background preloader

L’innovation, la formule incantatoire

L’innovation, la formule incantatoire
Alors que la crise exige des solutions, il est temps de s’interroger sur le sens caché du discours positif du pouvoir, sur le symbole que porte un mot passe-partout : «innovation». Qu’est-ce à dire ? Comment un processus lent et complexe, résultant pour une bonne part de la recherche fondamentale, et donc du hasard, de l’expérimentation et de l’incertitude, peut-il être élevé au rang de principe général de gouvernance ? Pour rendre compte de l’usage de cette injonction paradoxale de type schizophrénique, nous pourrions émettre comme hypothèse que l’abus de l’innovation dans le langage de nos élites résulte de l’incursion du discours publicitaire dans le discours politique. A l’ère postmoderne, le moteur de l’innovation technologique est la recherche fondamentale. Comment expliquer la mise en avant de l’innovation par notre classe politique optimiste, alors que celle-ci est tributaire du concept pessimiste de destruction créatrice ? Hamdi NABLI Politologue, chercheur indépendant

Ces 22 illusions d'optique vont vous couper le souffle ! La #20 est tout simplement géniale ! Quand l’image joue avec notre vision des formes, des couleurs et de l’espace, cela donne des illusions d’optique particulièrement bluffantes. Il est si simple de tromper notre perception ! Qu’elles soient naturelles ou bien créées par l’homme, les illusions nous ont toujours fasciné. Interprétation erronée, erreur d’appréciation, paradoxes, distorsions, les images jouent avec notre esprit pour notre plus grand plaisir et pour le votre. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir une sélection d’illusions d’optique statiques ou en gif animés. Vous êtes prêt ? #1 Eh oui, les deux blocs se déplacent à la même vitesse. #2 Quelle est la tour la plus penchée ? #3 Impossible vous avez dit ? #4 Ca bouge, hein ? #5 Le rectangle du milieu est d’une teinte unie. #6 Les lignes rouges sont droites et toutes parallèles. #7 Si vous vous concentrez sur la croix au milieu, les visages vont rapidement devenir… effrayants ! #8 Ce n’est rien… Juste votre cerveau qui vous joue des tours. ;)

Grand résumé de Ce que travailler veut dire. Une sociologie des capacités et des parcours professionnels, Paris, Éditions Economica, 2011 1Ce livre est né d’une perplexité. Alors que la flexibilité transforme le travail en profondeur, les réformes sur la « flexicurité », tout en s’employant à redéfinir le compromis entre travail et capital au fondement de l’État social, restent essentiellement centrées sur l’emploi, laissant le travail à leurs marges. Faire de la sécurisation des parcours professionnels par l’employabilité la nouvelle pierre de touche de l’État social revient pourtant à lier, au moins pour partie, la sécurité des salariés aux possibilités de développement professionnel qu’ils peuvent trouver dans le travail et l’entreprise. Or, étonnement, le rôle de l’entreprise en la matière n’est guère interrogé par ces réformes qui imputent au travailleur la responsabilité de son employabilité, mais laissent en suspens une question décisive : le salarié a-t-il accès aux moyens pour exercer une telle responsabilité et où peut-il les trouver ? 5Partant de ces hypothèses, l’ouvrage poursuit une double ambition.

Atelier de création libertaire Amartya Sen Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Amartya Kumar Sen Amartya Kumar Sen, au moment de son Prix Nobel Parmi ses nombreuses contributions à l'économie du développement, Sen a fait des études sur les inégalités entre les hommes et les femmes, qu'il dénonce en utilisant toujours un pronom féminin pour se référer à une personne abstraite. Il est aujourd'hui professeur universitaire Lamont à l'Université Harvard. Biographie[modifier | modifier le code] Sen réside alternativement en Inde, dans le Massachusetts et à Cambridge. Formation[modifier | modifier le code] Sen est né à Santiniketan, au Bengale-Occidental, une ville dont l'université a été fondée par le poète Rabîndranâth Tagore. Carrière[modifier | modifier le code] Famille[modifier | modifier le code] Sen éleva seul son plus jeune fils. Œuvre[modifier | modifier le code] Théorie du choix social[modifier | modifier le code] Sources de la famine[modifier | modifier le code] Développement Humain[modifier | modifier le code]

Éditions Antisociales - Antisocial et diffusions - Réseau antisocial Guide de lecture Chers lecteurs et lectrices. Il m’a semblé nécessaire de vous aider à parcourir ce blog en vous indiquant le “sens de sa marche”. En effet, si les divers billets qui le constituent sont souvent rédigés sous le coup de motivations très diverses et parfois irrationnelles ou brusques, une logique existe néanmoins. En vous proposant ce qui pourrait être considéré comme un “sommaire“, vous devriez pouvoir suivre un processus de lecture qui facilitera votre progression dans ce blog. C’est mon côté enseignant qui ressort. Ainsi, de publications en publications, je ferai apparaître ci-dessous un circuit de lecture. UNE REMARQUE : Ne vous fiez pas à la date de publication. 2 – LES ENJEUX DE LA COMPUBLIQUE- Communiquer : d’abord faire le plein des sens.- La communication à votre service, public !. 2.1 – Enjeux généraux- La compublique expliquée aux débutants. - Compublique : l’approche systémique pour réussir. - Compublique : pompier, chat noir ou Pythie ?.

Phytothérapie. Apprenez à vous soigner par les plantes | Le Point Un bilan des recherches sur la participation du public en démocratie : beaucoup de bruit pour rien ? Notes Le dossier de ce premier numéro de la revue Participations reprend les huit contributions présentées lors de deux journées du Congrès du Groupement d’intérêt scientifique « Participation du public, décision, démocratie participative » intitulé « Participation du public et démocratie participative : état des savoirs et chantiers de recherche », qui s’est tenu du 18 au 21 octobre 2011, à Paris. La locution est employée pour l’une de ses toutes premières fois dans le Manifeste des Étudiants pour une Société Démocratique (le SDS) de Port Huron en 1962. Arnstein S., « A Ladder of Citizen Participation », Journal of the American Institute of Planners, 35 (4), 1969, p. 216-224. Un an plus tard paraîtra un autre classique de la littérature sur la participation, Pateman C., Participation and Democratic Theory, Cambridge, Cambridge University Press, 1970, qui assoit sur le plan théorique cette fois la notion de « démocratie participative ». C. C. Nous rejoignons ici les remarques de M. Cf.

Related: