background preloader

Le Club de Rome confirme la date de la catastrophe: 2030

Le Club de Rome confirme la date de la catastrophe: 2030
Cette célébration a donné lieu à un symposium le 1er mars 2012, dont les conclusions sont présentées sur le site du Club de Rome. Dans le même temps, un des organisme en charge du rapport, le Smithsonian Institution, rend public une version actualisée pour 2012 du rapport de 1972. Il s'agit, en fait d'un second rapport, utilisant la même méthodologie que le premier, avec les mêmes acteurs, le Club de Rome commanditaire et le MIT exécutant. Les instruments d'analyse ont cependant été modernisés, pour tenir compte des importants progrès accomplis dans les méthodes d'observation et de prévision. Le point essentiel, que tous les gouvernements, que toutes les entreprises, tout les média auraient du noter, est que le rapport de 2012 confirme celui de 1972. Celui-ci donnait soixante ans au système économique mondial pour s'effondrer, confronté à la diminution des ressources et à la dégradation de l'environnement. Rien ne sera fait Vains espoirs. Sources Nouveau rapport du Club de Rome

http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=879

Related:  Fin d'un MondeLe monde qui vientl'économie autrement - comprendre les limites

Cécile Duflot obtient « la prise en compte de l’ensemble des modes d’habitat » L’article 59, qui avait été supprimé par les sénateurs, a été rétabli suite à l’adoption d’un amendement présenté par…le gouvernement. (cf ci-après) Le temps nous manque à cet instant pour potasser mais à première vue, et sous toutes réserves (il faut attendre les dernières discussions publiques qui auront lieu du 14 au 16 janvier) : les yourtes seront reconnues comme résidence à l’année, soumises à la demande de pastillage, accordée par le Maire et la Commission Départementale de Consommation des Espaces Agricoles (et, apparemment, non plus »à titre exceptionnel » comme dans la 1ère version). De plus un alinéas permet de déroger à l’obligation d’être raccordé aux réseaux. Cet amendement a été déposé par le gouvernement : cette prise en compte de l’ensemble des modes d’habitats comptait donc vraiment pour la ministre Cécile Duflot, ce n’était pas seulement du baratin démagogique de politicien…

OGM : le nouveau coup d'Etat de Bruxelles Mr Pinsolle propose « une Europe à la carte », et ne propose pas de sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN. Avant les Traités européens, chaque pays signait des accords avec des pays d’Europe ou d’ailleurs qu’il voulait. Mais ça c’était avant ! Pour que chaque pays revienne à la souveraineté, il faut sortir de l’ UE, par l’article 50. Il ne peut pas y avoir de souveraineté dans le cadre des Traités, puisqu’ils sont justement faits pour qu’il n’y ait plus de souveraineté, ni de démocratie ... Vous jouez sur les mots. Yann Moulier Boutang : « L’usine du futur, c’est l’université » Pour Yann Moulier Boutang, nous sommes tous des abeilles. Et chaque jour, nous pollinisons des millions de plates-formes numériques, produisant ainsi de l’intelligence, de l’information et des interactions qui constituent le cœur de la nouvelle économie. Dans le cadre du dossier de son nouveau numéro, consacré à l’avenir du capitalisme, Usbek & Rica se devait donc de rencontrer cet économiste proche du philosophe italien Toni Negri. Au programme de la discussion : l’impasse du made in France, l’urgence d’un revenu universel et une ambitieuse réforme fiscale. Pour décrire le passage de l’économie matérielle à l’économie de la connaissance, vous parlez de « capitalisme cognitif ».

Suis-je vraiment un khmer vert ? courriel à mes oncle et tante. Merci mes chers oncle et tante, d’avoir pris le temps de me donner vos impressions sur mon positionnement écologique que l’on peut découvrir sur mon blog, aussi je vais prendre le temps de vous répondre. Je vais répondre à une notion que vous avez employé tous les deux : celle de « l’intégrisme » ou de « l’intransigeance » écolo que vous détecteriez chez moi. Je balaierai dans un premier temps ces idées pour me concentrer, ensuite, sur le fond de mon engagement au service d’une écologie sociale et solidaire.

Lettre type de REFUS d'installation du compteur d'eau ou gaz à télérelevé - Robin des Toits - Nov. 2013 LR&AR à adresser à l'opérateur. (mettre votre bailleur en copie, s'il existe). Messieurs, Au sujet des compteurs télérelevables que vous voulez nous installer, nous sommes informés par l’Association Nationale ROBIN DES TOITS que les émissions de ces compteurs sont toxiques et nous avons l’information sur les attaques de santé qui se sont déjà produites après la pose. Biologie de synthèse : comment ingénieurs et multinationales veulent fabriquer la vie « Fabriquer la vie ». Ainsi pourrait se résumer l’ambition de la biologie de synthèse. Cette branche des biotechnologies veut créer de toutes pièces des organismes vivants, inconnus à l’état naturel. Et aller plus loin encore que les OGM, qui modifient le code génétique d’un organisme pour lui donner une nouvelle fonctionnalité – croître plus vite ou résister à un pesticide. Avec la biologie de synthèse, nous entrons dans une autre dimension : on quitte le bricolage des gènes, pour aller vers une fabrication à grande échelle d’organismes artificiels, après modélisation et simulation informatique. « Un nouveau monde s’ouvre à nous », décrit le site de présentation du ministère de l’Économie.

Ces agriculteurs et ingénieurs qui veulent libérer les machines Et si on créait une civilisation en « open source » ? Un monde sans brevets. Des objets, des appareils, des machines, reproductibles à l’infini par tous ceux qui le souhaitent, grâce à la diffusion « libre » de leurs plans. C’est ce que propose Marcin Jakubowski : ce jeune diplômé de physique nucléaire, habitant du Missouri (États-Unis), devenu agriculteur-bricoleur, cherche à constituer et diffuser un kit de 50 machines industrielles – tracteur, bulldozer, moissonneuse-batteuse, four, éolienne, moteur hydraulique, bétonnière ou machine à compacter des briques de terre – pour bâtir, en toute autonomie, l’infrastructure d’un village.

Yannick Roudaut Conférencier, auteur, entrepreneur, Yannick réconcilie économie, écologie et évolution des sociétés via une analyse transversale, globale et complexe. Un regard économique et financier : formé à l’école de la finance et de l’économie*, Yannick a la particularité d’aborder les questions de durabilité sous l’angle économique et financier. Grâce à son excellente connaissance des marchés financiers et sa vision macro-économique mondiale, il développe une approche complexe du développement durable. Ses travaux ont été présentés au Conseil Economique Sociale et Environnemental en 2011, dans le cadre d’une réflexion sur la compétitivité économique de la France, sur demande du Premier Ministre.Une proximité avec les dirigeants d’entreprise… fondateur de cinq entreprises (dont deux échecs!)

Related: