background preloader

La Lettre de change ou traite : définition et caractéristiques

La Lettre de change ou traite : définition et caractéristiques
La lettre de change ou traitre est un écrit par lequel une personne, dénommée le tireur (généralement le fournisseur), donne à son débiteur, appelé tiré (généralement le client), l’ordre de payer à une échéance fixée, une somme d’argent à une troisième personne appelée bénéficiaire ou porteur. Dans la majorité des cas, le bénéficiaire est le tireur lui-même. La notion de change n’apparait dans la définition. Alors, pourquoi parle-t-on de lettre de change ? La raison est essentiellement historique. Au moyen âge, la lettre de change était très utilisée comme moyen de paiement dans le commerce international et donc entre deux pays avec des devises différentes. La lettre de change fait intervenir trois acteurs qui ont chacun un rôle précis à jouer dans le règlement de la créance : le tireur : c’est celui qui émet la lettre, la signe et la remet au débiteur ;le tiré : c’est celui qui doit payer la dette. Exemple de lettre de change Mentions obligatoires Échéance de la lettre de change L’aval

http://www.comprendrelespaiements.com/la-lettre-de-change-ou-traite-definition-et-caracteristiques/

Related:  Traitements comptables P1

A l'import ou à l'export : une obligation, déclarer sa marchandise Dans l'Union européenne, la déclaration en douane est utilisée dans le cadre des échanges des États membres avec les pays non Union et pour les mouvements de marchandises non Union au sein de l'Union européenne. Cette déclaration peut être établie selon les modalités de droit commun (procédure normale) ou selon les modalités d'une procédure simplifiée (déclaration simplifiée, suivie d’une déclaration complémentaire globale). Sa forme et son contenu sont définis par le Code des Douanes de l’Union (CDU) et ses dispositions d’application, entrés en application le 1er mai 2016. Nouveau Code des Douanes de l'Union (CDU) : bibliographie des nouveautés depuis le 1er mai 2016 Pour le dépôt des déclarations, la douane française met à disposition des opérateurs les téléprocédures DELTA-G (fret traditionnel) et DELTA-X (fret express et colis postaux).

Domaines d'action : Autorégulation - ICC-France Règles relatives au financement du commerce international Règles et usances uniformes relatives aux crédits documentaires (RUU 600) - Révision 2007 Le crédit documentaire est un engagement conditionnel de paiement donné par la banque de l'acheteur en faveur du vendeur (couverture du risque de non paiement). Le crédit documentaire peut comporter également l'engagement de la banque de l'exportateur (couverture du non transfert des fonds).

La comptabilisation des effets de commerce - Cours BTS CGO Retour vers BTS CG – Cours, Exercices et Corrigés Partie 2 : La mobilisation des créances commerciales Sous – partie 2 : La comptabilisation des effets de commerce 2.2.1 La création des effets de commerce La relance des clients : importance, gestion et modèle La relance des clients en retard de paiement est un travail qui présente beaucoup d’enjeux pour les entreprises, notamment au niveau de la trésorerie. La gestion de la relance des clients doit être organisée et, si possible, mise en place dès le démarrage de l’entreprise. Voici un dossier vous présentant le travail de relance des clients, sa gestion, son importance, ainsi qu’un modèle de relance client. L’importance de la relance des clients

La lettre de change relevé : Fonctionnement et présentation du relevé Le traitement d’une lettre de change ordinaire est très couteux pour les banques, puisqu’il nécessite de nombreuses manipulations de papier. Le respect des exigences règlementaires strictes dans les transactions commerciales a poussé les entreprises à une utilisation croissante des services bancaires pour l’encaissement des lettres de change. Et les coûts de traitement de ces effets par les banques ont augmenté considérablement avec l’accroissement de leurs volumes.

Comment comptabiliser une lettre de change relevé (LCR) Les factures clients et fournisseurs peuvent être réglées au moyen d’effets de commerce, dont la lettre de change relevé (LCR). Compta-Facile fait le point sur ce mode de paiement en répondant à la question : comment comptabiliser une lettre de change relevé (LCR) ? Qu’est-ce qu’une lettre de change ? Une lettre de change est un effet de commerce par lequel un créancier (appelé le tireur), donne à un débiteur (le tiré), l’ordre de payer à l’échéance fixée, une somme déterminée. On parle de lettre de change relevé (LCR) lorsqu’elle est établie de manière dématérialisée : un fichier informatique est, dans ce cas, envoyé à la banque au lieu d’un document écrit. Factures: dix règles d'or pour relancer vos clients 1 - La prévention - Connaître précisément les coordonnées et le nom de son client (postales, téléphonique, Fax, email, Portable) est indispensable.- Etablir des documents administratifs et commerciaux rigoureux (des conditions générales de ventes connus, un Bon de commande chiffré, un bon de livraison signé, une facturation qui mentionne la date d'échéance de paiement) 2 - Agir rapidement , en étant progressif , mais ferme dans ses propos 3 - Privilégier la relance téléphonique : rapport qualité/coût optimal, de plus cela permet d'obtenir gratuitement des informations sur la situation générale de votre client Votre soutien est indispensable. Abonnez-vous pour 1€

Trade : la remise documentaire Cet article est consacré à la remise documentaire. C’est une des techniques de paiement utilisées dans le commerce international. Définition de la remise documentaire La remise documentaire (ou encaissement documentaire) est une technique de paiement qui consiste pour l’exportateur à faire encaisser par sa banque le montant dû par l’importateur contre délivrance de documents représentant une marchandise. L’exportateur ou vendeur est le donneur d’ordre de la remise documentaire.

Enregistrement des frais de port - Memo Compta Les frais de transports peuvent être comptabilisés dans des comptes appropriés s’ils figurent sur la facture. Parfois, les frais de port sont inclus dans le prix des marchandises. On parle d’achat ou de vente franco de port. Dans ce cas, l’enregistrement des frais de port sont inclus dans la comptabilisation de l’achat ou de la vente (Par exemple, dans le compte 607.

Tout savoir sur la circularisation La circularisation (ou la confirmation des tiers) est une demande qui consiste à obtenir un état comptable d'un tiers dans le but d'en vérifier la concordance avec l'entité auditée. Cet état est généralement demandé soit par le commissaire aux comptes, soit par l'expert-comptable. Nous vous expliquons tout sur la circularisation : la définition, l'intérêt mais également les destinataires de cette demande et la procédure à respecter. Qu'est-ce que la circularisation ?

Crédit documentaire (crédoc) ou assurance-crédit ? Les transactions commerciales à l’international comportent un risque qu’il convient de couvrir. Nous vous aidons à arbitrer entre le crédit documentaire et l’assurance-crédit, deux protections différentes à l’export, qui possèdent chacune leurs atouts tout en pouvant s’avérer complémentaires. Le crédit documentaire (ou crédoc), une protection à l’export Moyen de paiement utilisé pour les échanges commerciaux à l’international – notamment les transactions dépassant les 50 000 € – le crédit documentaire est apprécié pour sa sécurité.

Réduction commerciale : Rabais, Remises et Ristournes [RRR] Définitions Les rabais, remises et ristournes sont traités de la même manière en comptabilité bien qu’il ne s’agisse pas exactement de la même chose. (Cf. les définitions ci-dessous) : Rabais

Related: