background preloader

Administrez vos BD avec MySQL

Administrez vos BD avec MySQL
Vous avez de nombreuses données à traiter et vous voulez les organiser correctement, avec un outil adapté ? Les bases de données ont été créées pour vous ! Ce tutoriel porte sur MySQL, qui est un Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles (abrégé SGBDR). C'est-à-dire un logiciel qui permet de gérer des bases de données, et donc de gérer de grosses quantités d'informations. Il utilise pour cela le langage SQL. Il s'agit d'un des SGBDR les plus connus et les plus utilisés (Wikipédia et Adobe utilisent par exemple MySQL). MySQL peut donc s'utiliser seul, mais est la plupart du temps combiné à un autre langage de programmation : PHP par exemple pour de nombreux sites web, mais aussi Java, Python, C++, et beaucoup, beaucoup d'autres. MySQL avec l'interface PHPMyAdmin MySQL avec une console windows Différentes façons d'utiliser MySQL Quelques exemples d'applications Points abordés dans ce tutoriel Related:  cours dnr2i

Javascript ! Bienvenue à toutes et à tous, Qui n'a jamais entendu parler du JavaScript ? Créé dans les années 90 en tant que simple langage de script, JavaScript est désormais un des poids lourds du développement Web ! Qui plus est, il se démocratise au sein d'autres environnements comme les serveurs avec le célèbre Node.js, les applications pour smartphones et tablettes, avec PhoneGap d'Adobe, les applications pour Windows 8, mais aussi les logiciels multiplateformes. Bref, JavaScript est partout ! Mais avant de se targuer de créer des applications pour serveurs, tablettes et Windows, il faut d'abord apprendre la base et s'intéresser aux origines : le JavaScript au sein des pages Web. Voici quelques exemples de ce qui est réalisable grâce au JavaScript : Sur ce, bonne lecture !

LIKE L’opérateur LIKE est utilisé dans la clause WHERE des requêtes SQL. Ce mot-clé permet d’effectuer une recherche sur un modèle particulier. Il est par exemple possible de rechercher les enregistrements dont la valeur d’une colonne commence par telle ou telle lettre. Les modèles de recherches sont multiple. Syntaxe La syntaxe à utiliser pour utiliser l’opérateur LIKE est la suivante : SELECT * FROM table WHERE colonne LIKE modele Dans cet exemple le “modèle” n’a pas été défini, mais il ressemble très généralement à l’un des exemples suivants: LIKE ‘%a’ : le caractère “%” est un caractère joker qui remplace tous les autres caractères. Exemple Imaginons une table “client” qui contient les enregistrement d’utilisateurs : Obtenir les résultats qui commencent par “N” Si l’ont souhaite obtenir uniquement les clients des villes qui commencent par un “N”, il est possible d’utiliser la requête suivante: SELECT * FROM client WHERE ville LIKE 'N%' Obtenir les résultats terminent par “e” Requête : Résultat :

Université de tous les savoirs - Les producteurs - Canal-U L'Université de tous les savoirs UTLS au lycéeLes conférenciers Présentation L’Université de tous les savoirs 2000-2010 L’Université de tous les savoirs a été créée en l’an 2000 pour marquer le passage au XXIe siècle par une grande encyclopédie vivante de 366 conférences, une chaque jour de l’an 2000. I Qu'est ce que l'Université de tous les savoirs ? L’association a pour buts : - d’organiser des conférences présentant à un large public la recherche et le savoir actuels, - de diffuser les savoirs vers le grand public par tous les moyens techniques, - d’apporter toute aide et assistance aux organismes, institutions, associations, communautés, entreprises et personnes qui voudraient organiser des conférences et diffuser des savoirs, - de contribuer à la diffusion de la recherche et du savoir francophones. Créée le 22 mars 2001, l’Utls - la suite est une association Loi 1901. Au 31 décembre 2007, le conseil d‘administration est composé de : - François Amblard, Institut Curie II La renommée de l'Utls

Enrichir mon cours Moodle avec les outils du Web Cours de XML - Concepts de base XML permet de nettement séparer forme et fond. Par exemple, cela signifie que pour produire un document HTML à partir de données en utilisant le format XML, il est nécessaire d'écrire au moins deux fichiers, le premier contenant les données à mettre en forme, le second les informations nécessaires à cette mise en forme. En pratique, et dans un souci de normalisation et de généralisation, il peut s'avérer nécessaire d'ajouter un troisième fichier à l'ensemble : Optionnel : un fichier peut être nécessaire pour définir a priori les balises auxquelles le document XML pourra avoir recours. Dans le cas d'un format de sortie HTML, il peut être également nécessaire d'ajouter une feuille de style CSS. En résumé, si l'on veut produire un fichier HTML à partir de données mises sous format XML, il faut : Nous verrons au long de ce cours successivement les étapes 2, 1 et 3. <? Exercice 1. XML permet de structurer une information. Le paragraphe suivant contient de l'information "en vrac". Correction

Le modèle Turing Pour créer des nuages de mots-clés La création de nuage de mots-clés est une façon simple de cartographier des idées, des champs sémantiques, des concepts, d’évoquer des notions essentielles… Et de mettre en forme via des réglages (couleur, taille des mots, position dans l’espace, jeu de polices de caractère…) un instantané visuel qui offre une forme de représentation synthétique pour l’internaute et la personne. Ce type de mode cartographique peut être utilisé en gestion de projet, pour de la formation, de l’analyse de texte, du remue-méninges (brainstorming)… Voici 6 solutions gratuites en ligne pour créer des nuages de mots-clés : Wordle Il s’agit de l’outil le plus connu de création de nuage de mots-clés. Tagul Pour utiliser Tagul, cela est gratuit, mais sur inscription. Tagxedo L’originalité du format du nuage de mots-clés créé est l’un des points forts de ce service en ligne sur inscription. ToCloud TagCrowd Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : France Tags: nuage, outil en ligne

40 Killer Cheat Sheets for WordPress Developers 16inShare Developing a WordPress theme from scratch does not have to be difficult. But you do need to know about various technologies to build a sophisticated theme. PHP Cheat Sheets You can’t get started with WordPress programming without mastering PHP. PHP Cheat Sheet (V2): a classic cheat sheet that shows you how to handle PHP programming more effectively. PHP Application Security Checklist: every PHP developer should pay attention to their code and keep it as secure as possible. PHP & MySQL For Dummies: a simple cheat sheet that shows you how you can create dynamic websites by taking advantage of PHP + MySQL. Advanced PHP Cheat Sheet: an awesome cheat sheet for PHP programming language with plenty of examples to show you how to do things. PHP Skinny Sheet: one of the best cheat sheets around. PHP Sheet: an all around high quality cheat sheet for PHP that covers OOP, array and string manipulation, regular expressions, and MySQL. jQuery Cheat Sheets Javascript Cheat Sheets CSS Cheat Sheets

Support du web Initiation à la concaténation et à la conversion des types Certains opérateurs ont des particularités cachées. Prenons l'opérateur + ; en plus de faire des additions, il permet de faire ce que l'on appelle des concaténations entre des chaînes de caractères. La concaténation Une concaténation consiste à ajouter une chaîne de caractères à la fin d'une autre, comme dans cet exemple : 1var hi = 'Bonjour', name = 'toi', result; 2result = hi + name; 3alert(result); Cet exemple va afficher la phrase « Bonjourtoi ». Autre chose, vous souvenez-vous toujours de l'addition suivante ? 1var number = 3; 2number += 5; Eh bien vous pouvez faire la même chose avec les chaînes de caractères : 1var text = 'Bonjour '; 2text += 'toi'; 3alert(text); Interagir avec l'utilisateur La concaténation est le bon moment pour introduire votre toute première interaction avec l'utilisateur grâce à la fonction prompt(). 1var userName = prompt('Entrez votre prénom :'); 2alert(userName); Essayer ! La fonction prompt() s'utilise comme alert() mais a une petite particularité. 5alert(result);

CSS3 module: W3C Selectors Résumé Les CSS (Cascading Style Sheets) sont un langage permettant de décrire la restitution de documents HTML et XML à l'écran, sur papier, vocalement, etc. Pour attacher des propriétés stylistiques aux éléments du document, elles utilisent les sélecteurs, qui sont des conditions de sélection de ces éléments. Statut de ce document Ce document est une version de travail de l'un des "modules" de la future spécification CSS3. Ce document est un document de travail du Groupe de Travail CSS & FP faisant partie de l'activité Style. Le Groupe de Travail pense que cette spécification est prête et souhaite donc en faire le dernier appel à commentaires. Les commentaires sur ce document de travail et les discussions le concernant peuvent être envoyés dans la liste de diffusion publique (archivée) www-style@w3.org (voyez les instructions). Ce document est toujours à l'état de document de travail et peut donc être mis à jour, remplacé ou rendu obsolète par d'autres documents du W3C à tout moment. 1.

Création d'une petite ontologie Vous devez d'abord installer Protégé [Ce document suppose l'installation de Protégé 4.3] Pour simplifier, nous indiquons déjà les mots qui désigneront une classe avec cette police et avec sa première lettre en majuscule; les propriétés, elles, auront cette police avec sa première lettre en minuscule et en «bossesDeChameau» pour les mots différents. Ces choix devraient en principe être faits suite à une analyse complète des besoins, mais nous les imposons ici pour les besoins de cet exercice. Lancer Protégé et vous devriez obtenir une figure semblable à la figure plus bas. Définir l'Ontology IRI pour un URI qui vous ressemble. Dans le menu File/Save, indiquer le format de sauvegarde de l'ontologie, je suggère RDF/XML et l'endroit sur votre disque où sera conservée l'ontologie. En principe, votre écran devrait ressembler à celui-ci: Définition des classes simples La partie droite de l'écran permet de voir des informations sur les classes et d'en changer les caractéristiques. Pour l'énoncé VI

ScreenLeap. Partager son ecran facilement Screenleap est un outil collaboratif qui permet de partager l’écran de son ordinateur le plus simplement du monde. Il est même difficile de faire plus simple. Pour partager votre écran, il faut vous rendre sur le site Screenleap et cliquer sur le bouton “share your screen”. Les personnes utilisant ce code pourront voir votre écran chaque fois que vous autoriserez le partage en activant screenleap sur votre ordinateur. Les utilisations de partage d’écran sont nombreuses pour ce service collaboratif qui se distingue par sa simplicité de mise en oeuvre. Screenleap est gratuit. Like Loading...

Resource Description Framework Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir RDF. En annotant des documents non structurés et en servant d'interface pour des applications et des documents structurés (par exemple bases de données, GED, etc.) Principes fondamentaux[modifier | modifier le code] Un document structuré en RDF est un ensemble de triplets. Un triplet RDF est une association : (sujet, prédicat, objet) Le sujet, et l'objet dans le cas où c'est une ressource, peuvent être identifiés par une URI ou être des nœuds anonymes. Les documents RDF peuvent être écrits en différentes syntaxes, y compris en XML. Un document RDF ainsi formé correspond à un multigraphe orienté étiqueté. La sémantique d'un document RDF peut être exprimée en théorie des ensembles et en théorie des modèles en se donnant des contraintes sur le monde qui peuvent être décrites en RDF. {sujet, objet, prédicat} ⇔ prédicat(objet, sujet) ce qui est équivalent à : ∃ objet, ∃ sujet tq prédicat(objet, sujet) L'objet est :

Related: