background preloader

L'estime de soi ; passeport pour une vie satisfaisante

L'estime de soi ; passeport pour une vie satisfaisante
L’estime de soi : passeport pour une vie satisfaisante Par Marie Bérubé, M.Ps. Il faut remonter très loin dans notre histoire personnelle pour retracer les bases de l’estime de soi. L’estime de soi est un des facteurs les plus pointés du doigt, en psychologie, en ce qui a trait à l’épanouissement d’un individu et la plupart des problèmes de santé mentale sont plus ou moins liés à une perte ou à une absence d’estime de soi. Nous essaierons, tout au long de cet article, de prendre conscience des différentes sources d’estime de soi dans notre vie personnelle, de répertorier différents moyens pour gérer notre vie et améliorer le sentiment de notre valeur, et de nous motiver à les appliquer activement dans notre vie. L’estime de soi L’estime de soi est un besoin d’ordre supérieur, tout comme s’épanouir, s’actualiser. Estime de soi et identité Soulignons tout d’abord le lien entre l’identité et l’estime de soi. Les sources de l'estime de soi L’estime de soi vient de plusieurs sources. Notes Related:  développement personnelCoaching Développement perso

S'entraîner à l'estime de soi: mission possible La plupart des problèmes de santé mentale, et beaucoup de problèmes physiques, sont reliés d’une façon ou d’une autre au manque d’estime de soi, à la mésestime de soi. En effet, le peu de considération pour soi-même peut nous amener à aller au-delà de nos limites, à mal gérer notre temps, à faire de mauvais choix et nous précipiter, à moyen terme, dans la dépression, le burn-out et le stress. La richesse ou la pauvreté de nos choix, que ce soit dans le domaine du travail, de la vie de couple ou familiale ou des relations interpersonnelles, est fréquemment le reflet de notre estime pour nous-même. À long terme, l’effet de choix malheureux peut être dévastateur. À moins d’en devenir conscient et d’agir, c’est-à-dire de nous exercer à un changement d’attitude, les conséquences d’un manque d’estime de soi peuvent modifier négativement le cours de notre vie et, ultimement, nous risquons de transmettre les racines de ce mal à la génération suivante. Les côtés plus sombres de l’éducation

Déterminer s’il est temps de changer de métier (3): les relations pourries Sylvaine Pascual – Publié dans: Vie professionnelle / Reconversion / Compétences relationnelles Les mésententes et incompatibilités relationnelles sont un déclencheur fréquent d’envie de changer de métier. Mais l’association entre ambiance détestable dans le job actuel et dans le métier en général est parfois un peu trop rapide. Souvent, une atmosphère pénible dans les relations de travail n’est pas tant liée au métier, qu’à un environnement et à la façon dont les rôles relationnels se jouent dans celui-ci. Le risque est alors d’emmener ces rôles avec soi… dans son nouveau métier. Selon Focus RH, 75% des cadres estiment que les relations professionnelles se sont dégradées et génèrent un sentiment de stress. Se méfier d’autrui, de ses agissements potentiels, ses possibles rétentions d’information et autres coups bas. La zone relationnelle aveugle: Pierre, ancien contrôlleur de gestion exaspéré des égos surdimensionnés de ses N+1 et N+2. Voir aussi Le job idéal, une réalité à inventer

Développement personnel Savoir gérer son temps, être créatif, se comporter en leader, avoir confiance en soi... Le développement personnel est le domaine de formation qui entend améliorer ces compétences utiles en toutes circonstances. Le développement personnel se situe au carrefour de nombreuses disciplines. Globalement, on constate depuis quelques années un basculement du "tout psychologique" vers le domaine des neurosciences. Les recherches récentes permettent de repérer les fondements neurobiologiques de certaines de nos aptitudes, telles que l'attention et l'intuition, par exemple. Encore faut-il pour qu'elles s'épanouissent disposer d'un environnement favorable. Nos activités numériques ont un impact sur notre perception de nous-mêmes. Illustration : C Jones, Shutterstock.com Ne craignons pas de remettre à demain ! 9 novembre 2013 Ayant une très mauvaise réputation, la procrastination a pourtant des effets positifs sur la personne. Quand la confiance en soi se transforme en narcissisme 12 novembre 2013

L'estime de soi Caractéristiques d'une faible estime de soi L'élève : - a une mauvaise opinion de lui-même, d'elle-même et de ses aptitudes; il ou elle craint d'exprimer ses opinions. - ne réussit pas bien à l'école; il ou elle se croit incapable de mener à bien ses travaux, peu importe son habileté réelle. Ce qui nuit à l'estime de soi : - Une pauvre estime de soi des parents ou des enseignants Comment favoriser l'estime de soi - Être présent de façon chaleureuse auprès de l'enfant Dans vos relations avec les élèves, il est essentiel de posséder un bon sens de l'humour, ainsi que d'être capable de rire de vous-même et de voir les drôleries de certaines situations de tous les jours. Comment bâtir l'estime de soi chez les élèves I - Remettre à chaque élève un sac de papier brun. Demandez-leur d' imprimer leur nom au centre du sac et de décorer autour de leur nom. Sur le babillard, affichez : "Nos compliments à une personne très spéciale". Placer les compliments dans le sac de l'élève.

Améliorer son estime de soi grâce un simple miroir Si vous n'êtes pas très bien dans votre peau en ce moment alors ce qui suit devrait vous intéresser. Sans une bonne estime de soi, il est en effet difficile d'être bien avec soi-même et encore plus avec les personnes qui nous entourent, à commencer par celles qui compte le plus pour nous (notre famille et/ou nos amis). Dans la vidéo que je partage avec vous aujourd'hui, Louis Yagera nous présente une technique simple et efficace pour améliorer son estime de soi. Pour se faire, vous n'aurez besoin que d'un simple miroir. Si vous avez vu le dessin animé de Walt Disney "Blanche Neige et les sept nains", vous entretenez peut-être une mauvaise relation avec cet accessoire, ce que je peux tout à fait comprendre. Dans la vidéo ci-dessous Louis Yagera dévoile une technique qui fera de votre miroir un accessoire beaucoup plus agréable à utiliser.

Dossier – Gestion des émotions La qualité de vie d’une personne est directement reliée à sa santé émotionnelle. Méthode par le revécu sensoriel, pour en finir avec vos peurs, vos angoisses, vos phobies, … Emotions gênantes, perturbatrices et bloquantes Les Peurs – Vous avez peur : du noir du vide de la vitesse de l’enfermement de l’ascenseur des transports en commun des animaux non féroces de sortir de chez vous des repas de famille de mourir de perdre votre contrôle de devenir violent des autres de la foule de parler en public etc Les Sentiments – Vous vous sentez : incompétent insatisfait illégitime dépressif aigri irrité agacé rejeté incompris coupable vexé humilié exaspéré bafoué agressé etc Toutes ces émotions sont énergivores : tensions musculaires – difficulté à se concentrer …Toutes ces émotions indésirables peuvent être désactivées Différents types de stimulis émotionnels Les parties de votre cerveau qui interviennent dans la gestion des émotions Les différentes étapes dans la gestion des émotions L’Amnésie L’ E .

Vol d'estime de soi Estime de soi et confiance en soi Destination confiance en soi ! Je vous rappelle que la confiance en soi concerne mon évaluation de combien je me considère CAPABLE. Pour en arriver à cette évaluation, il est nécessaire de faire l’expérience de ma capacité. Il est très possible que je ne sois réellement pas capable d’affronter certaines situations. Pour en venir à m’évaluer capable, je dois alors m’entraîner pour développer ma capacité et ensuite, en faire l’expérience pour la constater. Que je ne me sente pas en sécurité de faire quelque chose de nouveau, c’est tout-à-fait normal et sain… même chez un adulte mature et intelligent ! Donc, • La capacité vient avec l’entraînement. • Le sentiment de sécurité vient avec l’expérience. Si vous désirez prendre cette destination, vous pouvez consulter « La confiance en soi », où Jean Garneau présente une route pour s’y rendre ! Destination estime de soi ! Pour en arriver à se considérer VALABLE, il est nécessaire d’adopter certaines façons d’être.

Le cycle du changement de Hudson Le changement : processus permanent à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur de nous. Frederic Hudson, coach et professeur à l’université de Columbia propose de voir notre vie comme une succession de cycles constitués chacun de 4 phases : un lancement, une désynchronisation, un désengagement puis un renouveau. Connaître ce modèle permet de mieux comprendre ce que nous vivons dans nos transitions personnelles et professionnelles. Un chapitre de vie professionnelle peut être une projet, une mission, un job etc. Dans notre expérience du changement, Frederic Hudson décrit les 4 phases suivantes, qui se succèdent avec des allers-retours possibles. Phase 1 – Alignement – « C’est parti ! C’est la phase de lancement, une phase dynamique de construction. Dans cette phase 1 nous vivons la plupart du temps une expérience positive : congruence, facilité, énergie, joie, satisfaction, motivation. Exemple : Phase 2 – Désynchronisation – « Ce n’est plus ça ! Phase 3 – Désengagement – « Cocooning »

Comment avoir confiance en soi La confiance en soi, c'est la capacité à relever des défis, à se projeter, à aller au bout de ses rêves. En manquer, c'est vivre avec la sensation d'être brimé, ligoté, entravé. L'individu est écartelé entre plusieurs morceaux de lui-même : l'un qui veut, l'autre qui n'ose pas, un autre qui sabote... Dès lors, il s'agit de retrouver un sentiment d'unité et d'harmonie. Exercices pour y parvenir. Exercice n°1. Remémorez-vous un état de confiance maximum, dans une tâche passée, et connectez à cette sensation de puissance déjà vécue un geste facile à rééditer : claquement de doigt, main ramassant les cheveux etc. Résultat : une sécurité intérieure immédiatement retrouvée dans la difficulté >> Lire aussi : Cinq questions décalées à (se) poser pour connaître ses points forts Exercice n°2. Traitez-vous avec bienveillance. Résultat : la restauration de son image, en dissociant ce qu'on pense de soi en négatif et la réalité. Exercice n°3. Exercice n°4.

estime-de-soi chez l'ado

Related: