background preloader

Ecjs opex centreafrique

Facebook Twitter

Centrafirqie. Carte des opérations extérieures. [OK] En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.

Carte des opérations extérieures

Carte des opérations extérieures. Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Centrafirqie. Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Capture-d’écran-2014-01-30-à-19.44.49.png (PNG Image, 503 × 345 pixels) CAPEX - OPEX. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

CAPEX - OPEX

OPEX. Des militaires français sont engagés dans ce que l’on appelle les Opex, les opérations extérieures.

OPEX

Il s’agit d’interventions des forces militaires françaises en dehors du territoire national. Elles se déroulent en collaboration avec les organisations internationales (l’ONU et l’OTAN) et les armées locales. Mali, Centrafrique : des interventions militaires qui ont déjà coûté 1,2 milliard d'euros en 2014.

Le surcoût a dérapé.

Mali, Centrafrique : des interventions militaires qui ont déjà coûté 1,2 milliard d'euros en 2014

Selon Le Canard enchaîné, les opérations extérieures (les Opex) principalement au Mali et en Centrafrique, ont entraîné un surcoût bien plus important que ce qui était prévu. Centrafrique, Mali : Le délicat financement des "opex" de l'armée française. PARIS (© 2013 AFP) - L'intervention française en Centrafrique, moins d'un an après celle déclenchée au Mali, ranime le débat autour du financement des opérations extérieures de l'armée française, exercice budgétaire toujours délicat dont les dépenses d'équipement de la Défense sont la victime favorite.

Centrafrique, Mali : Le délicat financement des "opex" de l'armée française

L'opération Sangaris, déclenchée le 5 décembre pour rétablir la situation à Bangui, "n'est pas financée. Cela va coûter 100 millions d'euros à la France, il faut le dire", affirme Hervé Morin, ex-ministre de la Défense et député (NC) de l'Eure. Au sommet de l’État, on évoque une somme d'environ 150 millions en prenant comme hypothèse une année d'intervention.

"Ce n'est pas cette somme qui en soi pose problème", assure-t-on à l'Elysée. Intervention en Centrafrique: un coût budgétaire limité? CONOPS: Conflit : CENTRAFRIQUE, PROSPECTIVE POUR UNE OPEX. Tandis que la situation humanitaire ne cesse de se dégrader en Centrafrique et que se profile le spectre de massacres inter-communautaires et sa malédiction de viols, de pillages, de néant, la FOMAC (censée devenir la MISCA le 19 décembre 2013, en intégrant les forces déployées au sein de l'actuelle FOMAC) montre toutes ses limites.

CONOPS: Conflit : CENTRAFRIQUE, PROSPECTIVE POUR UNE OPEX

Le contexte est pourri depuis des décennies, mais le chaos ne s'est pas encore irrémédiablement installé en tant qu'affreuse normalité. Il importe donc de neutraliser au plus vite les divers groupes armés. Les neutraliser par l'intimidation (moins « politiquement correct » que « dissuasion », mais c'est pourtant bien de cela qu'il s'agit) en les contraignant à déposer les armes. Opex centrafrique. Opex en Afghanistan, Libye, Centrafrique : Tout ça pour ça ? (Un œil sur la planète)

Opex: la situation de la force Sangaris en Centrafrique. 3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 16:47 Le blog histoire d'Hervé Chabaud Le ministère de la Défense a communiqué le vendredi 2 octobre 2014, un point de la situation en République centrafricaine (RCA).

Opex: la situation de la force Sangaris en Centrafrique

Plusieurs accrochages ont été relevés. A Bangui, au cours d’une patrouille avec des unités de police constituées de la MINUSCA le vendredi 26 septembre 2014: ”l’arrestation d’individus armés de grenades a soulevé un début d’émeutes et de prises à partie dans la région de PK5, auxquelles la force a mis fin en ripostant. En fin de journée, les forces de sécurité intérieures appuyées par la force Sangaris ont arrêté des groupes armés qui progressaient dans le même secteur et incendiaient des maisons en réaction à des actes de brigandage”. Ces incidents ont montré la bonne réactivité des forces de sécurité centrafricaines et le faible soutien de la population à ces groupes armés. Centrafrique-Presse.com.

Louvois : 1500 militaires projetés en Centrafrique ne perçoivent pas leurs primes OPEX. 1500 militaires sur les 2000 projetés en Centrafrique, ne sont pas payés de leurs primes d’OPEX (Opérations Extérieures), les uns ne la percevant pas, les autres de retour en France, continuant à toucher une prime indue qu’ils devront rembourser.

Louvois : 1500 militaires projetés en Centrafrique ne perçoivent pas leurs primes OPEX

(Source RFI) C’est encore le logiciel de paye Louvois qui fait des siennes. Son calculateur de solde n’a pas pris en compte l’opération Sangaris, et les primes dues ne sont pas versées à nos soldats. Il y a 2 ans 1/2, l’ADEFDROMIL avait lancé une alerte sur les dysfonctionnements du logiciel Louvois, signalant que des dizaines de milliers de militaires de l’armée de Terre n’étaient pas soldés. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a décidé d’abandonner en novembre dernier la gestion des soldes par ce logiciel, mais il faudra quelques années pour qu’il soit remplacé par un système plus fiable. Depuis quelques jours, l’exaspération gagne les soldats français, et inquiète les cadres de l’armée de Terre : Michel Munier. Mali, Centrafrique, Irak : un coût de plus d'un milliard d'euros ?- 19 septembre 2014. Le coût des opérations extérieures françaises (Opex) devrait dépasser en 2014 plus d'un milliard d'euros, révèle "La Tribune" vendredi 19 septembre.

Mali, Centrafrique, Irak : un coût de plus d'un milliard d'euros ?- 19 septembre 2014

L'armée française est actuellement engagée au Mali, en Centrafrique et, depuis cette nuit, mène des frappes aérienne contre l'Etat islamique en Irak. Comme l'explique le site internet économique, le budget de la Défense a provisionné 450 millions d'euros pour les Opex en 2014. Et selon des sources citées par "La Tribune", le dépassement pourrait aller jusqu'à 1,1 milliard d'euros. Qui va payer la facture ? Centrafrique, Mali: le délicat financement des "opex" de l'armée française. L'intervention française en Centrafrique, moins d'un an après celle déclenchée au Mali, ranime le débat autour du financement des opérations extérieures de l'armée française, exercice budgétaire toujours délicat dont les dépenses d'équipement de la Défense sont la victime favorite.

Centrafrique, Mali: le délicat financement des "opex" de l'armée française

L'opération Sangaris, déclenchée le 5 décembre pour rétablir la situation à Bangui, "n'est pas financée. %%term_title. Cela fait déjà un moment que l’État-major des armées (EMA) fait état de tensions à Bria, ville située dans le centre-est de la Centrafrique, connue pour ses ressources de diamants. Justement, c’est bien pour ça qu’elle intéresse des combattants de l’ex-coalition rebelle de la Séléka, réunis désormais au sein du Front populaire pour la renaissance Prochainement, un Forum de réconcilitation sera organisé à Bangui. Pour cela, des « consultations à la base » ont été lancées dans le pays, c’est à dire que des équipes de « facilitateurs » font le tour des préfectures afin de recevoir les doléances de la population. « Dans chaque préfecture, il y aura trois jours de discussions où les Le bataillon camerounais de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (Minusca) a réalisé un joli coup de filet en mettant la main sur un certain Rodrigue Ngaïbona, alias « général Andjilo ».

Opérations. OPEX.