background preloader

Le choix du numérique : un devoir et une opportunité pour l’Ecole

Le choix du numérique : un devoir et une opportunité pour l’Ecole
Le Conseil national du numérique (CNNum) a lancé en juin 2011 une réflexion sur la place du numérique à l’Ecole et sur les conditions de son développement. Le groupe de travail qu’il a constitué a auditionné plus de 50 personnalités du monde de l’éducation, de l’édition et du numérique. Le CNNum présente aujourd’hui ses recommandations sur ce sujet central pour la société. Près de 100 000 écoliers sortent tous les ans du CM2 sans maîtriser les compétences de bases. Quelques chiffres le démontrent : 300 millions d’euros sont dépensés chaque année par l’Etat et les collectivités dans l’acquisition des manuels scolaires papier, auxquels il faut ajouter 100 millions de dépenses annuelles en photocopies ;or, en 2010, seulement 20 millions d’euros ont été consacrés à des dépenses en ressources numériquesPourtant, les départements dépensent chaque année 250 millions d’euros dans le numérique pour le collège, essentiellement en équipements, Une gouvernance régionale plus adaptée

décrochage Le recensement des décrocheurs n’est pas une mince affaire. Dès 1992, le ministère en dénombre quarante-cinq-mille par an. À la fin des années 90, les mêmes sources en donnent 8 % d’une classe d’âge, soit environ soixante-mille. Le 11 juillet 2004, le journal Libération en compte cent-mille. En 2005 le ministre de l’Éducation en personne arrive à cent-cinquante-mille. L’appareil scolaire comptabilise les décrocheurs sans jamais avoir défini le décrochage. Le décrochage étant mal identifié, les décrocheurs sont parfois répertoriés dans des rubriques hétéroclites : changement d’établissement, réorientation, entrée dans la vie active, scolarisation par correspondance, départ à l’étranger, alternance, etc. In fine, qu’il concerne des décrocheurs ou de décrochés, le phénomène semble recouvrir au moins trois réalités souvent imbriquées : Nombre d’établissements se préoccupent de décrochage, mais ne s’occupent pas des décrocheurs.

Sauvegarder vos Google Documents sur votre ordinateur Le Brésil a organisé la plus récente coupe du monde de football et accueillera les prochains jeux olympiques d'été. Mais qui sait que ce pays est le premier du monde à avoir fait entrer dans sa législation la protection avancée des droits civils sur Internet ? Qui sait que l'Uruguay est un pays champion des TICE, dans lequel chaque élève du primaire se voit confier un ordinateur portable ? Que Cuba dispose de l'un des meilleurs systèmes éducatifs du monde ? La modestie des nouvelles sur l'Amérique latine dans nos dispositifs d'informations tient peut-être à la barrière linguistique. Ce dossier nous a permis d'arpenter la toile hispanophone et lusophone, à la recherche d'informations sur les thèmes transversaux qui nous intéressent tous : la pédagogie, l'usage des TIC en enseignement et formation, le renforcement des capacités des plus démunis. Tous les pays ibéro-américains célèbrent entre 2009 et 2021 le bicentenaire de leur indépendance. Illustration : robin2, Shutterstock.com

Pour un État à l'ère du numérique Québec — La révolution de la communication en format mobile qui se joue en ce moment dans les poches des citoyens, par l'entremise des téléphones intelligents, risque de mettre une pression importante sur les budgets de l'État, qui, pour adapter ses services à cette réalité, va devoir miser sur une collaboration accrue avec des citoyens-programmeurs et sur des politiques d'accès libre à ses données. Québec devrait également s'inspirer des entreprises privées et déplacer ses services publics dans les réseaux sociaux, ont estimé hier les participants au premier GouvCamp, une conférence participative atypique visant à réfléchir sur le rôle de l'État au temps du numérique. Une cinquantaine de fonctionnaires, spécialistes des technologies et penseurs de la modernité y ont pris part. Écouter les citoyens L'an dernier, plus de 80 % des internautes québécois ont consulté au moins un site web gouvernemental, selon les dernières données du Centre francophone d'informatisation des organisations.

Le guide du web 2012 du Café pédagogique : Documentation - CDI Par Julie Anne, Justine Margherin et Fred Yvetot Dix sites, comment se limiter à dix sites ? Quels sont ceux qu'il faut absolument avoir dans nos favoris ? Voici notre sélection du web pour cette année : les indispensables pour un professeur documentaliste (ou un étudiant qui souhaite le devenir). Mais nous vous recommandons tout de même de relire les anciennes éditions des indispensables, vous pourrez alors accéder à certains des sites que nous avons décidé de “rayer” de notre liste... il fallait bien faire des choix ! SavoirsCDI On ne présente plus ce site du CNDP qui offre l'outillage complet de ressources professionnelles. Savo Docs pour docs A l'initiative de ce site, on trouve Alain Gurly, professeur-documentaliste à présent à la retraite, qui continue à alimenter à domicile le site aux côtés de Nicole Boubée, Edith Boulo, Ghislain Chasme et Jacqueline Valladon. Docspourdocs gère également la liste de diffusion e-doc. Docs pour docs Affordance

Moovia. Service de collaboration et gestion de projets Moovia est un service de travail collaboratif et de management de projets. Il se distingue des outils de ce type par son prix: Il est gratuit pour un nombre illimité de projets et de collaborateurs. Moovia se presente donc comme un réseau gratuit collaboratif permettant la gestion de projets. Vous pouvez planifier, communiquer et partager avec un groupe savoirs, idées et plan d’action. Les exemples d’utilisation sont nombreux. vous pouvez utiliser Moovia pour mettre en place une campagne marketing, lancer un logiciel ou un prodit, créer une entreprise ou même préparer à plusieurs un voyage. L’interface graphique et l’ergonomie du site sont particulièrement soignés. L’information s’organise dans Moovia autour de projets auxquels vous allez pouvoir inviter un nombre illimité de collaborateurs. Les créateurs de Moovia garantissent sécurité et confidentialité pour les utilisateurs de leur système. Like Loading...

La tablette va-t-elle tuer l'ordinateur? La tablette a réussi aussi à s'imposer sur le téléphone multifonctions, grâce à son écran plus grand. - Photo AFP L'ordinateur classique est menacé par la popularité croissante des tablettes numériques, estiment des experts de l'industrie qui participaient cette semaine à un sommet sur les médias numériques à Toronto. «La tablette, c'est une affaire d'engouement. Elle tue l'ordinateur beaucoup plus qu'elle n'empiète sur le téléphone intelligent», dit Daniel Odio, président de Socialize Inc, fabricant d'une plateforme qui permet aux utilisateurs de créer leurs propres applications. «C'est la nouvelle centrale nerveuse, c'est le nouvel ordinateur», explique-t-il. Et ses utilisateurs achètent davantage de produits que ceux qui s'en tiennent exclusivement à l'ordinateur, affirme pour sa part Michael Schneider, président de l'entreprise Mobile Roadie, qui lance lundi une nouvelle application musicale pour le iPad.

SIMONOT et GALLEZOT,  Google 1Ce titre annonce d’emblée une posture critique et, plus largement, une promesse de dévoilement. L’approche communicationnelle, affirmée dès le sous-titre, saisit Google comme un objet de recherche à construire à distance des discours promotionnels ou pamphlétaires. La recherche collective prend appui sur une perspective sociotechnique, mais également sociopolitique du moteur de recherche et de ses usages, pour interroger la production de valeurs par la société Google. Le moteur est scruté au prisme des modèles de recherche d’information qu’il convoque, du discours idéologique sur son algorithme et de l’uniformisation des modes d’interrogation par mots-clés. 2Ainsi, c’est à la jonction entre sciences du document et analyse des pratiques documentaires que l’ouvrage pose un regard sensiblement novateur sur son objet. 3Le premier volet entre de plain-pied dans l’analyse des pratiques documentaires de deux publics, les étudiants et les journalistes.

22 outils gratuits pour visualiser et analyser les données (2ème partie) La bibliothèque JavaScript InfoVis Toolkit propose des graphiques très peaufinés Vous avez des données à explorer ? Voici quelques outils qui pourront vous être utiles pour les transformer en informations et en graphiques attrayants. Pour faire parler des données, rien ne vaut une panoplie d'outils de visualisation graphique. Pour relire la 1ère partie, «22 outils gratuits pour visualiser et analyser les données»- Assistants, bibliothèques et APIIl faut quelquefois écrire du code pour produire certaines visualisations, en particulier quand le type d'affichage que l'on veut obtenir ne peut être réalisé qu'en recourant à une application desktop ou web existante. Comme avec Tableau Public, plusieurs visualisations peuvent s'afficher sur une page en étant reliées, de telle sorte que l'on peut, par exemple, mettre en valeur certaines données sur une carte en passant la souris sur un graphique associé. Choosel (cliquer ici pour agrandir l'image) Exhibit (cliquer ici pour agrandir l'image)

Une «tablette numérique à bas prix» pour les défavorisés | Guillaume Lavallée Raja Singh Tuli, chef de la division technologie pour Datawind. - Photo: Ryan Remiorz, PC Une petite société établie au Canada propose la tablette numérique la moins chère au monde destinée à brancher sur le net des millions de pauvres plutôt qu'à séduire les aficionados de l'iPad. Datawind, une société dirigée par les frères canadiens d'origine indienne Suneet et Raja Singh Tuli, a fourni en octobre 100 000 tablettes «Aakash» («ciel», en hindi) au gouvernement indien dans le cadre d'un programme d'accès des étudiants aux technologies de l'information. Le coût de cette tablette? Depuis ce premier contrat public, «Aakash» fait parler d'elle. «L'accueil est fantastique! «À la fin des années 90, il y avait 750 millions de personnes branchées sur internet et autant d'utilisateurs du téléphone portable. D'où l'intérêt, selon lui, de lancer une tablette numérique à bas coût, qui fait aussi office de premier ordinateur, pour les classes défavorisées.

Veille documentaire Doc pour docs Transformer une tablette numérique en tableau numérique interactif mobile Juin 2015 1. Préambule Vous disposez des équipements suivants : ordinateur vidéoprojecteur tablette numérique réseau wifiEn installant sur vos PC et tablette les applications « Splashtop », vous transformez votre tablette numérique en un tableau numérique interactif mobile. Avec ce dispositif, c’est votre tableau numérique qui deviendra mobile dans la classe. Haut de page 2. L’application Splashtop Whiteboard permet de contrôler votre PC et toutes les applications qu’il contient depuis la tablette.En activant le mode prise de note, vous transformerez votre tablette en un tableau blanc interactif mobile. Cette application est payante (34,99 € pour l’iPad et 39,44 € pour Android). Téléchargez Splashtop Whiteboard pour l’iPad Téléchargez Splashtop Whiteboard pour Android Pour en savoir plus sur les applications « Splashtop », consultez sur notre site l’article : Lier la tablette numérique avec l’ordinateur 3. 1. 2. 3. 4. 5. 4. Cette application vous permet de : 1. 2. 5. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

Rap pol doc 0205041.doc École : L'écran géant a remplacé le tableau noir AMAY - Les tableaux numériques cartonnent dans les écoles. Malgré leur coût élevé, ils sont souvent auto financés. Le numérique s’installe dans les écoles et pas seulement avec l’ordinateur. A l’école des Tilleuls d’Amay, les quatre classes (de la 3ème à la 6ème primaires) ont été équipées chacune d’un écran numérique interactif géant de 87 pouces, relié à un projecteur et à un ordinateur portable. "L’école n’est plus adaptée à leur mode de vie, notamment dans leurs rapports aux médias, explique le directeur de l’école Jean-Philippe Tirions. Découvrez ce nouvel outil pédagogique dans notre reportage vidéo (ci-dessus) à l'école des Tilleuls à Amay. + Prolongez l'info dans L'Avenir de ce mercredi 29 février 2012.

Ce site montre à quel point il est essentiel d'intégrer aujourd'hui le numérique dans une salle de classe. by celineguerin Mar 7

Related: