background preloader

Bouffard-Vol_27-2.pdf

http://www.aqpc.qc.ca/UserFiles/File/pedagogie_collegiale/Bouffard-Vol_27-2.pdf

Related:  Classes inverséesApprentissages moteursMES RÉFLEXIONS..

Apprendre autrement : MoocS et classe inversée - ANDEP MARCEL LEBRUN, Docteur en Sciences, Professeur en technologies de l’éducation et conseiller pédagogique à l’Institut de Pédagogie universitaire et des Multimédias (IPM) de l’UCL (Université catholique de Louvain, Belgique). En quoi les Mooc et la classe inversée sont-ils des leviers pour apprendre autrement, quels repères mettre en place pour développer une Pédagogie 3.0 ? Marcel Lebrun a abordé sa conférence en rappelant le rapport historique que l’homme entretient avec les technologies. Ainsi, il a insisté sur le discours de Socrate, relaté par Platon (Phèdre 274e-275a), « savoir et mémoire viennent de l’écriture ». Et rappelant la parole du roi d’Egypte face au dieu Theuth, inventeur de l’écriture, il insiste sur la part d’appréhension, voire de rejet, qu’entraine l’avènement de toute nouvelle technologie. L’écriture dans son accès et dans son déploiement est une menace pour l’acquisition de la mémoire ancestrale :

Pratique délibérée : la clé du succès ? Après avoir analysé les méthodes de travail d’experts dans de nombreux domaines (musique, médecine, échecs, sport …), le psychologue suédois Anders Ericsson affirme qu’il n’existe pas de talents innés, et que seul un d’entraînement rigoureux permet d’atteindre un niveau d’expertise dans n’importe quelle discipline. La pratique délibérée, nom qu’Ericsson donne à cette forme d’entraînement, doit remplir 5 conditions. Premièrement, la pratique délibérée doit être concentrée exclusivement sur l’amélioration des résultats. Pour quelles raisons j’autorise les élèves à utiliser en classe leur smartphone, ou iPod, ou éventuellement tablette L’apprentissage est en premier lieu un processus, un mouvement, une évolution. Rien n’est figé, immuable et définitif. Les interdictions sont incompatibles avec les progrès émergents grâce aux compétences. En début d’année, j’annonce aux élèves, toujours très surpris, que la salle dans laquelle ils se trouvent est une «salle-laboratoire» et que leur cahier est un «cahier-laboratoire» : ils vont émettre des hypothèses toute l’année, tâtonner, faire des erreurs et s’améliorer.

Faire ses premiers pas vers la classe inversée Un dossier conjoint Infobourg – Carrefour Éducation Peut-être avez-vous entendu parler dernièrement de la fameuse dynamique de « classe inversée »? Elle semble être sur toutes les lèvres! Parmi les enseignants qui l’ont expérimentée, certains ne peuvent plus s’en passer et y voient des avantages énormes, notamment grâce aux nouvelles possibilités de personnalisation de l’enseignement entraînée par l’augmentation du temps disponible pour les élèves. Mais tout d’abord, qu’est-ce que la classe inversée? C’est une façon d’organiser le temps de classe de sorte que la partie magistrale du cours est dispensée de façon électronique (capsules vidéo, lectures personnelles, visites virtuelles, etc.) et le temps de classe est consacré au travail d’équipe, aux discussions et aux activités d’apprentissage actives.

La pratique délibérée chez les arbitres de football amateur : un nouvel élément de compréhension des comportements agressifs et incivils There are no translations available. VARIA - pp.109-127 Annie Carton Université d'Artois, Laboratoire SHERPAS Fruchart Eric Résumé Education kinesthésique, Brain Gym et apprentissages des enfants Connaissez-vous l’éducation kinesthésique ? Le Brain Gym ? Rassurez-vous, nous non plus ! L’apprentissage actif expliquerait les effets positifs de la classe inversée Pour plusieurs intervenants du milieu de l’éducation, la classe inversée est un modèle qui aurait des impacts positifs sur la réussite et la motivation des élèves. Mais le succès de la classe inversée relève-t-il du modèle lui-même ou des implications qu’il sous-tend? Une étude s’est penchée sur la question.

Acceuil "centration sur l'apprenant" Notions clés abordées dans cet article : Approche communicative, Autonomie de l'apprenant, Cognitif/metacognitif, Evaluation formative, Pédagogie du projet, Simulations globales, Styles et stratégies d'apprentissage . Remarque préalable : La centration sur l'apprenant ne désigne pas une méthode ou une approche pédagogique mais un concept régissant des types de procédure d'enseignement. Il est de ce fait commun et adaptable à plusieurs pédagogies. Tentative de définition : Dans une perspective constructiviste, on ne considère plus le processus d'enseignement comme point de départ mais le processus d'apprentissage. De même, l'acquisition de compétences métacognitives prime sur sur celle de compétences cognitives.

Enseigner différemment à la génération Z : les digital natives PUBLIE PAR CHRISTOPHE BOURGOGNON sur PEDAGOGEEK On connait bien la génération Y, un peu moins la génération suivante… la Z. Cette dernière est celle qu’on appelle la génération Internet ou Digital Natives. Ce sont en fait les premiers à être nés dans un monde où l’accès à internet a toujours été constant et disponible et la quantité d’information très abondante. La classe inversée « permet une pédagogie vraiment active » Pédagogie circulaire, élèves actifs : la classe inversée n'est pas simple à mettre en place, mais elle possède beaucoup d'avantages. Témoignage d'Olivier Quinet, prof de collège. Les 4e d’Olivier Quinet pendant une tâche complexe. Renvoyer les cours à la maison pour faire du temps de classe un temps de travail durant lequel les élèves sont actifs : tel était le projet d’Olivier Quinet, quand il s’est lancé en 2012 dans la pédagogie inversée. Professeur d’histoire-géographie au collège Jean Rostand, à Montpon-Ménéstérol (Dordogne), son objectif était de rendre ses élèves (4e et 3e) davantage autonomes, en les faisant construire eux-mêmes leurs connaissances et leur savoir-faire. « Au milieu, et plus devant »

A. Bandura. Auto-efficacité. Le sentiment d’efficacité personnelle 1Albert Bandura est docteur en psychologie et enseigne à l’université de Stanford (Californie). Il est l’auteur de L’Apprentissage social (Mardaga, 1985). 2Depuis les années 80, Albert Bandura s’intéresse au sentiment d’efficacité personnelle. Ce concept s’inscrit dans le cadre de la théorie sociocognitive (théorie issue du béhaviorisme et du cognitivisme). Selon cette théorie, le fonctionnement et le développement psychologique doivent être compris en considérant trois facteurs en interaction : le comportement, l’environnement et la personne. Ces facteurs s’influencent réciproquement mais n’ont pas forcément le même impact.

Pratique pédagogique d'apprentissage par les pairs. Article intéressant à lire dans Pédagogie Collégiale. by johannedoucet Feb 9

Related: