background preloader

Piraterie en Somalie - un webdocumentaire de FRANCE 24

Related:  2 - Espaces maritimesincertitudes actuelles

La course à l’Arctique passe par Reykjavik, par Florent Detroy (Le Monde diplomatique, septembre 2015) Au milieu des herbes jaunes qui bordent le plus long fjord d’Islande, M. Thorvaldur Ludvik Sigurjonsson, les cheveux balayés par le vent, désigne du regard l’emplacement du futur port de Dysnes. Le consortium d’entreprises islandaises Arctic Services, qu’il dirige, espère profiter de l’ouverture un jour de la route maritime créée par la fonte de la banquise pour construire sur la côte nord du pays une plaque tournante vers l’Arctique. A la faveur du réchauffement climatique, le trafic par l’océan Arctique progresse chaque été — cinquante-trois vaisseaux l’ont traversé en 2014 (1) —, même si l’on est encore loin de l’établissement d’une route sûre et régulière ouverte au trafic commercial. A sa grande surprise, le consortium a vu se présenter à lui, en avril 2012, la Banque chinoise de développement, intéressée par le projet. La Chine a commencé à investir dans la région, notamment dans plusieurs mines au Groenland, et dans le pétrole en mer d’Islande.

Reportage vidéo web : le WebReportage GEO Etats-Unis : Hyperpuissance ? Vingt ans après, le repli - Amérique du Nord VINGT ANS après la « Fin de l’histoire » [1], quelles nouvelles de l’ « Hyperpuissance » ? A l’instar de la trilogie des Mousquetaires de Dumas, le Vingt ans après de l’Amérique post- guerre froide (ou post-moderne si l’on préfère) nous a gratifié d’aventures rebondissantes qui nous incitent à dresser un bilan improbable de ces deux dernières décennies. A l’heure où se profile une élection présidentielle importante, cet inventaire devrait nous aider à mieux comprendre si l’Amérique aura dans l’avenir la volonté de s’engager activement dans les affaires de ce monde ou si, au contraire, elle renoncera à assumer les responsabilités qui lui incombent en tant que première puissance mondiale. Les Etats-Unis et le paradoxe de la puissance Dans le domaine du sport, on dit souvent qu’il est plus difficile de défendre un titre que de l’acquérir. Le cas des Etats-Unis est très particulier. Dans les faits, le peuple américain s’est montré à toutes les époques profondément isolationniste. . . . .

Les marins d’une compagnie en faillite errent sans but sur les océans La faillite de la compagnie maritime coréenne Hanjin Shipping a entraîné le blocage en mer d’une soixantaine de cargos… et de plusieurs milliers de marins. C’est une situation particulièrement insolite pour les marins de la compagnie Hanjin Shipping et les quelques passagers qui les accompagnaient. La septième entreprise mondiale de fret maritime, appartenant au groupe sud-coréen Hanjin, a demandé début septembre son placement en redressement judiciaire, en Corée du Sud et aux Etats-Unis, déclenchant une situation ubuesque qui dure depuis près de deux semaines : la compagnie indique sur son site qu’une soixantaine de cargos sont toujours signalés comme « attendant au large » dans différentes régions du monde. Les ports internationaux leur interdisent l’entrée, car ils craignent que la compagnie ne puisse pas payer les frais de mouillage et de déchargement des marchandises. Lire aussi : Le transport maritime tangue en pleine tempête Attente indéfinie Richesse artistique

Verrouillage stratégique de l'Océan Indien, par Philippe Rekacewicz Au cœur de toutes les crises pétrolières, l’Océan Indien reste dominé par les puissances extérieures qui ont verrouillé routes et détroits. Les Etats-Unis y sont hégémoniques : ils tiennent à pouvoir protéger la production et l’évacuation du pétrole du Golfe, veiller sur l’équilibre régional - en particulier sur l’Irak et l’Iran -, contrôler le débouché de la mer Rouge et du canal de Suez, surveiller les détroits qui relient l’Océan Indien et le Pacifique ainsi que la route maritime du Cap, intervenir si nécessaire en Afrique, et enfin maintenir une présence en Asie, où les tensions Inde-Chine-Pakistan n’ont jamais cessé. Même si cette présence américaine se heurte à des réticences pour l’installation de ses bases navales, elle est considérée par certains pays comme un contrepoids utile aux prétentions navales chinoises (voir « Appétits rivaux en mer de Chine »).

Télécommunications : voici la carte mondiale des câbles sous-marins À de nombreux endroits, les fonds marins contiennent des câbles par lesquels transitent la plupart des télécommunications, permettant une rapidité bien plus importante que les transmissions par satellite. Ces câbles sont également un enjeu géostratégique de premier plan, mais il est également intéressant de voir jusqu’où ceux-ci peuvent aller. Il existe près de 300 de ces câbles, une véritable toile d’araignée ! Un point technique s’impose : ces câbles font généralement 8 cm de diamètre maximum (pour un poids de 10kg/m) et intègrent plusieurs fibres optiques fonctionnant par paires (une pour chaque sens de transmission). Leur débit est proche de 4 térabits (Tbit) par paire, soit 200 000 fois plus important que le débit d’une connexion ADSL classique. Cette technologie permet à grand nombre d’êtres humains d’être connectés en haut débit de nos jours. Sources : TeleGeography Submarine Cable Map

carte des Revolutions Arabes Histoire-géographie - Singapour, un exemple de port mondial Donner un aspect concret de la mondialisation. Intégration dans les programmes La mise en œuvre pédagogique peut se faire dans le cadre des anciens programmes de Troisième ainsi que les nouveaux programmes de Quatrième dans une approche multiscalaire et thématique de la mondialisation. Quatrième : I - DES ÉCHANGES A LA DIMENSION DU MONDE Thème 1. - LES ESPACES MAJEURS DE PRODUCTION ET D’ÉCHANGES Les ports et les littoraux sont des lieux privilégiés de la production et des échanges mondiaux de marchandises. Étude de cas : une zone industrialo-portuaire (ZIP) au choix en Asie (par exemple Singapour ou Shanghaï). Troisième : B. Un nouveau contexte : la mondialisation C’est un phénomène qu’on peut définir par un processus historique d’extension du système capitaliste dans l’espace géographique mondial. Les ports, des interfaces maritimes Ici, il s’agit d’étudier une interface maritime (ligne ou zone qui sépare deux ensembles différents sans exclure les échanges entre eux). Carte Isemar

De nouvelles conflictualités depuis ... - Clio-Carto « Le programme invite à s’intéresser à un conflit armé, un lieu et un acte terroriste pour marquer la spécificité de la dernière décennie du XXe siècle. » (Tous les passages entre guillemets renvoient aux Ressources pour le lycée général et technologique) Le monde bipolaire a désormais disparu. L’espoir d’un nouvel ordre mondial voit le jour. Quelques éléments de contextualisation : En 1988 l’Irak sort affaibli d’une longue guerre contre l’Iran. La guerre du Golfe Le siège de Sarajevo, épisode dramatique des guerres de Yougoslavie, illustre l’incapacité de la communauté européenne et des Nations Unies à s’imposer dans le règlement d’un conflit qui débute en avril 1992. Quelques chiffres pour compléter la cartographie : 10.000 à 12.000 morts selon les sources, dont environ 1.600 enfants. 1.425 jours de siège. Une source à consulter : Sarajevo : de la ville multiculturelle à la ville divisée par Bénédicte Tratnjek. Le siège de Sarajevo Le fichier en pdf est également disponible ici

Les ports du futur | Sciences, environnement, technologies Malgré un commerce international en crise, ports et armateurs sont en pleine course au gigantisme. La taille des navires porte-conteneurs ne cesse de croître, contraignant les ports à s’adapter. La numérisation a fait depuis longtemps son entrée dans l’univers portuaire. Des navires sans conducteur, dits "véhicules à guidage automatique", transportent leur charge jusqu’aux entrepôts, et de nombreux terminaux ont déjà recours au téléguidage pour décharger les conteneurs. Les ports du futurHambourg, Rotterdam et Dubaï : course au gigantisme dans les grands ports de marchandise. Documentaire de Tanja Dammertz (Allemagne, 2016, 53 minutes), diffusé sur ARTE le 22 avril à 22h35 Plus de conteneurs, sur des porte-conteneurs de plus en plus grands … La généralisation du conteneur a bouleversé les transports maritimes. Ports : la révolution de la conteneurisationLa généralisation du conteneur a bouleversé les transports maritimes.

L’ère des conflits asymétriques-Le Monde 2015 Pour le juriste Yves Jeanclos, si la fin de la guerre froide a pu faire croire à une paix perpétuelle, il faut désormais admettre que de nouveaux types de conflits émergent aujourd’hui. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Yves Jeanclos (Docteur d'Etat en droit de Paris-II , agrégé de droit) En 1989, contrairement aux espérances populaires, la chute du mur de Berlin entraîne le monde dans une nouvelle insécurité. Que le monde était pacifique et radieux sous la menace de la guerre nucléaire contrôlée et retenue par les deux adversaires-partenaires au XXe siècle ! Que la guerre était belle quand elle se déroulait sous des cieux ensoleillés, loin du continent européen et de la douce France, au nom d’idéologies opposées et rivales ! Comme la paix était aseptisée, cantonnée derrière les rideaux de glace de la dissuasion nucléaire ! Les attentats terroristes du 11 septembre 2001 mettent fin à l’unipolarité insolente des Etats- Unis. Guerre asymétrique Destruction humaine

Mesurer les Zones Économiques Exclusives Avec 10,2 millions de km², la Zone Économique Exclusive de la France est la deuxième du monde par sa superficie après celle des États-Unis. Derrière ce chiffre se cachent de nombreuses difficultés à mesurer et à comparer ces territoires sans terre, ces étendues d'eau appropriées par des États. Une ZEE est un espace maritime ou océanique situé entre les eaux sous souverainté (majoritairement constituées de la mer territoriale) et la haute mer, sur laquelle un État riverain (parfois plusieurs) dispose de l'exclusivité d'exploitation des ressources. 1. Les ZEE sont une création juridique récente, déterminée par la troisième conférence de l'Organisation des Nations Unies sur le Droit de la Mer, lors de l'adoption de la convention de Montego Bay (10 décembre 1982). C’est également ce texte qui établit les principes de leur délimitation à partir de la ligne de base (la laisse des basses mers, qui peut correspondre au zéro hydrographique). 2. 3. Pour compléter :

Syrie, la guerre qui change le monde : trois cartes d'une guerre mondialisée 3 cartes pour comprendre comment le conflit syrien s'est mondialisé. A l'occasion de notre journée spéciale "5 ans de guerre en Syrie : Le conflit qui a changé le monde". 1- Le jeu des alliances entre Etats Survolez chaque pays pour obtenir des précisions quant à l'engagement de chacun sur le terrain syrien. Contrairement à ce qu'ont pu avancer le Roi Abdallah II de Jordanie ou Dmitri Medvedev en parlant récemment de "troisième guerre mondiale", le conflit syrien s'apparente davantage à une guerre civile identitaire mondialisée. Le jeu des alliances et des coalitions entre États mobilise certes les nations de par le monde - des puissances régionales : Iran et Arabie saoudite, aux leaders mondiaux : États-Unis et Russie. A lire aussi : "La carte des réactions internationales à l'expansion du groupe "Etat islamique"", 23 septembre 2015, mise à jour le 2 décembre 2015 2- La propagation régionale du conflit 3- Une guerre identitaire mondialisée A écouter, à lire aussi :

cartes, photographies, explications, deux reportages vidéos en mer et une incursion du journaliste dans le port de Mogadiscio. Les reportages présentent le danger que représentent la piraterie dans la corne d'Afrique mais pourraient insister plus sur la défaillance de l'Etat somalien et l'extrême pauvreté. by spoutnik Jan 25

Related: