background preloader

Google+ : bienvenue dans la Matrice

Google+ : bienvenue dans la Matrice
La lecture de la semaine est un post du blog techno publié sur le site du Guardian, par Charles Arthur (@charlesarthur), journaliste. Son titre : "Google+ n'est pas un réseau social, c'est Matrix". "Presque tout le monde (moi inclus, dit Charles Arthur) a mal compris ce qu'était Google+. A cause de ressemblances superficielles avec des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter - on peut devenir "ami" avec des gens comme Facebook, on peut "suivre" des gens qui ne vous suivent pas, comme dans Twitter -, on a pensé que Google+ était un réseau social, et on l'a jugé sur ses bases, en concluant qu'il ne fonctionnait pas vraiment : un faible engagement et peu d'impact sur le monde extérieur. Réfléchissez à ceci : si vous créez un compte Gmail, vous aurez automatiquement un compte Google+. C'est là que la Matrice entre en jeu. Pour mieux comprendre, Charles Arthur invite à passer par les métaphores. Alors, pilule bleue ou pilule rouge ?". Xavier de la Porte Related:  Ressources et Outils numériques

acta1901.org Ninja, le média social des manifestations au Brésil Ils sont partout, ou presque. Ils incarnent les yeux et la voix des manifestations qui agitent le Brésil depuis le 10 juin. Ils rivalisent avec la puissante chaîne de télévision Globo pour rendre compte des événements en direct. Ils ne disposent pourtant pas d’hélicoptère ni de la bienveillance des autorités. Ils s’appellent Midia Ninja, mais le nom des fameuses tortues accolées au mot média en portugais est un acronyme pour "Narrations indépendantes, journalisme et action". Thiago Dezain, 23 ans, est un des animateurs de ce réseau de contre-information. Le ministère de la culture y a contribué, par sa politique de décentralisation, même si Fora do Eixo n’a jamais bénéficié de subvention. Une expérience innovante Les images mises en ligne, dont la qualité et la visibilité restent aléatoires, sont commentées au fur et à mesure, de vive voix. Avant la fronde sociale, Midia Ninja avait déjà enregistré environ 300 manifestations. La violence suscite la polémique

Internet : les puissants reprennent les rênes Le spécialiste de la sécurité informatique, Bruce Schneier (@Bruce_Schneier), vient de livrer sur son blog un texte très pertinent sur comment l'internet transforme les rapports de pouvoir. Il y explique que la technologie amplifie la puissance non seulement des internautes, mais aussi - et de plus en plus - des pouvoirs en place. "Toutes les technologies de rupture bouleversent les équilibres de pouvoir traditionnels, et l'internet ne fait pas exception. "Désormais, de puissants intérêts cherchent à orienter délibérément cette influence à leur avantage." Image : Bruce Schneier sur la scène de Etech 2007, l'année où il reçut l'Electronic Frontier Foundation Awards photographié par Scott Beale de laughingsquid. Les intérêts des puissants en reprennent les rênes, et la réalité s'avère bien plus compliquée que ne le chantaient les louanges de la déclaration d'indépendance du cyberspace de John Perry Barlow. "La réalité s'est avérée être beaucoup plus compliquée. Non. Image : Big Brother ?

wget Wget est un programme en ligne de commande non interactif de téléchargement de fichiers depuis le Web. Il supporte les protocoles HTTP, HTTPS et FTP ainsi que le téléchargement au travers des proxies HTTP. Wget peut travailler en arrière-plan et ainsi vous permettre de lancer un téléchargement et de vous déconnecter du système ! Ce logiciel libre permet le simple téléchargement d'un fichier mais aussi la recopie en local de tout ou partie d'un site qui sera par la suite consultable hors-ligne. Pré-requis Disposer d'une connexion à Internet configurée et activée Installation Wget est installé par défaut dans les dernières versions d'Ubuntu. Il est possible de définir certaines des options ci-dessous dans le fichier personnel « .wgetrc ». On peut noter qu'il existe une interface graphique Gwget. 1) Utilisation wget [options] [url] Par défaut, le fichier sera enregistré dans le dossier courant, ordinairement votre dossier personnel /home/vous. Descriptions des options principales wget -i fichier #! .

Comment faire pour que votre photo Google+ n'apparaisse pas dans des pubs ? Au moment où Facebook annonce supprimer la fonctionnalité qui permettait à ses utilisateurs de ne pas apparaître dans les résultats de recherche du réseau social, Google a annoncé de son côté, vendredi 11 octobre, qu'il allait commencer à utiliser dans des publicités les photos des membres de son réseau social Google+ et les marques ou endroits qu'ils disent aimer avec le bouton "+1". Le géant d'Internet a fait valoir que "des recommandations de personnes qu'on connaît peuvent vraiment aider". Une pratique déjà adoptée par Facebook. Google a précisé que les utilisateurs pourraient choisir de désactiver cette fonctionnalité, et que ce serait automatiquement le cas pour les moins de 18 ans. Le site Internet Tech Crunch explique comment faire pour que la photo de son profil sur Google + n'apparaisse pas dans les publicités. Il suffit de se rendre sur ce lien, une fois logué sur son compte Google. Ne pas oublier de bien enregistrer cette dernière modification.

Pour une recherche reproductible, publiez vos codes et données En avril, un pavé a été jeté dans la mare de la recherche en économie : l'un des articles économiques les plus cités ces dernières années par les partisans de l'austérité, selon lequel le taux de croissance d'un pays devient négatif quand sa dette dépasse 90 % du produit intérieur brut (PIB), serait entaché d'erreurs de calcul et de manipulations de données. Ce sont trois économistes de l'université du Massachusetts qui ont découvert la fraude après avoir obtenu l'accès à la feuille de calcul Excel que les chercheurs de Harvard Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff avaient utilisée pour bâtir leur démonstration. En cause : des erreurs de formules Excel, une exclusion arbitraire de certaines données et une pondération non conventionnelle - sans lesquelles le résultat ne serait plus du tout probant et ne plaiderait pas en faveur d'un maintien de la dette en deçà de 90 % du PIB.

Mineurs et réseaux sociaux, une équation complexe Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Damien Leloup Facebook a confirmé lundi 4 juin travailler sur des outils qui pourraient permettre, à terme, une ouverture de son service aux moins de 13 ans. Les enfants ne peuvent théoriquement pas s'inscrire sur le premier réseau social : les conditions d'utilisation du site l'interdisent, mais des millions de moins de 13 ans se sont cependant inscrits au service, parfois avec l'accord de leurs parents. Ce que dit la loi. La limite d'âge à 13 ans n'a pas été fixée arbitrairement par Facebook : elle découle de la loi américaine. Aux Etats-Unis, il est interdit d'enregistrer des informations personnelles sur les mineurs de 13 ans sans le consentement exprès des parents ou du tuteur légal. Du coup, la plupart des réseaux sociaux et sites de loisirs destinés aux adolescents fixent leur limite d'âge à 13 ans. Ce que dit Facebook. Ce que disent les parents. Les alternatives.

Où en est l’Open Data La seconde édition de la semaine européenne de l'open data se tenait cette année à Marseille du 25 au 28 juin 2013 (voir notre compte-rendu de la première édition qui se tenait à Nantes en mai 2012). Et l'impression d'ensemble est très différente de l'année dernière. La technique a-t-elle pris le pas ? Si la semaine était plus européenne (certainement du fait du partenariat avec le projet Homer, un projet européen qui travaille à l'harmonisation des politiques de réutilisation des données publiques), elle était aussi plus technique : la plupart des intervenants, porteurs de projets Open Data pour des collectivités publiques, étaient venus évoquer comment ils mettent en place leurs portails de données publiques. En parlant d'harmonisation, qui était le thème de la journée de conférence, l'Open Data est apparu sous un angle particulièrement austère : celui de spécialistes parlant à d'autres spécialistes. Les enjeux de l'harmonisation ? "L'Europe est plus ambitieuse encore.

Vie connectée - «l’âge de l’intuition technologique» Ecrivain et philosophe, Eric Sadin est l’un des rares intellectuels français à penser le changement de civilisation induit par la numérisation de notre monde. Son dernier livre, l’Humanité augmentée (1), a reçu le prix de l’«essai le plus influent de l’année sur le digital» au Hub Forum 2013. Il y évoque la naissance d’un homme-interface connecté à une intelligence artificielle ambiante… Vous écrivez que la révolution numérique s’achève «dans le miracle d’une interconnexion intégrale reliant virtuellement tout être, toute chose, tous lieux». Sans doute. Quelle est la prochaine étape de cette accélération ? A mon sens, elle a déjà commencé avec l’introduction du smartphone en 2007. Les Google Glass sont-elles une évolution logique de ce corps-interface ? Ce type de dispositif annonce la généralisation de la réalité augmentée : avec ces lunettes connectées, un flux continu d’informations va se superposer à notre perception naturelle des choses. Hal est partout. C’est évident. Oui et non.

FOUR CULTURE – September/October 2013 | freekiosk The magazine of music, literature & compelling societal views Category : Arts & Culture Language : English Content : Sounds, visions, words, voices… 104 pages Loading ... Read about previously unpublished interviews and articles with Rose Redd, Noblesse Oblige, Stephen Hues and many other artists in which their most private thoughts and their secret source of inspiration are unveiled to you. This time, Four Culture interviewed a rising star in entertainment business, Rose Redd. This young singer shared the fears and inspirations that punctuated the beginning of what looks to become a very long lasting career in showbiz. Tags: English

Pour les narcotrafiquants, la terreur passe aussi par le Web Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Luc Vinogradoff Au Mexique, la guerre n'existe plus seulement dans les rues et les terrains vagues, le long de la frontière américaine et dans les mégalopoles du Nord. Elle se passe également sur le Web, que les cartels de narcotrafiquants ont décidé d'investir pour menacer leur rivaux, les autorités et tout citoyen qui tente de dénoncer leurs crimes. Le 13 septembre, un couple est retrouvé pendu à un pont dans la ville frontalière de Nuevo Laredo. Maria Macias Castaneda, 39 ans, était une membre active du site communautaire Nuevo Laredo en Vivo où, sous le pseudo NenaDLaredo (la fille2Laredo), elle postait des informations sur les violences dans sa ville et incitait d'autres internautes à faire de même. Le 9 novembre, un autre cadavre, présenté comme le modérateur du site Nuevo Laredo en Vivo, est retrouvé décapité. Depuis, aucun autre meurtre similiaire impliquant un blogueur ou cyberactiviste n'a été recensé.

Reprenez le contrôle de vos données !

Related: