background preloader

Approche systémique

Approche systémique
L’approche systémique parfois nommée analyse systémique est un champ interdisciplinaire relatif à l'étude d'objets dans leur complexité. Pour tenter d'appréhender cet objet d'étude dans son environnement, dans son fonctionnement, dans ses mécanismes, dans ce qui n'apparait pas en faisant la somme de ses parties, cette démarche vise par exemple à identifier : la « finalité » du système (téléologie),les niveaux d'organisation,les états stables possibles,les échanges entre les parties,les facteurs d'équilibre et de déséquilibreles boucles logiques et leur dynamique, etc. Le plus souvent les principes sont utilisés sans être nommés, voire sans être identifiés. Les terminologies « approche systémique » et « analyse systémique » sont donc employées plus couramment dans certains domaines d'application que dans d'autres, pour y faire expressément référence, mais il existe bien une unité dont on peut identifier les articulations historiques[1]. Histoire[modifier | modifier le code] m:systemes

Complexité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Illustration métaphorique de la complexité. Les objets (tuyaux) intègrent de nombreux facteurs (taille, diamètre, situation, interconnexion, robinets, ...), ce qui rend la compréhension ardue. La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple par Henri Atlan), en écologie[1], en sociologie, en informatique ou en sciences de l’information. La complexité du point de vue de la théorie de l’information[modifier | modifier le code] Une notion de complexité est définie en Théorie algorithmique de l'information. Complexité algorithmique[modifier | modifier le code] La théorie de la complexité des algorithmes étudie formellement la difficulté intrinsèque des problèmes algorithmiques. Complexité de Kolmogorov[modifier | modifier le code] Autres complexités[modifier | modifier le code] Système complexe. Complication et complexité Portail de la physique

Méthode de l’analyse systémique : Le systémicien Ce qui apprend à apprendre c'est cela la méthode." Nous avons besoin d'une méthode de connaissance qui traduise la complexité du réel, reconnaisse l'existence des êtres, approche le mystère des choses. Edgar MORIN Sortir de la crise écosystémique ? La systémique, c'est la science de la régulation et du contrôle des systèmes. Au niveau du groupe et de l’espèce humaine dans son ensemble, ça se complexifie encore. Sans oublier les défis du passé auxquels les individus ont fait face ou pas. Il appartient aux praticiens de l’analyse systémique, tentés pas l’aventure, de reconnaître la singularité et la complexité des nouveaux défis et de les assumer. De la qualité de leurs réponses dépendra le succès de "l'opération" sortie de crise. Sur la méthode. Il convient d’abord d’appréhender la problématique, en reconstituant l’enchaînement des causes et des conséquences, autrement dit en replaçant les dominos dans le bon ordre de leur chute. Ensuite, il faut « modéliser » et mettre en oeuvre. La méthode.

SYSTEMIQUE et COMPLEXITE Comprendre l'économie par l'analyse systèmique: La théorie des systèmes appliquée à l'économie La synthèse la plus brillante est celle de Chris Freeman et de Francisco Louçà "As Time Goes By". Je renvoie le lecteur à mon cours de management public. Mais le père de la systémique comme explication du moteur du développement des sociétés est sans aucun doute Adam Smith, (Darwin l'avait lu, ainsi que Malthus, pour formuler sa théorie de l'évolution) comme le montre brillament la thèse de Michaël Biziou , "Adam Smith et l'origine du libéralisme" . D'après Schumpeter (Histoire de l'analyse économique), Smith n'a pas inventé ni découvert grand'chose, sa contribution a surtout été d'être un professeur qui a formé des professeurs et unifié un corps de doctrine préexistant. Comment les technologies évoluent-elles ? Pourquoi certaines nations savent-elles mieux tirer profit des opportunités qu'offre la technologie? Richesse et pauvreté des nations. Une nouvelle

Complexité de Kolmogorov Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Présentation informelle[modifier | modifier le code] Considérons une machine informatique pouvant exécuter des programmes. On note l'ensemble des programmes écrits pour la machine . , on note sa longueur en nombre d’instructions pour la machine et sa sortie. , ou complexité algorithmique, d’une suite finie de caractères pour une machine est définie par : C’est donc la longueur du plus petit programme écrit pour la machine qui génère la suite . Reste à savoir dans quelle mesure la fonction dépend de la machine , car on peut tout à fait imaginer une machine possédant des instructions simples pour générer certaines suites complexes. (souvent qualifiée d'additivement optimale) telle que pour toute machine il existe une constante vérifiant pour toute suite l'inégalité Intuitivement, est la longueur d'un interpréteur (ou d'un émulateur), écrit pour la machine , du langage utilisé par la machine . ou Propriétés[modifier | modifier le code]

Le système et l'approche dite systémique. Préambule Depuis plusieurs années apparaissent dans différents articles, dans le langage et dans les demandes institutionnelles les expressions : approche systémique, le système management, la théorie des systèmes etc. Globalement que signifie ces formules et que représentent-elles ? C’est une nouvelle façon de lire la réalité dans laquelle nous sommes. En effet aujourd’hui la lecture de la réalité ne donne plus satisfaction ; un écart trop important existe entre ce que l’on attend comme résultat suite à ses choix et les résultats obtenus. C’est pourquoi une autre « interprétation » de la réalité se fait jour. Au départ c’est la naissance d’un nouveau paradigme pour la compréhension des phénomènes complexes quelle que soit leur nature : physico chimique, biologique, psychique, sociale etc.Puis, l’approche système est « transposée », « appliquée » à des domaines particuliers tels que la gestion des organisations, le management des hommes et des entreprises. Quelques repères historiques I.

Système complexe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ainsi une réaction chimique, comme la dissolution d'un grain de sucre dans du café, est simple car on connaît à l'avance le résultat : quelques équations permettent non seulement de décrire les processus d’évolution, mais les états futurs ou final du système. Il n'est pas nécessaire d'assister au phénomène concret ou de réaliser une expérience pour savoir ce qui va se résulter en réalité. En d'autre termes, lorsque l'on veut modéliser un système, on conçoit un certain nombre de règles d'évolution, puis l'on simule le système en itérant ces règles jusqu'à obtenir un résultat structuré. Du fait de la diversité des systèmes complexes, leur étude est interdisciplinaire. Cela se traduit au niveau mathématique par l'impossibilité de modéliser le système par des équations prédictives solvables. Définition[modifier | modifier le code] Un système est un ensemble cohérent de composants en interaction. Exemples[modifier | modifier le code]

Théorie de la complexité des algorithmes La théorie de la complexité est le domaine des mathématiques, et plus précisément de l'informatique théorique, qui étudie formellement la quantité de ressources (temps, espace mémoire, etc.) dont a besoin un algorithme pour résoudre un problème algorithmique. Il s'agit donc d'étudier la difficulté intrinsèque des problèmes, de les organiser par classes de complexité et d'étudier les relations entre les classes de complexité. Le problème de voyageur de commerce ː calculer un plus court circuit qui passe une et une seule fois par toutes les villes (ici 15 villes). Considérons l'exemple du problème du voyageur de commerce. La théorie de la complexité étudie principalement (mais pas uniquement) les problèmes de décision. Un exemple de problème de décision est : « Étant donné un entier n, est-il premier ? Dans le cadre de la théorie de la complexité, la donnée d'un problème s'appelle une instance. Considérons à présent un algorithme qui résout le problème du voyageur de commerce. L = NL ?

Glossaire de la syst mique (gr. systÍma: ensemble) Dans le langage courant, mot pouvant signifier: a) un ensemble de composants matÈriels (ex: systËme solaire, systËme pileux, systËme nerveux), b) un ensemble de concepts ou d'idÈes (ex: systËme mÈtrique, systËme philosophique), c) un ensemble de mÈthodes ou de procÈdÈs (systËme d'Èducation, systËme D). Dans le contexte systÈmique, un systËme peut Ítre dÈfini de la faÁon la plus gÈnÈrale comme un tout organisÈ de composants en interaction. Cette dÈfinition gÈnÈrale fait ressortir les trois catÈgories primordiales nÈcessaires pour envisager un systËme gÈnÈrique: le monde des objets (composants), le monde des relations (interactions) et le monde de la totalitÈ (entitÈ existante). De tels systËmes sont caractÈrisÈs par un certain degrÈ de complexitÈ et un certain degrÈ d'autonomie. Ces systËmes sont donc simultanÈment non-isolÈs (matÈriellement ouverts) sur le plan ÈnergÈtique et opÈrationnellement clos sur le plan relationnel.

Related: