background preloader

Apprendre en dessinant : 3 méthodes visuelles pour apprendre efficacement

Apprendre en dessinant : 3 méthodes visuelles pour apprendre efficacement
1.Mind Mapping® (ou carte mentale) Le Mind Mapping® est un terme anglais qui fait référence à une façon d’organiser ses idées de manière arborescente. On le traduit par “carte mentale” ou encore “schéma heuristique” en français. Tony Buzan, psychologue anglais, est l’inventeur du concept de Mind Mapping®. Il est parti d’une idée simple : le langage du cerveau est l’association. Selon lui, le cerveau fonctionne en arborescence dynamique : de manière imagée, on pourrait dire qu’une idée naît au centre du cerveau puis qu’elle explose dans toutes les directions. Voici la manière dont on construit une carte mentale ou Mind map :Des exemples de Mind Mapping® : Mind map des questions ouvertes – atelier de pédagogie positive (la fabrique à bonheurs) Pour aller plus loin : Mind Map (ou carte mentale) : un outil pour mieux apprendre et mieux comprendre 2.Sketchnote Le Sketchnoting est une manière visuelle de prendre des notes et de transformer ses cours pour les apprendre. 3.Lapboook Articles similaires

http://apprendreaeduquer.fr/apprendre-en-dessinant/

Related:  Sketchnote, lapbookMINDMAPPINGSketchnoteNeurosciencesApprendre à apprendre

Sketchnote ou Croquinote: une technique à découvrir pratique vise à utiliser le dessin et des modèles graphiques pour favoriser les échanges et les réflexions au sein d’un groupe, lui permetant de construire une vision commune (source: Le "Sketchnote" ou "Croquinote" en français, consiste aussi à traduire en pensée visuelle des concepts, processus, idées, conversations, mais individuellement et comme technique de prise de note. Les origines du Sketchnote remontent aux fameux carnets de note de Leonardo Da Vinci. Dans la vidéo en anglais, ci-dessous, on peut observer un exemple des technique utilisées pour le sketchnoting. principe organisateur. Et si je commençais? - Le prof « Quel boulot! » C’est souvent la première réflexion que j’entends quand on parle des ceintures. Elles ne doivent cependant pas vous effrayer, et c’est la raison pour laquelle j’ai préparé cet article en lien avec les autres de mon site.

Google transforme vos dessins les plus moches en belles illustrations Google dévoile « AutoDraw », une IA disponible en ligne qui va transformer vos dessins les plus moches en illustrations bien sympathiques. Malgré tout vos efforts et votre passion, c’est un fait : vous êtes vraiment mauvais en dessin. Rien à faire, toutes vos créations sont horribles et vous commencez à perdre patience. Rassurez-vous, car Google vient de lancer « AutoDraw », un logiciel disponible en ligne qui transforme vos dessins les plus moches en petites œuvres bien sympathiques.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Car c’est précisément ce qui nous permet d’apprendre. 5 stratégies de mémorisation plus efficaces que la relecture simple Dans le livre Mets-toi ça dans la tête, Brown, Roediger et McDaniel expliquent que la simple relecture pour apprendre et réviser des cours ou leçons a plusieurs arguments décisifs en sa défaveur : elle prend beaucoup de temps (faire des lectures répétées à intervalles courts est coûteuse en temps et produit des effets négligeables sur les apprentissages);elle ne produit pas de mémoire à long terme (la relecture et la répétition ne fonctionnent pas pour un apprentissage durable. En revanche, il est pertinent de relire un texte si un temps suffisant s’est écoulé depuis la première lecture.

Sketchnoting J’ai le plaisir de vous présenter un nouveau livre dont j’ai participé à la rédaction. Il s’intitule « Apprendre avec le sketchnoting« . Toujours aux Éditions Eyrolles, il fait suite au précédent ouvrage « Travailler avec le sketchnoting« . Mais cette fois-ci on trouvera les usages pédagogiques du sketchnoting pour mieux prendre de notes, mieux mémoriser et insuffler de la motivation dans ses prises de notes. Il s’adresse surtout aux étudiants, lycéens, professeurs, parents et formateurs. Mais aussi à toute personne recherchant une nouvelle manière de prendre des notes pendant des cours, séminaires, formations…. La pédagogie 3.0 expliquée simplement. Le parcours de Stéphane Côté en est un où une certaine effervescence l’entoure concernant la pédagogie. Si vous l’avez déjà rencontré en personne, vous avez tout de suite remarqué son emballement quasi enfantin lorsqu’il parle de l’enseignement. En effet, il cherche, découvre, évalue, mesure l’impact de ses idées qui se tissent autour d’une approche non conventionnelle qu’il décide d’intituler la pédagogie 3.0. En 2012 il quitte son poste de conseiller pédagogique en TIC qu’il occupait depuis plus de quatre ans pour aller lui-même mettre à l’épreuve cette vision de la pédagogie actualisée afin de voir, si oui ou non, il y a matière à partager et à déployer… À son atterrissage dans la réalité d’une classe, il remarque qu’il avait oublié la pression du temps et ses effets néfastes sur la réflexion. Quand on enseigne, il y a toujours une cloche qui viendra terminer la présente période qui est polluée par mille interventions.

Sketchnote : une prise de note graphique et visuelle La prise de notes visuelle sous forme de dessins, de schémas, de graphismes et de texte est une manière efficace de s’approprier une information. Elle se fait sur une grande feuille blanche (comme pour une Mind Map dont elle est cousine). On parle beaucoup des profils d’apprentissage visuels mais il se trouve que la capacité à visualiser des images mentalement est naturelle pour tous et cette capacité nous est précieuse dans la résolution des problèmes qui se posent à nous. Des études scientifiques dans le domaine de la créativité mettent l’accent sur la visualisation comme essentielle à la créativité car elle inclut la capacité à « manipuler mentalement les images et les idées » (Davis, 2004, p. 101).

Neurosciences Les neurosciences, et en particulier les sciences cognitives, ont le vent en poupe auprès des décideurs politiques qui semblent en attendre beaucoup (trop ?). Les enseignants, eux, restent circonspects, car nos […] Lire l’Article → Le Numéro des Cahiers Pédagogiques n°527 Pour creuser la question “Neurosciences et pédagogie” les Cahiers Pédagogiques ont publié un numéro passionnant avec l’avis de spécialistes et de nombreux témoignages de […]

8 techniques pour créer ses propres moyens mnémotechniques Dans leur livre Apprendre à apprendre, Jérôme Saltet et André Giordan proposent quelques techniques pour créer des moyens mnémotechniques. Il est utile de savoir que plus une association, une image mentale ou une phrase est surprenante, drôle ou imprévue, plus elles s’inscrivent durablement dans la mémoire. Les moyens mnémotechniques les plus efficaces sont personnels : ce sont ceux qui ont été inventés par la personne qui doit mémoriser. Les exemples qui sont proposés dans cet article sont donc à prendre comme tel : des exemples du mécanisme de fonctionnement du moyen mnémotechnique présenté, pas forcément des phrases ou des associations à retenir telles quelles. Afin que la mémorisation soit encore plus efficace, il est conseillé de mettre en œuvre tous les sens : répéter à voix basse ou à haute voix, répéter dans sa tête, faire répéter par une autre personne pour entendre, écrire, dessiner, mimer…

Related: