background preloader

LE MONDE 02/11/16 Facebook, faux ami de la démocratie

LE MONDE 02/11/16 Facebook, faux ami de la démocratie
Aux Etats-Unis comme en France, les internautes se déchirent sur le réseau social le plus fréquenté du monde. Ce forum, géré par un algorithme qui se dit « agnostique », est-il capable de susciter un vrai débat ? Quand Susanna Lazarus s’est éveillée, ce vendredi 24 juin, et qu’elle a allumé la télévision, la stupeur l’a envahie. Son pays, le Royaume-Uni, venait de choisir de quitter l’Union européenne, à près de 52 %. Pourtant, dans les jours qui précédaient, cette Londonienne de 27 ans n’avait rien vu venir. Sur Facebook, presque tous ses amis, issus comme elle de la cosmopolite capitale économique du pays, avaient partagé les arguments du « Remain ». Un tel témoignage prêtait bien sûr le flanc à la critique. « Franchement, si vous êtes assez bête pour faire confiance aux réseaux sociaux pour vous informer et vous forger un avis, vous méritez ce genre de surprise », l’a sévèrement tancée Rosemary, de Genève, dans les commentaires. D’un trombinoscope de fac à un moyen de s’informer

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2016/11/01/facebook-faux-ami-de-la-democratie_5023701_3236.html

Related:  Thèses se rapportant aux médias et réseaux sociauxFiabilité des sourcesRumeurs, fausses informations, intoxressources médiasInternet et nouvelles technologies

BLOG MEDIAS SOCIAUX 23/06/08 Lesieur et le scandale de l’huile de moteur, un futur cas d’école des médias sociaux ? L’actualité nous offre en ce début de semaine un très bon cas d’école pour les médias sociaux : le cas Lesieur (je pense qu’il va faire référence au même titre que le cas Vichy). Mais reprenons depuis le début : en Avril dernier, la maison-mère de Lesieur achète 40.000 tonnes d’huile de tournesol à un fournisseur Ukrainien. Problème, une partie de la cargaison n’est pas de l’huile végétale mais de l’huile minérale fabriquée à partir d’hydrocarbure (ndlr : de l’huile de moteur). L’affaire est révélée par le Canard Enchainé le mois suivant : Scandale alimentaire – de l’huile de moteur dans notre alimentation.

Une majorité d'articles sont partagés sur les réseaux sociaux sans même être lus Ils sont 46.000 à n’avoir rien vu venir… C’était le 4 juin 2016. Le site satirique mais non moins sérieux The Science Post publiait un article au titre plus qu’engageant: «Étude: 70% des utilisateurs de Facebook lisent seulement le titre des papiers scientifiques avant de les commenter». 46.000 personnes ont partagé ce papier qui n’en était pas un, rapporte The Washington Post. Fausses informations en ligne : les adolescents « facilement dupés », selon une étude Des chercheurs de l’université de Stanford qualifient la capacité de raisonnement des jeunes sur l’information en ligne de « désolante », étude à l’appui. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Alors que la question des fausses informations circulant en ligne a fait l’objet d’une polémique après l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, l’université de Stanford (Californie) a publié, mardi 22 novembre, le résumé d’une étude à paraître sur le niveau de vigilance des adolescents et des jeunes adultes en la matière ; elle a été relayée par le Wall Street Journal. Constat : les ceux-ci sont rarement capables de distinguer le vrai du faux. Lire aussi : Le constat d’un auteur de fausses infos sur Facebook : « Personne ne vérifie.

Médias. Comment le numérique a ébranlé notre rapport à la vérité Que se passe-t-il quand les faits ne comptent plus, quand les électeurs n’ont plus confiance dans les médias, et quand chacun croit en sa vérité ? La rédactrice en chef du Guardian, Katharine Viner, explique comment la technologie et les réseaux sociaux ont bouleversé notre rapport aux faits. Un lundi matin de septembre 2015, les Britanniques se sont réveillés dans un pays gouverné par un débauché : le Premier ministre, David Cameron, avait commis “un acte obscène avec une tête de cochon mort, affirmait le Daily Mail. Un distingué camarade d’Oxford révèle que David Cameron a participé à une répugnante cérémonie d’initiation de la Piers Gaveston Society [une fraternité de l’université d’Oxford réputée pour ses excès] avec une tête de porc”.

Pour un populisme numérique, par Evgeny Morozov (Les blogs du Diplo, 15 décembre 2016) De toutes les grandes compagnies de la Silicon Valley, Amazon a le plus à perdre de la présidence de Donald Trump (1). Et de fait elle a (brièvement) perdu, le prix de ses actions ayant chuté de 5 % peu après l’élection. Durant la campagne, Trump a souligné le fait qu’Amazon n’avait « aucun respect pour la loi antitrust » — une position compréhensible pour le populiste qu’il voulait être à l’époque (2). Réseaux sociaux : un usage croissant chez les seniors et les catégories modestes. En bref - Actualités Le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc) publie une étude sur la participation aux réseaux sociaux. Il apparaît que celle-ci culmine chez les catégories modestes et progresse fortement chez les sexagénaires. En 2014, 26 millions de personnes déclarent participer à des réseaux sociaux.

« 93 % des Français prêts à voter Marine Le Pen » : itinéraire d’une intox d’extrême droite Sondage bidon, faux sites d’information, pages Facebook militantes… Voici comment des réseaux favorables au FN fabriquent et diffusent de fausses informations. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien Sénécat A première vue, la nouvelle semble venir d’un site d’information traditionnel : « Sondage : plus de 93 % des Français sont prêts à voter Marine Le Pen à la présidentielle de 2017 !

Les « fake news » nuisent-elles à la démocratie ? Chronique. L’énorme écho rencontré par les fausses nouvelles pendant les récentes campagnes électorales a-t-il influé sur leurs résultats ? Le débat oblige Facebook, Twitter et Google à revoir leur politique de publication. Développer l’esprit critique: un enjeu à l’ère du numérique Pour le système d’enseignement public en France, le développement de l’esprit critique se trouve aujourd’hui promu au rang de priorité face à la transformation du rapport au savoir des élèves sous l’effet de l’accès à Internet. Le développement de l’esprit critique comme priorité. Un jeune Français sur cinq adhérerait à des théories complotistes. Le djihadisme s’est appuyé sur Internet comme voie de recrutement. [BitsOfFreedom] Traduction : Comment votre smartphone transmet en toute innocence pratiquement toute votre vie aux services secrets Nous republions ici une traduction réalisée par des courageux bénévoles d'un article sur la surveillance des métadonnées du site de l'association néerlandaise Bits of Freedom. L'article original, paru dans le journal néerlandophone De Correspondent, a été écrit par Dimitri Tokmetzis et illustré par Momkai. Les services de renseignement collectent les métadonnées des communications de tous les citoyens. Les politiciens voudraient nous faire croire que ces informations ne sont pas si importantes. Un lecteur du De Correspondent a voulu vérifier et a prouvé le contraire : les métadonnées révèlent à votre sujet bien plus que vous ne l'imaginez. Ton Siedsma est nerveux.

Institut d'Etudes Politiques d'Aix-en-Provence - 2013 - Mémoire en ligne : Communication numérique, urbanisme et aménagement territorial: le web au service de la concertation dans les collectivités locales françaises Mémoire en vue de l'obtention du Master d'Études Politiques, spécialité Management del'Information Stratégique (MIS) de l'Institut d'Études Politiques d'Aix en Provence. Mené en partenariat avec l'Institut Supérieur de Communication et de ProductionAudiovisuelle de Paris (ISCPA-Paris), de l'Université Professionnelle Internationale IGS. EL AHMADI Myriam Date de soutenance : 18 09 2014 Direction : Céline LE CORROLLER - Responsable Pôle Pédagogique Pôle IntelligenceÉconomique et Information Stratégique ; Stéphane BOUDRANDI - Directeur du MasterMIS ; Stéphane GAULTIER - Directeur de recherche à l'ISCPA-Paris. Les opinions exprimées dans ce mémoire sont propres à leur auteur.

Quand on demande à Google si l’Holocauste a bien eu lieu... Revoilà le déjà vieux serpent de mer. Dans la tempête des Fake News et à l’ère de la post-vérité, Google, ou plus précisément son algorithme, est accusé de mettre en avant des résultats de recherche antisémites ou négationnistes. Ce n’est pourtant pas la première fois que « Google cache des juifs... » ni que les algorithmes font preuve de racisme ou que les « intelligences artificielles » s’essaient au fascisme. En quelques mots la clé de ces problèmes est la suivante : les algorithmes produisent une forme de déterminisme (dans la sélection des informations et les choix, nos choix, qui en découlent). Ce déterminisme s’inscrit dans un régime de vérité différent selon chaque plateforme, et quels que soient les différents régimes de vérité des différentes plateformes, tous donnent une prime à la tyrannie des agissants (cf les travaux de Dominique Cardon). Making of

Liberté, égalité, fraternité, gaulité LE MONDE | • Mis à jour le | Par Benoît Hopquin Sapristi ! Ou plutôt Sapristix ! Nos ancêtres sont donc gaulois. Par Toutatis, par Belenos, par exemple ! Quelques dates clés de l'histoire de la presse française - La presse française en 2008 : un secteur en mutation 1631Création par Théophraste Renaudot du premier périodique français, la Gazette, hebdomadaire. 1777Parution du premier quotidien français, le Journal de Paris. 19 mai 1789La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen proclame en son article 11 : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre des abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi ». 17 décembre 1800Arrêté du Premier consul restreignant la liberté de la presse.

Related: