background preloader

L'Agence des Usages

L'Agence des Usages
La classe inversée est l’objet d’un immense engouement dans toutes les sphères de l’enseignement en Europe et aux États-Unis. S’agit-il d’un mouvement durable offrant de nouvelles perspectives pédagogiques dans un système scolaire essoufflé ou d’une mode qui ne convient qu’à certains enseignants, à certains élèves ? Quelles sont les conditions à respecter pour mettre en place une classe inversée efficace ? La classe inversée exerce un attrait indéniable sur les enseignants qui souhaitent diversifier leurs approches pédagogiques et tenter de nouvelles expériences avec leurs élèves. Il semble cependant nécessaire de bien comprendre en quoi cette approche offre des bénéfices réels, alors que peu de recherches scientifiques ont démontré son efficacité à l’aide de données probantes, comme le soulignent Steve Bissonnette, professeur à la TÉLUQ, et Clermont Gauthier, professeur à l’Université Laval au Québec. Une définition souple Aux origines de la classe inversée Pour conclure Recommandations

https://www.reseau-canope.fr/agence-des-usages/la-classe-inversee-que-peut-elle-apporter-aux-enseignants.html

Related:  Classe inverséeeGENERAL CLASSE INVERSEEPedagogie inverséeclasses inverséesClasse inversée

Cécile Morzadec : " Pourquoi je ne crois pas à la classe inversée ?" Je préfère préciser tout de suite que ce texte n’a pas pour but de critiquer mes collègues adeptes de la classe inversée, je ne me situe pas du côté de ceux qui critiquent la classe inversée comme ils critiquent « les pédagogistes », je dirais même qu’actuellement les collègues qui pratiquent la classe inversée sont parmi ceux qui font preuve de la plus grande créativité et capacité à évoluer et à se remettre en question sans cesse. Mes réticences portent sur les fondements de ce concept. Je n’ai jamais adhéré à l’idée de classe inversée mais j’ai eu du mal à comprendre clairement pourquoi quelque chose me gênait, ce petit texte est donc simplement un point sur l’état actuel de ma réflexion.

La classe inversée n’existe pas Qu’est-ce donc que cette « classe inversée » dont on parle tant ? Une mode, un dogme, une méthode pédagogique, une réflexion en cours ? Peut-être un peu de tout ça, selon le regard que l’on y porte, mais c’est surtout, de l’avis de nombreux intervenants du CLIC2016, une porte qui s’ouvre pour changer l’école. « La classe inversée n’existe pas », et c’est Marcel Lebrun qui le dit ! Ce professeur en technologie de l’éducation et conseiller pédagogique du Louvain learning lab, est pourtant clairement identifié comme l’un des promoteurs de la classe inversée mais il défend en fait le pluriel et l’existence de plusieurs formes de classe inversée.

Créer des QCM ludiques, de petits jeux interactifs scénarisés et animés en Flash. 11 outils de QCM participatifs en temps réel avec analyse résultats about 1 day ago - 20 commentaires Le plus rapide : 2Reply Imaginez que vous êtes en réunion, ou en cours avec vos élèves, ou tout simplement avec du public, et soudain vous voulez sonder l’opinion, ou faire voter le public pour une proposition, mais vous n’aviez pas prévu cela dans votre réunion/cours/exposé, etc. Il faut un accès à Internet, fonctionne aussi… Les classes inversées, variété et effets différenciés Marcel Lebrun présente ici les premiers résultats d’une recherche prolongeant la mise en place de la typologie qu’il nous a présentée dans l’article du dossier papier de ce numéro. Le but premier de la recherche présentée ici est de dégager une typologie des classes inversées (des dimensions en interaction plus qu’une catégorisation disjonctive) et, éventuellement, de valider celle que nous avions proposée en 2014 sur notre blog [1]. C’est ainsi que nous avons également souhaité mesurer, dans une première approche, à la fois des constituants explicatifs des classes inversées (rôle de l’expérience des enseignants, des disciplines enseignées, des options pédagogiques, etc.) et leurs effets différenciés (sur la motivation des élèves, sur le caractère actif et interactif des situations pédagogiques mises en place par les enseignants, en particulier au niveau de la différenciation pédagogique, sur les compétences développées, etc.). Validation de la typologie

Canoprof Vous êtes dans une démarche de construction et de scénarisation de vos cours numériques ? Découvrez Canoprof, téléchargeable gratuitement, et concevez des ressources pédagogiques transmédias pour le primaire et le secondaire, publiez et partagez-les avec vos pairs. Besoin d'aide ? Les leurres de la classe inversée Au dire de certains, la classe inversée constituerait une révolution pédagogique. Elle ferait renaître la motivation d’élèves s’ennuyant dans la classe « traditionnelle », permettrait une différenciation favorable à une meilleure réussite des élèves en difficulté, tout en offrant à tous d’être « acteurs de leurs apprentissages et producteurs de leur savoirs ». Forcer le trait pour construire l’opposition radicale des modèles. La description de l’activité pédagogique « traditionnelle » sur les sites promoteurs de la pédagogie inversée repose sur une analyse quelque peu simplificatrice. Il faut tout de même rappeler que la question de l’appropriation des savoirs par d’autres modalités que celles d’un monologue professoral ne constitue pas une préoccupation nouvelle.

La pédagogie inversée La pédagogie inversée : les flipped classrooms : de nouveaux espaces-temps pour enseigner et apprendre à l'ère numérique Conférence de Marcel Lebrun, professeur à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'éducation de l'UCL de Louvain ; Le mercredi 3 Octobre 2012 lors du Forum@tice Document support de la conférenceLe blog de Marcel Lebrun A propos de la pédagogie inversée Qu'est-ce que c'est ? (Cégep Levis-Lauzon : informations et ressources en technopédagogie)Pédagogie inversée (Pearltrees de V. Classe inversée et décrochage scolaire Par un pionnier de la classe inversée en France, une analyse de difficultés rencontrées et des solutions trouvées dans sa pratique. J’ai intégré la classe inversée à mes pratiques en octobre 2013. Je proposais alors une inversion se rapprochant du niveau 1 théorisé par Marcel Lebrun : consultation de ressources (essentiellement vidéos) en amont de la classe, puis activités, débats et interactions entre élèves en classe. Prenant plaisir à changer de posture et voyant des élèves davantage mobilisés et épanouis, j’ai élargi rapidement cette approche à toutes mes classes, de la 6e à la 3e. En septembre 2015, j’intègre l’équipe du collège Clisthène [1] à Bordeaux, un établissement dont le projet et les valeurs me permettent de poursuivre mon travail en classe inversée. Comme dans de précédents établissements où j’ai pu exercer, j’y fais face à de nouveaux défis.

Ressources pour se lancer - Inversons la Classe La classe inversée, ça vous tente, mais où trouver des ressources ? Existe-t-il des capsules vidéos déjà prêtes dans ma discipline pour se lancer ? Quels outils techniques sont-ils disponibles ? Que font les autres inverseurs dans leur temps de classe ? Voici ici assemblée une sélection de ressources utilisées par les enseignants adhérents à Inversons la Classe ! NB: des BRNE institutionnelles commencent à être fonctionnelles.

Related: