background preloader

Www.amf-france.org/documents/general/10839_1

Www.amf-france.org/documents/general/10839_1
Related:  Financement participatif - Crowdfunding

Le gouvernement s'intéresse au crowdfunding, deux guides mis en ligne Le gouvernement s'est réjouit hier de la publication de deux guides sur le crowdfunding . En attendant des propositions de l'exécutif sur ce mode de financement de projets (notamment culturels), des documents synthétisant toutes les règles actuellement en vigueur viennent d'être mis à disposition de tous, afin d'éclairer quiconque serait intéressé par une telle expérience. Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin, respectivement ministres de l’Économie et des finances, du Redressement productif et de l’Économie numérique, l’ont rappelé hier : « le gouvernement fera dès septembre des propositions précises pour construire un cadre qui favorise l’essor de ce nouveau mode de financement des projets » qu’est le crowdfunding. En attendant les propositions de l’exécutif, « et afin de favoriser dès maintenant le développement de ces plateformes de financement », les autorités ont dévoilé mardi deux « Guides du financement participatif (crowdfunding) ». Xavier Berne

Crowdfunding en infographie - MIPISE Entrepreneur, je veux créer ma plate-forme de crowdfunding MIPISE m’accompagne dans mon projet et me fournit la solution me permettant de me concentrer sur le contenu et l’animation. Entrepreneur, je veux financer mon entreprise autrement MIPISE me propose d’insérer, sur mon site et au sein de mon réseau social, la solution d’appel à financement participatif. Entreprise, je veux renforcer ma notoriété par une politique RSE active MIPISE me propose le financement participatif à la fois comme solution de financement alternative pour mes besoins propres, mais aussi comme outil de parrainage de projets. Entreprise, je suis en quête d'innovation et de relais de croissance MIPISE m’accompagne dans la réflexion stratégique, "Crowdfunding comme nouveau canal de distribution et processus d’innovation produit", puis dans le déploiement et la mise en œuvre de la solution de crowdfunding intégrée à mon univers digital. Membre d’une communauté, je souhaite renforcer le lien intra-communautaire

Hubert de Vauplane : "Il n’existe pas de cadre réglementaire propre au financement participatif aujourd’hui en France et en Europe." Mercredi 22 Mai 2013 05:24 LE MONDE DU DROIT Le Monde du Droit a interrogé Hubert de Vauplane, Avocat Associé chez Kramer Levin, sur le crowfunding suite à la publication des guides du financement participatif par l’AMF et l’ACP. Qu’est ce que le crowdfunding ? La finance participative est un mode de financement de proximité faisant appel au cercle de la famille, des amis et des amis de la famille pour inciter les internautes à soutenir des projets dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, artistique, artisanale ou autres. Comme l’AMF et l’ACP l’indiquent, il peut prendre la forme de prêts à titre gratuit ou rémunéré (peer to peer lending). Quel est le cadre réglementaire aujourd’hui ? Il n’existe pas de cadre réglementaire propre au financement participatif aujourd’hui en France et en Europe. Pourquoi l’AMF et l’ACP ont-elles souhaité encadrer le crowdfunding ? Quels sont les risques encourus par les particuliers désirant financer les porteurs de projet ? Que faut-il retenir ?

"La consommation collaborative est un comportement citoyen !" Auteur de « La consommation citoyenne : origines, significations, enjeux« , Jean-Paul Flipo souhaite redonner une dimension politique à la consommation. Tribune engagée… mais enthousiaste. La consommation collaborative n’est pas un phénomène qui aurait fait irruption inopinément dans nos sociétés développées. Partons de ce qui est apparemment le plus lointain : le mauvais fonctionnement des démocraties libérales au 21e siècle. Les plus récents événements dans des pays parvenus récemment à la démocratie comme la Tunisie, l’Égypte, la Russie, ou encore nombre de pays d’Afrique Noire, montrent que la démocratie, dans de très nombreux cas, est dévoyée de son sens, qui est celui, rappelons-le, du « gouvernement du peuple par le peuple ». Voter utile… avec son porte-monnaie Comment le ‘citoyen de base’ peut-il aujourd’hui agir lui-même, sans intermédiaire, sur son propre destin et celui de la communauté humaine, plus ou moins proche, à laquelle il se rattache ? Reprise de contrôle Crédit photo:

Le point sur le financement participatif ou crowdfunding ©Loi1901.com a été créé et mis en ligne le 12-12-1999 par Roland Barbier. ©Loi1901.com est une plate forme Web créée pour aider les responsables associatifs à optimiser le fonctionnement de leur association. De même, ©Loi1901.com apporte une aide précieuse aux collectivités locales qui souhaitent avoir une meilleure visibilité et une meilleure maîtrise des aides et subventions qu'elles accordent aux associations. Enfin, sa lettre d'information ©Lettrasso est aujourd'hui la première lettre d'information à destination des associations avec 81 565 abonnés. ©Loi1901.com est géré par l'association WWW.LOI1901.COM (No d'annonce : 2764 paru le : 25/12/1999) No de parution : 19990052. ©Loi1901.com est protégé par les dispositions du Code de la propriété intellectuelle, notamment par celles de ses dispositions relatives à la propriété littéraire et artistique, aux droits d'auteur et à la protection des bases de données. Pour exercer ce droit, ceux-ci peuvent écrire à webmaster@loi1901.com

Pour le "crowdfunding" et contre le "credit crunch", il faut vite légiférer Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Arnaud Poissonnier (fondateur du site de microcrédit solidaire Babyloan) Comme chacun sait, l'actuelle récession est plus agréable que celle de 2008 et la France ira bientôt mieux, la courbe du chômage va s'inverser et la confiance revenir. Mais au-delà du " wishfull thinking " et des effets d'annonce, n'y a-t-il pas urgence à poursuivre et multiplier les reformes structurantes au profit de la croissance ? Bien évidemment. Parmi celles-ci il en est une, facile, qui ne doit pas attendre. Mais de qui s'agit-il ? En France, c'est une trentaine de sites pour une collecte cumulée de 40 millions d'euros en 6 ans, une goutte d'eau comparé au reste du monde: 5 milliards de dollars (3,85 milliards d'euros), ce sera le montant collecté dans le monde cette année par 500 plateformes de don, de prêt ou d'equity. Les analystes estiment le potentiel de collecte du crowdfunding à 1 000 milliards de dollars (768 millions d'euros) à horizon de dix ans.

Le gouvernement veut simplifier le crowdfunding Un petit pas vers l'avenir. Mais pas franchement un pas de géant... En présentant, mercredi 4 septembre au Conseil des ministres, des mesures de simplification pour assouplir le très populaire financement participatif, le fameux crowdfunding, Pierre Moscovivi tend la main à un secteur en pleine ébulition.. Conscient de l'émergence de ce nouvel outil communautaire qui permet de financer des projets, d'accorder des prêts ou d'investir dans des entreprises et qui s'impose comme une alternative au financement bancaire, le gouvernement s'empare enfin de la question. Faire fructifier le vivier Depuis plusieurs mois, le gouvernement, par la voix de Fleur Pellerin, affiche son intérêt pour la question et sa volonté de faire fructifier ce vivier potentiel pour venir en aide aux PME. Il faut dire que les acteurs du secteur réclament depuis plusieurs mois un assouplissement des règles en vigueur. Pour autant, l'entrepreneur, spécialiste du crowdfunding se veut prudent. Un nouveau statut

The Fortune at the Bottom of the Pyramid: Eradicating Poverty Through Profits: Amazon.fr: C.K. Prahalad: Livres anglais et étrangers Crowdfunding : flou juridique pour les donateurs Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Marie Pellefigue Le "crowdfunding", ou financement communautaire, est à la mode. Ce nouveau moyen de trouver des fonds pour mener à bien un projet se développe à grande vitesse grâce à Internet. Au départ, le mouvement a profité à des artistes et écrivains qui voyaient leurs compositions musicales ou livres rejetés par les majors et maisons d'édition. Désormais, les artistes, chefs d'entreprises et humanitaires passent par ce type de plateforme pour récolter des fonds. Lire aussi : La création à l'heure du 'crowdfunding' A l'autre bout de la chaîne, des particuliers désireux de choisir des projets où investir, parfois à perte, leur donnent ou prêtent de l'argent. Sur le papier, c'est simple ; le problème, c'est que de plus en plus de sites participatifs voient le jour, et qu'ils adoptent chacun un modèle différent. Les sites qui reversent un dividende Le plus connu d'entre eux est Mymajorcompany.com. Les sites qui offrent un avantage aux donateurs

Comment lever plus de 3 000 000 $ avec un projet ringard ? Le cas Double Fine Adventure. | Crowdpreneur Au début de l’année 2012, Tim Schafer, concepteur de jeu d’aventure, se retrouve dans une cruelle impasse. Lui qui est connu pour avoir participé à l’élaboration du mythique Day Of The Tentacle (DOTT pour les intimes) n’arrive plus à trouver les fonds nécessaires au développement de ses projets. Les investisseurs du secteur ne croient plus dans ce genre, qui a déjà connu sa période de gloire, mais dont l’avenir semble recouvert d’une épaisse couche de poussière. Pourtant, Tim se fait régulièrement solliciter par des fans du style qui se renseignent sur ses nouveaux projets. Notre entrepreneur se lance alors à contre-courant des autres maisons de production, il persiste dans le jeu d’aventure et décide de parler directement aux gamers. Ainsi, en février 2012 il présente son projet sur la plateforme Kickstarter, un site de crowdfunding, qui permet aux internautes de financer les projets auxquels ils croient en échange de contreparties non financières. La communication : Les contreparties :

Related: