a free visual curation tool that allows you to organize the web into subscribable clusters, either by pulling in data from your browser or by crawling what you follow on Twitter.

S'Cool Tools of the Week: PearlTrees, ReadWorks, Playfully, Activate Instruction, DeansList SILICON VALLEY TOOLS: We’re bringing 30+ edtech tools and entrepreneurs to the Silicon Valley on November 21-22--and theming this week S'cool Tools in kind! Here are five S’cool Tools that you can try out at EdSurge’s SV Summit. Join us! Free! Free! Free! Free! Freemium: Character traits like perseverance and diligence are some of the most important things students can learn--and can seem impossible to grade and track.

Pearltrees franchit le seuil des 10 millions de pages vues par mois « Curation » est peut-être un mot très moche, mais le concept semble fonctionner à merveille pour certains. C’est le cas du français Pearltrees, lancé officiellement en décembre 2009, et qui, quinze mois après sa naissance vient de franchir dans la joie et la bonne humeur la barre des 10 millions de pages vues en mars 2011. « Curation » est peut-être un mot très moche, mais le concept semble fonctionner à merveille pour certains. 10 millions ! Plus de 100 pages vues par mois par visiteur, un ratio impressionnant qui est directement lié au système élaboré par Pearltrees, qui incite et facilite la découverte des grappes d’informations développées par d’autres utilisateurs grâce aux fonctions de partage presque « organique » proposées par le site, et favorise une croissance continue de la communauté.

Services Mobiles Selon une etude de AudiPresse ONE 2013 Chaque jour, 33,9 millions de personnes, soit 66% de la population âgée de 15 ans et plus, lisent au moins un titre de presse. Chaque jour ils sont 42% à lire au moins un quotidien (plus de 21,5 millions) et 50% à lire au moins un magazine (près de 25,5 millions). Enfin, plus du ¼ des français (13,1 millions) lisent chaque jour à la fois un magazine et un quotidien. [Chaque mois 58,4% des français consultent au minimum un site Internet, un site mobile ou une application mobile de presse - ] Les lieux de lecture Hormis la presse tv dont la lecture se fait naturellement à domicile (93%), la lecture de la presse se fait aussi en dehors du domicile (31% des lectures) : dans les transports (5.7%), sur le lieu de travail (9.5%), chez des parents ou des amis (5,3%) ou dans une salle d'attente (4.0%)... même si le lieu privilégié reste chez soi (69%). L’équipement en tablettes a encore été multiplié par 2 en un an

La puce et le neurone : deux mots sur la « curation » Ah le vilain mot que celui de « curation » ! Il y a décidément des anglicismes qui passent mal. Je ne sais pas pourquoi on ne lui préfère pas le terme d’édition, fût-il imparfait. Quoi qu’il en soit, c’est depuis quelques mois un des mots à la mode sur le Web et il recouvre quelque chose d’important : essayons donc de remonter du son (bruyant) au sens. Mais tout d’abord, qu’est-ce que la curation ? Maintenant, si l’on considère le Web, on comprend aisément pourquoi c’est une notion importante. Pour ne parler que du Web moderne, celui qui dans mon esprit commence au milieu des années 1990, deux méthodes de curation se dégagent : l’humaine et l’algorithmique. La curation humaine, c’est « David and Jerry’s Guide to the World Wide Web« , à savoir Yahoo! Delicious, né durant les années 2000, est une autre start-up qui fit date et, à mon avis, la start-up la plus emblématique du Web 2.0. Il est assez aisé de tracer les principaux avantages et inconvénients de ces deux approches.

Pearltrees Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pearltrees Pearltrees est un service qui permet à ses utilisateurs de collectionner, d'organiser et de partager des pages web, des notes, des photos ou des fichiers. Suivant la logique du content curation (faire ressortir le meilleur contenu du web), Pearltrees fait à la fois office d'agrégateur de contenu mais aussi de moteur de recherche communautaire. Origine du nom et concept[modifier | modifier le code] Le nom vient de Pearl (perle) et Trees (arbres) et renvoie au principe de représentation utilisé pour son interface: chaque page de contenu internet (page web, dossier, utilisateur) est figurée par une perle. L'interface de Pearltrees fait écho à son concept fondateur : la création d'un « Interest Graph » (ou réseau d'intérêts) à l'instar du « Social Graph » popularisé par Facebook. Concrètement, le système consiste en une extension à installer dans le navigateur web qui permet de sauvegarder une URL donnée sous forme de « pearl ».

Pearltrees : la bibliothèque aux 100 milles curateurs Lorsqu’on lui demande quel est son parcours, il pousse un soupir “j’ai fait pas mal de choses” : ingénieur, chercheur en sociologie, consultant en stratégie dans les médias…. L’idée de Pearltrees lui serait venue alors qu’il publiait un papier dans la revue française de sciences politiques en 2006 sur la théorie des réseaux mais qui “n’avait rien à voir avec le web”. A l’époque, on se demandait si des initiatives comme Wikipedia et Youtube allaient fonctionner. Deux ans plus tard, Pearltrees, est “un petit projet dans un appart en 2008”. Une bibliothèque augmentée Tout d’abord Pearltrees permet d’organiser le contenu que vous visitez sur le Web. Le pearltrees de TedX Paris Rajoutez y une pointe de curation et l’on obtient cette nouveauté qui fait mouche. « Organiser le contenu comme une bibliothèque, mais ouverte .» L’évolution du web au service d’un business plan efficace. “le Web est un projet absolument politique, ouvert et libre” Pour aller plus loin sur le web :

Aquitaine Europe Communication - AEC - Agence Régionale des initiatives numériques » Un arbre de liens | Pierre Duhamel Tous les blogueurs, ou presque, présentent à leurs lecteurs une liste de liens favoris. On appelle ça une blogliste. Certains, comme Patrick Lagacé vont même les baptiser « Bienvenue dans le 21e siècle » ou encore« Cossins du quotidien ». Ce sont des liens utiles qui sont autant de sources d’informations et de références disponibles. Je vous présente ce matin ma propre liste de liens. Ce qu’il y a de bien avec cette « arbre de liens », c’est que vous pouvez utiliser mon « arbre », ses branches ou ses « perles » pour bâtir le vôtre. Seule contrainte, je n’accepte pas de liens directement commerciaux. Voici cet arbre de la connaissance, version 2011. Qu’en pensez-vous ?

Pearltrees : ce que c'est, ce que ça pourrait être - L’Hémoblogu J'ai eu envie de répondre à un billet de Read Write Web sur Pearltrees. Le billet a un peu tardé car je comptais modifier pas mal le blog, mais cela prenant un peu plus de temps que prévu, je publie le billet quand même. Pearltrees propose aux internautes de devenir éditeurs du web en créant du sens dans l'enchainement de sites web. Concrètement, il s'agit de créer des cartes ou graphes personnalisée, de les commenter et d'en discuter avec la communauté de pearltrees. Mais je n'aurais probablement pas fait un billet si je n'avais rien à ajouter à ce que dit l'article de RWW. Imaginons d'abord comment l'évolution d'internet a amené à créer Pearltrees. Il y a beaucoup de pages web sur internet. Cependant, il n'est pas bon que le choix de ce qui est accessible ou non et de l'importance des contenus soit dans les mains d'une seule entité commerciale (ou quelques unes). Mais il faudrait que ce soit plus social, alors on crée des sites de social bookmarking, très nombreux aujourd'hui.

Comprendre le changement comme un processus de discussion Notes Livre blanc sur les retraites, Paris, La Documentation française, Rapports officiels, mai 1991. Bruno Palier, « France : de la crise aux réformes de la sécurité sociale », Revue française de sociologie, 43 (2), avril-juin 2002, p. 243-275. Didier Renard, « Dire, faire, faire croire. Paul Pierson, « Irresistible Forces, Immovable Objects : Post-Industrial Welfare States Confront Permanent Austerity », Journal of European Public Politic, 5 (4), décembre 1998, p. 539-560. Jean-Baptiste de Foucauld, « Réflexions sur la réforme des retraites », Droit social, 4, avril 2004, p. 396-407. Sur la problématique du changement, cf. Au sens de Peter A. Les choix de vocabulaire sont les suivants : un argument est un élément de langage cohérent ; l’ensemble des arguments porté par un individu sur un sujet donné est son cadre de représentation ; porté par une collectivité, il forme un paradigme ; il constitue un programme ou un modèle lorsqu’il suscite un ensemble de travaux cohérents.

Related: