background preloader

Féminismes.

Facebook Twitter

Éducation à la sexualité. Vous sont présentées ici des ressources permettant de réaliser un enseignement plus inclusif, moins normatif, davantage humaniste, – soit parce qu'elles participent à déconstruire des représentations discriminantes (racisme, sexisme, homophobie, validisme, etc.),– soit parce qu'elles permettent de présenter aux élèves des ressources variées quant à leurs auteur-es et leur sujet : c'est-à-dire que ce ne sont pas uniquement des documents réalisés par, et centrés sur, des « hommes » « blancs » (voir FAQ) « hétérosexuels » « valides »...

Éducation à la sexualité

Pour toutes remarques sur un document, pour partager ici un document que vous avez créé, nous signaler la source d'une ressource que vous avez repérée, ou encore nous préciser quels seraient vos besoins : n'hésitez pas à nous contacter – Brochure « Prévention des violences sexuelles envers les enfants » – Thème abordé : Prévention des violences sexuelles envers les enfants. Partie 1. Pourquoi en parler aux enfants / Comment leur en parler ? Faits en un coup d’œil : statistiques sur la violence à l’égard des femmes. D'après les données nationales disponibles, 15 à 76 % de femmes sont la cible de violence physique et/ou sexuelle au cours de leur vie.

Faits en un coup d’œil : statistiques sur la violence à l’égard des femmes

La majorité de ces violences se produisent au sein des relations intimes et nombre de femmes (entre 9 et 70 %) signalent leur mari ou leur partenaire comme en étant l’auteur. À travers les 28 États de l'Union européenne, un peu plus d'un sur cinq femmes a subi des violences physiques et / ou sexuelles de la part d'un partenaire (Agence européenne des droits fondamentaux, 2014).

Défendre les droits vestimentaires des femmes, quels qu'ils soient, pour défe... Dans son livre "Le harem et l'occident", la sociologue Fatima Mernissi soulignait, que, si pour elle, les femmes orientales subissent un enfermement spatial (image du harem), les femmes occidentales subissent l'enfermement dans une image, "le harem de la taille 38".

Défendre les droits vestimentaires des femmes, quels qu'ils soient, pour défe...

Mernissi montrait ainsi les pressions insidieuses mais fortes, certes non inscrites dans la loi mais bien présentes, qui conduisent les femmes vivant en Occident, à adopter, à grands coups d'injonctions et de souffrances, un corps conforme aux canons de beauté. Il n'existe pas de loi visant directement le vêtement féminin non religieux en France. Il existe des lois sur le voile - loi de 2004 - des lois sur la burqa qui sont des vêtements portés exclusivement par les femmes. Dans son livre Mythologies du vivre-femme, Corinne Mencé-Caster souligne qu'il n'y a pas une seule construction de la féminité et de la masculinité.

La grossophobie m’agresse (plus que l’incitation à l’anorexie) Au petit matin, sur une radio que j'ai moins l'habitude d'écouter mais vers laquelle la grève à Radio France m'a portée, la mère d'une ex-mannequin s'exprime sur le "délit d'incitation à l'anorexie" que le Sénat a inséré dans la future loi de santé.

La grossophobie m’agresse (plus que l’incitation à l’anorexie)

Le témoignage est vibrant. Le «dad bod», et ta mère? Privilèges masculins. À propos de l'humour. Pour les hommes pro-féministes. Notes pour une théorie du Manarchiste – Féministes pour la Justice Climatique. Ce texte est la traduction d’un article paru en janvier dernier dans Strike Magazine.

Notes pour une théorie du Manarchiste – Féministes pour la Justice Climatique

Des babillages — ‘Personal is political’ : psychanalyse d’un... La culture du viol. On m'a récemment mailée pour me demander ce qu'était exactement la culture du viol.

La culture du viol

Même si j'ai déjà beaucoup écrit sur le sujet, je me suis dit qu'il n'était pas inutile de faire un nouvel article en tentant de formuler au mieux et le plus précisément possible. Beaucoup de gens qui entendent pour la première fois, l'expression "culture du viol" sont choqués pour 4 raisons : - Le mot culture est pour eux associé à des choses extrêmement positives ce que n'est évidemment pas le viol ; on pense par exemple au "ministère de la culture". Quelques chiffres : Selon l’enquête Contexte de la sexualité en France (CSF) réalisée par l’Inserm et l’Ined en 2006 à l’initiative de l’ANRS, 16 % des femmes et 5 % des hommes déclarent avoir subi des rapports sexuels forcés ou des tentatives de rapports forcés au cours de leur vie.

Selon les enquêtes Cadre de vie et sécurité (Insee-ONDRP) 2010, 2011 et 2012, 83 000 femmes et 13 000 hommes ont été victimes de viol ou de tentatives de viol. Déconstructions des clichés les plus courants au sujet du féminisme.

Harcèlement de rue.

En finir avec le fardeau de la responsabilité, ou le féminisme domestique. Il semble que les grands esprits se rencontrent, puisque je lis à l’instant ceci alors que je ruminais un billet sur un sujet similaire.

En finir avec le fardeau de la responsabilité, ou le féminisme domestique.

Pour ceux et celles qui ne voudraient pas tout lire, Denis Colombi y aborde ce que Jean-Claude Kauffman appelle la « stratégie du mauvais élève« , souvent mise en place par les hommes pour éviter d’accomplir certaines tâches ménagères, qui consiste à mal faire les choses pour en être dispensé. Qu'est-ce que l’afro-féminisme ? Féminisme égalitariste, matérialiste, ou postmoderne… A l’heure où les courants féministes fleurissent, l’un d’eux reste encore peu connu en France.

Qu'est-ce que l’afro-féminisme ?

Son nom ? L’afro-féminisme. Ce courant part d’un constat simple : les femmes noires sont à l’intersection de deux grandes oppressions : le racisme et le sexisme. C’est ce qu’on appelle “l’intersectionnalité”. Déconstructions des clichés les plus courants au sujet du féminisme. Le mot “autrice“ vous choque-t-il. S’il vous est arrivé de pousser un cri d’horreur en entendant le mot autrice (pour auteure) et de pester contre cette sale manie qu’ont adopté les Présidents de dire, en préambule de leurs discours, «Français, Françaises», lisez ce qui suit.

Le mot “autrice“ vous choque-t-il

Pourquoi le mot queue est-il féminin et le mot vagin masculin ? C’est l’arbitraire de la langue. Au XVIIe siècle, des puristes décident de faire rentrer les mots de force dans des cases sexuées.