background preloader

Vie numérique : une étude souligne le grand écart entre le discours et la pratique

Vie numérique : une étude souligne le grand écart entre le discours et la pratique
TECHNOLOGIE - Les nouvelles technologies n'ont pas toujours bonne presse. Téléphones portables accusés d'entraver la bonne marche des relations sociales, réseaux sociaux auxquels nous assujettirions notre vie privée ou encore incapacité à déconnecter, celles-ci nous rendraient accros, et constitueairent une menace autant pour notre vie intérieure que dans notre relation aux autres. Pour échapper à ce mal qui nous guette, il faudrait déconnecter, abandonner portable et réseaux sociaux, à l'image du blogueur Thierry Crouzet qui avait raconté dans J'ai débranché, les six mois qu'il avait passés sans Internet. D'un côté la vie hyper connectée, de l'autre la déconnexion... Est-ce vraiment aussi simple? Dans une étude que Le HuffPost publie en exclusivité, quatre chercheurs en sciences de l'information et de la communication du cabinet Discours & Pratiques affirment le contraire. Pour aller plus loin:» Le résumé de l'étude» Le fichier Powerpoint Autodiscipline Mieux. » Pas convaincu? Close

http://www.huffingtonpost.fr/2013/05/29/vie-numerique-hyperconnexion-fantasme-ou-realite_n_3351447.html

Related:  se protégerCyberdépendance : articles du net

La cryptographie Quantique désormais possible en réseau Jusqu'ici limitée à un mode point à point, le chiffrement, présumé inviolable, par cryptographie quantique a été testé en réseau, soit en point à multipoint. La commercialisation devrait se faire dans les 3 ans. La cryptographie quantique a fait un nouveau pas vers l'industrialisation. Des chercheurs de Vienne en Autriche ont en effet exploité un réseau en fibre optique connectant six centres, distants pour certains de 85 kilomètres, afin d'échanger des données, dont de la vidéo (par vidéoconférence), de manière sécurisée. Ce vendredi, journée mondiale sans Facebook… Tenir 24h sans consulter son profil ou celui de ses amis, ne pas «liker» un commentaire ou une photo ou bien encore ne pas «poker» l'un de vos contacts. Les objectifs de la journée sans Facebook sont simples, leur réalisation un peu plus compliquée. Preuve en est le résultat de l'édition 2013, où 42% des inscrits avaient renoncé à se connecter, selon les données publiées par le réseau social lui-même. Un chiffre qui représente tout de même quelque 400 millions de personnes dans le monde. Pour motiver les récalcitrants, les organisateurs de cette journée mondiale mettent en avant «la lutte contre l'addiction à la cyberdépendance», le fait de «protester contre l'intrusion des publicités qui se font passer pour de l'information» et enfin «la sécurisation nécessaire de l'outil qui est plutôt du genre perméable à de nombreuses attaques et autres pillages d'informations».

Un an sans Internet: peut-on encore vivre déconnecté ? - La social NewsRoom Internet a déjà commencé changer notre biologie, la façon dont nous pensons et communiquons, la manière dont nous nous développons. Je ne suis pas certain que l'on puisse revenir en arrière à moins de vouloir se couper de tout, comme on entrait jadis dans un monastère. Parce que le mouvement s'accélère, qu'il génère des mécanismes de réactions en chaîne incontrôlables, positifs autant que négatifs, il peut faire peur. Même si le négatif généré par Internet est autant dû à la résistance de nos modèles socio-économiques et de pensée, qu'à sa nature profonde. Mais c'est le monde dans lequel nous vivons. Il offre de formidables opportunités d'évolution pour l'humanité comme pour l'individu : être plus informé (à condition de savoir chercher), être mieux connecté (à condition d'aller vers les autres), travailler ensemble et partager, être plus facilement reconnu dans un monde qui, pendant des années d'obscurantisme, n'a laissé de la place qu'aux élites et aux castes.

Hyperconnectée, la "ménagère numérique" manque de sommeil La traditionnelle image de la ménagère serait-elle écornée par l'assiduité avec laquelle elle se connecte à Internet ? Il ressort d'une enquête de comportement "Media in Life", menée par Médiamétrie, que les femmes hyperconnectées sont hyperactives et consacrent moins de temps que le reste de la gent féminine aux loisirs, repos et sommeil. La "ménagère numérique", telle que défine par Médiamétrie, est "une femme de moins de 50 ans, responsable des achats du foyer et qui se connecte au moins une fois par semaine à Internet".

Cyberdépendance: ces internautes qui ne débranchent jamais Il vit quinze heures par jour sur internet. «C'est une addiction, oui. Je me sens obligé. Quand je sors, je ressens du manque. 8 VPN testés pour surfer anonymement: IPVanish, HideMyAss, VPNTunne... En partenariat avec Nikon et PNY, Les Numériques et Focus Numérique privatisent la vague à surf de Cergy le vendredi 19 juillet. Surf, explications d'un photographe de sport professionnel, mise à disposition d'appareils photo... : inscrivez-vous vite, les places sont limitées à 30 (les abonnés Premium sont prioritaires) ! Rendez-vous sur Paris avec l'équipe photo des Numériques (Arthur, Bruno et Morgane), gare du Nord, ou directement sur place.

Comment soigner la e-dépendance aux réseaux sociaux ? - News Psycho Vous n'en pouvez plus de vérifier votre smartphone toutes les trois minutes dans l'attente fébrile d'un courrier électronique ou d'un SMS ? Le burn-out numérique vous menace ? Des thérapies contre l'addiction aux nouvelles technologies existent, du peint anti-wifi aux vacances 100% "offline". Cyberdépendance, nomophobie... les écrans envahissent nos vies "Les gens se connectent sans arrêt, partout, dans toutes les positions - au lit, au restaurant, dans les salles d'attente", constate Remy Oudghiri, directeur de l'institut de sondage français Ipsos et auteur d'un livre sur la "e-dépendance". Les écrans ont colonisé les années 2010.

Nouvelles technologies : et si on se déconnectait ? Ordinateurs, smartphones, consoles de jeux : une mère de famille américaine a tout mis au placard pendant six mois. Une expérience passionnante qu'elle raconte dans Pause. Quel parent d'adolescent, exaspéré et inquiet de voir son enfant immergé dans son ordinateur envoyer des salves de SMS à longueur de journée, n'a-t-il pas rêvé de le débrancher de ces appareils numériques? Susan Maushart, mère de famille divorcée, docteur en sociologie des médias de l'université de New York, l'a fait. Et pourtant, elle-même était accro à son smartphone.

"Les français et le monde numérique" A l'été 2011, le groupe TNS Sofres a publié une étude baptisée « Les français et le nouveau monde numérique ». Comment vivons nous avec les nouvelles technologies et quels consommateurs sommes-nous ? Six profils de comportements ont été identifiés à l'issue de l'étude pour une cartographie des français face à l'ordinateur.

La cyberdépendance, une addiction virtuelle bien réelle Qu'est ce que la cyberdépendance ? Comme tout autre forme de dépendance, la cyberdépendance se manifeste par le besoin dévorant et incontrôlable d’utiliser de manière distordu tous moyens de communication offerts par internet.D’après Jean-Charles Nayebi, chercheur et docteur en psychologie, toute personne atteint par cette addiction "est dans la recherche constante de connexion au réseau informatique afin d'y établir une communication, d'y trouver une information, du sexe ou du jeu virtuel. Elle éprouve une anxiété désorganisatrice si elle ne peut se connecter, et sa vie personnelle et sociale s'organise autour de la connexion. A l'image d'une toxicodépendance, le cyberdépendant manifeste un phénomène de manque et peut recourir au mensonge pourréduire l'importance de son addiction". Les points négatifs :

Comment savoir si quelqu'un se connecte sur votre messagerie Gmail Entre les mots de passe trop faciles à deviner ou connus de tous, les accès mobiles, les navigateurs qui mémorisent les sessions, on peut légitimement s'interroger pour savoir si d'autres personnes accèdent à sa boîte de messagerie Gmail. Heureusement, Google propose un moyen de contrôle très simple permettant de lister les adresses IP accédant à son compte ainsi que des dates et heures de consultation de sa messagerie. Si vous accédez à Gmail depuis votre accès ADSL à la maison ou depuis le travail, il est facile de repérer cette adresse IP, toutes les autres non connues étant à priori suspectes.

Les remèdes pour les addicts du numérique se développent Crédit Photo: D.R Les thérapies contre l'addiction aux nouvelles technologies se développent, du papier peint anti-Wifi aux vacances 100% offline, en passant par les cures de désintoxication. « Les gens se connectent sans arrêt, partout, dans toutes les positions - au lit, au restaurant, dans les salles d'attente », constate Remy Oudghiri, directeur de l'institut de sondage français Ipsos et auteur d'un livre sur la « e-dépendance ». Les écrans ont colonisé les années 2010. Aux États-Unis, près de la moitié des adultes disposent d'un smartphone, et plus d'un tiers arborent une tablette numérique. « Ce surgissement soudain des possibilités infinies de connexion, après une période initiale d'enthousiasme, conduit chaque utilisateur à réfléchir sur la façon de savourer l'existence tout en profitant de leur connexion.

Related: