background preloader

BYOD : quelles sont les bonnes pratiques

https://www.cnil.fr/documentation/fiches-pratiques/fiche/article/byod-quelles-sont-les-bonnes-pratiques/

Related:  BYODBYOD-EIM-WIFITablettes et outils mobilesEco droit management bts informatiqueBYOD

L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? par Karine Aillerie * BYOD (ou BYOT) est l’acronyme de l’expression anglophone « Bring your own device/technology ». Plusieurs traductions francophones ont été proposées, telles que : AVAN (« Apportez votre appareil numérique »), PAP (« Prenez vos appareils personnels ») ou AVEC (« Apportez votre équipement personnel de communication »), retenue par la Commission générale de terminologie et de néologie française. Ce phénomène est apparu aux états-Unis au tournant des années 2000. Il est contemporain de la multiplication des équipements personnels et mobiles, de la diffusion des pratiques connectées dans les divers contextes sociaux (personnels, famille, école, travail…).

Déambulations littéraires et pédagogiques dans le bassin minier « D’façon, y’a rien à faire ici ! » C’est d’abord pour lutter contre ce divorce entre ses élèves et leur lieu de vie que Caroline Tellier a lancé un projet de déambulations pédagogiques dans la ville. Professeure de français au collège Léon Blum à Wingles dans le bassin minier du Pas-de Calais, elle a conduit ses cinquièmes à s’emparer des mots et de l’espace pour qu’ils se réconcilient avec eux, les redécouvrent et les réévaluent, fortifient aussi leur capacité à s’exprimer et voyager, donc à prendre le large. Vous avez mené un ambitieux projet pédagogique de « déambulations » dans votre commune de Wingles : dans quel contexte et avec quelles motivations ce projet est-il né ?

Cour de Cassation, Chambre sociale, du 16 mai 2007, 05-43.455, Inédit Références Cour de cassation chambre sociale Audience publique du mercredi 16 mai 2007 N° de pourvoi: 05-43455 Non publié au bulletin Rejet Président : M. CHAUVIRE conseiller, président Texte intégral DOSSIER : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques Par Aurélien Fiévez et Gabriel Dumouchel Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation. Illustration par Mélanie Leroux Table des matières

Le smartphone devient-il le nouveau « crayon-livre » de l’élève ? – Veille et Analyse TICE Il y a eu la calculatrice électronique, y aura-t-il le smartphone dans la trousse de l’élève ? Rappelons d’abord la Loi : Article L511-5 Créé par LOI n° 2010-788 du 12 juillet 2010 – art. 183 (V) qui dit : « Dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, l’utilisation durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur, par un élève, d’un téléphone mobile est interdite. » La formulation de ce texte est évidemment pleine d’interprétations (téléphone mobile, mais quid des fonctions déconnectées par exemple, des usages par wifi local etc.…). Pour enrichir le propos, la question de la protection de la santé des jeunes est abordée par les artefacts visibles mais pas par la question fondamentale de la nocivité plus globale de l’ensemble des dispositifs permettant de communiquer à distance, aussi bien sûr pour ce qui est des ondes que pour ce qui est des contenus et des modes d’usage de ces contenus. A suivre et à débattre [cite]

Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques Par Aurélien Fiévez et Gabriel Dumouchel Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation. Illustration par Mélanie Leroux Pour quelles raisons j’autorise les élèves à utiliser en classe leur smartphone, ou iPod, ou éventuellement tablette L’apprentissage est en premier lieu un processus, un mouvement, une évolution. Rien n’est figé, immuable et définitif. Les interdictions sont incompatibles avec les progrès émergents grâce aux compétences. En début d’année, j’annonce aux élèves, toujours très surpris, que la salle dans laquelle ils se trouvent est une «salle-laboratoire» et que leur cahier est un «cahier-laboratoire» : ils vont émettre des hypothèses toute l’année, tâtonner, faire des erreurs et s’améliorer.

Les raisons de l’externalisation de la logistique e-commerce De plus en plus de plateformes logistiques voient le jour proportionnellement au développement du e-commerce, les e-commerçants ont aujourd’hui un large choix de prestataires logistiques. Si certains préfèrent se focaliser sur leur cœur de métier grâce à l’externalisation, d’autres choisissent de gérer en interne la logistique. Mais alors pourquoi externaliser sa logistique quand on est un e-commerçant ? Vous avez donc tout intérêt à prendre le temps de vous renseigner, de comparer et de trouver le partenaire de confiance capable de vous proposer les meilleurs prix par rapport au service proposé. La logistique est le cœur même du e-commerce, si les livraisons ne respectent pas les délais et si la gestion de vos stocks n’est pas transparente vous avez de grandes chances de faire du sur place avec votre business. Le premier atout majeur de l’externalisation est son aspect économique.

Hebdo-Sciences : Du BYOD en SVT Comment faire découvrir la biodiversité environnante aux lycéens en utilisant les nouvelles technologies ? Deux enseignants de SVT, Virginie Marquet du lycée français de Vienne et Nathalie Fabien du lycée Sud Médoc La Boétie (33) travaillent ensemble en classe inversée sur le même projet. L’objectif est, entre autre, d’identifier différentes espèces dans le bassin d’Arcachon et sur les bords du Danube.

BYOD : Une école intègre les objets connectés dans sa charte d’utilisation des appareils mobiles Une innovation qui pourrait faire des émules dans des établissements scolaires francophones : l’école Alex Manoogian, école arménienne de langue française à Montréal (Canada) vient d’intégrer à sa charte d’utilisation du réseau sans-fil et de l’utilisation d’appareils mobiles – en pdf (à destination des élèves et du personnel éducatif) la thématique des objets connectés : à savoir les montres intelligentes et lunettes connectées. Extrait : « L’École souhaite favoriser l’utilisation des ordinateurs, des tablettes, des baladeurs numériques, des lunettes et des montres intelligentes (ci-après appelés appareils mobiles) appartenant aux élèves et enseignants tout en encadrant cette utilisation par une Charte visant à sensibiliser et à responsabiliser l’utilisateur. » Pratiques BYOD pour les élèves et les enseignants

Tablette tactile et enseignement (école - collège - lycée) - Tablette numérique et enseignement (école - collège - lycée) Ce dossier a pour objectif de montrer l'intérêt pédagogique des tablettes tactiles, de l’école au lycée, en France et à l'étranger et de rendre compte des expérimentations en cours. Il apporte des repères techniques. Il est illustré d'exemples d'usages pédagogiques et propose une sélection d'applications pouvant être utilisées en classe, signalées sur les sites pédagogiques francophones. Depuis quelques années, le marché des tablettes tactiles se développe et se diversifie et les tablettes tactiles ont fait leur entrée dans l'enseignement. Plusieurs collectivités territoriales ont doté les établissements afin qu’ils en expérimentent l’usage en classe voire, à la maison.

80% des utilisateurs satisfaits du support fourni par la DSI D'après une étude menée par Landesk, 8 utilisateurs sur 10 sont satisfaits du support fourni par la DSI. PublicitéDepuis le temps que l'on dit que les utilisateurs sont mécontents, voici une enquête qui va faire chaud au coeur des DSI. En effet, d'après Landesk, 8 utilisateurs sur 10 sont satisfaits ou très satisfaits du support assuré par la DSI. L'informatique ne serait responsable que d'un quart d'heure de travail par mois pour 34% des répondants français 46% au niveau mondial, 80% pour moins de trois heures. 88% des utilisateurs confirment que les problèmes sont résolus en moins de 24 heures. Mais ce délai reste jugé comme trop long. Applications pour tablettes ou smartphones- Physique - Chimie Si vous souhaitez vous lancer dans l’utilisation de tablettes (ou smartphones), vous trouverez ci-dessous une liste d’applications repérées par le CRES. Attention ! Ces applications ne possèdent pas le label RIP (Reconnu d’Intérêt Pédagogique) de l’Éducation nationale. L’utilisation de ces applications doit plutôt être faite par l’enseignant. Elles sont gratuites mais sont parfois accompagnées de publicités ou possèdent des "Achats intégrés". N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et à nous soumettre vos applications à cres@ac-poitiers.fr

Related:  BYODBYODnumérique éducatif