background preloader

La rétroaction en contexte d'accompagnement

La rétroaction en contexte d'accompagnement

http://rire.ctreq.qc.ca/2016/10/retroaction-accompagnement/

Related:  Interaction et FeedbackMotivationRétroaction

Soyons positifs, pensons pédagogie positive ! Il n’y a aucun doute, un enseignement réussi implique motivation de la part des élèves et cela, nous oblige, nous, enseignant(e)s à prendre les décisions adéquates. À plusieurs reprises, nous avons parlé de défis, dans nos billets FLE. Je suis convaincue que les personnes qui ont des défis à relever et qui les affrontent dans un environnement positif et encourageant, grandissent, apprennent et se sentent bien. Et cela répond parfaitement au rôle de l’enseignant. Vous l’aurez bien compris, cette semaine, nous allons parler de pédagogie positive en classe de FLE, alors soyez prêts et soyons positifs !

Concepts de rétroaction et de pratique réflexive - École et Stratégies La rétroaction La rétroaction est une information, un commentaire, un bilan, donnés à une personne à propos de ses actions, de ses productions, de ses attitudes ou de ses comportements. Selon Wlodkowski et Ginsberg (1995)1, les caractéristiques de la rétroaction sont d’être : L’amphi, c’est fini ? 88inShare Cours dans l’amphi Richelieu © Olivier Jacquet / université Paris-Sorbonne « Demain, on apprendra tout de chez soi, sur son ordinateur » ; « Le big data va permettre de personnaliser l’enseignement et rendre inutiles les cours collectifs »… Enchantées ou effrayées par les progrès technologiques, des voix se font régulièrement entendre pour annoncer que les amphis vont disparaître des écoles et universités.

4 facteurs qui agissent sur la motivation en lien avec les TIC À l’occasion du Rendez-vous PédagoNumérique, le professeur Thierry Karsenti a présenté 4 facteurs facteurs qui agissent sur la motivation en lien avec les TIC. Le 9 décembre 2016 avait lieu la première édition du Rendez-vous PédagoNumérique de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Nous y avons été accueillis à la polyvalente Hyacinthe-Delorme par le personnel et de sympathiques étudiants qui avaient cuisiné pour nous de délicieux muffins! La journée a commencé par une session Emballe-moi animée par Benoit Petit, conseiller pédagogique au Service national du RÉCIT au développement de la personne, rattaché à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Plusieurs initiatives remarquables ont été présentées en rafale, dont celle particulièrement appréciée d’Andréanne Gagné, accompagnée de deux de ses élèves du CFER de Bellechasse, une « école-entreprise pour apprendre autrement ». Il nous a rappelé que Google, qui aura 19 ans sous peu, apporte réponse à 6 milliards de questions par an.

Soutenir l’engagement des élèves par la rétroaction Si en tant qu’enseignant il est important de fournir des rétroactions de qualité aux élèves, il importe également de se pencher sur la façon dont les élèves reçoivent et utilisent ces rétroactions. Shutterstock / Monkey Business Images Des chercheurs du Royaume-Uni (Naomi E. Winstone, Robert A. De bonnes pratiques pour la rétroaction à l’aide de la technologie Doit-on opter pour la rétroaction traditionnelle ou privilégier une rétroaction technologique? Quelles sont les pratiques à privilégier en matière de rétroaction avec les TIC? Une chercheure répond à ces questions. Enseigner plus explicitement : l'essentiel en quatre pages Ce que dit le prescrit Le référentiel de l'Éducation prioritaire (« enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maitrise du socle commun »), comme les programmes 2015 des cycles 2, 3 et 4, avec de nombreuses occurrences du terme «explicite», s’accordent sur la nécessité « d’enseigner plus explicitement ». Nombre de modalités sont recommandées au fil des pages : expliciter des techniques, des pratiques, des attentes, des règles, des stratégies, des démarches, des savoir-faire, des implicites dans la compréhension des textes, des connaissances préalables aux apprentissages...

FEEDBACK - Portail HPR - Travail équipe - Polytechnique Montréal «La rétroaction est une communication qui donne à une personne des informations sur la façon dont elle affecte les autres. Cette information peut l’aider à reconsidérer son comportement et éventuellement le changer.» (David Michaud, UQAR, texte inédit) La rétroaction Dans la vague de travaux prônant un enseignement basé sur des données probantes, la rétroaction est ressortie comme l’une des stratégies d’enseignement les plus efficaces pour favoriser la réussite des élèves. Ce dossier thématique offre un survol du thème de la rétroaction utilisée dans un contexte de classe à partir des documents et ressources recensés dans la bibliothèque virtuelle du RIRE. Nous tenons à remercier la précieuse collaboration de Monsieur Alexandre Buysse, professeur agrégé au Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage de l’Université Laval. En éducation, la rétroaction peut être abordée sous différents angles.

De l'enseignement vertical à l'apprentissage par motivation L’apprentissage n’est pas toujours aisé pour tout le monde, surtout à certains moments de la scolarité. Si quelques uns semblent n’avoir qu’à écouter en cours pour le comprendre parfaitement, c’est parfois un supplice pour d’autres. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces écarts : certains n’aiment pas rester immobiles très longtemps, des cours jugés trop complexes, des cours dont on ne voit pas la finalité, une absence prolongée, etc… Pourtant, on constate que, quelque soit l’obstacle, il disparaît si la motivation s’installe et si elle est entretenue par le plaisir d'apprendre. Celui qui aime apprend mieux : que ce soit le béguin pour l’enseignant, le coup de cœur pour la matière ou un objectif final à long terme, peu importe, l’apprentissage devient plus facile quand la motivation est forte. Cela pousse certains professionnels à envisager de construire de nouvelles formes d’écoles, basée sur les lois naturelles de l’enfant, c’est à dire celles liées à la motivation et à la passion.

La rétroaction autrement Habituellement, lorsqu’on parle de rétroaction, on imagine les commentaires qu’adresse un enseignant à ses élèves. Aujourd’hui, inspiré par les articles de Dylan William et Shaun Killian ainsi que par le mouvement de l’enseignement explicite, le RIRE vous propose d’explorer une autre vision de la rétroaction avec quelques stratégies qui permettent de s’assurer de la compréhension globale d’un groupe d’élèves. Cette forme de rétroaction des élèves à l’enseignant (par opposition à celle de l’enseignant aux élèves) est utile pour confirmer la compréhension globale par le groupe d’un sujet d’enseignement avant de passer à une étape plus compliquée. L’habitude la plus courante est de poser instinctivement une question à l’ensemble du groupe et de donner la parole aux élèves ayant levé la main. William voit deux problèmes à cette procédure :

Le simulateur de cours, un nouvel outil pour former les professeurs ? Le simulateur de cours peut-il impliquer davantage les enseignants stagiaires dans leur formation ? La question ne se pose pas aux Etats Unis où existent plusieurs simulateurs de cours qui sont déjà largement utilisés. En France Fabien Emprin propose un simulateur de cours de maths qui permet de sortir des formations descendantes, subies par les stagiaires. Un projet original qui fait sa route et pourrait bientôt devenir un classique. Vous connaissez SimSchool ? C'est un des deux simulateurs de cours déjà largement utilisés aux Etats Unis.

Related: