background preloader

Le court récit de la longue histoire du pull en cachemire, Développement durable

Le court récit de la longue histoire du pull en cachemire, Développement durable
Related:  Thème 10 : Développement durable : contrainte ou opportunité ?

67 % des emballages ménagers recyclés en France en 2011 Après plusieurs années de stagnation, le recyclage des emballages ménagers augmente pour passer de 64 % en 2010 à 67 % en 2011. 3 millions de tonnes d'emballages ont été recyclés l'an passé. Le bilan du recyclage des déchets ménagers est positif en 2011. L'organisme Eco-Emballages, qui pilote le dispositif de tri et de recyclage des déchets en France, annonce une progression de 3 % du recyclage des déchets ménagers entre 2010 et 2011. En 2011, 67 % des emballages en papier et carton, 84 % des emballages en verre, 46 % des bouteilles et flacons et 117 % de l’acier et l’aluminium ont ainsi été recyclés. Tri et réduction des emballages à la source En 2011, 87 % des Français adhèrent au geste de tri. En 15 ans, les entreprises ont baissé de 20 % le poids moyen des emballages, soit une baisse de 300 000 tonnes sur les marchés tels que les eaux, les jus, les huiles, les yaourts, les bières, le lait et les lessives.

Production mondiale d'aloé vera La production d'aloé vera dans le monde La société Forever Living Products qui est une société de vente pyramidale qui commercialise de l'aloé vera sous différente forme dit réaliser un chiffre d'affaire mondial de plus de 2 milliards de dollars par an dans 145 pays grâce à 9,5 millions de distributeurs. La demande pour les produits d'Aloe Vera représente un marché en nette croissance dans le monde entier. Les produits d'Aloe Vera sont utilisés tant pour des usages internes qu'externes. Facile à cultiver, l'aloé véra est aujourd'hui planté industriellement sur de vastes étendues dans de nombreux pays : Etats-Unis, Mexique, Caraïbes, Philippines, Espagne, etc L'aloé véra pour la cosmétique L'aloe vera ou aloès est une plante vivace sans tige, dotée de qualités exceptionnelles. La production d'aloé vera en France L'Aloe vera pousse à l'état naturel et sauvage dans le Var et l'arrière-pays niçois. Sur l'aloé véra : Santé. jus d'aloe vera : allié cosmétique et bien-être...

Qu'est-ce que la biodiversité ? 1er janvier 2010 (mis à jour le 2 juillet 2012) Définition La biodiversité, c’est tout le vivant et la dynamique des interactions en son sein. La vie sur terre comprend trois aspects interdépendants : la diversité des espèces (dont l’espèce humaine). La biodiversité est le produit de plus de 3 milliards d’années d’évolution et constitue un patrimoine naturel et une ressource vitale dont l’humanité dépend de multiples façons. Comment les politiques de protection du patrimoine naturel ont-elles évolué en France ? Les premières politiques de protection de la nature, apparues dès le début des années 30 (loi sur les monuments et les sites), puis en 1960 (création des premiers parcs nationaux…), visaient à protéger les espaces et les espèces « remarquables » (emblématiques d’une culture ou d’une région, exceptionnels...). Dans les années 90, le développement des biotechnologies a conduit de nombreuses firmes à s’intéresser à l’exploitation des ressources génétiques. Dates clés

"Internet la pollution cachée" - documentaire France5 Résumé « Aujourd’hui, 247 milliards de mails transitent chaque jour par la toile. Quelle énergie le permet ? Propre en apparence, le monde virtuel est en réalité aussi polluant qu’énergivore. Si Internet était un pays, il serait le cinquième consommateur mondial d’électricité. Un documentaire de 55 minutes, diffusé le 17 juin 2014 à 21h35 sur France5 et réalisé par Coline Tison et Laurent Lichtenstein. Coline Tison / RéalisateurLaurent Lichtenstein / RéalisateurJulien Bachellerie / AuteurColine Tison / Auteur Notre avis : Des chiffres et des faits évoqués nous paraissent étonnants, voire contestables, comme l’est par exemple l’argument « 40% de la facture d’un datacenter est dédiée au refroidissement des baies informatiques » (-> un mauvais datacenter dirions-nous) ou encore la paternité du concept d’énergie collaborative qui est accordée à Jeremy Rifkin… ** Bref ** Vous n’étiez pas encore sensible à l’impact du numérique ?

Michelin veut révolutionner l'automobile Patrick Oliva, directeur de la prospective et du développement durable du groupe Michelin, s'intéresse à la voiture électrique depuis le début de sa carrière professionnelle chez le fabriquant de batteries SAFT, il y a une bonne trentaine d'années. Il avoue qu'il s'attendait à un décollage plus rapide. «Au cours de la décennie actuelle, nous observerons de nombreuses expérimentations, des rapprochements entre les différents acteurs de la mobilité, mais c'est véritablement la prochaine décennie qui verra décoller les voitures hybrides et électriques», anticipe-t-il aujourd'hui. Une consommation encore trop élevée «Cette nouvelle mobilité sera marquée par la connectivité entre véhicules, entre véhicules et bâtiments, entre véhicules et infrastructure, etc. et l'introduction de la composante électrique dans les véhicules, qu'il s'agisse du moteur, de l'électronique de puissance, de batterie ou de pile à combustible.» Une industrialisation d'ici 2016 Ré-inventer complètement la voiture

Ça roule pour le pneu vert Une nouvelle génération de pneumatiques apporte une diminution notable de la consommation de carburant et, par conséquent, une réduction des émissions de CO2. Un atout stratégique pour les constructeurs. La part du pneumatique dans la consommation d'un véhicule n'est pas négligeable. En roulant, un pneu, même bien gonflé, se déforme et s'échauffe, ce qui engendre une dissipation de l'énergie. Ce phénomène est couramment appelé résistance au roulement. Michelin, qui fut un précurseur dans ce domaine, lançant sa première génération de pneu à faible résistance au roulement Energy dès 1991, reconnaît que ce premier jet accusait un déficit d'adhérence par rapport à un pneu conventionnel. L'économie de carburant réalisée grâce au montage de quatre Michelin Energy Saver, atteint 0,2 l/100 km, soit 4 g de CO2. Des tests indépendants réalisés par l'organisme d'homologation allemand TUV s'avèrent en outre rassurants quant aux performances de l'Energy Saver sur sol mouillé.

Plastique végétal / Innovation matériaux / Recherche et Innovations / Sphere - Sphere Plastique végétal Imprimer En 2011, le groupe SPHERE a fait le choix de remplacer le polyéthylène fossile par du polyéthylène végétal pour l’ensemble des gammes de ses sacs-poubelle, sachets congélation et un film étirable à ses marques Alfapac Vegetal Origin®, Frio et Vita. Produit à partir d’éthanol issu de la canne à sucre, le polyéthylène (PE) végétal offre les mêmes performances que le polyéthylène PE fossile : résistance, étanchéité, adhérence. Les produits Vegetal Origin® peuvent contenir jusqu’à 95 % de plastique végétal. Le carbone végétal, constituant essentiel des plantes, est renouvelable. Cette innovation technologique fait partie intégrante de la stratégie du groupe. Le PE végétal est-il biodégradable ? Les plastiques végétaux ne sont pas forcément biodégradables. Certains plastiques 100% pétrole sont donc 100% biodégradables. En savoir plus : L’Analyse du Cycle de Vie du sac à déchets

Ecologie et Ecolabel Européen - L'ARBRE VERT Ce label repose sur le principe d'une "approche globale" qui considère l’ensemble du cycle de vie du produit à partir de l’extraction des matières premières, la fabrication, la distribution et l'utilisation jusqu'à son recyclage ou son élimination après usage. La qualité et l'usage sont également pris en compte. Les compositions et les performances des produits certifiés Ecolabel Européen sont validées par un organisme officiel indépendant désigné par la Commission Européenne (AFNOR pour la France).Les produits validés doivent porter le logo de l'Ecolabel Européen et un n° de validation décerné par l'organisme officiel. Pour un complément d'information, nous vous invitons à consulter www.ecolabels.fr Les produits L'ARBRE VERT s’engagent au-delà du label avec une charte d’engagement encore plus exigeante, pour le respect de la Personne et de l’Environnement : Participant à cette conversation Epinglés Populaires

L'Arbre Vert récupère l'Ecolabel - Environnement La marque de Novamex vient de se voir remettre par l’Afnor, l’Ecolabel européen, sur ses lessives liquides, qu’elle avait perdu en décembre. Son concurrent Ecover riposte en lançant son propre référentiel écologique », baptisé « Modèle diamant ». Victoire pour Novamex. Après avoir perdu en décembre l’Ecolabel sur sa lessive écologique liquide L’Arbre Vert, le fabricant de Saint-Benoît (Vienne) s’est vu remettre il y a quelques semaines par l’Afnor le précieux label attestant le respect du cahier des charges européen sur les lessives dites écologiques. Plusieurs fabricants, dont Novamex (35 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2009), avaient fait l’objet en 2009 de dénonciations auprès de l’Afnor, l’organisme certificateur du label en France, par leur concurrent belge Ecover. Selon Novamex, la suspension de son Ecolabel concernait le « test de degré de blancheur ». « Un test nécessitant l’intégration d’azurants optiques à la formule lessivielle, ce que nous avons toujours refusé.

Related: