background preloader

Www.amf-france.org/documents/general/10839_1

Www.amf-france.org/documents/general/10839_1
Related:  Financement participatif - Crowdfunding

Le gouvernement s'intéresse au crowdfunding, deux guides mis en ligne Le gouvernement s'est réjouit hier de la publication de deux guides sur le crowdfunding . En attendant des propositions de l'exécutif sur ce mode de financement de projets (notamment culturels), des documents synthétisant toutes les règles actuellement en vigueur viennent d'être mis à disposition de tous, afin d'éclairer quiconque serait intéressé par une telle expérience. Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin, respectivement ministres de l’Économie et des finances, du Redressement productif et de l’Économie numérique, l’ont rappelé hier : « le gouvernement fera dès septembre des propositions précises pour construire un cadre qui favorise l’essor de ce nouveau mode de financement des projets » qu’est le crowdfunding. En attendant les propositions de l’exécutif, « et afin de favoriser dès maintenant le développement de ces plateformes de financement », les autorités ont dévoilé mardi deux « Guides du financement participatif (crowdfunding) ». Xavier Berne

Le point sur le financement participatif ou crowdfunding ©Loi1901.com a été créé et mis en ligne le 12-12-1999 par Roland Barbier. ©Loi1901.com est une plate forme Web créée pour aider les responsables associatifs à optimiser le fonctionnement de leur association. De même, ©Loi1901.com apporte une aide précieuse aux collectivités locales qui souhaitent avoir une meilleure visibilité et une meilleure maîtrise des aides et subventions qu'elles accordent aux associations. Enfin, sa lettre d'information ©Lettrasso est aujourd'hui la première lettre d'information à destination des associations avec 81 565 abonnés. ©Loi1901.com est géré par l'association WWW.LOI1901.COM (No d'annonce : 2764 paru le : 25/12/1999) No de parution : 19990052. ©Loi1901.com est protégé par les dispositions du Code de la propriété intellectuelle, notamment par celles de ses dispositions relatives à la propriété littéraire et artistique, aux droits d'auteur et à la protection des bases de données. Pour exercer ce droit, ceux-ci peuvent écrire à webmaster@loi1901.com

Crowdfunding : flou juridique pour les donateurs Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Marie Pellefigue Le "crowdfunding", ou financement communautaire, est à la mode. Ce nouveau moyen de trouver des fonds pour mener à bien un projet se développe à grande vitesse grâce à Internet. Au départ, le mouvement a profité à des artistes et écrivains qui voyaient leurs compositions musicales ou livres rejetés par les majors et maisons d'édition. Désormais, les artistes, chefs d'entreprises et humanitaires passent par ce type de plateforme pour récolter des fonds. Lire aussi : La création à l'heure du 'crowdfunding' A l'autre bout de la chaîne, des particuliers désireux de choisir des projets où investir, parfois à perte, leur donnent ou prêtent de l'argent. Sur le papier, c'est simple ; le problème, c'est que de plus en plus de sites participatifs voient le jour, et qu'ils adoptent chacun un modèle différent. Les sites qui reversent un dividende Le plus connu d'entre eux est Mymajorcompany.com. Les sites qui offrent un avantage aux donateurs

Dossier - Focus sur le crowdfunding | Forum d Voici le deuxième dossier que le Forum d'Avignon vous porpose ce mois-ci en partenariat avec l'Ecole de la Communication de Science Po Paris sur le thème "Les pouvoirs de la culture". Le crowdfunding, terme difficilement traduisible en français, désigne un modèle de financement collectif. Rendu possible par Internet et les réseaux sociaux, il s'agit d'une sorte de micro-mécénat où le grand-public soutient des projets, artistiques ou culturels pour beaucoup d'entre eux, mais pas uniquement. Si le crowdfunding réussit à mobiliser des capitaux, les sommes collectées servent la plupart du temps de compléments nécessaires à l'aboutissement des projets. Les plateformes de crowdfunding représentent des intermédiaires pacifiés entre les acteurs du web et les industries culturelles : elles montrent que les publics sont prêts à financer des projets culturels et démentent la crise de la gratuité qui touche les produits culturels. Le crowdfunding, triomphe ou faillite de la culture ? Lire le dossier

Plateformes de crowdfunding : dans les méandres de la règlementation financière Lors de la création d'une plateforme de financement participatif (crowdfunding), il est impératif de s'informer sur la règlementation financière applicable afin de choisir le statut juridique le plus adapté. En l'absence de dispositions spécifiques à ce nouveau mode de financement, la législation en vigueur s'avère particulièrement complexe. Cette chronique a pour objectif d'aider les plateformes en cours de création à y voir plus clair. Le crowdfunding, aussi appelé financement participatif par les puristes de la langue française, connait aujourd'hui un développement considérable. Le principe est d’une simplicité déconcertante Qu’il soit artiste, entrepreneur ou même étudiant en thèse, un « quidam » à la recherche d’un financement présente son projet sur internet en faisant appel aux internautes. Une ombre plane sur ce monde rêvé Car pour ce qui est du cadre juridique, le financement participatif est loin de bénéficier d’un terreau favorable.

KickStarter, Ulule, MyMajorCompany... gros plan sur le financement participatif Bibliographie | Création et financement : les modèles participatifs sur Internet Vous trouverez ici une liste de références bibliographiques sur le financement participatif ; des liens vous permettent de télécharger librement la plupart des documents. AGRAWAL, A., CATALINI C., GOLDFARB A. (2011) The Geography of Crowdfunding, NBER Working Paper n°16820, 57 p. (télécharger The Geography of crowdfunding) ALLARD L., BEAU F., LINDEPERG S. et FRODON J. ANDREONI, J. (1990), "Impure altruism and donations to public goods: a theory of warm-glow giving", The Economic Journal, 100:464-477 (télécharger Impure altruism and donations to public goods) BELLEFLAMME P., LAMBERT T., SCHWIENBACHER A. (2012) Individual Crowdfunding Practices, Document de travail, 35 p. BELLEFLAMME P., LAMBERT T., SCHWIENBACHER A. (2012) Crowdfunding: Tapping the Right Crowd, CORE Discussion Paper No. 2011/32, 34 p. BERNHEIM, B.D. (1986) "On the Voluntary and Involuntary Provision of Public Goods", The American Economic Review, vol.76, 789-793 (se procurer le document)

Le financement participatif est un outil à part entière, pas une tendance ! Des institutions et des acteurs de la culture ont désormais recours au financement participatif, le "crowdfunding". Son développement coïncidant avec la baisse des financements publics de la culture et du mécénat d’entreprise, on pourrait aisément considérer qu’il s’agit d’une tentative désespérée pour préserver ce qui peut l’être. Bien au contraire, le financement participatif est tout sauf une nouvelle forme de charité. En fait, le modèle économique de la culture est menacé depuis longtemps (ou en mutation, diront d’autres) et il ne faut pas faire mine de découvrir les très grandes disparités entre ceux qui parviennent à tirer leur épingle du jeu (que penser en effet du budget de fonctionnement de l’association de préfiguration de la Philharmonique de Paris qui passe de 170 millions à 386,5 millions d’euros selon un récent rapport du Sénat ?) Le financement participatif fait partie de ces « nouveaux leviers ».

10 ans de mécénat : le financement participatif, un outil démocratique pour soutenir la culture ? A l’occasion des dix ans de la loi de 2003 portant sur le mécénat, retour sur les nouvelles pratiques de financement de la culture qui se sont développés ces dernières années, et suite de l’état des lieux du mécénat culturel en France. Source Youphil par Isabelle Soraru Le crowdfunding (ou « financement par la foule ») s’est en effet développé de manière exponentielle ces dix dernières années. Kisskissbankbank, Ullule, MyMajorCompany…tels sont les noms de quelques-unes des nombreuses plateformes, sur internet, qui permettent aux internautes de participer, par de petites sommes d’argent, au financement d’un projet et de le faire aboutir. S’il ne s’agit pas toujours de mécénat ou de don au sens strict, on ne peut nier que cette forme de financement de la culture semble devenir incontournable aujourd’hui, comme en témoigne le partenariat entre le Centre des Musées Nationaux et MyMajorCompany mis en place fin 2012. Le crowdfunding : prêt, don, ou investissement ? Alors, ça marche ? 1. 2. 3.

Ecoutez l'atelier sur le financement participatif L’atelier a permis de présenter les différentes forme de financement participatif (don contre don, crowfunding, achat de parts sociales, appel public à l’épargne...). Les échanges avec la salle ont permis d’aborder les différences avec le financement bancaire et l’autonomie financière. De nombreux échanges autours des coûts des campagnes, des mécanismes de sorties pour les investisseurs... Présentation de l’atelier Octopousse et Terres de liens Présentation Terre de Liens Bastien Moysan 16 minutes Présentation Fin part Facteurs clés de succès d’une campagne de crowfunding Partenaires bancaires dans le crowfunding la garantie Synthèse des échanges part 1 Synthèse des échanges Le financement participatif est un moyen de reconquérir de l’autonomie pour démarrer un projet qui ne répond pas systématiquement aux critères des institutions ou des banques. Il s’agit d’abord d’idées et de personnes. La collecte permet souvent de déclencher la confiance pour d’autres financeurs. Exemples : Foncière Terre de Liens

Related: