background preloader

Évaluation des risques professionnels. Évaluation des risques professionnels - Démarches de prévention

Évaluation des risques professionnels. Évaluation des risques professionnels - Démarches de prévention
Qu’est-ce que l’évaluation des risques professionnels ? L'évaluation des risques professionnels (EvRP) consiste à identifier les risques auxquels sont soumis les salariés d'un établissement, en vue de mettre en place des actions de prévention pertinentes couvrant les dimensions techniques, humaines et organisationnelles. Elle constitue l'étape initiale de toute démarche de prévention en santé et sécurité au travail L'EvRP est une démarche structurée dont les résultats sont formalisés dans un "document unique". Ce document est mis à la disposition des salariés, des membres du CHSCT, des délégués du personnel, du médecin du travail, de l'inspecteur du travail et des agents des services de prévention des organismes de sécurité sociale ainsi que des inspecteurs de la radioprotection. Pourquoi évaluer les risques professionnels ? L’évaluation des risques professionnels figure parmi les principes généraux de prévention énoncé dans le Code du travail : (articles L.4121-21 et L.4121-32).

http://www.inrs.fr/demarche/evaluation-risques-professionnels/ce-qu-il-faut-retenir.html

Related:  Document unique d'évaluation des risques professionnels15. Identifier le risque pour protégerhygiene environnementApplicationLa recherche du mieux vivre au travail est-elle compatible avec

Les risques majeurs à Dijon Document d'information communal sur les risques majeurs Pour vivre ensemble en toute sécurité… Ce document est un guide pratique sur les conduites à tenir face aux principaux risques auxquels... Pour vivre ensemble en toute sécurité… La sécurité et surtout la protection des habitants de Dijon est une préoccupation constante de la municipalité. Parce que la loi nous l'impose mais surtout pour vous rendre un véritable service, nous éditons ce document d'information communal sur les risques majeurs (DICRIM) de la ville de Dijon. Accidents du travail Lorsqu’un accident survient sur le trajet ou sur le lieu de travail, salarié et employeur doivent le déclarer au plus vite. Cela permet une prise en charge rapide par l’Assurance maladie. Même si en 20 ans la fréquence des accidents du travail et le nombre d’accidents mortels ont nettement diminué, certains secteurs comme celui de la construction restent très accidentogènes. Qu’est-ce qu’un accident du travail ? Selon le Code de la Sécurité sociale, « est considéré comme accident du travail, quelle qu’en soit la cause, l’accident survenu par le fait ou à l’occasion du travail à toute personne salariée ou travaillant à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou chefs d’entreprise ».

Code du travail L'employeur transcrit et met à jour dans un document unique les résultats de l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs à laquelle il procède en application de l'article L. 4121-3. Cette évaluation comporte un inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail de l'entreprise ou de l'établissement, y compris ceux liés aux ambiances thermiques. La mise à jour du document unique d'évaluation des risques est réalisée : 1° Au moins chaque année ; 2° Lors de toute décision d'aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail, au sens de l'article L. 4612-8 ; 3° Lorsqu'une information supplémentaire intéressant l'évaluation d'un risque dans une unité de travail est recueillie. Le document unique d'évaluation des risques est tenu à la disposition :

Conjuguer qualité de vie au travail et performance de l'entreprise Découvrez la suite de ce module sur "Conjuguer qualité de vie au travail et performance de l'entreprise" en vous inscrivant gratuitement sur Bpifrance Université . Selon la Harvard Business Review, « les employés heureux sont 30 % plus productifs, leurs ventes supérieures de 37 % et leur créativité multipliée par 3 » ! Par conséquent, les entreprises tendent maintenant à passer d’une logique d’obligation légale de prévenir le travail qui fait mal, à un choix stratégique de développer le travail comme source de qualité de vie. Les avantages de ce choix stratégique sont bien-sûr la réduction des coûts liés au mal-être (l’absentéisme, le turnover, le présentéisme, etc…) mais aussi le développement des bénéfices liés à la motivation (la créativité, l’engagement, le travail d’équipe…).

Fondamentaux de la prévention. Fondamentaux en prévention des risques professionnels - Démarches de prévention La prévention des risques professionnels, c’est l’ensemble des dispositions à mettre en œuvre pour préserver la santé et la sécurité des salariés, améliorer les conditions de travail et tendre au bien-être au travail. Il s'agit d'une obligation réglementaire qui s'impose à l'employeur et dont les principes généraux1 sont inscrits dans le Code du travail. Elle s’inscrit dans une logique de responsabilité sociale des entreprises, visant à réduire les risques d'accidents du travail et de maladies professionnelles et à en limiter les conséquences humaines, sociales et économiques. Afin d'assumer cette responsabilité et répondre à l'obligation de résultat qui lui est faite, l'employeur 2doit pouvoir adapter la démarche de prévention à la nature de l'activité et à l'organisation propres à l'entreprise, mais aussi anticiper ses évolutions. Des principes généraux, des valeurs et des bonnes pratiques

Définition générale du risque majeur Définition Les différents types de risques auxquels chacun de nous peut être exposé sont regroupés en 5 grandes familles :- les risques naturels : avalanche, feu de forêt, inondation, mouvement de terrain, cyclone, tempête, séisme et éruption volcanique- les risques technologiques : d'origine anthropique, ils regroupent les risques industriel, nucléaire, biologique, rupture de barrage...- les risques de transports collectifs (personnes, matières dangereuses) sont des risques technologiques. On en fait cependant un cas particulier car les enjeux (voir plus bas) varient en fonction de l'endroit où se développe l'accident- les risques de la vie quotidienne (accidents domestiques, accidents de la route...) ;- les risques liés aux conflits.Seules les trois premières catégories font partie de ce qu'on appelle le risque majeur. Exemple : Un aléa sismique en plein désert n'est pas un risque.

Risques psychosociaux Troubles de la concentration, du sommeil, dépression… Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes liés aux risques psychosociaux. Le phénomène n'épargne aucun secteur d'activité. Indépendamment de leurs effets sur la santé des individus, les risques psychosociaux ont un impact sur le fonctionnement des entreprises (absentéisme, turnover, ambiance de travail…). Code du travail Chapitre Ier : Principes. Le travailleur alerte immédiatement l'employeur de toute situation de travail dont il a un motif raisonnable de penser qu'elle présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé ainsi que de toute défectuosité qu'il constate dans les systèmes de protection. Il peut se retirer d'une telle situation. L'employeur ne peut demander au travailleur qui a fait usage de son droit de retrait de reprendre son activité dans une situation de travail où persiste un danger grave et imminent résultant notamment d'une défectuosité du système de protection.

Les TMS, le mal du siècle en entreprise ? Les troubles musculosquelettiques, mal du siècle en entreprise? "Tout à fait, même les Égyptiens qui construisaient les pyramides en avaient moins que nous!", lance, un brin provocateur, Frédérik Ughetto, fondateur du cabinet de conseil lyonnais Santé Partners. Invérifiable, évidemment. Mais les archéologues ont retrouvé la tombe d'un certain Metm, chargé de veiller à la bonne santé des ouvriers engagés sur le chantier de Gizeh. Un médecin du travail avant l'heure, qui s'étonnerait sans doute de constater que, quatre millénaires plus tard, les TMS représentent la première cause de maladie professionnelle reconnue.

Mise en œuvre d’une démarche de prévention. Mettre en oeuvre une démarche de prévention - Démarches de prévention Travailler ensemble pour prévenir les risques Travailler en mode projet permet de donner une meilleure cohérence aux actions des différents acteurs de la prévention, qu’ils soient internes ou externes à l’entreprise. Le mode projet nécessite cependant la mise en œuvre de moyens parfois importants.

contrefaçon, droit d'auteur, propriété intellectuelle. Loi du 11 mars 2014 renforçant la lutte contre la contrefaçon Où en est-on ? La loi a été promulguée le 11 mars 2014. Elle a été publiée au Journal officielJournal officielJournal de la République française dans lequel sont publiés les lois et les règlements. du 12 mars 2014. Déposée au Sénat le 30 septembre 2013 par M. Risques liés à l’activité physique au travail Fatigue, douleurs, lumbago, chute, troubles musculosquelettiques… Malgré les progrès techniques, l’activité physique reste la principale source d’accidents du travail et de maladies professionnelles. La prévention passe par une évaluation des risques propres à l’entreprise et la mise en œuvre d’actions portant sur l’aménagement des postes, le choix d’équipements adaptés, sans oublier l’organisation de travail (en prenant en compte les facteurs psychosociaux). De lourdes conséquences Plus de 3/4 des maladies professionnelles reconnues et la moitié des accidents du travail sont associés à des activités physiques au travail. Les TMS en constituent le problème de santé au travail le plus courant (près de 38 000 maladies professionnelles reconnues en 2009). Pour les salariés, les contraintes physiques au travail peuvent être cause de douleurs, de fatigue, de maladies et, dans les cas les plus graves, de handicaps et de difficultés à se maintenir dans l’emploi (inaptitude, arrêt).

Related: