background preloader

5 tests faciles pour voir tout ce que Google sait sur vous

5 tests faciles pour voir tout ce que Google sait sur vous
Google vous connaît mieux que certains de vos proches, et ce grâce aux traces que laissent vos actions sur ordinateur ou sur smartphone, collectées par défaut. Et si vous ne nous croyez pas, vous n'avez qu'à vérifier en 5 étapes ce que le géant du web sait sur vous (pour cela, il vous faudra sans doute vous connecter à votre compte Google) : 1. Ce que Google sait de vos centres d'intérêt Les sites sur lesquels vous surfez, les recherches effectuées sur Google ou encore les vidéos que vous visionnez sur YouTube... Toute votre activité aide Google à déterminer quels sont les sujets qui vous intéressent. Pour voir ce que Google sait de vos centres d'intérêt, cliquez-ici. Astuce : Sachez qu'il vous est possible de désactiver la proposition d'annonces basées sur vos centres d'intérêt, mais pas de les supprimer totalement. 2. Le GPS installé dans votre smartphone, Google Maps, est une mine de renseignements pour Google, qui garde ainsi une trace de tous vos déplacements. 3. 4. 5.

http://www.archimag.com/vie-numerique/2015/11/10/5-tests-faciles-verifier-google-sait-vous-donnees-personnelles

Related:  Identité numérique, traces, donnéesDonnées personnelles - Id Numidentité numériqueIdentité numériqueIdentité numérique

Nos données chez les yankees Rue 89 - avril 2016 Peut mieux faire. Réunies à Bruxelles ce mercredi, les gardiennes de la vie privée en Europe ont fait savoir qu’elles n’étaient pas convaincues par le futur « Privacy shield ». Toujours en gestation, cet accord est appelé à encadrer l’utilisation des données des citoyens européens par les acteurs américains. Qu’il s’agisse de l’usage qu’en font Facebook et ses petits copains, ou les services de renseignement, le Privacy Shield va remplacer un précédent accord, le « Safe Harbour », invalidé en octobre dernier par la Cour de justice européenne. « Pas toujours cohérent »

Au Japon, des taxis scannent les visages des passagers pour leur proposer des pub ciblées Des taxis japonais utilisent un système de reconnaissance faciale analysant le profil des passagers afin de leur diffuser des publicités ciblées, en fonction notamment de leur âge et de leur sexe. Même tranquillement assis sur la banquette arrière, les passagers des taxis japonais sont désormais susceptibles d’être scannés par une tablette incrustée dans le dossier du siège avant, dotée d’une caméra et d’un système de reconnaissance faciale afin de personnaliser les publicités qui défilent sous leurs yeux. Mise au point par la société japonaise de services mobiles et électroniques DeNA, cette technologie, baptisée Premium Taxi Vision, est mise en service depuis le début de l'année dans 8000 taxis roulant dans plusieurs villes de l'archipel.

Comment fonctionne Google ? Quelles traces laissons-nous sur le Web ? 2 séquences pédagogiques pour réfléchir et agir Gaëlle Sogliuzzo, professeur-documentaliste en lycée à la Cité Scolaire Beaumont (Redon, 35) a conçu un portfolio très intéressant de séquences et expérimentations pédagogiques sur la culture de l’information et des médias. Cet enseignant propose une approche participative de l’éducation au numérique avec 2 axes de travail formalisés. Pour chaque séquence, un ensemble de documents pédagogiques en libre accès : document de préparation de séance, fiches et documents élèves, exercices et corrigés et documents de synthèse. Des dossiers complets (avec infographies, explicitations, quizz…) pour développer des activités dans le cadre scolaire, en formation ou en espace public numérique (EPN). Séquence 1 : Comment fonctionne un moteur de recherche : l’exemple de Google

Ce que Google, les réseaux sociaux et les services en ligne savent de vous et comment s’en protéger Le blog anglophone Clound Fender s’intéresse aux renseignements et données que Google récupère via la navigation des internautes et mobinautes. A chacun de suivre les différents points mentionnés ci-dessous (et d’autres ajoutés par mes soins), aussi de paramétrer avec soin les différents accès pour éviter cette « surveillance » en ligne effectuée par Google, les réseaux sociaux et services en ligne avant tout pour optimiser la connaissance d’un profil internaute et fournir des publicités et promotions davantage personnalisées. Découvrez comment Google vous imagine Google capitalise des renseignements « basiques » sur votre profil (âge, genre, langues utilisées, centres d’intérêts), ceci afin de vous proposer via les différents outils Google que vous utilisez (moteur de recherche, Gmail, Google+, YouTube…) des publicités ciblées. Que se passe-t-il dans votre boite aux lettres électronique ?

La journée de la protection des données : à quoi ça sert ? La journée de la protection des données, aujourd'hui célébrée dans le monde entier, a été créée en 2007 à l'initiative du Conseil de l'Europe. Cette journée fixée à la date du 28 janvier vise à sensibiliser les internautes sur l'importance de la protection de leurs données personnelles et du respect de leur vie privée. Une initiative européenne La journée de la protection des données est célébrée chaque année le 28 janvier. Elle a été lancée en 2007 à l'initiative du Conseil de l'Europe et relayée par la Commission européenne. Elle est désormais célébrée dans le monde entier sous le nom de "Data Privacy Day".

Internet : les petits yeux de Big Brother Une équipe du Projet de l’Université de Princeton pour la responsabilité et la transparence d’Internet a analysé le comportement du million de sites web les plus visités de la planète. Pour ce faire, les universitaires ont conçu un logiciel qui visite et s’enregistre automatiquement dans les sites Internet puis y effectue plus d’une douzaine de mesures. Il lui a fallu deux semaines pour auditer un million de sites. Au coeur de cette étude sans précédent par son ampleur, se trouvent les “trackers“, ces petits modules logiciels qui examinent l’activité des visiteurs du site web dont ils relèvent. Ils enregistrent notre identité (si l’on a utilisé un compte en ligne sous leur supervision), nos centres d’intérêt et nos préférences. En outre, lorsque nous visitons un site Internet, des “cookies” sont déposés par ledit site sur notre ordinateur et les données afférentes enregistrées sur ses serveurs.

Données – Vie privée Données Intelligence artificielle Les données en question Internet responsable & usages raisonnés du numérique 1-Identité numérique : Généralités A quoi ressemble votre identité numérique ? Tracer mon ombre numérique : Outils en ligne pour gérer ses données personnelles et privées Tracer mon ombre numérique : c’est le nom d’un site et d’un outil en ligne gratuit et non intrusif pour découvrir les traces que vos laissez sur Internet et connaître divers moyens de les réduire. Ce projet a été développé par Tactical Technology, organisation à but non lucratif créé en 2003 et basée à Berlin qui propose des outils pratiques notamment en matière de respect des données personnelles et de la vie privée, de confidentialité de l’information… Ceci avec la volonté d’un nécessaire recul critique par rapport au numérique au sens large. Comment gérer concrètement son empreinte numérique Le site Tracer mon ombre numérique propose de découvrir les « ombres numériques » utilisées au quotidien (traces laissées en ligne) et fournit les moyens de changer et/ou réduire les informations et données confidentielles déposées en ligne. Vous, vos amis, votre famille et vos collègues apprenez ainsi à préserver votre sécurité et vie privée dans le monde numérique. Outil pratique et conseils

Identité numérique et e-réputation : Une brochure pour comprendre et agir (CIJ Aquitaine) Le Centre Régional Information Jeunesse Aquitaine a publié en janvier 2015 une plaquette d’information à destination des 16-25 ans baptisée E-réputation : Identité numérique. Dossier identité numérique Ce dossier en 6 volets librement téléchargeable (en pdf) offre une définition de ce qu’est la e-réputation (ou réputation en ligne) et de son impact dans la vie réelle pour aider les jeunes à mieux maîtriser leur identité numérique. Le dossier propose une méthodologie avec quelques points-clés pour identifier les traces que l’on laisse en ligne (infos) ainsi que ce qui est dit sur vous. Sont également indiqués, des liens vers des ressources numériques pour « contrôler » votre e-réputation. Génération Skyblog Si vous avez entre 20 et 30 ans, vous avez dû, comme nous, tenir un Skyblog pendant votre adolescence. Voire plusieurs. C'était une époque formidable, le début des années 2000 : Facebook et Twitter n'existaient pas, alors ces blogs étaient le meilleur moyen de montrer à tout le monde que notre vie d'ado était cool et bien remplie. Ils incarnent aussi pour la plupart d'entre nous la première expérience numérique. Parce qu'on écrivait sous pseudo, il n'y a aucune chance aujourd'hui que ces blogs ne remontent dans les résultats d'un moteur de recherche en tapant son nom (et ce n'est pas plus mal).

Related: