background preloader

Influence à l'Assemblée nationale - La face émergée du lobbying parlementaire

Influence à l'Assemblée nationale - La face émergée du lobbying parlementaire
Le lobbying fait beaucoup parler, mais qu’en sait-on réellement ? Y a-t-il ou non une volonté de pluralisme dans les arguments écoutés ? Le lobbying visant à influencer les décisions publiques, mérite d’être mieux documenté et analysé pour faire avancer son débat. Une plus grande transparence et un cadre adapté aux relations entre les parlementaires et les acteurs rencontrés doivent être recherchés dès lors qu’un mandat électif est un contrat passé avec les Français, exercé sur fonds publics. Transparence International France et Regards Citoyens ont convenu en juillet 2010 d’un partenariat original, pour livrer ensemble au débat public et aux Français, des informations nouvelles sur les rencontres connues entre députés et acteurs publics et privés. Si ces informations sont toutes publiques, elles sont présentées ici de façon inédite afin d’être accessibles à tous. 1 174 rapports parlementaires ont été passés en revue grâce à l'aide de plus de 3 000 internautes. Related:  French Politic (Peolple included)

Un site web surveille les lobbies à l'Assemblée, actualité Tech & Net : Le Point Regards citoyens et Transparence International le disent tout net : "Lobbying n'est pas synonyme de corruption". Les députés ont besoin de consulter des experts, particulièrement lorsqu'ils légifèrent dans l'urgence. Mais ce mode de communication à destination des décideurs politiques "doit être transparent". C'est pourquoi les deux organisations ont lancé jeudi un site d'analyse et de surveillance des lobbies à l'Assemblée nationale : en quelques clics, chaque internaute peut savoir quel acteur est le plus écouté par les députés sur un sujet donné. Grâce à l'analyse des rapports parlementaires, le site a récupéré les listes des personnes auditionnées lorsqu'elles étaient disponibles. "Enjeu démocratique" (TI) Les lobbies sont "un sujet un peu tabou, particulièrement au Parlement", explique Tangui Morlier, cofondateur de Regards citoyens. Si l'Assemblée et le Sénat tiennent des registres, destinés à réguler l'accès aux espaces publics, ils ne le font pas dans un souci de transparence.

Des internautes tentent d'établir une liste des lobbyistes de l'Assemblée Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alexandre Piquard Voilà un exemple de travail collaboratif (ou crowdsourcing) assez rare en France. Deux associations ont fait appel aux internautes pour éplucher tous les rapports parlementaires qu'ils ont pu trouver entre 2007 et 2010, soit 1 250 documents publics, avec pour mot d'ordre de "numériser les lobbyistes de l'Assemblée". Trois mille personnes ont participé, via le Web, et ont achevé ce travail de fourmi en quelques semaines. Le but de l'opération ? Quantitativement, on constate que les députés auditionnent surtout les organisations publiques (48,3 %). Au classement des entreprises les plus entendues, on trouve : EADS (19 auditions), EDF, Total, France Télévisions, GDF-Suez, Air France, SNCF, TF1, Thales, Veolia, Bouygues (8 auditions). L'étude ne donne pas une photographie fidèle de l'activité de lobbying auprès des parlementaires et n'en montre que la "face émergée", reconnaissent ses auteurs.

Bilderberg : mode d'emploi sur France Info avec Flore Vasseur On dirait que nos journalistes commencent à se rattraper aux branches tellement cela devenait grotesque de dire ne pas connaître l’existence de ces rassemblements Bilderberg. Je ne me lasserai jamais de repasser les images ci-dessous qui laissent tout même à penser que certains journalistes prennent (peut-être ?) ceux qui les écoutent pour des c... Seulement maintenant y a l’internet, de gros disques durs, des cameras sur les téléphones portables et donc pas forcément besoins d’avoir les milliards des grands groupes de presse pour stocker et diffuser des informations tout en pouvant rafraichir la mémoire certains. C’est peut-être ce que les MInc et autres BHL ne supportent pas de l’Internet.

Y aura-t-il encore des consommateurs en magasin dans 10 ans ? Voilà un titre alléchant, un tantinet provoc. C'est le titre d'un petit déj. conférence organisé par le Cabinet Roland Berger, et présenté par Régis Schultz PDG de But et Delphine Mathez, Senior Partner de Roland Berger Strategy. La salle était comble, et j'ai rassemblé les slides principaux que j'ai photographiées en un powerpoint que vous trouverez ci-dessous *. En Angleterre, Tesco tire le marché du On-line grâce à une expérience ancienne. La gestion multicanale est un véritable casse-tête aujourd'hui (voir le slide correspondant) compte tenu des imbrications logistiques.But a pénétré le Net il y a 3 ans. Conclusion : pour dire vrai, je n'ai pas reçu de réponse claire à la question posée. * Pas de lien des slides fourni en réunion.

Numérisons les lobbyistes de l'Assemblée nationale Parce que l'influence du lobbying au sein des parlements, peu connue, suscite beaucoup de fantasmes, Transparence International France et Regards Citoyens s'associent pour mieux connaître les lobbyistes de l'Assemblée nationale. Depuis 2007, plus de 15 000 personnes ont été auditionnées dans le cadre de rapports parlementaires.Pour mieux qualifier ces données, nous avons besoin de vous ! Pour nous aider à cartographier ces acteurs, il vous suffit de saisir, dans le formulaire ci-dessous, le nom de la personne, identifié dans un cadre rouge, son employeur ou l'organisme qu'elle représente, ainsi que sa fonction : LISTE DES PERSONNES AUDITIONNÉES- M. ème

Bettencourt, Riri et Floflo, vus par la télé suisse Vendredi soir le journal de la Télévision Suisse Romande (TSR) a fait un résumé malicieux de l'affaire Bettencourt/Woerth, signale un @sinaute. Mise à jour 11 octobre 2010 : Attention, une rumeur s'est insérée dans le montage de la TSR à propos d'une pseudo-liaison entre André Bettencourt et François-Marie Banier. Pour comprendre comment cette rumeur s'est retrouvée dans ce montage, lisez notre enquête. Et pour en savoir davantage sur Dédé, Riri et Floflo, retrouvez les sociologues qui les connaissent le mieux, les Pinçon-Charlot, dans notre émission de cette semaine.

Comprendre Facebook (1/3) : Le rôle social du bavardage On le sait depuis longtemps. Accéder à un service, ne signifie par pour autant savoir l’utiliser, le comprendre, ni même le maîtriser suffisamment pour être capable d’innover, de créer avec. Les outils numériques sont familiers de ces cloisonnements. Pas seulement, les dangers de son utilisation comme aiment à nous le répéter les grands médias de manière souvent simpliste ou certains experts avec plus de finesse (je vous renvoie au livre de notre collègue Jean-Marc Manach La vie privée un problème de vieux cons pour mieux comprendre la problématique de la vie privée à l’heure des réseaux sociaux, qui ne sera pas le sujet de cette série), mais plus encore le potentiel créatif que l’outil libère, son fonctionnement intrinsèque. Comprendre les médias sociaux et leur fonctionnement social et psychologique comme technique, tel est l’enjeu de ce dossier. Apparemment, Facebook est un babillage chronophage et décérébrant Soit. La fonction phatique de l’internet De l’importance sociale du bavardage

Comment Sarkozy a récompensé la bande du Fouquet's Nicolas Sarkozy a donné des coups de pouce à nombre de ses amis qu’il avait réunis au Fouquet’s le soir de son élection, le 6 mai 2007. Outre les décorations qui viennent orner les costumes des amis influents du Président – une vingtaine de convives du Fouquet’s ont ainsi été distinguées par une Légion d’honneur depuis 2007 ! –, la plupart ont bénéficié d’aides plus concrètes. A l’ombre du prince, et parfois grâce à lui, leur carrière s’est accélérée et ils ont fait prospérer leurs affaires. Le Fouquet’s leur a porté chance. Le sondeur Pierre Giacometti, qui a monté sa propre société, a ainsi signé des contrats à l’année avec la présidence de la République et Matignon, tandis que le publicitaire François de La Brosse a récupéré une partie des commandes concernant la stratégie internet de l’Elysée et de l’UMP. Des nominations sous influence Alain Minc à Paris le 14 février 2008 (Audrey Cerdan/Rue89). Des conflits d’intérêts embarrassants Henri Proglio (Stephane Mahe/Reuters). ?

3 dessins qui expliquent la mort de l'étagère Billy d'IKEA Le premier dessin a été fait par Martin Veyron, à qui j'avais demandé en fevrier 1987- dans ma vie antérieure, quand j'étais Editeur, Dr Gal des Editions Rombaldi - de me dessiner le lecteur Rombaldi tel qu'il le voyait pour illustrer la couverture du magazine envoyé régulièrement à mes clients. Le second dessin est paru dans un article de The Economist qui explique précisément pourquoi IKEA va changer les formes de son produit leader, l'étagère Billy Le troisième dessin est un dessin de ZAK paru il y a 3/4 ans et qui montre bien que ZAK avait tout compris... Et ci-contre deux étagères Billy que j'ai achetée il y a environ deux mois !... Devant la chûte des ventes très sensible des livres (et des CD) au profit des e-Books et des téléchargements iTunes, Ikea a décidé de changer l'ergonomie de son produit leader (c'est un TRES GROS pari !) pour le transformer en réceptacle de bibelots plutôt qu'en bibliothèque.

Influence et pouvoir: la bombe humaine… Ceux qui nous gouvernent peuvent-ils réellement influencer le cours des choses ou bien font-ils semblant ? D’autres forces agiraient-elles dans l’ombre, ou bien, les transformations silencieuses de notre société se feraient-elles d’elles-mêmes…? C’est la capacité d’agir sur quelque chose ou quelqu’un, sur son environnement ou sur sa communauté. Le pouvoir et nos croyances collectives Lorsque le premier ministre Jospin affirma que « l’Etat ne peut pas tout », les électeurs français ne le lui pardonnèrent pas. L’essence véritable du pouvoir : Le pouvoir n’existe pas en soi. Une expertise: que ce soit dans la finance, la biotechnologie, l’armement, les nouvelles technologies, etc… Les entreprises ou institutions détentrices bénéficient d’un rapport de force favorable générateur de cash et d’influence. Les politiciens ont-ils vraiment du pouvoir ? Soyons réalistes. Et nous ? Nous ne sommes ni experts, ni riches, ni influents, ni armés. Faut-il confisquer le capital ? Ce que nous pouvons faire

Jean Michel Billaut Quand la France se réveiller@ L’Elite française tremblera Le «modèle français» que l’Elite a bâti résistera-t-il au numérique ? Jean Michel Billaut « Ce n’est pas tellement la crise économique qui «disruptera» la grande Elite française, mais le numérique, et ce qui va s’ensuivre. A Arthur et Marius mes 2 petit-fils, qui seront les premiers habitants de de la civilisation du tout numérique Que ce livre les aide à ne pas se fourvoyer dans les sectes élitistes françaises Mais à devenir des e-citoyens du Mond Préfaces écrites pas quelques internautes.. Pourquoi ce livre ? Ami lecteur, bonjour. Je sais, vous vous posez sûrement la question : qui est donc ce malotru qui se permet de publier un livre avec un tel titre ? Titre qui en rappelle un autre à propos de la Chine. J’écris ce livre surtout pour mes petits-fils. Je m’appelle Jean Michel Billaut. Je suis né à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Rien ne me prédisposait à la vie professionnelle que j’ai eue. J’y ai exercé un métier qui n’a pas de nom.

Related:  CH3- contribution des org° poltiques au fct de la démocEconomie et sociétéfrance open dataLobbying