background preloader

Habita(n)ts connectés : découvrez les pistes d’innovation

Habita(n)ts connectés : découvrez les pistes d’innovation
Après un an de travail collaboratif, de réflexion et de créativité, voilà les résultats de l’expédition Habita(n)ts connectés. Avec plus de 9 équipements numériques par foyers, et des usages numériques étendus à tous les domaines d’activités du domicile, il ne fait plus de doute que l’habitat et les habitants sont "connectés". Toutefois nos domiciles connectés ne ressemblent guère à ceux imaginés 10 ans plus tôt, truffés de capteurs ou d’automatismes. Ils regorgent d’équipements dédiés aux loisirs, aux jeux, à la communication, aux semi-loisirs, et qui parfois dysfonctionnent, tombent en panne, s’accumulent… De nouveaux problèmes surgissent, de nouveaux embarras… de nouveaux besoins fonctionnels et serviciels pour lesquels il faut trouver des réponses. Découvrez les slides, les quatre territoires d’exploration et les vidéos des scénarios ! Les slides présentant les résultats de l’expédition "Habitants connectés" Les quatre territoires d’exploration Les vidéos Les partenaires de l’expédition

La ville numérique : quels enjeux pour demain La ville numérique est en vogue et rares sont les municipalités et autres collectivités publiques qui ne se soient lancées, aujourd’hui, dans des actions visant à favoriser et diffuser l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans leurs circonscriptions. Ces initiatives témoignent de la poussée de l’omniprésence des réseaux numériques dans la vie quotidienne des citadins qui modifie fortement l’accès aux services et aux ressources de la ville. L’internet, les smartphones et les divers assistants numériques que manipulent la plupart des individus sont devenus aujourd’hui, et seront encore plus demain, des vecteurs essentiels de communication et de socialisation. Il faut en convenir, les TIC et les réseaux numériques sont de plus en plus « encastrés » dans les modes de vie et représentent désormais aussi une composante de premier plan du fonctionnement de l’infrastructure environnementale et urbaine. Un cyberespace public ? Faut-il s’en inquiéter ?

La ville Cyborg "Refaire Société", tel est le programme de la République des Idées, ce collectif animé par plusieurs intellectuels et chercheurs autour de l'historien Pierre Rosanvallon. A l'occasion de son colloque annuel qui se tenait mi-novembre à Grenoble, nous sommes allés suivre les conférences notamment celles qui évoquaient les questions de participation au croisement des nouvelles technologies. Comment "refaire société" ? Tel est le dossier que nous vous proposons sur InternetActu. La science-fiction s’est toujours intéressée à l’usage incontrôlé de la technologie et la manière dont elle transforme l’homme, la société et son environnement. Elle s’est bien sûr intéressée au premier d’entre eux, la ville, qu’elle soit technologique, immatérielle ou numérique, explique le philosophe Philippe Simay, rédacteur en chef à La vie des idées et à Metropolitiques.eu. L’ambivalence du Cyborg, l’homme prothétique Tout le long de son histoire, le terme n’a cessé de donner lieu à des ambiguïtés.

2013 – 2020 : le volume de données de l’Univers Digital multiplié par 10 – #BigDataBx | Pôle Numérique CCI Bordeaux Selon une étude IDC pour EMC (Infographie, PDF) parue en avril 2014, le volume de données produites dans ce qu’ils appellent l’Univers Digital devrait être multiplié par 10 entre 2013 (4,4 Zettabytes) et 2020 avec (44 Zettabytes). 44 Zettabytes = 44 000 milliards de gigaoctets = 44 000 000 000 000 000 000 000 octets !! Pour donner une représentation intelligible de ces nombres astronomiques : En 2013 ce serait l’équivalent de la capacité de stockage cumulée d’une pile de tablettes (Apple iPad Air 0,29” d’épaisseur et 128 Go de stockage) qui couvrirait les 2/3 de la distance Terre – Lune En 2020 se serait l’équivalent de 6,6 piles de tablettes couvrant la distance Terre – Lune Source : Etude IDC pour EMC – Digital Universe 2014 Avec l’explosion du nombre d’objets connectés à Internet (IoT), les données produites par les systèmes embarqués devraient compter pour 21% en 2020 contre 8% en 2014. Autre enjeu celui de la sécurité des données produites. Source : EMC France

Les QR codes peuvent-ils être utiles ? Gadgets, les QR Codes ? Ou bien pub déguisée ? Pas si sûr… Les QR codes pourraient bien changer quelques habitudes de votre quotidien. Avec l’envolée de nombre de mobinautes, les QR codes font l’objet de diverses expérimentations. Le point sur une technologie qui avance. Comment ça fonctionne ? Les QR codes –quick response codes- sont aussi appelés flashcodes parce qu’ils sont généralement flashés à partir de l’appareil photo de votre smartphone. Ranger, classer, transporter : tout retrouver plus vite A l’origine, le QR code a été conçu pour répondre à des besoins logistiques. Très bien, mais pour le grand public, qu’est-ce que ça change ? Décryptage instantané : du nouveau dans les musées Les avantages qu’offre l’utilisation des QR codes pour les musées sont assez évidents. En réintégrant la genèse d’une œuvre ou la voix de l’artiste lors de la visite de l’exposition, les QR codes peuvent donner accès à des vidéos, des interviews, des diaporamas. Et après ? > Visuel :

Archive Larousse : Grande Encyclopédie Larousse - Néolithique - Neopilina Les recherches ethnobotaniques dans les régions tropicales humides ont permis de corriger ces idées trop sommaires. Karl J. Narr, en 1957, propose le schéma évolutif suivant :1o la subsistance est assurée par la cueillette, la chasse et la pêche ;2o l’agriculture et l’élevage apparaissent : dans un premier stade, les plantes et animaux utilisés par l’homme demeurent dans l’habitat naturel des parents sauvages ; au second stade, plantes et animaux sont transportés par l’homme dans un milieu qu’il a préparé artificiellement ou dans un nouveau milieu où ils sont acclimatés. Il apparaît qu’un tel transfert, qui permet un contrôle accru de l’homme sur le végétal et des variations génétiques utilisables, est souvent requis pour qu’il y ait véritable domestication. Cette idée émise par Barrau a été reprise par Jack Harlan (« l’Origine de l’agriculture » dans la Recherche, déc. 1972) sous une autre forme en distinguant les « centres » et ce qu’il appelle les « non-centres ». G.

La société idéale peut-elle naître dans le cyberespace ? Qu'est-ce qui change dans un monde où l'espace disparait ? C’est la question posée par Nils Aziosmanoff, président du Cube, à l’occasion du lancement du second numéro de la revue du centre de création numérique d’Issy les Moulineaux. Organisé autour de la notion de territoires numériques, cet échange co-animé par le journaliste et écrivain Pierre de la Coste réunissait le physicien, philosophe et informaticien Jean-Gabriel Ganascia, l’anthropologue Jacques Lombard et l’artiste numérique Hugo Verlinde. Au cœur des débats, l’idée selon laquelle Internet a ouvert une nouvelle dimension du réel : le cyberespace, qui véhicule un idéal de cité où tout le monde peut communiquer avec tout le monde. Est-ce là un nouveau lieu de l’utopie ? En examinant quatre utopies et autant de contre-utopies, les intervenants nous livrent leurs visions de cet espace d'un nouveau genre. > L’utopie de l’« infosphère » > L’utopie de la transparence Un exemple ? > L’utopie du renversement des pouvoirs

Data Cultivation - MonkeyFist Marketing Introducing the "Fox In The Hen House" Most marketing companies will tell you how important Database Collecting is to your business and how good they are at doing it. Well, MonkeyFist is not like most marketing companies. Don't get us wrong, having a wide range of traditional and creative in-store and online data collecting programs is indeed important. MonkeyFist can separate your Database Collecting program and CRM from your competitors. So what exactly is DATA CULTIVATION. If you understand the importance and the difference of listening to someone speak as compared to simply hearing someone speak, then you will want to know more about DATA CULTIVATION. If you understand the importance and the difference between a child who reads an entire book and then can tell you what it is about as compared to a child who reads an entire book by the mere fact that they read all the words correctly, then you will want to know more about DATA CULTIVATION.

40 mobiliers urbain intelligent Paris Bienvenue dans le futur : différents projets expérimentaux prennent place dans l’espace public parisien. Présentation. Sept appels à projets ont été lancés depuis 2010, recevant plus de 160 candidatures. Près de 50 expérimentations ont été mises en place sur Paris. Les 40 mobiliers urbains intelligents Des abri-voyageurs interactifs, des panneaux d’affichage offrant des informations en temps réel, des potelets de sécurité lumineux et déformables... : Depuis 2011 Paris a mis son territoire à la disposition de plus de 25 projets expérimentaux, testés pour 6 mois à un an, par les entreprises qui ont répondu à son appel à projets pour un mobilier urbain intelligent. Sur la quarantaine de projets sélectionnés, 25 ont été déployés sur plus de 35 lieux publics répartis sur l’ensemble des arrondissements de Paris qui sont ainsi devenus des zones d’expérimentations, dans lesquelles les Parisiens ont pu venir tester en conditions réelles les équipements et services de la ville du futur. Les projets

Le Macroscope Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Macroscope est un des principaux ouvrages français d'initiation à l'analyse systémique. Il a fait découvrir à beaucoup les systèmes à causalité circulaire (et non plus seulement linéaire) et l'importance du rôle de la rétro-action (feed-back). L'auteur, Joël de Rosnay, présente dans cet ouvrage de 1975 l'outil virtuel du même nom qu'il a inventé et qui permet d'observer (skopein) en grand et de manière synthétique (macro) un système complexe. « Les rôles sont inversés : ce n'est plus le biologiste qui regarde au microscope une cellule vivante ; c'est la cellule qui regarde au macroscope l'organisme qui l'abrite. » Ce néologisme, qui n'est pas (encore ?) Probablement rattaché à la cybernétique aux États-Unis dans les années 1950, cet ouvrage serait aujourd'hui qualifié d'approche systémique (ou par l'analyse systémique) à la réunion des sciences. « Macroscope » est un jeu de mots se référant à la théorie des trois infinis :

Noam Chomsky, les médias et la "fabrication du consentement" Penseur omniprésent de ces dernières décennies, Noam Chomsky est célèbre pour son militantisme contre la guerre du Viêt-nam, ses critiques acerbes de la politique étrangère américaine et ses prises de position controversées sur les limites de la liberté d’expression. Il revient ici sur le rôle des médias et ses démêlés avec les intellectuels français. On vous dit absent des médias traditionnels. Ce commentaire du New York Times est tiré d’une critique littéraire. Quel en était le sujet ? À ma grande surprise, le New York Times m’avait demandé d’écrire un article sur le mur de séparation au Proche-Orient, sur le fait que c’est une mascarade que de prétendre qu’il permet d’assurer la sécurité d’Israël. photos : Lucie Morillon Les médias essaient-ils de vous contrôler en vous imposant des conditions particulières lorsqu’ils vous donnent la parole, par exemple à la radio ou à la télévision ? Occasionnellement, oui. C’est une méthode de propagande. Vous niez propager la « théorie du complot ».

Mémoires : DUMAS DUMAS (Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance) est une base d'archives ouvertes de travaux d'étudiants de niveaux bac+4 et bac+5, validés par un jury, dans toutes les disciplines. La base DUMAS est hébergée par HAL. 1. Objectifs et contenu de l'archive DUMAS s'inscrit dans un mouvement international en faveur du libre accès. Les dépôts qui y sont faits ont pour principal objectif d'accroître la visibilité et l'accessibilité des travaux des étudiants. 2. DUMAS n'est pas une base d'auto-archivage. La propriété intellectuelle des documents déposés reste entièrement celle du ou des auteurs. Une « Foire aux questions » vous permettra de prendre connaissance des principales modalités de dépôt. 3.

Mona Chollet déconstruit le « Storytelling » à la sauce Sarkozy | Cabinet de lecture En ce week-end d’élections (France, Espagne), parlons imaginaire. Après un philosophe et un ancien ministre, la journaliste Mona Chollet propose une autre analyse de la droite sarkoziste : par son imaginaire et ses « success stories » . En filigrane, c’est des bases d’un futur imaginaire de gauche qu’il est ici question. Rencontre. C’est peu de dire que la gauche institutionnelle n’incarne plus ni l’envie ni l’utopie. Dans la France des années 2000, et surtout, depuis le triomphe du « storytelling » aux Etats-Unis, la droite est parvenue, elle, à accorder sa politique avec une musique qui fait autant diversion que proposition. Aussi, « Rêves de droite » de la jeune journaliste –au Monde Diplomatique- suisse Mona Chollet se lira en complément utile de « Storytelling » de Christian Salmon, que nous vous présentions à l’automne dernier. Après Reagan, Bush et Schwartznegger, un autre acteur : Sarkozy Rama Yade et Rachida Dati : le syndrome Zidane Refonder un imaginaire de gauche

Related: