background preloader

Au-delà du PIB, 10 indicateurs pour mesurer autrement le progrès

Au-delà du PIB, 10 indicateurs pour mesurer autrement le progrès
France Stratégie et le CESE ont proposé des indicateurs complémentaires au PIB pour conseiller gouvernement et Parlement. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alexandre Pouchard Partiel, incomplet, trop centré sur l’économie : le produit intérieur brut (PIB) est depuis longtemps accusé de ne refléter que partiellement la situation d’un pays, écartant des domaines primordiaux comme la qualité de vie ou le développement durable. Début avril, le Parlement français a adopté une proposition de loi écologiste préconisant l’examen de nouvelles mesures avant les discussions budgétaires de l’automne. Ces indicateurs « sont destinés à servir de support au rapport que devra annexer chaque année le gouvernement au projet de loi de finances », précise l’étude. Une soixantaine de personnes y ont contribué, dont des représentants des partenaires sociaux, de la société civile, des administrations, des organisations internationales, des experts et des universitaires. Travail : le taux d’emploi

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/07/10/au-dela-du-pib-10-indicateurs-pour-mesurer-autrement-le-progres_4678597_4355770.html

Related:  Le PIB : calcul et limitesDROIT ECONOMIEéconomieEnseigner l'Histoire géographie avec le numérique :PIB ET CROISSANCE

La Chine, première puissance mondiale ou dernier empereur du PIB ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Éloi Laurent (Economiste et enseignant à Sciences Po et Stanford University, Californie) Si l’on en croit les récents calculs du Fonds monétaire international (FMI), la Chine a ravi en 2014 aux États-Unis la place de première puissance économique mondiale. Certains analystes ont critiqué à juste titre les défauts statistiques de la méthode dite de « parité de pouvoir d’achat » qui a abouti au constat de ce dépassement prématuré. L'indice qui calcule autrement la prospérité d'un pays Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Pour évaluer la richesse d'un pays, il existe depuis les années 1930 le produit intérieur brut, ou PIB – il avait été créé pour mesurer l'effet de la Grande Dépression sur l'économie américaine. Cet indice, souvent critiqué en raison de ses critères strictement économiques, n'avait pas jusqu'à présent d'alternative ; désormais, il existe le SPI, pour « Social Progress Index », qui mesure le progrès social de chaque pays. Ses concepteurs, des économistes et des statisticiens, ont pu présenter cette année les premiers résultats de leur travail entamé en 2009. Après une version bêta en 2013, l'édition de l'an dernier ne portait que sur 50 pays. Cette année, 133 pays représentant 99 % de la population mondiale sont passés au crible.

Au-delà du PIB, un tableau de bord pour la France La plupart des économistes, des représentants de la société civile et le grand public s’accordent désormais pour reconnaître que la croissance du pays ne peut être mesurée ni à l’aune d’un seul indicateur, le produit intérieur brut, ni dans une seule dimension, la croissance de la production. La difficulté est que, s’il y a consensus pour refuser le PIB comme indicateur unique, il n’existe pas de soubassement théorique indiscutable pour construire l’alternative. Malgré les nombreuses initiatives tant locales qu’internationales, une approche différente de la mesure du progrès de notre société ne s’est pas encore imposée ni en France ni dans d’autres pays. C’est pourquoi France Stratégie et le Conseil économique, social et environnemental ont engagé une démarche conjointe pour construire en concertation une proposition de nouvelle métrique. Cette note est un point d’étape visant à rendre compte de cette démarche, de son accueil et de ses premiers résultats.

La ville du futur sera-telle vivable ? A quoi ressembleront les villes de demain ? Entre enfer urbain, ville durable et utopie urbaine, quelles orientations se profilent ? L'urbanisation du futur est-elle condamnée à l'enfer ou à l'utopie ? Comment a-t-on imaginé l'avenir des villes à travers l'histoire ? Pourquoi le PIB par habitant décroche en France Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions d'Olivier Passet Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie L'indice qui calcule autrement la prospérité d'un pays Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Pour évaluer la richesse d'un pays, il existe depuis les années 1930 le produit intérieur brut, ou PIB – il avait été créé pour mesurer l'effet de la Grande Dépression sur l'économie américaine. Cet indice, souvent critiqué en raison de ses critères strictement économiques, n'avait pas jusqu'à présent d'alternative ; désormais, il existe le SPI, pour « Social Progress Index », qui mesure le progrès social de chaque pays. Ses concepteurs, des économistes et des statisticiens, ont pu présenter cette année les premiers résultats de leur travail entamé en 2009. Après une version bêta en 2013, l'édition de l'an dernier ne portait que sur 50 pays. Cette année, 133 pays représentant 99 % de la population mondiale sont passés au crible.

Pourquoi les inégalités augmentent-elles ? Quand les fruits du capital sont supérieurs à ceux du travail, le fossé entre riches et pauvres se creuse, constate l’économiste Thomas Piketty. Comment inverser la tendance ? « Nous sommes les 99 %. » Ce slogan né avec les Occupy Wall Street en 2011, puis repris par tous les mouvements internationaux marque une prise de conscience : les sociétés modernes sont profondément inégalitaires, et il est impossible de continuer à l’ignorer.

Qui sommes nous ? Éducasources est la base nationale des ressources numériques en ligne fiables, de qualité, en adéquation avec les programmes scolaires et sélectionnées par des experts et des documentalistes du réseau Canopé. Elle est opérationnelle depuis 2006. Éducasources s'adresse principalement aux enseignants, enseignants documentalistes, professeurs stagiaires.

Related: