background preloader

Instruction

Facebook Twitter

Les juges ont mis fin à leur enquête sur "l'affaire Kerviel" Le jeune trader, accusé d'une fraude qui a fait perdre 4,9 milliards d'euros à la Société générale, risque cinq ans de prison LE MONDE | • Mis à jour le | Par Claire Gatinois et Anne Michel Lundi 26 janvier, presqu'un an jour pour jour après la révélation, de "l'affaire Kerviel", les juges Renaud van Ruymbeke et Françoise Desset ont officiellement clôturé leur instruction.

Les juges ont mis fin à leur enquête sur "l'affaire Kerviel"

Sauf coup de théâtre, et dans l'attente des réquisitions du parquet, les magistrats devraient renvoyer devant le tribunal correctionnel le trader accusé d'une fraude qui a coûté 4,9 milliards d'euros à la Société générale. Jérôme Kerviel, 32 ans, poursuivi pour "abus de confiance, faux et usage de faux et introduction dans un système automatisé de données", et son assistant de 24 ans, Thomas Mougard, accusé de complicité, risquent chacun cinq ans de prison et 375 000 euros d'amendes. Le procès pourrait se tenir en 2010. Pourtant, les conseils de M. La défense de M. Procès Kerviel : ouverture du «barnum» - BANQUE. Flash Eco : Kerviel : Bouton refuse de témoigner. L'ancien PDG de la Société générale Daniel Bouton a refusé mardi de venir témoigner au procès de son ex-trader Jérôme Kerviel, tenu pour responsable d'une perte record de 4,9 milliards d'euros en 2008.

Flash Eco : Kerviel : Bouton refuse de témoigner

Il a communiqué cette décision dans une lettre lue par le président du tribunal à l'ouverture du procès. Le procès de Jérôme Kerviel est ouvert - Finance et Marchés - Ac. Kerviel chargé par un ex-collègue trader. «Ses actes, je ne les explique pas.

Kerviel chargé par un ex-collègue trader

Je suis déçu par son comportement... Tous les traders ont des limites à respecter.» Salim Ménouchi, 31 ans, est le seul des quatre anciens collègues traders du prévenu appelés ce jeudi comme témoins à s'être présenté au tribunal. Interrogé par le président, il a notamment affirmé ne pas être au courant de pratiques de trading appliquées par Jérôme Kerviel, telles que le transfert de résultat d'une année sur l'autre. «Je suis très surpris», a rétorqué Jérôme Kerviel, glissant dans sa réponse un «c'est évident» qui a agacé le président. Comme la veille, l'audience de ce jeudi étudie les limites supposées assignées aux traders pour leurs prises de positions sur les marchés financiers, et leurs dépassements. France : Échanges électriques au procès Kerviel.

L'ex-trader agace le président et les avocats de la Société générale se montrent nerveux.

France : Échanges électriques au procès Kerviel

Les premiers témoins entendus au procès de Jérôme Kerviel se montrent globalement défavorables à l'ancien trader. Pourtant, les trois avocats de la Société générale semblent nerveux. Mes Veil, Reinhart et Martineau ne tiennent pas en place. Tantôt ils virevoltent, puis se serrent, comme des hirondelles sur un fil électrique, tout près des deux représentants du ministère public.

Résultat : un effet de masse du côté de l'accusation, qui accentue la solitude du prévenu, assis sur une chaise - ce qui n'est sans doute pas pour déplaire à ses conseils. Voici justement un témoin qui a tout pour leur plaire : S. Me Metzner asticote ce salarié modèle : «Si vous disiez le moindre mal de la Société générale, retrouveriez-vous votre fauteuil demain ?» Le témoin, catégorique : «Oui.» L'avocat, farceur : «Essayez…» Glapissements de Mes Martineau et Veil : «M. La représentation reprend vendredi matin. Kerviel accuse sa hiérarchie. Les cinq principaux points de l'acte d'accusation. Procès Kerviel: un témoin qui charge l. Quatrième journée du procès Kerviel, et déjà, la version de la Société générale quant à la responsabilité unique de son ancien trader montre ses limites.

Procès Kerviel: un témoin qui charge l

Du moins quand elle est analysée par un observateur averti, mais qui n'a plus de lien avec la banque. Ce matin était entendu un témoin, ancien chef du service dans lequel a ensuite travaillé Jérôme Kerviel. Agé de 35 ans, Benoît Taillieu est aujourd'hui retiré du monde de la finance (il est patron d'une entreprise de bâtiment, spécialisée dans la rénovation d'intérieur), et, même s'il est en conflit aux Prud'hommes avec son ancien employeur, il affirme que sa parole est « libre » (à l'inverse du témoin entendu jeudi, qui travaille toujours à la banque). Même si Taillieu n'a pas vécu les moments où Kerviel a dérapé (il était déjà parti), son analyse des faits est claire: « la hiérarchie ne pouvait pas ignorer totalement les agissements de Jérôme Kerviel ».

Taillieu parle en effet d'un monde qu'il a connaît. . - non. L'avocat de Kerviel se fait fort de faire "exploser le dossier" Les témoins au coeur du procès Kerviel - Finance et Marchés - Ac. Jérôme Kerviel, un "criminel" pour un dirigeant de la SocGen - Y. TÉMOIGNAGES : PROCÈS - Kerviel, homme "normal" ou "tricheur malh. Jérôme Kerviel : "normal" ou "criminel" ? - Finance et Marchés - Sociétés : Guéguerre de graphiques au procès Kerviel. Pour montrer la réalité de la trésorerie de l'ex-trader, les avocats de la Société Générale et ceux de Jérôme Kerviel ont recours à des courbes et des histogrammes qui aboutissent plutôt à semer la confusion.

Sociétés : Guéguerre de graphiques au procès Kerviel

Quoi de mieux qu'un joli graphique pour mettre à la portée de tous une assertion complexe en matière financière? Rien. Kerviel, les mots pour ne pas dire - Chroniques judiciaires - Bl. Jérôme Kerviel a parfaitement intégré les consignes de son ancien employeur, la Société Générale: "Utiliser la complexité technique" pour noyer l'interlocuteur dès que l'on est mis en difficulté.

Kerviel, les mots pour ne pas dire - Chroniques judiciaires - Bl

Au septième jour d'audience, il en maîtrise parfaitement l'art. Plus le procès avance et plus on est frappé par cela: Jérôme Kerviel est un pur produit du système qu'il dénonce. Sa position de prévenu ne l'a en rien défait des tics et des comportements du monde des traders. Ne seraient les 4,9 milliards de pertes de la SocGen qui en font des ennemis irréductibles, il y a bien plus de proximité d'attitude entre lui et la représentante de la partie civile, Claire Dumas, qu'avec quiconque dans la salle. Mêmes certitudes, même dureté et mêmes efforts pour tenter de les brider. Kerviel coupable, la Société Générale responsable (MàJ) Il y a un biais inévitable dans le procès qui oppose la Société Générale à son ancien trader, Jérôme Kerviel, devant la 11e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris. Le prévenu a reconnu les faits. Jean-Michel Aldebert, vice-procureur, a voulu mettre d'énormes points sur les «i» avec le prévenu.

Il commence par fixer les règles du jeu, lassé des doubles négations: publicité Jean-Michel Aldebert: Répondez-nous par oui ou par non. L'essentiel a été dit des deux côtés.