background preloader

Intelligence économique

Intelligence économique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Diagramme sur le système d'intelligence compétitive et technologique. L’intelligence économique est l'ensemble des activités coordonnées de collecte, de traitement et de diffusion de l'information utile aux acteurs économiques, en vue de son exploitation. On peut y ajouter les actions d'influence et de notoriété ainsi que celles liées à la protection de l'information. Les spécialistes du domaine résument l'intelligence économique en un triptyque : veille (acquérir l'information stratégique pertinente), protection des informations (ne pas laisser connaître ses informations sensibles) et influence (propager une information ou des normes de comportement et d'interprétation qui favorisent sa stratégie). Présentation générale[modifier | modifier le code] Lorsque l'on sait délivrer l’information stratégique et utile au bon moment, à la bonne personne, dans le bon contexte, on obtient un avantage compétitif décisif.

Dossier spécial : "veille" Sommaire : Éditorial Qu'est-ce que la veille ? Mise en place d'un dispositif de veille Mettez un agenda électronique dans votre veille Les lettres d'information et listes de discussion dans un dispositif de veille Les alertes Google dans un dispositif de veille Google Actualités personnalisé au service de la veille Les fils RSS/Atom et la veille Les outils de suivi de site : l'exemple de Wysigot Éditorial Les entreprises françaises ont la fâcheuse réputation de dormir sur des gisements informationnels qu'elles ignorent et de payer pour trouver de l'information qu'elles possèdent en interne. Après avoir planté le décor historique et conceptuel de la veille (Qu'est-ce la veille ?) Avec Les Alertes Google dans un dispositif de veille, nous montrons aussi comment cette fonction peut constituer un des outils efficaces pour s'assurer la surveillance des sujets de veille déjà définis. les-infostratèges - juin 2006

Nouvelles technologies et journalisme : métiers en mutations: UN Depuis l’introduction de l’informatique dans le monde des médias, les différents métiers qui concourent à l’exercice du journalisme connaissent de profondes évolutions et mutations qui touchent tous les maillons de la chaîne de l’information : sources, recueil, traitement, production, diffusion-distribution, « consommation » même et enfin archivage et stockage. L’évolution des techniques, des équipements et des process de traitement révolutionnent les métiers qui font le journalisme. Trois tendances lourdes apparaissent clairement : convergences de certains métiers, avec des redéfinitions de tâches et de fonctions, suppressions ou disparitions de certains autres et, enfin, émergence de nouveaux métiers jusqu’ici étrangers au monde de la presse et du journalisme. Cette mutation des métiers n’est pas, bien entendu, sans nous interpeller, nous autres formateurs, en matière de programmes, de cursus, de profils et d’adéquation de la formation avec les demandes du marché du travail.

Gestion des connaissances Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La gestion des connaissances (en anglais knowledge management) est une démarche managériale pluridisciplinaire qui regroupe l'ensemble des initiatives, des méthodes et des techniques permettant de percevoir, identifier, analyser, organiser, mémoriser, partager les connaissances des membres d'une organisation – les savoirs créés par l'entreprise elle-même (marketing, recherche et développement) ou acquis de l'extérieur (intelligence économique) – en vue d'atteindre un objectif fixé. Définition[modifier | modifier le code] Actuellement, nous sommes submergés d'informations. Les entreprises, les scientifiques ou même les particuliers sont maintenant obligés d'appliquer une stratégie dans le traitement et la transmission de l'information dans les activités de tous les jours : voter, travailler, chercher un emploi, gagner des marchés, etc. D'après des praticiens et des académiciens tels que R. Historique[modifier | modifier le code] SI MARIÉ(?

Analyse PESTEL Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En stratégie d'entreprise, l'analyse PESTEL est un modèle permettant d'identifier l'influence (positive ou négative) que peuvent exercer, sur une organisation, les facteurs macro-environnementaux. Les six facteurs[modifier | modifier le code] Le modèle PESTEL distingue six catégories d'influences macro-environnementales qui peuvent influencer une industrie. Les variables pivots[modifier | modifier le code] L'analyse PESTEL constitue généralement la première étape d'une analyse stratégique au niveau d'un DAS. L'analyse PESTEL ne doit pas se limiter à une simple liste : elle doit se conclure par l'identification des facteurs les plus structurants pour le marché considéré, que l'on appelle les variables pivots. Bibliographie[modifier | modifier le code] Johnson G., Whittington R., Scholes K., Angwin D., Régner P., Fréry F. : Stratégique, 10e édition, Pearson, 2014. Notes et références[modifier | modifier le code] stratégie d'entreprise

Définitions de l’intelligence économique » Le rapport MARTRE, œuvre collective du Commissariat du Plan intitulée “Intelligence économique et stratégie des entreprises” (La Documentation Française, Paris, 1994) donne la définition suivante : “L’intelligence économique peut être définie comme l’ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement et de distribution, en vue de son exploitation, de l’information utile aux acteurs économiques. Ces diverses actions sont menées légalement avec toutes les garanties de protection nécessaires à la préservation du patrimoine de l’entreprise, dans les meilleures conditions de délais et de coûts. L’information utile est celle dont ont besoin les différents niveaux de décision de l’entreprise ou de la collectivité, pour élaborer et mettre en œuvre de façon cohérente la stratégie et les tactiques nécessaires à l’atteinte des objectifs définis par l’entreprise dans le but d’améliorer sa position dans son environnement concurrentiel. Définition de l’ADBS Définition de P.

The Role of Listening as a Community Manager « Fast Wonder: Onli Last week, I wrote a blog post about finding the right mix of listening and creating content for online communities or social media programs, and this week, I wanted to talk more specifically about the role of listening as a community manager. This post comes from my experience as a community manager and describes what has worked well for me over the years; however, there are many different types of communities and what works for one community doesn’t necessarily work for another. There are also plenty of differing opinions about the role of community manager and how the job is defined. Here’s my take on the community manager role (related to the topic of this post – listening): I generally take a listen first, talk later approach to community management for most things, especially initially. This doesn’t mean that the community manager can just sit back and read all day. Photo by Aaron Hockley of Hockley Photography.

Jean DEMARTINI : La bibliothèque de Babel L'information, la Machine et le Programme | La bibliothèque de Babel Un domaine, prometteur semble-t-il, émerge actuellement en informatique : la Gestion des connaissances (Knowledge Management). Nous allons, dans ce chapitre, tenter de clarifier nos idées sur ce que peut être la gestion des connaissances et en quoi une machine peut nous aider. Toutes les citations utilisées sont tirées de La Bibliothèque de Babel de Jorge Luis Borges [1] . Elles sont systématiquement placées en retrait. Quand on proclama que la Bibliothèque comprenait tous les livres, la première réaction fut un bonheur extravagant. Cette bibliothèque allégorique est censée contenir tous les livres du monde. Parler de cette bibliothèque hypothétique sera l'occasion de réfléchir sur ce que peuvent être des signes, des symboles, une information et une connaissance. Question : En supposant que vous naissiez quelque part dans cette bibliothèque, à partir de quand cesserez-vous de croire en les livres qu'elle contient ?

Épigénétique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'épigénétique est l'ensemble des mécanismes moléculaires concernant le génome ainsi que l'expression des gènes, qui peuvent être influencés par l'environnement et l'histoire individuelle. Ces mécanismes peuvent être potentiellement transmissibles d'une génération à l'autre, sans altération des séquences nucléotidiques (ADN), et avec un caractère réversible. L'existence de phénomènes agissant sur l'expression des gènes se résume dans l'interrogation de Thomas Morgan « Si les caractères de l'individu sont déterminés par les gènes, pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques ? Les différences qui existent entre chaque cellule d'un même organisme ayant le même patrimoine génétique - mis à part quelques rares mutations somatiques - montrent une expression différentielle des gènes. Des phénomènes épigénétiques ont été mis en évidence chez des eucaryotes et des procaryotes. Épigénome[modifier | modifier le code]

Intelligence économique et veille documentaire sont-elles réellement implantées dans les entreprises ? » Depuis le Rapport Martre de 1994, l’intelligence économique a fait de grandes avancées. Le sujet devient récurrent dans les médias et les institutions. Mais, dans le monde de l’entrepris, comment sont accueillies les démarches de veille ou d’intelligence économique selon le nom que l’on veut leur donner ? Tout d’abord, il semble important de faire un bref rappel sur ce qu’est l’intelligence économique car de nombreuses difficultés sont rencontrées sur l’appellation elle-même. Par intelligence économique, on entend l’ensemble des processus de collecte, de traitement et de diffusion des informations utiles, en cohérence avec les objectifs stratégiques de l’entreprise, en vue de leur exploitation, aux acteurs économiques’ » (1) . On comprend dès lors les différentes problématiques rencontrées lors de la mise en place d’un dispositif d’intelligence économique. Les produits d’une démarche d’intelligence économique sont destinés à des publics variés. Oui. {*style:<b>

Related: