background preloader

« Hoax » : l’instit qui apprend à ses élèves à devenir des détectives du Web

« Hoax » : l’instit qui apprend à ses élèves à devenir des détectives du Web
Sur la vidéo du youtubeur Hygiène mentale (voir ci-dessous, à partir de 5 min 29), les enfants ont les yeux cachés derrière des masques rigolos en papier journal. Au tableau, la maîtresse leur montre une photo : on semble voir des supporters se battre dans les tribunes d’un stade. A leurs côtés, un homme en slip brandit une pelle. « Alors, qu’est-ce que vous pensez de cette image ? » les interroge Rose-Marie Farinella, enseignante. Capture de la photo montrée au tableau En moins de deux secondes, plusieurs mains se lèvent. « Parfait ! Et puis on n’arrête pas les élèves qui bombardent une poignée d’autres arguments pour démonter le photomontage. Merci, votre inscription a bien été prise en compte. Introduction : le projet de Rose-Marie Farinella, qui anime des ateliers à l’école de Taninges, par Hygiène Mentale Savoir détecter un « hoax » Partie 2, par Hygiène Mentale sur le projet de Rose-Marie Farinella Rue89 : Pourquoi avoir mis en place ces ateliers ? « C’est quoi un “creepypasta” ? Oui.

http://rue89.nouvelobs.com/2017/01/09/hoax-linstit-apprend-a-eleves-a-devenir-detectives-web-266034

Related:  Théorie du complot, rumeurs & désinformationEmI. Presse-caricaturesEPI PresseFiabilité des sourcespresse

Les essentiels de l'EMI- la collection Le CLEMI de Nice lance une nouvelle collection de guides pratiques dédiés à l'éducation aux médias et à l'information (EMI) à destination de la communauté éducative. Désormais incontournables, les nouveaux médias d’information imposent une vigilance et un apprentissage nécessaires afin d’en acquérir un usage raisonné. C’est dans cette optique que le CLEMI de Nice développe la création d’une collection : « Les Essentiels de l’ÉMI ». Ces publications disponibles sous forme de production papier ou directement en ligne à destination des élèves, des enseignants, des familles, des corps d’inspection et des chefs d’établissement ont pour objectif premier d’informer, tout en donnant de nouvelles clés de lecture et de compréhension du numérique. Valant pour exemple, le premier numéro « Pour un usage raisonné des réseaux sociaux en milieu scolaire » tente de répondre aux nombreuses questions que pose l’usage des réseaux sociaux en classe. Mise à jour : janvier 2017.

Fausses informations en ligne : les adolescents « facilement dupés », selon une étude Des chercheurs de l’université de Stanford qualifient la capacité de raisonnement des jeunes sur l’information en ligne de « désolante », étude à l’appui. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Alors que la question des fausses informations circulant en ligne a fait l’objet d’une polémique après l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, l’université de Stanford (Californie) a publié, mardi 22 novembre, le résumé d’une étude à paraître sur le niveau de vigilance des adolescents et des jeunes adultes en la matière ; elle a été relayée par le Wall Street Journal. Constat : les ceux-ci sont rarement capables de distinguer le vrai du faux.

Il est urgent d'enseigner l'esprit critique à l'école Internet est un outil multi-usages qui sert à la fois l'évasion, la communication, l'art, le commerce, la politique, l'éducation et, bien entendu, la distraction, sous forme de longues heures de contemplation auto-hypnotique de vidéos d'animaux et de documentaires complotistes. Hélas, Internet est également la machine à propagande parfaite qui ne cesse de nous flatter en renforçant nos biais, en valorisant des opinions qui sont déjà les nôtres, et en nous présentant des informations que nous n'avons pas envie de remettre en question. Selon une étude menée durant un an par des chercheurs de Stanford, l'incapacité des jeunes étudiants à discriminer entre vraies et fausses informations est devenue si inquiétante qu'elle constituerait désormais "une menace pour la démocratie".

Analyser une caricature en classe de Français Langue Etrangère Il est important de ne pas oublier que ce type de dessin est un document partial ancré dans une époque, un contexte particulier qu’il faut être capable de repérer pour bien analyser une caricature. 1934 – Caricature de R. Fuzier sur les manifestations nationalistes provoquées par la révocation du préfet de police Chiappe (natif de Corse, d’où l’allusion à Napoléon). Parmi les ligueurs, on reconnaît Léon Daudet et Charles Maurras, de l’Action française. 1. Présentation de la caricature

StreetPress lance StreetVox, un média-réseau pour la présidentielle Le média pure player d’Ile-de-France veut riposter aux polémiques souvent lancées en ligne par l’extrême droite. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Alexandre Piquard « Nous ne pouvions pas laisser passer la présidentielle de 2017 sans participer… » Johan Weisz-Myara, fondateur de StreetPress, explique aussi simplement que cela pourquoi son média pure player, consacré aux jeunes urbains d’Ile-de-France, lance lundi 9 janvier Streetvox, un projet politique participatif. Il se veut à la fois média et réseau : il promet de donner la parole à des non-journalistes en publiant des « vox », courts témoignages ou coups de gueule, en vidéo ou en texte, sur les réseaux sociaux. « Sur le Web, la fachosphère est forte et bien présente sur Facebook, YouTube ou Twitter, précise M. Weisz-Myara.

Éducation aux médias et à l'information - L'EMI dans les parcours M@gistère Offre de parcours Ces parcours conçus par le ministère ou par les académies et les partenaires sont mis à disposition des formateurs, des inspecteurs et des responsables de formation pour une mise en œuvre locale. Une version en démonstration de chaque parcours est accessible à ces publics directement sur M@gistère. La presse sous influence? La France est passée de la 38ème à la 45ème place au classement mondial sur la liberté de la presse publié chaque année par Reporters sans frontières La faute notamment à la loi sur le renseignement adoptée l’an dernier dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Mais c’est surtout la prise de contrôle des médias par de grands industriels ou banquiers qui explique ce classement peu reluisant.

Info ou intox : comment déjouer les pièges sur Internet ? Bienvenue ! {* welcomeName *} {* loginWidget *} Bienvenue ! {* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *} {* /signInForm *} Des livres et des revues sur les médias parus en 2016 Notre sélection de janvier-février 2016 - Bernard (Dominique), Le Guide du Candidat Télé 2015-2016, Prem Edit 77, décembre 2015, 14 euros.- Cuoq (Joël) et Gauriat (Laurent), Le journaliste radio, Presses universitaires de Grenoble, janvier 2016, 10 euros.- Politiques de communication, Les ancrages sociaux de la réception, Presses universitaires de Grenoble, n° 4, printemps 2015, 25 euros.- Raguin (H. B.) et Thilloy (G.K.), Médias au féminin : de nouveaux formats, Éditions Orizons, janvier 2016, 212 p., 22 euros.- Robert (Denis), Mohicans, Julliard, novembre 2015, 303 p., 19,50 euros. Notre sélection de mars 2016

bilan de la pétition Libérez le caricaturiste Iranien Hadi Heydari Cette cyberaction est maintenant terminée Mise en ligne du 18/11/2015 au 19/04/2016 Arrestation du caricaturiste Iranien Hadi Heydari pour avoir publié un dessin en solidarité avec les victimes des attentats de Paris. Bilan de la cyberaction : Présentation de la cyberaction : Controverse Décodex : et si on pensait la qualité de l’information comme un Commun ? – SavoirsCom1 Décodex est une boîte à outils proposée en accès gratuit depuis le 1er février 2017 par Les Décodeurs, rubrique du site lemonde.fr. Elle vise à permettre aux internautes de distinguer les sites d’information fiables de ceux qui ne le sont pas, à l’aide d’une classification selon plusieurs critères (voir plus bas). Sont concernés les sites, blogs, sites de presses mais aussi les comptes Youtube ou Twitter. Les internautes sont mis à contribution pour répertorier les sites avec la possibilité d’envoyer une requête aux Décodeurs, ce qui place le projet dans une « démarche citoyenne » mais aussi d’éducation aux médias pour tous et dans les écoles. A noter que ce projet est financé par le Fonds pour l’innovation numérique de la presse (« Fonds Google »). Sont ainsi proposés :

Trump et les manifestants, ou comment une fausse information tweetée devient crédible Une fausse information partie d’un compte avec 40 followers est arrivée, en quelques heures, à celui du président des Etats-Unis, en passant par la « blogosphère ultrapartisane ». LE MONDE | • Mis à jour le | Par Luc Vinogradoff Comment une « fausse » information – un objet écrit, visuel ou sonore – totalement ou partiellement inexacte devient-elle une « vraie » information aux yeux de ceux qui tombent dessus en ligne ? Pour l’expliquer, on peut se contenter d’un poncif, dire que les gens sont « bêtes » ou « qu’ils ne vérifient pas » et en rester là. Pour tenter de le comprendre, en revanche, on peut, comme l’a fait le New York Times, se pencher sur les canaux par lesquels passe cette « fausse information », recouverte progressivement de couches supplémentaires de véracité par le seul fait qu’elle est partagée.

Quand on demande à Google si l’Holocauste a bien eu lieu... Revoilà le déjà vieux serpent de mer. Dans la tempête des Fake News et à l’ère de la post-vérité, Google, ou plus précisément son algorithme, est accusé de mettre en avant des résultats de recherche antisémites ou négationnistes. Ce n’est pourtant pas la première fois que « Google cache des juifs... » ni que les algorithmes font preuve de racisme ou que les « intelligences artificielles » s’essaient au fascisme. En quelques mots la clé de ces problèmes est la suivante : les algorithmes produisent une forme de déterminisme (dans la sélection des informations et les choix, nos choix, qui en découlent). Ce déterminisme s’inscrit dans un régime de vérité différent selon chaque plateforme, et quels que soient les différents régimes de vérité des différentes plateformes, tous donnent une prime à la tyrannie des agissants (cf les travaux de Dominique Cardon).

Les nouveaux kiosques parisiens arriveront à partir de l'été 2017 Le design extérieur des kiosques, très critiqué dans leur version initiale, a été corrigé après plusieurs concertations avec les groupes politiques. Ces nouveaux équipements amélioreront les conditions de travail des kiosquiers et proposeront de nouveaux services aux lecteurs. La polémique autour des nouveaux kiosques parisiens va-t-elle s'éteindre? Jeudi, la municipalité a présenté le design final de ces équipements bien connus de la capitale, qui seront déployés entre les étés 2017 et 2019. Une version revue et corrigée du projet initial de Mediakiosk, dont la divulgation dans la presse, avait déchaîné les passions.

Related: