background preloader

Mort du livre ou disparition des lecteurs ?

Mort du livre ou disparition des lecteurs ?
FIGAROVOX/TRIBUNE- A l'occasion de l'ouverture du Salon du livre, l'écrivain Gérard de Cortanze revient sur la mort annoncée du livre papier. Il rappelle que la question centrale n'est pas celle du livre, mais de la lecture car, que seront les livres quand il n'y aura plus de lecteurs pour les lire ? Gérard de Cortanze est écrivain et critique littéraire. Le 6 août 2010, lors de sa conférence donnée au Massachusetts Institute of Technology (MIT) Nicholas Negroponte, Professeur réputé et chercheur, a annoncé la «mort physique du vieux livre papier d'ici à cinq ans», ajoutant: «Cette hypothèse est difficile à accepter par la majorité des gens.» Cette «mauvaise nouvelle» est évidemment à mettre en relation avec les résultats de l'enquête Livres Hebdo/Ipsos autour de la lecture. En second lieu, et c'est plus inquiétant encore, la lecture numérique ne vient nullement compenser le recul de la lecture du livre papier. Il fut un temps où l'on brûlait les livres par le feu.

Numérique: «La lecture ne change pas avec le support» Numérique: «La lecture ne change pas avec le support» n nv cntrt d’dtn, n prmèr lst d lvrs ndspnbls nmrsr, n pln d ltt cntr l prtg, l’nnnc d’n pln pr l lbrr... L mnd d lvr dgn ds msrs n sr pr rpndr nmrq. L prsdnt d Syndct ntnl d l’dtn (SN) dps jn 2012, Vncnt Mntgn, pr llrs PDG d Md-Prtcptns, ldr rpn d l’dtn d bnd dssn, ft l pnt lndmn d l’vrtr d 33 Sln d lvr (lr ss chr cntrl). Dns ql sprt brdz-vs l df d nmrq ? J’pprt pt-êtr n clrg nv pr mn xprnc dns l BD.

Rentrée littéraire: «Le livre reste un média très porteur pour comprendre le monde» Professeure à l’université Paris-XIII, Françoise Benhamou est une spécialiste reconnue de l’économie de la culture. Elle porte un regard assez positif sur la santé du secteur de l’édition. Le marché du livre va-t-il si bien que ça ? Honnêtement, il se porte plutôt bien, surtout en comparaison avec d’autres secteurs du commerce de détail. Comment expliquez-vous que les librairies résistent si bien ? C’est le même phénomène que pour le cinéma qui, malgré le numérique, se porte bien. Le marché n’est-t-il pas tiré par la BD ? Non, le secteur littéraire ne va pas si mal non plus. Comment expliquez-vous cette santé ? Les inquiétudes socio-politiques et économiques actuelles poussent sans doute les gens à chercher des repères, des références, des explications. Où en est-on du marché du numérique ? Après une croissance très forte, le marché du livre numérique aux Etats-Unis a connu un tassement. Quel est le rôle d’Amazon ? Beaucoup de maisons d’édition se créent, est-ce un autre signe encourageant ?

E-book: «Un vrai livre doit sentir bon» VOTRE AVIS - Alors que le chiffre d'affaires du secteur du livre baisse, les ventes de livres numériques sont en hausse. Mais les internautes du Figaro hésitent encore. Le livre se meurt… Vive le livre! Si le marché du livre encaisse un recul de 2,7% sur son chiffre d'affaires en 2013, le (petit) segment numérique, lui, continue de progresser: GFK recense plus de 5 millions d'œuvres téléchargées sur l'année. C'est près de 3 millions de plus qu'en 2012. Mais malgré ce résultat, les liseuses et autres e-books sont loin de faire l'unanimité chez les internautes du Figaro: si certains semblent avoir réussi à sauter le pas du numérique, la plupart continue de défendre encore et toujours une lecture traditionnelle. Les souvenirs de vieux bancs d'école et de profs de français grincheux n'y ont rien fait: certains internautes du Figaro s'avouent complètement accros au livre électronique. «Non, un livre électronique n'est pas un livre».

Livre papier vs livre numérique : lequel est le plus écolo ? Même si la lecture sur support numérique reste marginale en France, elle grignote peu à peu des parts de marché. Outre le côté pratique du livre dématérialisé, les pro e-books avancent souvent l’argument d’une consommation du livre plus verte. Qu’en est-il réellement ? Le livre électronique est-il plus écolo que son homologue en papier ? Rédigé par Annabelle, le 2 Jul 2015, à 19 h 30 min Le livre numérique ne représente aujourd’hui que 6.4 % des ventes de livres dans l’Hexagone, un chiffre toutefois en constante augmentation. Le marché du livre numérique dans le monde(1) Outre-atlantique, le livre numérique a déjà fait ses preuves. Les Britanniques sont les autres grands « e-lecteurs » dans le monde, avec une part de marché de 15 % en 2013. En France, même si le taux de lecture de livres numériques progresse doucement – 15 % des Français ont déjà lu un livre numérique en 2014 (contre 5 % en septembre 2009 – source SNE) – la consommation d’e-books reste marginale. Rédigé par Annabelle

Pourquoi le livre résiste-t-il à la vague numérique ? L’avenir appartient bien au livre… digital ! par Jean-Yves Mollier, professeur d’histoire contemporaine Le papier est-il l’avenir du livre ? On se souvient de cette saillie sortie tout droit des laboratoires du MIT (Massachusetts Institute of Technology) selon laquelle si l’on inventait aujourd’hui, le livre papier, ce serait la découverte la plus géniale du siècle. En 2015, alors que se rapproche le moment de confronter la prédiction du patron de Microsoft à la réalité, de nombreuses déclarations optimistes tentent de faire oublier la progression irréversible du numérique. La bibliothèque numérique de Google est l’une des plus importantes du monde et la Chine est l’un des rares pays à avoir essayé de contrer sa domination en enclenchant un vaste programme de digitalisation de tous les livres chinois – quel qu’en soit le support, rouleau ou codex – présents sur son territoire ou conservés hors de celui-ci. Dernier ouvrage de Jean-Yves Mollier : Hachette, le géant aux ailes brisées.

La chaîne du livre numérique Qu’est-ce que le numérique a changé à la chaîne du livre ? Tout d’abord la dématérialisation : sans l’objet livre disparaissent évidemment tous les métiers liés à sa fabrication, ainsi qu’à sa circulation physique... mais de nouveaux métiers spécialisés dans le traitement informatique des données apparaissent en conséquence. Voici une infographie pour visualiser ces bouleversements. (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Ce que le numérique a changé à la fonction auctoriale et éditoriale Auteur En règle générale, l'auteur lui-même est davantage sollicité pour promouvoir son livre. Éditeur numérique Les plateformes d'autopublication permettent à chacun d'être publié, contrairement aux maisons d'édition plus traditionnelles, qui opèrent une sélection des manuscrits. Les nouveaux métiers du livre Concepteur numérique Spécialisé dans les nouvelles technologies, le concepteur construit techniquement le fichier, en réalisant la mise en page et les choix typographiques. E-diffuseur E-distributeur

Papier vs numérique : quelles différences dans les comportements de lecture ? La préférence de l'écran au papier s'impose pour le partage de l'information avec son entourage. Les Français préfèrent le papier (59%) à l'écran (16%) pour la lecture approfondie et pour conserver l'information (40% vs 29%), selon une étude réalisée par Seprem Etudes et Conseil pour le Syndicat de la presse sociale (SPS).La préférence de l'écran au papier s'impose pour le partage de l'information avec son entourage (49% vs 18%) et pour aller rapidement à l'essentiel ou trouver une réponse à une question précise (75%vs 9%). Concernant plus particulièrement l'information émanant de mutuelles, syndicats ou associations, 40% des sondés préfèrent recevoir à la fois des informations par courrier imprimé et des informations numériques par courrier électronique. 25% préfèrent ne recevoir que des infos numériques par courrier électronique, 17% seulement des informations par courrier imprimé et 18% ne pas recevoir d'infos mais aller d'eux-mêmes se connecter sur un site.

Comparatif liseuses : Kindle, Kobo, PocketBook, Bookeen - Liseuse : se laisser tenter (ou pas) ? Quel modèle de liseuse choisir Lentement mais sûrement, les liseuses électroniques ont su trouver leur place parmi tous les équipements électroniques à notre disposition. Bien sûr, elles offrent peu de possibilités d’usage en dehors de la lecture, mais c’est aussi ce qui fait leur force : elles ne savent faire qu’une seule chose, mais elles le font bien. Aujourd'hui, 4 fabricants s'affrontent sur le marché français : Amazon, Kobo, PocketBook et Bookeen. On retrouve également les liseuses Bookeen sous la marque Nolim distribuée par Carrefour ainsi que les liseuses PocketBook sous les marques Tea et ePagine proposé par des distributeurs comme le Furet du Nord, Cultura ou encore Decitre. Les liseuses 6 pouces, standard du marché Le standard du marché est une liseuse avec un écran de 6 pouces éclairé ou non. Les variantes >>> Lire notre Test de la Kobo Aura One. Les liseuses étanches - Autre variante, les versions étanches comme la H2O de Kobo et l’Aqua de PocketBook. Nos liseuses préférées

Related: