background preloader

Le mot “autrice“ vous choque-t-il

Le mot “autrice“ vous choque-t-il
S’il vous est arrivé de pousser un cri d’horreur en entendant le mot autrice (pour auteure) et de pester contre cette sale manie qu’ont adopté les Présidents de dire, en préambule de leurs discours, «Français, Françaises», lisez ce qui suit. Pourquoi le mot queue est-il féminin et le mot vagin masculin ? C’est l’arbitraire de la langue. Au XVIIe siècle, des puristes décident de faire rentrer les mots de force dans des cases sexuées. Ils veulent faire régner l’ordre. Mieux : puisque la nature, disent-ils, pose la supériorité du mâle sur la femelle, ils décident que certains mots –qui jusqu’ici se conjuguaient au féminin– resteront l’apanage exclusif du sexe fort. Couramment utilisé au XVIe siècle, le mot autrice vient du latin auctor-auctrix, «matrice naturelle des doublets auteur/autrice et acteur/actrice». Tomber en quenouille Faire disparaître le féminin des métiers savants Certains métiers qui, jusqu’ici, étaient déclinés au féminin (2) se voient systématiquement «neutralisés».

http://sexes.blogs.liberation.fr/2015/05/31/le-mot-autrice-vous-choque-t-il/

Related:  Féminismes.Comment lutter ?Baby feminism!Féministe ou Être ou ne pas être !

Le «dad bod», et ta mère? Vous croyez que le phénomène du «dad bod» est sexiste? C'est pire. Au début, j'ai cru à une blague, ou tout du moins, au résultat d'une obscure étude menée par une non moins obscure université anglo-saxonne et qui aurait conclu, grosso modo, que les femmes considèrent que les bourrelets masculins, c'est sexy. Règle de proximité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La règle de proximité (ou règle de voisinage) consiste à accorder le genre et le nombre de l'adjectif avec celui du plus proche des noms qu'il qualifie, et le verbe avec le plus proche de ses sujets. En vertu de cette règle, contrairement à l'usage actuel, le féminin et le singulier peuvent donc l'emporter sur le masculin et le pluriel. Elle se rencontre en grec ancien et en latin, de même qu'en ancien français. En français elle ne sort complètement de l'usage qu'au XVIIIe siècle, où le masculin s'impose dans l'accord du genre ; elle fournit aujourd’hui la matière de propositions de réforme de l’accord de l'adjectif pour ceux qui y voient un outil de promotion de l'égalité entre femmes et hommes. En grec ancien et en latin[modifier | modifier le code]

Les 8 choses qu'on entend forcément lors d'un débat féministe Cet article est (très) librement adapté inspiré de l’article de Cracked : 8 Things Some A$$#ole Says in Every Debate About Sexism. J’ai féminisé/masculinisé volontairement les rôles, par pure provocation gratuite, car je suis un instrument du démon. #8 Le « Duh-DoS » Il y a cinquante ans, 1969 : Monique Wittig, écrivain et lesbienne révolutionnaire (1935–2003) Théoricienne littéraire, traductrice, écrivaine, pionnière du Mouvement de Libération des Femmes, si la pensée de Monique Wittig irrigue encore les combats féministes d’aujourd’hui : une langue patriarcale, les carcans de genre qui "assignent" à des rôles dans la société comme dans l’intimité, elle n’est que rarement nommée. Dès son premier roman L’Opoponax, qui reçoit le prix Médicis en 1964, elle travaillera sur la langue, sur les pronoms. La révolution, pour elle, passe par l’épistémè : il faut "dérober au masculin l’universalité".

Qu'est-ce que l’afro-féminisme ? Féminisme égalitariste, matérialiste, ou postmoderne… A l’heure où les courants féministes fleurissent, l’un d’eux reste encore peu connu en France. Son nom ? L’afro-féminisme. Ce courant part d’un constat simple : les femmes noires sont à l’intersection de deux grandes oppressions : le racisme et le sexisme. « Iel » ou « Ol », le pronom personnel neutre français en construction Étiquettes : genre, iel, neutre, ol, trans En quelques décennies, les femmes (et les minorités de genre et de sexe) sont parvenues à établir une certaine équité dans la société. Ainsi elles ont obtenu les mêmes droits et sont théoriquement vouées à des futurs individuels aussi grandioses (ou tristes) que ceux des hommes. Cependant les stéréotypes et rôles genrés avec lesquels les enfants sont éduqués font barrière à une réelle égalité des chances.

Le Seum Collectif [Ce texte contient des descriptions de viol. Nous avons choisi de présenter deux textes qui montrent le débat actuellement en cours, au sein du Seum des meufs, sur la question du sexe hétéro ] C’est une réalité pour les femmes que d’avoir à composer sans cesse avec le sexe forcé au cours d’une vie normale. Fem & Pouvoir. Je suis pas fan des étiquettes, des petits mots qu’on s’appose sur la peau pour se réduire. Mais je suis gouine et plutôt féminine. C’est-à-dire que je suis à l’intersection de la lesbophobie et du sexisme. Avec d’autres, on appelle ça la femphobie. Au départ, il y a la silenciation, le refus d’entendre et le refus de croire.

La grossophobie m’agresse (plus que l’incitation à l’anorexie) Au petit matin, sur une radio que j'ai moins l'habitude d'écouter mais vers laquelle la grève à Radio France m'a portée, la mère d'une ex-mannequin s'exprime sur le "délit d'incitation à l'anorexie" que le Sénat a inséré dans la future loi de santé. Le témoignage est vibrant. C'est celui d'un-e parent-e qui a assisté, désarmé-e, à la plongée de son enfant dans les abysses de la maigreur maladive, parce que le métier qu'elle exerçait, et dans lequel apparemment elle "excellait", exige une compétence inhumaine, celle de réduire son corps à l'état le plus minimal, de le soumettre à un amincissement interminable et dangereux pour sa santé, possiblement fatal pour sa vie. Le témoignage est poignant, mais il est dérangeant aussi, quand la discussion arrive aux solutions pour éviter que des jeunes femmes s'affament pour faire métier d'incarnation de la beauté et que d'autres se rendent malades à leur tour pour leur ressembler.

Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin! Le long effort des grammairiens et des académiciens pour masculiniser le français a suscité de vives résistances chez celles et ceux qui, longtemps, ont parlé et écrit cette langue sans appliquer des règles contraires à sa logique. La domination du genre masculin sur le genre féminin initiée au XVIIe siècle ne s’est en effet imposée qu’à la fin du XIXe avec l’instruction obligatoire. Depuis, des générations d’écolières et d’écoliers répètent inlassablement que « le masculin l’emporte sur le féminin », se préparant ainsi à occuper des places différentes et hiérarchisées dans la société. Ce livre retrace l’histoire d’une entreprise à la misogynie affirmée ou honteuse, selon les époques. La place des femmes dans la BD : pour en finir avec le syndrome de la Schtroumpfette Un an après la polémique qui a secoué le Festival de la bande dessinée d'Angoulême, Konbini s'est rendu à la Mecque de la BD pour interroger les auteurs : quelle est la place des femmes dans le neuvième art ? Culottées de Pénélope Bagieu a beau être une œuvre féministe, cela n'en reste pas moins un plaisir de la lire, qu'on soit une femme ou un homme. (© Manuel Braun) Retour sur un fiasco. Le 5 janvier 2016, le jury du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême (FIBD) dévoile sa liste tant attendue de trente noms d'auteurs, tous en lice pour le Grand Prix. Pas glop, pas une seule femme n'y figure. Alors que le Collectif des créatrices de bandes dessinées contre le sexisme s'indigne et appelle au boycott, ce mini-scandale qui secoue le FIBD va résonner jusqu'en dehors des frontières du royaume du neuvième art – d'habitude si peu habitué à l'attention des médias.

Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier J’aimerais préciser quelque chose. Quand Mar_Lard a publié son article sur Joystick en août dernier sur ce blog, nous avons décidé de publier tous les commentaires afin que tout le monde puisse se rendre compte de la violence des réactions. Je suggère à ceux qui voudraient réitérer ce genre d’exploits (histoire de contribuer à la démonstration de Mar_Lard, merci les mecs) de lire la charte de modération désormais en vigueur sur ce blog au lieu de perdre leur temps. [EDIT] Devant le nombre de confusions, 2ème précision: ce blog appartient à AC Husson mais l’auteure de cette contribution est Mar_Lard.

En finir avec le fardeau de la responsabilité, ou le féminisme domestique. Il semble que les grands esprits se rencontrent, puisque je lis à l’instant ceci alors que je ruminais un billet sur un sujet similaire. Pour ceux et celles qui ne voudraient pas tout lire, Denis Colombi y aborde ce que Jean-Claude Kauffman appelle la « stratégie du mauvais élève« , souvent mise en place par les hommes pour éviter d’accomplir certaines tâches ménagères, qui consiste à mal faire les choses pour en être dispensé. Exemple : Monsieur est sommé de passer la serpillère, mais oublie les coins des pièces et les dessous de tapis, si bien que Madame décide de ne plus le laisser toucher un balai-brosse à l’avenir, puisqu’il faudra de toute façon qu’elle repasse derrière lui pour que tout soit impeccable. Mission réussie pour Monsieur. Cet exemple est caricatural (je connais des hommes qui passent très bien la serpillère), mais, au sein des couples, j’ai souvent constaté des cas similaires. Je pourrais citer des dizaines d’exemples, émanant de couples de toutes les générations.

Related: