background preloader

INSITU / Arte.tv

INSITU / Arte.tv

http://insitu.arte.tv/fr/#/home

Related:  La Bande dessinée de ReportageMuseos, contenidos, webdocWEB DOCS

60 secondes pour un quinquennat (Webdocumentaire) - Wilfrid Estève Wilfrid Estève, etienne maury + Lien vers le webdocumentaire Que se passe-t-il dans la tête d'un électeur ? Pour quoi et pour qui vote-t-il ? Est-il sensible aux sondages ? Webdoc en mutation, une autre manière de communiquer sur le web. L'histoire du récit interactif. Etude & analyse : mutations du format web-documentaire au fil des années et des usages, entre oeuvre à part entière, investigation journalistique et outil de communication. Des premières esquisses de récits interactifs réalisés dans les années 2000, aux "promenades nocturnes" plébiscitées par Google en 2014, retour sur les transformations et les vertus d'un format web inclassable. Les origines du webdoc : du récit au documentaire interactif. Le webdoc au sens classique Initialement, le webdoc est une forme de récit, cohérent avec les principes du cinéma documentaire, conçu pour une diffusion sur internet et faisant intervenir une palette multimédia large (vidéo, son, animation, image, texte).

Peut-on apprendre et s’amuser en même temps ? - Le défi des bâtisseurs Si la réponse est « oui », bien évidemment, il vous avait été rarement donné l’occasion de jouer au sein d’un documentaire, enfin d’un webdoc, pour être précis, ces documentaires conçus uniquement pour la Toile… Pour tout savoir, de façon ludique ! …car, je vous le rappelle, « Le Défi des Bâtisseurs », c’est plus qu’un film, c’est un projet transmédia qui comprend également une application smartphone et un webdoc. Cette semaine, je vous emmène à la découverte de ce dernier… Portrait en BD : "Heaulme, esquisse d'un meurtrier" ENQUETE INTERACTIVE | Le procès de Francis Heaulme pour le meurtre de deux enfants à Montigny-lès-Metz en 1986 a été renvoyé mardi par les assises de Moselle, après l'apparition d'un témoin surprise. A l'occasion de ce procès, plus court que prévu, France Info vous propose le portrait de celui qu'on surnomme "le routard du crime", en partenariat avec La Revue dessinée, sous le trait du dessinateur Cyrille Pomès. ► CLIQUEZ SUR L'IMAGE, puis parcourez au scroll de préférence sur Chrome, Firefox (version 19 et plus) et Safari. Pendant près de dix ans, Francis Heaulme a sillonné la France sans être inquiété. Celui que l'on surnomme "Le routard du crime" a finalement été condamné pour neuf meurtres commis entre 1984 et 1992 sur tout le territoire.

De la délinéarisation des anciens médias à la procéduralité vidéoludique. Le score du changement pour le transmedia, le webdoc et la gamification. Tout est parti d'une discussion sur twitter. Et comme 140 signes ne suffisent pas, j'ai décidé d'utiliser mon vieil outil qu'est ce blog ''Ce texte est une première réflexion vidéoludique sur le webdoc et le transmedia. Il est au croisement de mes recherches sur le jeu vidéo comme outil de communication politique et de ma pratique de GD de jeu vidéo à des fins de communication (formation/information). Il est avant tout destiné aux créateurs et designers de webdoc, transmedias et trucs gamifiés. Attention, c’est un wall of texte, avec les travers académiques (je n’ai pas mis les ref – mais je peux les rajouter si besoin).

B4 B4 / fenêtres sur tour un webdocumentaire de Jean-Christophe Ribot avec la collaboration de Vincent Voulleminot & Sarah Gruhier une production de Mosaïque films RÉSUMÉ Une façade d'immeuble, 12 étages, 12 locataires, 12 portraits qui se dessinent, de la cuisine au salon, devant l'embrasure d'une fenêtre ou un écran de télévision. Du portrait intime au repas de famille, les fenêtres de ce grand ensemble regorgent de vie, de moments singuliers et d'atmosphères particulières. Tous ces locataires vivent dans différents grands ensembles d'Ile-de-France. B4 les réunit. L'EXPÉRIENCE B4 La navigation B4 c'est 8 morceaux de vies de 12 habitants de banlieue d'Ile-de-France, soit 96 petits films : une mosaïque de fenêtres qui forment un grand ensemble et dessinent le portrait sensible d'un immeuble où les trajectoires personnelles se croisent, où la diversité des caractères et des regards sur le monde s'éclairent les uns les autres.

Élisabeth Ballet ENTRETIEN : SONIA CRITON et ELISABETH BALLET 1° Vous avez choisi de traiter l’ensemble de la place plutôt qu’un point de la place, et de réaliser une œuvre horizontale et non verticale, pouvez-vous nous éclairer sur ce parti pris artistique ? J’ai visité le site du Pot d’Etain à Pont-Audemer avant les travaux de réaménagement de la place. Beaucoup de voitures ne faisaient que passer sur la nationale, certaines venaient de la ville et se dispersaient vers les vallées et plateaux environnants ; d’autres cherchaient à se garer auprès des commerces. La ville s’était étendue de part et d’autre de la nationale comme si elle ne participait pas à ce flux de véhicules, le flux, lui-même, semblait ignorer la ville.

La BD reportage, une nouvelle façon de témoigner Depuis deux décennies au moins, la bande dessinée a conquis de nouveaux publics, au-delà des enfants amateurs de séries humoristiques et des adolescents fous de super-héros. Le cinéma hollywoodien n'est pas étranger à ce regain de popularité, à moins qu'il n'en soit une conséquence : en achetant les catalogues de Marvel ou de DC Comics, les sociétés de production de films se donnent la possibilité de tirer des longs métrages bourrés d'effets spéciaux en ravivant le succès de Hulk, Batman, Spiderman et autre Surfeur d'argent. Les héros européens ne sont pas en reste, comme en témoignent par exemple le récent opus de Spielberg (les aventtures de Tintin), et le passage au cinéma des Schtroumpfs ou d'Astérix. Et c'est sans parler des héros de mangas qui sont rapidement déclinés en animes : Naruto, Detective Conan et One Piece n'en sont que quelques exemples. L’effet 11 septembre 2001

ARTE – Gangsta Rap (FR) - La nouvelle websérie de l'actrice et réalisatrice Sandy Lakdar : une fascinante plongée dans le quotidien des rappeurs américains et, au même moment, une étonnante description de l'exclusion sociale et des réactions violentes qu' Extrait du livre Keep it Gangsta de Sandy Lakdar, paru chez Camion Blanc, où elle raconte les dessous du tournage de Gangsta Rap. « Aujourd'hui, j'ai une entrevue avec un rappeur de Brooklyn qui se fait appeler Divine, il arrive crâne rasé, dentier en or, veste en cuir, tee-shirt avec l'inscription «!Brooklyn!» en lettres capitales,il se gare le temps que je puisse monter et nous emmène dans l'avenue Myrtle à l'entrée d'un parc, devant la cité de Fort Greene. Là-bas, son homie Justice nous attend déjà, un grand Black tout mince d'une cinquantaine d'années, barbe naissante, habillé simplement d'une chemise à carreaux et d'un pantalon en velours. Il m'accueille les bras ouverts et me souhaite la bienvenue à Brooklyn, il est avec deux autres mecs qu'il me présente : Dip et Jay.R.

Related:  Arteweb doc interessantswebdocsWebdoc : art et culturewebdocs-monde eduBenchmark