background preloader

Fausses infos

Facebook Twitter

Attentats du 13 novembre : 7 conseils pour déjouer les rumeurs. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Erreurs factuelles, approximations, psychose, anachronismes : le déroulé des évènements suivant les attaques à Paris et le dévoilement très progressif des informations par la police et la justice offre un terreau favorable à la propagation (tantôt délibérée, tantôt involontaire) de rumeurs et d’intox.

Attentats du 13 novembre : 7 conseils pour déjouer les rumeurs

Lire notre synthèse : 10 rumeurs et intox qui circulent après les attentats du 13 novembre Voici quelques conseils de base pour rester prudents avant de relayer les « informations » que vous voyez circuler sur les réseaux sociaux et dans les médias : Partez du principe qu’une information donnée sur le web par un inconnu est par défaut plus fausse que vraie.Fiez-vous plutôt aux médias reconnus, aux journalistes identifiés.

Ne considérez pas pour autant que cela suffit à rendre leurs informations vraies. Info ou intox ? Sélection de sites pour la préparation de séances pédagogiques d’ éducation aux médias et à l’information (EMI) visant à déconstruire les rumeurs et théories du complot. 3 Infographies de l’AFP qui décrivent parfaitement le circuit de l’information et sa construction.

Info ou intox ?

La charte des devoirs professionnels des journalistes français (voir son actualisation en 2011). Info ou intox : comment déjouer les pièges sur Internet ? : Vidéo de France 24 des journalistes Ségolène Malterre et Wassim Nasr. Le théorème du complot, Denis Décode : décodage et analyse du procédé.France TV éducation. Tout, tout, tout vous saurez tout sur le complot : Une vidéo pour décrypter les théories du complots, leur histoire et leur façon de se diffuser sur le web. 16 histoires de complots : 16 articles d’enquêtes réalisés par dix jeunes de 16 à 19 ans (La rédaction de Rue 89 invite des adolescents à s’exprimer sur un thème et à travailler l’écriture journalistique, c’est La Ruche 89. Une chasse au canular collaborative. Vérité ou mensonge ? Najat Vallaud-Belkacem à nouveau victime d'une rumeur sur les réseaux sociaux. Et ça continue.

Najat Vallaud-Belkacem à nouveau victime d'une rumeur sur les réseaux sociaux

Après les unes polémiques de Valeurs actuelles et de Minute, après un tweet sexiste d’un conseiller municipal UMP à Neuilly, place maintenant à la fausse circulaire sur les réseaux sociaux. Un document, prétendument adressé aux maires le 28 août, relevé par le Parisien, leur demande «dans le cadre de la nouvelle loi concernant l’aménagement des activités périscolaires» de mettre en place «une heure hebdomadaire consacrée à la découverte de la langue arabe […] qui a pour but de gommer les barrières linguistiques que pourraient inévitablement rencontrer nos enfants dans un proche avenir». Par cette fausse circulaire, les origines marocaines de la ministre sont une nouvelle fois visées. D’après le Parisien, le ministère a décidé de porter plainte pour usurpation ce dimanche soir. Contacté par Libération ce matin, le ministère de l’Education nationale explique que «le dépôt de plainte est systématique dès qu’il y a usurpation de l’en-tête».

Jérémie LAMOTHE. Un grand média Français pris en flagrant délit de bidonnage et de manipulation. Enfant enlevé par un aigle : un beau fake. C'était donc un faux, mais un beau.

Enfant enlevé par un aigle : un beau fake

Une vidéo YouTube montrant un aigle royal s’emparant d’un jeune enfant dans un parc de Montréal, avant de le lâcher quelques mètres plus loin, avait suscité de nombreuses réactions depuis mardi sur Internet, beaucoup d’observateurs s'interrogeant sur la véracité du document. Ce mercredi soir, on apprenait qu'il s'agissait effectivement d'une vidéo produite par quatre étudiants du Centre NAD de Montréal, dans le cadre du cours «Atelier de simulation de production du baccalauréat en animation 3D et design numérique. La vidéo montre d’abord le rapace, un oiseau de 2 mètres d’envergure, volant en cercles au-dessus du parc. Puis tout à coup, on le voit piquer sur un jeune enfant, l’attraper par son manteau et l’enlever sur quelques mètres, avant de le relâcher dans l’herbe.

On entend l’homme qui filme jurer, puis se précipiter pour réconforter l’enfant, qui pleure mais ne semble pas avoir été blessé. . • C'est la seule vidéo mise en ligne par cette personne. Christiane Taubira et "son fils en prison" : décryptage de cette fausse rumeur. La garde des Sceaux Christiane Taubira au TGI de Perpignan le 30 juillet 2013 (P.RODRIGUEZ/SIPA) Depuis mai 2013, circule via les réseaux sociaux une étrange lettre : Lettre à Mme Taubira Chère madame, J'ai vu votre protestation énergique devant les caméras de télévision contre le transfert de votre fils de la prison de Arlon à la prison de Leuven.

Christiane Taubira et "son fils en prison" : décryptage de cette fausse rumeur

Je vous ai entendue vous plaindre de la distance qui vous sépare désormais de votre fils et des difficultés que vous avez à vous déplacer pour lui rendre visite. J'ai aussi vu toute la couverture médiatique faite par les journalistes et reporters sur les autres mères dans le même cas que vous et qui sont défendues par divers organismes pour la défense des droits de l'homme, etc. Je travaille mais gagne peu et j'ai les même difficultés financières pour le visiter. Edith Besançon 10 Montée Beaumur.