background preloader

Paratransgenese pour lutter contre le paludisme

Facebook Twitter

INFOGM 28/07/20 Paludisme : des champignons OGM pour tuer les moustiques ? Des chercheurs ont modifié génétiquement un champignon [2], Metarhizium pingshaense, en ajoutant un transgène issu d’une araignée australienne Hadronyche versuta (laquelle produit une neurotoxine appelée ω/κ-hexatoxin-Hv1a2, connue sous le nom de Hybrid [3]).

INFOGM 28/07/20 Paludisme : des champignons OGM pour tuer les moustiques ?

Cette toxine et certaines souches de ce champignon sont naturellement létaux pour de nombreux insectes dont certaines espèces de moustiques, les Anopheles. Ainsi, en Tanzanie, des spores de Metarhizium (non GM) ont été disséminées à l’intérieur des maisons et cette action « a réduit le nombre de piqûres infectieuses, mais la protection complète a été empêchée par la faible virulence de l’agent pathogène (...) et sa faible persistance », écrivent les auteurs de l’article de Science. BMC Biol. 2019; 17: 26. Modelling the potential of genetic control of malaria mosquitoes at national scale.

FRANCE INTER 09/03/18 L EDITO CARRE - Des moustiques OGM pour éradiquer le paludisme ? Avec 1 million de victimes par an, selon l'estimation de l'Organisation mondiale de la santé, ce fléau mondial suscite de nombreuses recherches.

FRANCE INTER 09/03/18 L EDITO CARRE - Des moustiques OGM pour éradiquer le paludisme ?

Parmi elles, les moustiques génétiquement modifiés. C'est une idée qui fait son chemin... Il faut dire qu'avec 1 million de victimes par an le paludisme est un fléau mondial. 40% de la population est exposée au parasite transmis par les moustiques. ACBIO_ORG_ZA - AVRIL 2019 - Echec de la dissémination des moustiques génétiquement modifiés d'OXITEC dans le monde: Mises en garde à destination de l'Afrique et du projet Target Malaria. Mrs ska VIA YOUTUBE 06/10/17 PSW 2378 The Mosquito, Synthetic Biology, CRISPR, and Malaria. AFP 22/10/18 Burkina: controverse autour de moustiques OGM contre le paludisme. NATURE 08/10/18 Blood meal-induced inhibition of vector-borne disease by transgenic microbiota.

Références PARASITES & VECTORS

Mathematical Biosciences Volume 277, July 2016 Evaluating the usefulness of paratransgenesis for malaria control. Références PLOS. Références PNAS. BBC 10/06/14 GM lab mosquitoes may aid malaria fight. 10 June 2014Last updated at 12:38 ET By Jonathan Webb Science reporter, BBC News It's raining men, in a bad way - an altered gene that chops up the X chromosome during sperm production meant that 95% of mosquito progeny were male Scientists have created mosquitoes that produce 95% male offspring, with the aim of helping control malaria.

BBC 10/06/14 GM lab mosquitoes may aid malaria fight

Flooding cages of normal mosquitoes with the new strain caused a shortage of females and a population crash. The system works by shredding the X chromosome during sperm production, leaving very few X-carrying sperm to produce female embryos. In the wild it could slash numbers of malaria-spreading mosquitoes, reports the journal Nature Communications. Although probably several years away from field trials, other researchers say this marks an important step forward in the effort to produce a genetic control strategy. Malaria is transmitted exclusively by mosquitoes. Breaking the cycle "It can be a self-sustaining effect," said Dr Windbichler.

“Start Quote. NEW INSIGHTS INTO MALARIA VECTORS 24/07/13 Transgenic Mosquitoes for Malaria Control: From the Bench to the Public Opinion Surve.

Références universitaires

JT FRANCE 2 20/03/07 un moustique transgénique contre le palu. SLATE 01/10/09 Un moustique génétiquement modifié contre le paludismeSaura-t-on bientôt transformer ce redoutable ennemi en un p. Le paludisme est l'un des principaux fléaux planétaires.

SLATE 01/10/09 Un moustique génétiquement modifié contre le paludismeSaura-t-on bientôt transformer ce redoutable ennemi en un p

Il affecte plus particulièrement l'Afrique sub-saharinne et provoque au moins un million de morts prématurées (et 250 millions d'infections) par an et d'incalculables conséquences médicales, sociales et aussi économiques dans les pays les plus touchés qui sont souvent impuissants à combattre la maladie. Depuis des décennies tout ou presque a été tenté pour rompre la chaîne parasite -> un moustique-vecteur -> un humain récepteur via la piqûre sanguine du moustique infecté: élaborer des parades vaccinales contre le parasite (pour l'heure sans succès probants), détruire au mieux le moustique-vecteur (au risque de subir les foudres de défenseurs de l'environnement). On a aussi cherché (avec des succès statistiquement démontrés) que l'on pouvait défendre les personnes exposées en les protégeant (via des moustiquaires imprégnées de produits chimiques) de l'action des moustiques, une solution souvent économiquement inaccessible. publicité.

AMBASSADE DE FRANCE AU ROYAUME UNI - 2006 - Lutte contre le paludisme : vers la création de moustiques génétiquement modifiés ? Les résultats préliminaires, annoncés par une équipe scientifique de l’Université de Keele concernant le cycle du parasite responsable du paludisme, indiquent qu’il pourrait être possible de bloquer ce cycle en empêchant la maturation du parasite chez le moustique.

AMBASSADE DE FRANCE AU ROYAUME UNI - 2006 - Lutte contre le paludisme : vers la création de moustiques génétiquement modifiés ?

L’approche innovante de cette équipe, basée à l’Institute for Science and Technology in Medicine, repose sur des méthodes d’ingénierie génétique et pourrait exploiter au maximum les maillons faibles de ce cycle. En concentrant leurs efforts sur la relation complexe existant entre le parasite et le moustique, les chercheurs de cette équipe, dirigée par le professeur Eggleston, ont découvert chez ce dernier plusieurs points d’entrée potentiels de blocage du cycle : la majorité des parasites contenus dans les cellules sanguines humaines ingérées par le moustique au cours de son repas est détruite dans le système digestif de celui-ci dans les 24 h suivant ingestion. Source photo : www.nathalie-constantin.com/... LE MONDE DIPLOMATIQUE - JUILLET 2006 - Des moustiques transgéniques peuvent-ils vaincre le paludisme ? Une nouvelle arme fera peut-être partie, dans les prochaines années, de l’arsenal de lutte contre le paludisme : les moustiques génétiquement modifiés.

LE MONDE DIPLOMATIQUE - JUILLET 2006 - Des moustiques transgéniques peuvent-ils vaincre le paludisme ?

Mais pourront-ils réellement détruire le paludisme... ou ne seront-ils que des outils de distraction de laboratoire ? L’enjeu est d’importance. Près de 10 % de la population mondiale souffrent du paludisme, et l’on estime que cette maladie tue entre un et trois millions de personnes chaque année. CNRS 04/02/11 Découverte d'un nouveau groupe de moustiques capable de transmettre fortement le paludisme. Jusqu'à présent, les études de terrain visant à étudier l'aptitude des moustiques Anopheles gambiae à transmettre le paludisme avaient été entreprises en suivant l'hypothèse que les hommes se font principalement piquer la nuit, en zones domestiques, au sein des habitations.

CNRS 04/02/11 Découverte d'un nouveau groupe de moustiques capable de transmettre fortement le paludisme

Pour induire un biais minimal dans la collecte des insectes vecteurs, celle-ci était donc réalisée dans les villages, à l'intérieur même des maisons. Des chercheurs de l'unité de Génétique et génomique des insectes vecteurs (Institut Pasteur/CNRS URA 3012) ont, eux, choisi de prendre le contre-pied de cette hypothèse. En collaboration avec le Centre National de Recherche et de Formation sur le Paludisme (Ouagadougou, Burkina Faso), l'Université du Minnesota (Etats-Unis) et l'Université Harvard (Etats-Unis), ils ont considéré que les moustiques collectés ne représentaient qu'une partie de l'ensemble des populations d'A. gambiae.

. © Institut Pasteur Le moustique Anopheles gambiae, principal vecteur du paludisme. HARDYDIAGNOSTICS - To conquer malaria… Genetically Modified mosquitoes. ACTUALITES NEWS 09/08/11 Des moustiques stériles pour éradiquer la malaria. Relâcher dans la nature des moustiques mâles génétiquement modifiés afin d’être stérilisés pourrait aider à l’avenir à prévenir la transmission de la malaria et réduire la probabilité de grandes épidémies de cette maladie mortelle, d’après ce qu’ont déclaré des scientifiques britanniques lundi.

ACTUALITES NEWS 09/08/11 Des moustiques stériles pour éradiquer la malaria

Les chercheurs de l’Imperial College London ont stérilisé des moustiques mâles en les modifiant génétiquement pour neutraliser un gène nécessaire pour la production de sperme. Dans le cadre d'une étude consistant à voir comment ces moustiques se comporteraient pour tenter de se reproduire, les chercheurs ont découvert que les moustiques femelles ne pouvaient pas déterminer si les mâles avec lesquels elles s’accouplent sont fertiles ou stériles. Les chercheurs ont déclaré que leur étude suggérait qu’à l’avenir, il pourrait être possible de contrôler la taille de la population de moustique vecteur de la malaria en introduisant un changement génétique rendant les mâles stériles.

Science 25/02/11 Development of Transgenic Fungi That Kill Human Malaria Parasites in Mosquitoes. Future Microbiol. 2011 Aug;6(8):851-3. doi: 10.2217/FMB.11.71. Using infections to fight infections: paratransgenic fungi can bl. JAMA 17/08/11 Biosafety Concerns Involving Genetically Modified Mosquitoes to Combat Malaria and Dengue in Developing Countries. AFP 24/03/10 Un moustique transgénique pour vacciner contre le paludisme. BE Brésil 151 >> 13/05/2014 Recherche médicale - Un parasite transgénique du paludisme pour la mise au point de nouveaux médicaments.

Recherche médicaleUn parasite transgénique du paludisme pour la mise au point de nouveaux médicaments Des chercheurs de l'Instituto de Biociências de l'Université de Sao Paulo (IB-USP) ont mis au point une version transgénique du parasite à l'origine de la forme la plus agressive de paludisme, le Plasmodium falciparum.

BE Brésil 151 >> 13/05/2014 Recherche médicale - Un parasite transgénique du paludisme pour la mise au point de nouveaux médicaments

Ce parasite transgénique pourra être utile dans la recherche de nouveaux médicaments contre la maladie. Les résultats de cette recherche, menée lors de la thèse de doctorat de Lucas Borges Pereira et appuyée par la FAPESP, ont été présentés le 15 avril lors du workshop "At the Interface between Physics and Biology" dans les locaux de la FAPESP à Sao Paulo. Les chercheurs ont inséré dans le code génétique du parasite un gène codifiant un marqueur du calcium appelé GcaMP3 et formé par la fusion du gène de la protéine fluorescente verte (GFP en anglais) avec le gène de la protéine calmoduline (ayant la capacité de se lier au calcium) et le peptide M13.