background preloader

PROSPECTIVE

Facebook Twitter

L’école française en retard d’une révolution. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard Notre école serait-elle condamnée à avoir une révolution de retard ?

L’école française en retard d’une révolution

C’est ce que laisse craindre la confrontation des débats français à la vision de 645 experts interrogés sur ce que sera l’école en 2030, dont les résultats sont présentés jeudi 9 octobre. Aux yeux des spécialistes mondiaux de l’éducation, qui ont réfléchi dans le cadre du WISE (le forum mondial sur l’innovation en éducation, organisé par la Qatar Foundation), l’école telle qu’on la connaît aujourd’hui sera vite enterrée.

Pour 71 % d’entre eux, le professeur ne sera bientôt plus celui qui dispense la connaissance, mais un guide qui aide les élèves. Pour 83 %, les programmes auront sous peu laissé place à des contenus beaucoup plus individualisés. Pas de robots dans les classes de demain. La vie connectée #3 - Apprendre, s'informer. Un monde qui change. Ce n’est pas la fin du monde, mais c’est la fin du monde tel qu’on le connaît.

Un monde qui change

(Time Magazine, 2012) La vie connectée #1 - Les bases du numérique. [Enquête] L’ordinateur du futur signe-t-il la fin des interfaces. L’industrie informatique traditionnelle se voit menacée par le développement de nouvelles interfaces technologiques entre l’homme et l’ordinateur.

[Enquête] L’ordinateur du futur signe-t-il la fin des interfaces

Menace ou simple mutation ? Faire avancer une voiture télécommandée grâce à la pensée, scénario de science-fiction ? Plus maintenant d’après Emotiv, startup australienne développant une technologie basée sur l’activité neuronale à des fins informatiques. Un « robot lycéen » testé à la rentrée en Rhône-Alpes. QB le robot voit et écoute.

Un « robot lycéen » testé à la rentrée en Rhône-Alpes

Il peut assurer une téléprésence utilisable dans de multiples situations. En Rhône-Alpes, l'expérience, originale, porte sur l'aide à des élèves empêchés (pour de bonnes raisons...) de venir à l'école. © Anybots Un « robot lycéen » testé à la rentrée en Rhône-Alpes - 2 Photos C’est un élève un peu spécial qui fera sa rentrée en septembre prochain dans trois lycées de la région Rhône-Alpes. Pourquoi les tablettes ne disparaîtront pas dans 5 ans.

Je partage > L’ex-CEO de Blackberry vient de jeter un pavé dans la mare.

Pourquoi les tablettes ne disparaîtront pas dans 5 ans

Selon lui, d’ici cinq années tout au plus, nous ne retrouverons plus aucune tablette dans les étalages de nos revendeurs, tout simplement car plus personne n’en achètera. Si le marché subit bien une période de stabilisation, il ne sert à rien de s’emballer aussi rapidement. En effet, le marché du PC s’est stabilisé il y a de cela de très nombreuses années, pire il a même été en décroissance durant une bonne partie de cette période.

Et pourtant les acheteurs d’ordinateurs sont encore nombreux et la fin des ordinateurs semble encore très lointaine. Les phablettes : Un potentiel à anéantir les tablettes surestimé ? Tout d’abord, on nous annonce que les phablettes, en pleine croissance, devraient rapidement anéantir les modèles 7″ & 8″ car ces dernières s’en rapprochent de plus en plus. Une orientation du marché vers des dalles plus grandes : un nouveau levier de croissance. L'internet des objets exige des standards ouverts. L'informatique et le réseau Internet de prochaine génération, une alliance que j'ai coutume de qualifier d'« informatique connectée », offrent un potentiel considérable à mesure que nous nous acheminons vers un avenir ouvert à l'Internet des objets.

L'internet des objets exige des standards ouverts

Pour autant, nous devons, dans un premier temps, améliorer sensiblement les protocoles d'interopérabilité et de communication, les différents outils ainsi que les interfaces communes de traitement et de programmation en vue d'abolir les barrières érigées entre les multiples appareils, plateformes et systèmes d'exploitation informatiques. Si nos efforts devaient échouer, l'Internet des objets se trouverait, dans le meilleur des cas, largement entravé et, au pire, ne constituerait plus guère qu'un « Internet de Babel ». Une foule d'appareils Le problème est qu'Internet se compose aujourd'hui majoritairement d'ordinateurs et d'appareils entièrement dépendants des données saisies et créées par l'homme. Pourquoi le livre contemporain est nécessairement numérique : Numérique et éducation. Aujourd’hui la question n’est plus de savoir si le “livre numérique” (qui ne se limite pas à son marché, contrairement à ce que pourrait laisser sa couverture médiatique la plus courante) a un avenir (et si oui, lequel ?

Pourquoi le livre contemporain est nécessairement numérique : Numérique et éducation

Selon quelles modalités économiques?) , mais de se demander si le livre peut encore exister en dehors d’un environnement technologique qui répond trait pour trait à ses principes fondateurs. Il s’agit donc d’énumérer ici brièvement les raisons pour lesquelles le livre contemporain ne peut être que numérique. 1ère raison : Le livre est d’abord un projet intellectuel et ne se limite pas à sa forme matérielle. Rappelons la présentation générale et la définition que propose Albert Labarre (Histoire du livre, PUF, Que sais-je ?

Après avoir rappelé la définition de la Grande encyclopédie (1895) qui définit le livre comme la “reproduction écrite d’un texte…destiné à la divulgation sous une forme portative”, il note que “sa raison d’être” est avant tout le texte. – support ( ) 1.