background preloader

De l’info à l’intox : Vérifiez avant de partager! Méthodologie en 1 image

De l’info à l’intox : Vérifiez avant de partager! Méthodologie en 1 image
De l’info à l’intox : Vérifiez avant de partager! est une nouvelle infographie interactive et méthodologique (élaborée avec l’outil en ligne Piktochart) pour évaluer l’information en ligne. Elle est l’oeuvre de Vincent Patigniez, professeur-documentaliste au CDI du Collège Montjoie de Saran (Loiret). But de cette infographie, acquérir des connaissances et des compétences sur 3 composantes : Objectif de l’infographie exercer son sens critique est utile en toute occasion,se poser des questions préalables aide à établir les critères d’évaluation,savoir déchiffrer les noms de domaine renseigne déjà sur la nature des sites et le pays d’origine. L’originalité de cette infographie est de proposer des liens à cliquer en fonction des informations supplémentaires désirées sur des points particuliers. Déroulé de l’infographie : de l’info à l’intox Une méthode ? Check-up – Quand ? Mes réseaux en un clic – Lecture critique et distanciée Des ressources Des conséquences à connaître!!!

http://www.netpublic.fr/2016/07/de-l-info-a-l-intox-verifiez-avant-de-partager-methodologie-en-1-image/

Related:  Faux et hoax pour l'éducation aux médiasRecherche et vérification informationsComplotsSemaine de la Presse et des Médias à l'écoleL'info en ligne: mesurer sa fiabilité

Rumeurs complotistes : de la croyance à la défiance Les attentats de l’année 2015 à Paris et de 2016 à Bruxelles ont fait renaître des rumeurs de complot bien connues, qui fonctionnent à la défiance à l’égard des médias et du pouvoir. Ces rumeurs témoignent de l’activité de groupes sociaux ou politiques qui utilisent à plein les nouvelles technologies. Mais la résistance s’organise aussi, et ces discours paraissent désormais dévalués lorsqu’ils essaient d’entrer sur le marché de l’information. « Chers ami(e)s Message de la Préfecture de Police de Paris, demandant de limiter les déplacement dans les centres commerciaux ce weekend, menace sur tout le territoire français, Paris comme en province, à faire tourner largement. HoaxCrash : manipulations, fausses infos et gros profits L’accélération de la diffusion de l’information concerne aujourd’hui l’ensemble des secteurs d’activités humaines, en particulier l’économie et la finance. En apportant de la fluidité et de la réactivité dans les échanges, cette accélération, de nature systémique, a ouvert de nouveaux espaces d’interaction en mode « haute fréquence » et, corrélativement, a créé de nouvelles vulnérabilités. Si les opérations d’influence et de désinformation ont toujours accompagné l’histoire de la communication depuis l’Antiquité, elles prospèrent désormais sur les infrastructures numériques et se nourrissent du « déluge de données ». Le canular, pratiqué par les Grecs et les Romains, a traversé deux millénaires pour devenir un puissant outil d’influence et de manipulation. Lorsqu’il est utilisé pour déstabiliser le cours d’une action en créant une volatilité artificielle sur le titre, on parle alors de « HoaxCrash » (hoax pour canular et crash pour le flash crash boursier qui en résulte).

Internet. Comment démasquer les fausses photos Attentats, catastrophes naturelles… Après des événements extraordinaires, il suffit de quelques minutes pour que les premières images apparaissent sur la Toile. Mais elles ne sont pas toutes authentiques. En Allemagne, au soir du 22 juillet, à la suite de la tuerie perpétrée par un forcené dans un centre commercial à Munich, des photos chocs ont fait leur apparition sur les réseaux sociaux. On y voyait l’escalator du centre avec des taches de sang sur le sol montraient en vérité un centre commercial sud-africain en 2014. Le lendemain, Spiegel Online publiait un petit guide pour identifier les fausses images sur le web :

Guide de l’Internet Tranquille (par le lycée agricole de Suscinio, Morlaix) Le Guide du net « trankil » (6 pages, en PDF), c’est un vade-mecum à destination des lycéens avec des conseils pour utiliser Internet de façon responsable (sur ordinateur, tablette ou smartphone) et aussi rappeler la législation en vigueur. Ce guide a été réalisé et mis en ligne par le Lycée agricole de Suscinio (Morlaix) fin septembre 2016. Il est diffusé sous Creative Commons. A partir de situations concrètes et réelles, il est indiqué des stratégies adaptées (avec outils et ressources) pour : Contrôler régulièrement sa e-réputationChoisir un mot de passe complexeVérifier, sur Internet, les dispositions concernant les droits d’auteurNe pas se laisser manipuler ! S’assurer de la qualité des informationsEtre discret sur le netSe protéger des virusRespecter les autresNe pas abuser d’InternetEtre actif sur le net et contribuer à le rendre meilleur

Intox autour d’une carte bancaire destinée aux migrants L’image a suscité des flots de commentaires indignés. Depuis quelques jours, un cliché montrant une carte bancaire siglée « allocation pour demandeur d’asile » circule sur les réseaux sociaux, accompagné le plus souvent d’un texte des plus mensongers, fustigeant le fait qu’on donne de tels instruments de paiement à des demandeurs d’asile. L’image, qui a fait le tour des réseaux d’extrême droite, a été diffusée, notamment, par l’eurodéputé Front national (FN) Bernard Monot, qui explique, reprenant la légende qu’on trouve généralement avec cette image : « Cette carte permet d’effectuer des retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40 euros par jour !

Projet « informer-désinformer » – Salon Educatec-Educatice Deux équipes enseignantes, interdisciplinaires, de deux collèges se réunissent pour apprendre aux élèves, par la pratique, à différencier l’information de la désinformation. Ce projet est porté par Marianne Bielicki, professeure de Lettres au collège Ponsard de Vienne et par Marine Chanel, professeure de Lettres au collège Brassens de Pont Évêque en Isère. Ce projet est motivé par le désir d’éveiller les consciences des élèves pour n’être plus crédules face à l’information. Il se déroulera le 22 mars 2016 au cours de la semaine de la Presse et des médias à l’école. Ses dimensions interdisciplinaires et transdisciplinaires permettront de développer les compétences des élèves (domaine 2 et 3 du socle commun de connaissances et de culture 2016) et de pratiquer à l’échelle de deux établissements une action forte d’éducation aux médias et à l’information, d’éducation morale et civique.

« Il faut réguler le marché de l'information sur Internet » La désinformation, qu'elle soit intentionnelle ou inconsciente, a trouvé avec Internet un puissant moyen d'amplification : des idées fausses se propagent massivement et influencent l'opinion publique, comme l'illustre en France la méfiance qui s'est installée vis-à-vis des vaccins. Le nouveau marché de l'information constitué par le Web et ses « réseaux sociaux » pose ainsi aux sociétés démocratiques un défi majeur. Il est essentiel de comprendre les rouages de ce marché si on veut l'améliorer.

Antisèche : comment repérer une « fake news » ? - Le Parisien Ces fausses nouvelles, souvent liées à une opération de désinformation, envahissent les réseaux. Pour freiner leur diffusion, Facebook lance un outil de signalement. Les fake news (fausses informations) sont des mensonges ressemblant à de vraies infos, diffusées de manière délibérée par un individu ou une organisation. Ces contenus ont toujours existé, mais les réseaux sociaux accroissent leur visibilité, comme dans notre exemple. 1. Qui publie l’information ?

Quels moyens pour s’informer sans être désinformé? – DocTICE Vérifier l’information, déjouer les fakes, repérer les théories du complot… S’informer devient un véritable travail d’enquêteur chevronné. Cette séquence réalisée à plusieurs mains dans le cadre du MOOCmédiaS vise à proposer aux élèves d’acquérir les compétences informationnelles leur permettant de décrypter le flux d’information auquel ils sont confrontés. Descripteurs : Désinformation / Éducation à l’information / MédiaDate de la création de la ressource :07/03/2016Date de péremption de la ressource : 07/03/2020Nom des professeurs-documentalistes : Elina Coutenot, Marjorie Decriem, Céline Montet et Marie-Pierre Muneret.E-mail : elina.coutenot@ac-besancon.fr*protected email* / cel.montet@gmail.com*protected email* / marjalax@gmail.com*protected email* / marie-pierre.muneret@ac-besancon.fr*protected email* Cadre Nom de l’établissement : lycée Victor Bérard/Collège Paul-Elie Dubois /collège A.

Le « migrant en t-shirt », épouvantail brandi par l’extrême droite en Europe… n’y a jamais mis les pieds « Un “réfugié” prévient : “Ayez peur pour vos femmes” Voilà voilà. » Ce tweet, accompagné d’une photo d’un jeune homme portant un t-shirt « Fear for your wife », a été relayé plus de 200 fois, mardi 5 juillet. Une goutte d’eau, dans l’océan des images et vidéos de ce type que s’échangent les militants d’extrême droite à longueur de journée sur les réseaux. Mais cette image illustre un phénomène plus global : la réutilisation d’images sorties de leur contexte et repartagées dans les milieux nationalistes et identitaires du monde entier, dans le but de créer un climat anxiogène envers les migrants. Car cette photo n’a ni été prise cette année, ni en France. En réalité, elle se « promène » depuis trois ans environ, sur les blogs, sites et réseaux d’extrême droite du monde entier.

Related: