background preloader

Non-Violence Actualité

Ivan Illich Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ivan Illich Biographie[modifier | modifier le code] Son père, Piero, vient d'une famille possédant des terres (vignes et oliviers) en Dalmatie, près de la ville de Split en Croatie. Pendant les années 1930, la xénophobie et l'antisémitisme montent en Yougoslavie. Venant d'une famille aristocratique ayant d'anciens liens avec l'Église catholique, il était destiné à devenir un prince de l'Église[2]. Mais en 1951, il part aux États-Unis avec l'idée d'étudier les travaux d'alchimie d'Albertus Magnus à Princeton. En 1956, il est nommé vice-recteur de l'université catholique de Porto Rico. Il quitte Porto Rico en 1960 à la suite d'un différend avec la hiérarchie de l'Église, représentée par deux évêques qui, participant à la vie politique, s'opposent à tout candidat qui voudrait légaliser les préservatifs[3]. Théories[modifier | modifier le code] Institutionnalisation[modifier | modifier le code] Monopole radical[modifier | modifier le code]

Jeunes Violences Ecoute Qu'est-ce que c'est ? La discrimination est une inégalité de traitement fondée sur un critère prohibé par la loi, comme l'origine, le sexe, le handicap... dans un domaine visé par la loi, comme l'emploi, le logement, l'éducation, le service public et l'accès aux biens et aux services. Il y a différentes formes de discriminations : par rapport au sexe (le sexisme), par rapport à la couleur de peau (le racisme), et par rapport à l'orientation sexuelle (l'homophobie) et par rapport au handicap (l’handiphobie). Le sexisme se définit par une attitude discriminatoire à l'égard d'un sexe, il nie l'égalité entre les sexes. Dans la plupart des cas, le sexisme s'exerce à l'encontre des femmes.Le racisme est le fait d'opérer une distinction discriminatoire envers les personnes physiques et morales du fait de leur origine, de leur sexe, de leur apparence physique...L'homophobie est la peur ou la haine de l'homosexualité.L’handiphobie est la peur ou la haine du handicap. Que dit la Loi ?

Non-Violence XXI Non-violence XXI regroupe les principales organisations non-violentes françaises pour développer, en France et dans le monde, une véritable culture de non-violence Pourquoi Non-Violence XXI ? Le siècle qui vient de s'achever fut l'un des plus violents et des plus meurtriers de l'histoire de l'Humanité. Il fut aussi celui de l'apparition et du développement de luttes et résistances non-violentes pour les droits de la personne humaine. Développer une culture de non-violence, c'est apprendre à réguler les inévitables conflits qui surviennent, à l'école, dans l'entreprise, dans les quartiers, mais aussi sur le plan international, par des moyens excluant clairement la violence. Nos moyens : Le fonds associatif Non-violence XXI est entièrement dédié au financement d'une culture de non-violence, grâce à trois fonds de soutien : Le fonds pour l'intervention civile de paix Le fonds pour l'éducation à la non-violence Le fonds pour l'action non-violente

Ivan Illich et la critique radicale de la société industrielle Origine : A une lettre près, on pourrait croire au titre du célèbre roman de Tolstoï, La mort d’Ivan Illitch. Mais l’Ivan Illich qui vient de nous quitter n’était pas un héros de roman : seulement l’un des penseurs les plus originaux du XXe siecle dans le domaine des sciences sociales. Car les critiques formulées par Ivan Illich sont corrosives. Au-delà de cet aspect volontiers provocateur, Ivan Illich s’est attaché à développer une critique radicale de ce qu’il appelle le « mode de production industriel ». Un seuil contre-productif Pour Illich, vient un moment où le recours croissant aux marchandises – ce qui est produit par d’autres – ne permet plus de satisfaire les besoins, mais engendre une demande encore plus grande de marchandises. La marchandise, objet d’aliénation Au total, le franchissement d’un seuil de contre-productivité provoque plus de dépendance, alors que les gens cherchaient plus d’autonomie.

Guide ressources pour prévenir et lutter contre les discriminations La DRJSCS propose une journée ressources le 6 février 2014 à l’Escale de Brest sur le thème : quelle implication des acteurs jeunesse dans la lutte contre les discriminations ? Journée de Rennes >Le compte rendu de la journée >L’Interview des participants >Le guide au format PDF La synthèse de la journée de Rennes Cette rencontre s’adressait aux professionnels et bénévoles intervenant auprès des jeunes et/ou oeuvrant pour la promotion de l’égalité Cette journée s’articulait autour de témoignages d’acteurs et de jeunes investis dans des actions de prévention et de lutte contre les discriminations présentation du guide, des outils et ressources sélectionnés interventions de spécialistes, d’acteurs associatifs et institutionnels ateliers, débats, théâtre-forum exposition... « Prévenir et lutter contre les discriminations et les rapports de domination » est un guide ressources à l’intention des actrices et acteurs jeunesse. guide discrimination 750 - (JPEG - 212.8 ko)

Institut de Formation et de recherche du Mouvement pour une Alternative Non violente La Voie de la Joie

Related: