background preloader

Le choix du numérique : un devoir et une opportunité pour l’Ecole

Le choix du numérique : un devoir et une opportunité pour l’Ecole
Le Conseil national du numérique (CNNum) a lancé en juin 2011 une réflexion sur la place du numérique à l’Ecole et sur les conditions de son développement. Le groupe de travail qu’il a constitué a auditionné plus de 50 personnalités du monde de l’éducation, de l’édition et du numérique. Le CNNum présente aujourd’hui ses recommandations sur ce sujet central pour la société. Près de 100 000 écoliers sortent tous les ans du CM2 sans maîtriser les compétences de bases. Quelques chiffres le démontrent : 300 millions d’euros sont dépensés chaque année par l’Etat et les collectivités dans l’acquisition des manuels scolaires papier, auxquels il faut ajouter 100 millions de dépenses annuelles en photocopies ;or, en 2010, seulement 20 millions d’euros ont été consacrés à des dépenses en ressources numériquesPourtant, les départements dépensent chaque année 250 millions d’euros dans le numérique pour le collège, essentiellement en équipements, Une gouvernance régionale plus adaptée

décrochage Le recensement des décrocheurs n’est pas une mince affaire. Dès 1992, le ministère en dénombre quarante-cinq-mille par an. À la fin des années 90, les mêmes sources en donnent 8 % d’une classe d’âge, soit environ soixante-mille. Le 11 juillet 2004, le journal Libération en compte cent-mille. En 2005 le ministre de l’Éducation en personne arrive à cent-cinquante-mille. L’appareil scolaire comptabilise les décrocheurs sans jamais avoir défini le décrochage. Le décrochage étant mal identifié, les décrocheurs sont parfois répertoriés dans des rubriques hétéroclites : changement d’établissement, réorientation, entrée dans la vie active, scolarisation par correspondance, départ à l’étranger, alternance, etc. In fine, qu’il concerne des décrocheurs ou de décrochés, le phénomène semble recouvrir au moins trois réalités souvent imbriquées : Nombre d’établissements se préoccupent de décrochage, mais ne s’occupent pas des décrocheurs.

Sauvegarder vos Google Documents sur votre ordinateur Le Brésil a organisé la plus récente coupe du monde de football et accueillera les prochains jeux olympiques d'été. Mais qui sait que ce pays est le premier du monde à avoir fait entrer dans sa législation la protection avancée des droits civils sur Internet ? Qui sait que l'Uruguay est un pays champion des TICE, dans lequel chaque élève du primaire se voit confier un ordinateur portable ? Que Cuba dispose de l'un des meilleurs systèmes éducatifs du monde ? La modestie des nouvelles sur l'Amérique latine dans nos dispositifs d'informations tient peut-être à la barrière linguistique. Ce dossier nous a permis d'arpenter la toile hispanophone et lusophone, à la recherche d'informations sur les thèmes transversaux qui nous intéressent tous : la pédagogie, l'usage des TIC en enseignement et formation, le renforcement des capacités des plus démunis. Tous les pays ibéro-américains célèbrent entre 2009 et 2021 le bicentenaire de leur indépendance. Illustration : robin2, Shutterstock.com

Le jeu sérieux en éducation et en formation Certains pensent même que les joueurs peuvent sauver le monde. Cette idée, apparemment saugrenue, est promue par Jane McGonigal. Sa thèse est que la " réalité est brisée " et que les solutions, nécessairement complexes, seront élaborées par des joueurs rompus à affronter des difficultés énormes, à s'allier pour cela, à ne rien lâcher avant de vaincre. McGonigal appuie son raisonnement sur l'observation des joueurs qui font le succès de World of Warcraft et autres jeux massivement multi-joueurs (qu'on désigne sous l'acronyme MMORPG). Tous ces joueurs commencent à se présenter aux portes des entreprises. L'école quant à elle, s'ouvre lentement, très lentement au serious game. Mais soyons-en sûrs, on commence seulement à prendre la mesure de ce que sera la place du jeu dans nos occupations quotidiennes. Le serious game a remis la pédagogie du jeu à l'honneur.

Le guide du web 2012 du Café pédagogique : Documentation - CDI Par Julie Anne, Justine Margherin et Fred Yvetot Dix sites, comment se limiter à dix sites ? Quels sont ceux qu'il faut absolument avoir dans nos favoris ? Voici notre sélection du web pour cette année : les indispensables pour un professeur documentaliste (ou un étudiant qui souhaite le devenir). Mais nous vous recommandons tout de même de relire les anciennes éditions des indispensables, vous pourrez alors accéder à certains des sites que nous avons décidé de “rayer” de notre liste... il fallait bien faire des choix ! SavoirsCDI On ne présente plus ce site du CNDP qui offre l'outillage complet de ressources professionnelles. Docs pour docs A l'initiative de ce site, on trouve Alain Gurly, professeur-documentaliste à présent à la retraite, qui continue à alimenter à domicile le site aux côtés de Nicole Boubée, Edith Boulo, Ghislain Chasme et Jacqueline Valladon. Docspourdocs gère également la liste de diffusion e-doc. Docs pour docs Affordance

Moovia. Service de collaboration et gestion de projets Moovia est un service de travail collaboratif et de management de projets. Il se distingue des outils de ce type par son prix: Il est gratuit pour un nombre illimité de projets et de collaborateurs. Moovia se presente donc comme un réseau gratuit collaboratif permettant la gestion de projets. Vous pouvez planifier, communiquer et partager avec un groupe savoirs, idées et plan d’action. Les exemples d’utilisation sont nombreux. vous pouvez utiliser Moovia pour mettre en place une campagne marketing, lancer un logiciel ou un prodit, créer une entreprise ou même préparer à plusieurs un voyage. L’interface graphique et l’ergonomie du site sont particulièrement soignés. L’information s’organise dans Moovia autour de projets auxquels vous allez pouvoir inviter un nombre illimité de collaborateurs. Les créateurs de Moovia garantissent sécurité et confidentialité pour les utilisateurs de leur système. Like Loading...

Le Serious Game au service de l’education thérapeutique de tous CCCP, développeur de solutions Serious Game au service de la santé, a lancé lundi 9 janvier 2012 LudoMedic.com, la plateforme médicale vidéoludique gratuite. Trois jeux sont d’ores et déjà disponibles pour les enfants de 6 à 14 ans et leurs parents. Au travers de ces trois aventures à l’hôpital, ils découvrent l’univers hospitalier, ceux qui le peuplent (personnel soignant et non-soignant), et les soins qui leur seront prodigués. Des animations didactiques et mini-jeux ponctuent l’aventure afin de transmettre les informations jugées essentielles par les partenaires hospitaliers de CCCP, et ce de manière ludique. Les trois parcours de soins traités actuellement sont : l’IRM, la chirurgie pédiatrique, et la chimiothérapie. LudoMedic.com est la première plateforme médicale vidéoludique en France accessible gratuitement via le web, pour enfants, parents et professionnels de santé. Pour jouer : www.ludomedic.com Extrait de la chronique du Magazine de la santé France 5 :

SIMONOT et GALLEZOT,  Google 1Ce titre annonce d’emblée une posture critique et, plus largement, une promesse de dévoilement. L’approche communicationnelle, affirmée dès le sous-titre, saisit Google comme un objet de recherche à construire à distance des discours promotionnels ou pamphlétaires. La recherche collective prend appui sur une perspective sociotechnique, mais également sociopolitique du moteur de recherche et de ses usages, pour interroger la production de valeurs par la société Google. Le moteur est scruté au prisme des modèles de recherche d’information qu’il convoque, du discours idéologique sur son algorithme et de l’uniformisation des modes d’interrogation par mots-clés. 2Ainsi, c’est à la jonction entre sciences du document et analyse des pratiques documentaires que l’ouvrage pose un regard sensiblement novateur sur son objet. 3Le premier volet entre de plain-pied dans l’analyse des pratiques documentaires de deux publics, les étudiants et les journalistes.

22 outils gratuits pour visualiser et analyser les données (2ème partie) La bibliothèque JavaScript InfoVis Toolkit propose des graphiques très peaufinés Vous avez des données à explorer ? Voici quelques outils qui pourront vous être utiles pour les transformer en informations et en graphiques attrayants. Pour faire parler des données, rien ne vaut une panoplie d'outils de visualisation graphique. Pour relire la 1ère partie, «22 outils gratuits pour visualiser et analyser les données»- Assistants, bibliothèques et APIIl faut quelquefois écrire du code pour produire certaines visualisations, en particulier quand le type d'affichage que l'on veut obtenir ne peut être réalisé qu'en recourant à une application desktop ou web existante. Comme avec Tableau Public, plusieurs visualisations peuvent s'afficher sur une page en étant reliées, de telle sorte que l'on peut, par exemple, mettre en valeur certaines données sur une carte en passant la souris sur un graphique associé. Choosel (cliquer ici pour agrandir l'image) Exhibit (cliquer ici pour agrandir l'image)

Entre e-larning et serious games Veille documentaire Doc pour docs A Theory of Fun for Game Design Rap pol doc 0205041.doc École : L'écran géant a remplacé le tableau noir AMAY - Les tableaux numériques cartonnent dans les écoles. Malgré leur coût élevé, ils sont souvent auto financés. Le numérique s’installe dans les écoles et pas seulement avec l’ordinateur. A l’école des Tilleuls d’Amay, les quatre classes (de la 3ème à la 6ème primaires) ont été équipées chacune d’un écran numérique interactif géant de 87 pouces, relié à un projecteur et à un ordinateur portable. "L’école n’est plus adaptée à leur mode de vie, notamment dans leurs rapports aux médias, explique le directeur de l’école Jean-Philippe Tirions. Découvrez ce nouvel outil pédagogique dans notre reportage vidéo (ci-dessus) à l'école des Tilleuls à Amay. + Prolongez l'info dans L'Avenir de ce mercredi 29 février 2012.

Ce site montre à quel point il est essentiel d'intégrer aujourd'hui le numérique dans une salle de classe. by celineguerin Mar 7

Related: